Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 18:53

Ce supposé, qu'on appelle «matière», devrait donc plutôt s'appeler « effet matériel », ou « apparence de notre sensation de matière». On ne peut rien en dire de plus si on veut rester objectif. Car c'est d'abord et avant tout une sensation. Dire “ c'est de la matière”, c'est déjà imposer un concept qui qualifie l'objet de cette sensation, et on a vite fait de prendre cette abstraction pour argent comptant. On parle de la matière comme si elle allait de soi - et à ce moment-là, on exclut toute forme d'explication, puisqu'on part de la chose à expliquer- , alors que c'est la sensation de matière qui va de soi. Ce qu'on appelle “ matière” est la sensation elle-même.

 

Donc le problème n'est pas d'expliquer la matière comme si elle était quelque chose de réel. Il s'agit d'expliquer que la matière est une forme de mon esprit ; elle est ma croyance spirituelle et ma sensation de matière chaque fois que j'expérimente sa résistance.

 

Mais je vois bien que l'univers existe avec tous ses objets matériels !

 

Voir l'univers n'est pas une preuve de sa réalité matérielle, car nul ne peut prouver que la « matière » existe en soi, indépendamment de cette sensation. Imaginez qu'il n'y ait pas de conscience : en l'absence de sensation, que resterait-il de la notion de matière ? Qui peut affirmer qu'il y a quelque chose d'autre que cette sensation elle même, cette perception, sans faire appel à un arbitraire décidant que la matière existe ? Et bien entendu, sans en donner la moindre explication logique et démontrable expérimentalement, puisqu'il s'agit alors d'un postulat. Toute expérimentation, toute preuve, serait également du domaine de la sensation.

 

Il y a un point essentiel à remarquer lorsqu'on veut croire que la matière est une réalité objective : comment est il possible d'avoir la perception de quelque chose d'extérieur à soi ?

 

Il faut des yeux ?

 

Mais qu'est-ce qui va faire que ces yeux voient? Puisque l'objet est à distance, il ne peut être perçu, à moins que cet objet soit contenu dans une conscience. Une conscience contenant tour à la fois l'émetteur et le récepteur, qui ne peuvent pas, l'un et l'autre, ne pas être de même nature, de la nature-même de la conscience qui les englobe, faure de quoi il n'y a aucun espoir de percevoir quoi que ce soit.

 

On dit que les yeux reçoivent des messages interprétables. Il est clair que ces messages ne peuvent être que des ondes, des vibrations. Mais cela signifie dans ce cas, que la totalité de l'objet est ONDE, VIBRATION, si l'on voit la totalité de l'objet. Cela signifie aussi qu'il ne peut y avoir d'une part objet, et d'autre part onde émise. Sinon je verrais des « ondes émises » par un “objet”, mais je n'aurais aucune espèce de connaissance de l'objet. Or quand je mange une carotte, c'est bien une carotte. Je ne me jette pas sur une carotte me délectant de son odeur, de sa couleur, pour me retrouver avec une tondeuse à gazon dans l'estomac. Foi de lapin.

 

Enfin, ce que je vois, c'est l'aboutissement de l'onde en moi, pas l'objet. Cela signifie que ce que je vois à l'extérieur est une sensation intérieure. Le fair de “recevoir” des ondes par exemple dans le cerveau, me fair avoir la sensation qu'il y a quelque chose d'extérieur à moi. Alors que, de toute évidence, ces excitations neuronales sont intérieures au cerveau. Ce sont elles que l'on appelle« objet extérieur ».

Mais qu'y a-t-il d'extérieur, puisque ce sont des modifications intérieures qui me font dire «il y a quelque chose à l'extérieur » À aucun moment je n'ai le moindre indice qu'il existe quelque chose d'extérieur. Juste une impression.

 

J'appelle« matière », je qualifie « d'objet matériel » ce qui, en fait, n'est que vibrations et n'a peut-être aucune espèce de réalité matérielle. C'est vrai autant pour la vue ou le son, que pour le toucher ou un autre sens.

 

Mais je vois bien que la matière existe, puisque je la touche. Je touche la table à laquelle nous sommes assis, je sens la chaise sur laquelle je suis assise. Je sens bien que tout cela existe ; la preuve est suffisante.

 

Il n'y a là aucune preuve. Vous venez de le dire,« je sens», donc c'est seulement la preuve de votre sensation. Car lorsque je touche un objet, aucune de mes particules de matière ne touche aucune des particules de matière de l'objet. C'est impossible; des particules ne peuvent pas se toucher. Vous n'y survivriez pas. C'est uniquement une confrontation de vibrations.

 

Vous dites « je » touche « la chose» comme si cela était certain : "Mais ce qui est certain, c'est la sensation de toucher une chose. Cela est incontestable. Mais ni vous, ni la chose, ne pouvez être affirmés comme réalités certaines. C'est très important de ramener le débat à ce qui est certain, pour éviter de se fourvoyer dans l'hypothétique. Vous pensez que vous vivez dans un univers, mais ce qui est certain, c'est la pensée, le fait de ressentir un univers, qui est vous. Vous et l'univers, ce sont des abstractions, des concepts hypothétiques, plaqués sur une réalité : la sensation d'être qui, elle, est d'ordre spirituel. Car vous, maintenant, vous savez quelle est la vraie réalité, ce qu'est l'esprit.

 

Tout est spirituel, mais vous ne pouvez Jamais saisir l'esprit et le faire voir. C'est pourquoi aucun physicien ne peut y croire. Aucun physicien ne peut croire en lui-même ; en «je suis». Tout ce que vous pouvez percevoir est une forme de « matière ». Tout le monde, tous les objets autour de vous, la Terre et les planètes, mais aussi vos pensées, vos émotions et vos sentiments sont quelque part physiques: si vous plongez suffisamment au fond de vous-même, vous les verrez comme des objets extérieurs, situés quelque part dans l'espace et le temps. Vous appelez cela de la «matière». Toutefois, c'est juste une sensation, et qui plus est, une VISION, une vision spirituelle, car vous ne pouvez parler de matière que lorsque vous la touchez.

 

Source: L'origine du monde – co-auteur, F.Hatem

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires