Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 17:00

Suite ET FIN des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (Retrouvez les 42 articles dans la rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

         J'ai fait ma volonté et je suis malheureux.  Mon Dieu, je ne veux plus faire ma volonté mais la Tienne.  Rends-moi heureux comme Tu sais, Toi, que je peux l'être.  Redonne-moi la mémoire de ma volonté qui est la même que la Tienne.  Être heureux comme Tu l'as voulu et imaginé pour moi.


         Un bonheur sans perte, sans dualité. Une paix constante, sans doute et sans peur. Un amour parfait, sans trahison ni abandon.  Ne pouvant plus concevoir la peur ou le manque, étant toujours rempli d'amour et de beauté, ne laissant aucun endroit vide ou seul.  Tout étant uni à tout, il n'y a plus de séparation possible, plus de solitude possible, tout est pour toujours et rien n'est manquant.


         Ce que je recherche dans ce monde que ma volonté a fabriqué, je ne peux le trouver.  Car je ne pourrai jamais chercher le durable dans l'éphémère.  Je cherche la vie dans ce qui meurt.  Je veux le beau dans ce qui vieillit et devient laid.  Je cherche la bonté dans ce qui est cruel.  Je cherche la paix dans la guerre et l'amour dans la haine.


         Ma volonté a fabriqué toute cette illusion.  Et je me fais croire que ce que j'ai fabriqué pourra un jour me donner tout ce que Toi, tu me donnais.  Le monde, le corps, voilà ma fabrication.  Ils ne pourront jamais me donner ce que je recherche.  Pourquoi me leurrer plus longtemps?  Pourquoi souffrir inutilement?  Je ne peux me donner ce que Dieu seul, peut me donner.  Le durable, l'éternel, le beau, le réel et l'infini.  Tout cela Lui appartient.


         Tout ce que je veux, Tu peux me le donner si j'accepte que je n'ai besoin que de Toi et de rien d'autre.  En Toi se trouve tout ce que je veux.  Je n'ai pas besoin de ce que j'ai fabriqué.  Je ne garde aucune illusion que ce monde ou ce corps puissent me rendre heureux en aucune façon, car ils ne contiennent aucune des caractéristiques que je veux réellement et qui n'appartiennent qu'au Paradis.  Rien n'est durable dans ce monde.  Rien n'est réel dans ce monde.  Tout plaisir se transforme en souffrance, tout amour en haine et toute vie en mort.


         Je ne veux plus de tout ce qui semble beau et qui se transforme en laideur.  Je ne veux plus tout ce que l'on me donne pour ensuite me le reprendre.  Je ne veux plus aimer pour ensuite haïr.  Je ne veux plus faire confiance pour ensuite être trahi.  Je ne veux plus le changeant, l'inconstant, l'insécure, l'incertain, l'irréel.  Je veux avoir tout, sans pouvoir le perdre et pour toujours.  Dieu seul peut me donner ce que je veux, car Il est la Réalité, la Sécurité, l'Éternité et le Constant.  Dieu donne tout à tous et toujours.  Voilà ce que je veux, rien de moins, rien de plus.


         Je le veux parce que Dieu me l'a donné, c'est mon héritage.  C'est si simple;  vouloir aimer comme Dieu aime, vouloir donner comme Dieu donne.  Vouloir ne voir que l'amour et la beauté dans tout ce qui est présent dans ma vie et même dans ce que je considère comme étant les pires situations.  Tout n'est désormais qu'une opportunité de grandir et de me rapprocher de mon but.  Retrouver la Volonté de Dieu pour moi. Refaire mon union avec Lui pour toujours au Paradis. Amen..


François Corbeil

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 21:10

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

    Il n'existe que ta Sainte volonté oh! mon Dieu.  Cette autre volonté n'existe que pour prouver que seule la tienne est réelle.  Cette autre volonté a créé le ciel et la terre, le monde des corps, des différences et des degrés.  Tout est plus ou moins beau ou laid, plus ou moins important.  Tout est différent et tout a le pouvoir de s'opposer à tout.  Tout est en compétition avec tout pour l'amour, le pouvoir, la beauté, l'importance, la survie.  Pour survivre, je dois prendre à l'autre, pour avoir ce qui me manque.  Voler et tuer, pour avoir ce que l'autre a dû sûrement me voler, puisque je ne l'ai plus.

     En quittant le Paradis de ma propre volonté, j'ai tout perdu : la paix, l'amour, le pouvoir, la sécurité, l'abondance.  Maintenant je vis dans un monde où tout me manque et je me fais croire, qu'en attaquant et en volant l'autre, pour obtenir ce dont je crois avoir besoin, je retrouverai ce qui m'appartient.  Dans mon raisonnement tordu, je crois que si je ne l'ai plus, c'est que mon frère me l'a volé et je suis donc maintenant en droit de le lui reprendre.


    Voilà la volonté de l'ego :  Ne pas prendre la responsabilité pour la perte du Paradis, mais plutôt, accuser mon frère de me l'avoir volé et justifier l'attaque et le meurtre sur lui.  Tuer ou  être tué, il n'y a pas d'autre choix.  Voilà ce que l'ego essaie de me faire croire et voilà à quoi servent le monde et le corps :  me faire croire que mes frères et moi sommes différents et que, par conséquent, il est donc possible et dans mon intérêt d'attaquer, de voler, de tuer.  Je crois maintenant, que ce que je vole à l'autre m'appartient et que ce que l'autre me vole, je le perds.


     La volonté de Dieu est que je ne manque de rien, que je sois toujours satisfait et que tout se trouve là où je suis, puisqu'il n'y a que son Amour partout.  Il n'y a aucun besoin de prendre, de voler, d'attaquer, de juger, de tuer.  Tout ce que je perçois de mon frère qui n'est pas de l'amour, est un cadeau qu'il me fait, en me permettant de voir ce qui me reste à guérir et en me donnant l'opportunité de le faire.  Dans chaque situation, mon frère me demande de ne plus lui faire jouer le rôle de bourreau, ou de victime.


     Je veux libérer mon frère de ce cauchemar d'attaque et de peur, en lui montrant que je ne peux être blessé par quoique ce soit qui vient de l'extérieur de moi.  Je dois prendre la responsabilité de tout ce que je ressens.   Si je ne le fais pas, je ne pourrai  faire autrement que de condamner mon frère et je resterai dans la volonté de l'ego qui est la condamnation, la culpabilité, l'attaque, le meurtre.


     Si je veux être sauvé, je dois décider sans équivoque, que le Fils de Dieu est innocent et que ce que je vois sur l'écran du monde n'est qu'une fausse image de Lui.  Une image que j'ai fabriquée moi-même et que je veux défaire avec le pardon et l'aide du Saint-Esprit.  Voilà la volonté de Dieu : son Fils est innocent et ne peut qu'aimer et donner pour toujours sans jamais manquer.  Amen.


F.Corbeil

 

A suivre (et pour finir) : Que la volonté de Dieu soit faite

Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 21:10

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").
   
     Sans la foi, je me sens perdu dans un océan hostile et cruel. Plus rien à manger ni à boire, aucune protection contre les intempéries. Le vent, le froid, la solitude, la peur, viennent me solliciter pour que je me décourage et que je me laisse sombrer dans un profond désespoir. Je n'ai que la foi qui me dit calmement : «Sois en paix, tout est bien, Dieu avec son amour veille sur toi et t'enveloppe de sa protection. Toute cette illusion n'est rien d'autre qu'une vaine tentation pour te faire croire que tu n'es plus le Saint Fils de ton Père ; le Christ invulnérable et  ne pouvant manquer de rien».

      La foi me dit que je dois apprendre à croire, même si je ne vois pas. Je dois aimer, même si l'on ne semble pas m'aimer. Je dois être sûr, même dans le doute, que tout est amour et paix et que tout autre jugement est une erreur. Toutes les épreuves et tribulations n'ont qu'un but : rafermir ma foi, afin qu'elle devienne à toute épreuve et que plus rien ne me cause de tristesse, de peur, d'insécurité ou de désespoir. Dieu m'aime et je l'ai oublié. C'est pour cela que je dois traverser ces leçons, qui me  rappeleront à nouveau mon Père et son amour, qui peut transformer tout ce qui semble me menacer, en amour et en sécurité.

      Pour cela je  n'ai qu'a faire confiance. Être docile et ouvert à accepter ses leçons, qui n'ont pas pour but de me détruire, mais de me libérer.  Ne pas interférer, ne pas m'opposer ni me défendre. Laisser les illusions se défaire les unes après les autres, seulement par la foi que je suis innocent et que Dieu m'aime et qu'Il ne peut que me sauver de mon monde de terreur et de peur imaginaire. Ne pas me défendre moi-même, le laisser seul juge du moment et de l'action propice où Il interviendra, afin que ma leçon soit bien apprise. Que ma seule assurance soit la foi que Dieu m'aime, et cela, même si je n'en ai aucune preuve extérieure.


      Traverser cet océan tumultueux, sachant que je suis sur un navire qui ne peut sombrer, sachant que même les vents les plus forts et les vagues les plus hautes ne peuvent le faire chavirer. Rien ne peut me toucher, si je me tiens dans cette foi que Dieu m'offre sans cesse à chaque instant. Dieu me dit toujours : «Crois que la foi en Moi est ce navire qu'aucune chose créée de la matière ou de la pensée ne peut atteindre ou détruire». Dans les pires tempêtes, tu n'as qu'à croire, que rien n'est plus fort que l'Amour et que l'Amour, par ta foi, va te protéger de tout mal. 


       Perds cette foi et le navire disparaîtra. Tu seras alors à la merci de l'océan, de sa profondeur, de sa cruauté et de son immensité. Tu seras désespéré, seul sans réconfort, ne sachant plus que ton seul protecteur ne peut plus te protéger, parce que tu as perdu ta foi en lui. Retrouve cette foi sans faille, sans vacillement et tu seras à nouveau dans les bras de l'amour et de la sécurité pour ne plus jamais la perdre. Tu atteindras ainsi l'éternité et la vie en Dieu et en son Amour.


F. Corbeil


A suivre : Seule la volonté de Dieu donne la Paix

 

Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 21:00

 Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

Lorsque l'on a trouvé, on ne cherche plus.  Lorsque l'on ne cherche plus, on se laisse trouver par Dieu qui est partout et en toute chose.  Non, je n'ai pas à me défendre sans cesse, à me battre pour survivre, à prouver que je suis digne d'être aimé et reconnu, à montrer que j'ai une valeur afin de ne pas être rejeté.  Dieu m'aime tel que je suis.  Mais je ne sais plus qui je suis et je crois au plus profond de moi que je n'ai pas de valeur, que je ne suis pas digne d'être aimé et que je mérite d'être rejeté et c'est cela que j'expérimente dans ma vie parce que j'y crois.

         Cette quête sans fin de devenir quelqu'un d'important, quelque chose de plus que ce que je suis, afin de me confirmer à moi-même que je ne suis pas celui que je pense être : cet être laid, répugnant et sans valeur qui, ayant commis un crime horrible, mérite la terrible punition.  Tout ce temps, cette énergie à prouver ce que je n'ai pas besoin de prouver et que je ne pourrai jamais prouver.  Car si je crois cette image que j'ai faite de moi, peu importe ce que je ferai pour la camoufler, ça ne marchera pas.

         J'essaierai d'avoir plus d'argent, plus de diplômes, plus de pouvoir. J'essaierai de me cacher sous des apparences de bonté et de gentillesse.  Je me blesserai, me rendrai malade pour prouver que je suis innocent.  Mais je sentirai toujours à l'intérieur de moi cette fausse image qui me hantera et me rappellera qu'un jour on verra vraiment qui je suis.  On verra que je suis coupable, sans valeur et l'on me rejettera et me laissera mourir dans une solitude et une souffrance insupportable.

         N'est-il pas plus facile de croire l'image que Dieu a de moi.  Il me voit toujours comme Son Fils bien-aimé.  Ce Fils qu'Il aime et qui est sans faute, sans peur et qui ne peut manquer de rien.  Celui qui n'a fait qu'un mauvais rêve.  Un rêve de peur et d'horreur qui n'a aucune réalité, provenant d'une vaine croyance qu'Il pouvait changer son image pour celle d'un meurtrier et d'un usurpateur du Pouvoir Divin.

        La bonne nouvelle est que l'on croit l'avoir fait, mais que l'on ne l'a fait qu'en rêve.  Rien ne s'est réellement produit.  Je ne me suis pas vraiment séparé de Dieu.  J'y ai cru et c'est pour cela que je souffre et que toute la souffrance du monde continue à être expérimentée.  Il suffirait de croire que ce monde n'est qu'un rêve, une illusion dans laquelle je me fais peur parce que je me crois coupable et que j'ai peur de revenir vers Dieu.

         Dans un rêve, tout peut se produire.  Mais lorsque je m'éveille, rien de ce que j'ai rêvé n'est réel.  Tout disparaît dans le néant d'où il est venu.  Et je me retrouve avec mon Père qui me tend les bras et qui me donne tout ce que je croyais avoir perdu.  Et je retrouve mon image, mon identité de Fils de Dieu pour toujours et toujours...

F.Corbeil

 

A suivre : La foi dans l'Amour du Père

 

Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 14:15

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

         J'ai oublié qui j'étais et d'où je venais.  Je me suis endormi d'un profond sommeil.  Si profond, que mon rêve est devenu ma seule réalité et ma seule référence.  Je n'ai aucun souvenir du fait que j'existe à l'état d'éveil.  Pourtant, dans cet état d'éveil je serais conscient d'une toute autre réalité que celle du rêve.  Les lois qui régissent l'éveil sont complètement différentes de celles du rêve.  Dans un rêve tout est chaotique, instable, imprévisible et sans réalité durable.  Dans l'éveil tout est ordonné, stable, constant et durable.

         Oui, la vie que je possède et qui semble m'avoir été donnée, n'est qu'un rêve.  Un mauvais rêve rempli de peur, de souffrance et d'espoir de bonheur constamment trahi et brisé.  Un rêve chaotique et instable ne pouvant m'assurer d'un bonheur durable et me vouant tôt ou tard à la mort.  Ce rêve me laisse frêle et à la merci de tous les imprévus et malheurs qui frappent un jour, tous ceux qui font partie du rêve.

         Quelle folie de croire que ce rêve que j'appelle ma vie soit la réalité et qu'il soit possible dans ce cauchemar de se donner une sécurité ou un amour quelconque qui durerait.  L'essence même du rêve est l'absence de sécurité et d'amour.  Seule la réalité peut satisfaire un fils de Dieu.  Dans mon rêve, je ne peux qu'être frustré et en état de manque.  Je ne vois que des ombres et des images qui disparaissent aussitôt que je m'approche pour les attraper.

         Aussi longtemps que mon rêve est un rêve de peur, de souffrance et de victimisation, je ne peux m'éveiller.  C'est pour cela qu'il est important pour moi de défaire dans mon rêve, tout ce que Dieu n'a pas créé.  Tout ce que Dieu a créé est réel et aimant.  Tout ce que Dieu a créé ne peut apporter la souffrance ni la mort.  Alors, tout ce qui n'est pas joie, amour, paix et vie éternelle n'est pas de Dieu.  Ce sont donc des illusions et le pardon les effacera sans problème, si telle est ma volonté.

        Oui, je peux m'éveiller à la réalité, et ce, même dans mon rêve.  Le cours appelle cet état, le rêve heureux.  Dans cet état, la réflexion du Paradis est ressentie.  Je suis alors conscient que je rêve et que rien dans le rêve n'est réel.  Par conséquent, rien dans le rêve n'a le pouvoir de me causer plaisir ou souffrance.  Il n'y a que ce qui vient d'au-delà du rêve qui m'affecte et c'est la Réalité, c'est l'Amour de Dieu.

         Lorsque toutes les illusions seront disparues, je ne pourrai plus avoir peur ni souffrir.  N'ayant plus ma foi pour les soutenir, les illusions retourneront dans le néant d'où elles proviennent.  Mon travail sera alors terminé.  Je laisserai à Dieu le soin de m'utiliser comme Il le souhaite, Le laissant décider du moment où je retournerai à la réalité de l'Esprit, là où les rêves n'ont aucune prise et où l'Amour d'un Père pour Son fils et celle d'un fils pour son Père est la seule réalité. Amen

F. Corbeil

 

A suivre : l'image que j'ai de moi.

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 20:00

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

         Lorsque je choisis de perdre tout ce que je peux perdre, afin de retrouver ce qui ne peut être perdu;  lorsque j'accepte que la seule chose que je puisse valoriser est ce qui ne meurt pas, ce qui est éternel, alors seulement, la vérité me rendra libre pour toujours.  Car aucune illusion ne reste pour m'empêcher de connaître ma véritable identité ; celle qui peut me donner tout ce que l'illusion m'a toujours promis, mais ne m'a jamais donné.


        J'ai été créé pour avoir tout et c'est pour cela que je ne peux demander pour autre chose que tout.  Si je demande pour moins que tout, je demande pour rien.  Dieu est le Tout qui contient ma joie, ma sécurité, mon amour et ma vie éternelle.  Je ne dois désirer que le tout, car si je désire des choses spécifiques, je désire pour l'ego, pour ce qui est divisé et partiel, ce qui change et meurt.


        Lorsque je désire une seule chose, l'Amour de Dieu, alors seulement, j'aurai tout ce que je rêve et désire avoir:  l'Amour, la paix, la sécurité, la joie et la vie éternelle.  Il n'y a que la vérité de Dieu qui contient ce que je veux.  Lorsque je désire autre chose que Dieu, je désire des choses matérielles, des biens, des personnes, des pouvoirs, alors je ne pourrai jamais trouver ce que je cherche.  Je serai seul, abandonné, trahi, vide et je mourrai pleurant l'amour que je n'ai pu trouver dans le monde physique.


        Si je cherche pour l'Amour, je dois regarder où il se trouve et non pas là où il n'est pas.  L'Amour se trouve dans l'expérience intérieure de l'esprit;  il est en moi et non pas à l'extérieur de moi.  Si je le cherche en moi, je le trouverai et je serai libéré de toute souffrance. Mais si je le cherche à l'extérieur de moi, je ne le trouverai pas, je souffrirai et je mourrai.


        Dieu veut la vie et l'amour pour son Fils bien-aimé.  Il ne veut pas que Son Fils soit prisonnier de l'illusion et sujet aux lois de mort qui gouvernent l'illusion.  Néanmoins, Il a créé Son fils dans la liberté et l'amour et par conséquent, Il ne peut le forcer à choisir de l'aimer.  Dieu doit être aimé par choix et non par crainte ou désespoir.  L'illusion qui a maintenant tout notre amour doit être volontairement rejetée, sans regret ni sacrifice et la vérité sera acceptée à sa place avec joie et espoir, afin de connaître la libération de toute peur, de toute souffrance et de toute forme de mort.


        Voilà ma situation;  je dois choisir entre tout ou rien.  Maintenant j'aime l'illusion et je suis prisonnier de ses lois.  L'obéissance aux lois de l'illusion n'est récompensée que par la souffrance et la mort.  Mais si je veux échapper à un tel sort, je peux demander à Jésus et à l'Esprit-Saint de m'aider à me libérer de mes lourdes chaînes et à m'apprendre à aimer la vérité.  Alors, mes lourdes chaînes se briseront, je serai libre enfin de toute cette folie, cet esclavage qui ne donnaient rien de réel en retour.  Je connaîtrai l'Amour de Dieu, cet Amour qui ne change pas et qui rend libre pour l'éternité.

 

F. Corbeil

 

A suivre : le rêve heureux

Repost 0
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 10:30

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

 

      Lorsque je pense à mon identité dans le monde, je fais presque toujours référence à mon corps physique, à mon statut social, à mes biens et à mes croyances personnelles sur le monde et les personnes.  J'ai mon propre système de valeur qui diffère de celui des autres et qui souvent même entre directement en conflit avec celui des autres.  Tout ce qui m'arrive est donc jugé par ce système de valeur personnel qui détermine si la situation ou les personnes impliquées, sont bonnes ou mauvaises pour moi, souhaitables ou dangereuses, m'apportant le bonheur ou le malheur.

 

      De ce jugement de valeur découlera toutes les émotions que j'éprouverai.  Si je décide dans mon système de valeur que telle situation est inacceptable et injuste, je vivrai des émotions de frustration, d'injustice, de peur, de rejet et d'attaque.  Par contre si quelqu'un d'autre vit cette même situation avec un système de valeur différent, il pourra trouver cette situation acceptable et juste et les émotions qu'il ressentira seront des émotions d'acceptation, de paix et de bien-être.

 

      Alors, toutes les émotions que nous avons sont donc déterminées par ce que nous croyons.  Notre système de valeur personnel détermine si les émotions seront heureuses ou non.  Alors pourquoi, si vraiment nous voulons être heureux, ne choisissons-nous pas un système de croyance dans lequel tout peut être utilisé pour le bien?  Un système dans lequel tout est acceptable, où tout peut être une aide importante à notre recherche de bonheur et où toute situation négative peut être transformée en situation de paix et d'amour.

 

      Voilà la Question primordiale!  Est-ce qu'un tel système de croyance est possible ou, est-ce folie de croire que tout mal, toute négativité, toute souffrance peuvent être transformés dans mon esprit, simplement en croyant qu'il est possible de le faire?  Cela voudrait donc dire que les choses en elles-mêmes n'ont aucune valeur négative sauf celle que je leur donne.  Si j'ai le courage ou la folie de croire que tout péché ou tout mal ne provient que de mon esprit, je pourrai donc choisir de guérir ma croyance à propos de la situation.

 

      Ce système de croyance est le système de croyance de l'Esprit-Saint et de Jésus.  Pour eux, il n'y a que de l'amour ou, des appels à l'amour.  Tout peut être transformé en amour si j'y crois.  Tout le mal et toute la souffrance que je peux encore voir dans le monde existe seulement parce que je crois encore dans mon esprit que le mal est réel, que certaines formes de mal ne peuvent pas être guéries, que la maladie, la mort, l'égoïsme, la victimisation sous toutes ses formes ne sont pas sous mon contrôle.

 

      Tout peut être transformé en amour, peu importe la gravité de la situation présente, passée ou future.  Même tout le mal passé peut être racheté et aucune perte ou souffrance ne demeure pour prouver que le mal est plus réel que Dieu et Son amour.  Même la souffrance et la mort n'ont plus aucune emprise sur moi, lorsque je décide de croire que tout, sans exception, peut être transformé en amour.

 

      Toute situation difficile n'est qu'une leçon d'amour que je n'ai pas apprise et qui m'est représentée une autre fois, afin que je puisse changer mon jugement sur elle et que maintenant je choisisse comme Jésus.  Il n'y a que l'amour de réel.  Tout le reste n'est qu'une illusion qui existe simplement parce que je continue à y croire.  Alors mon frère, choisis ton système de valeur et de croyance très attentivement.  L'un t'apportera la souffrance, la perte et la mort.  L'autre t'apportera la paix, la joie, l'amour et la vie éternelle.

 

F. Corbeil

 

A suivre : Le Choix entre l'Amour de Dieu ou  l'illusion

Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:45

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").
 
        
        Dieu n'a pas oublié Son Fils.  Il a toujours le même Amour pour Lui.  Il ne l'a pas laissé sans ressource et sans pouvoir.  Il ne l'a pas condamné pour un quelconque crime qu'Il n'a pas commis.  Dieu ne peut comprendre comment Son Fils, créé à Son image, pourrait être impuissant et à la merci de quoique ce soit.  Notre rêve n'a aucun sens pour Lui.  Il nous a donné tout pouvoir dans notre esprit, de créer l'Amour comme Lui.  Il ne comprend donc pas la raison pour laquelle nous demeurons endormis.  Il réalise toutefois que Son Fils rêve et qu'Il se croit hors du Paradis, sans pouvoir.  Il envoie donc l'Esprit-Saint dans le rêve de Son Fils, comme guide et enseignant, afin de le ramener à la maison.

         Il donne à l'Esprit-Saint la mission de nous faire comprendre notre erreur et de nous amener à choisir de nous éveiller à la réalité, au lieu de continuer à rêver.  L'Esprit-Saint connaît le pouvoir de notre esprit. Il sait qu'Il ne peut nous obliger à accepter et à voir la vérité de ce que nous sommes vraiment, à moins que ce ne soit notre désir.  Il comprend que nous ayons appris à avoir peur de la vérité et Il ne veut pas augmenter notre peur.  Il attend donc que nous Lui demandions humblement de l'aide.  Lorsque le Fils reconnaît qu'il a échoué à se rendre heureux lui-même, il demande alors pour un guide, un enseignant, autre que lui-même.


         Dès que la demande est faite, l'Esprit-Saint accepte aussitôt cette petite bonne volonté à apprendre.  Il commence son enseignement sans perdre de temps car Il sait que pour nous, le temps est précieux.  Il nous enseigne que l'image que nous avons de nous-mêmes en tant que corps vulnérable et mortel est fausse et qu'en réalité nous sommes esprit invulnérable et immortel.  Nous n'avons pas à souffrir et à mourir si nous choisissons de nous identifier à l'Esprit au lieu du corps.


         L'Esprit-Saint est conscient, que ce qu'Il a à enseigner au Fils de Dieu est totalement opposé à ce qu'il croit.  Il comprend que le système de pensée du Fils est complètement en opposition avec celui du Père.  Il a donc un plan progressif et sans faille pour faire le transfert complet d'un système de pensée à l'autre. La seule condition pour la réussite est que le Fils n'intervienne pas dans le plan, mais qu'il laisse plutôt l'Esprit-Saint en charge.


         Dieu ne peut venir dans le rêve du Fils car Il le rendrait réel.  C'est pour cela qu'Il envoie l'Esprit-Saint à Sa place.  Nous sommes responsables d'avoir choisi et appris la leçon de l'ego.  Par le pouvoir de notre esprit, nous avons investi dans des valeurs et des formes qui sont devenues des substituts aux valeurs et à l'Amour de Dieu.  Par ce même pouvoir de notre esprit, nous devons donc nous-mêmes désinvestir de ce monde et de ses valeurs que nous avons appris à aimer et qui nous empêchent de nous éveiller.


          Lorsqu'un Fils veut retourner à son Père qui L'aime, rien ne peut se dresser devant Lui.  Le Père, à travers l'Esprit-Saint, donnera à Son Fils bien-aimé tout ce dont Il a besoin pour guérir sa pensée et pour pouvoir retrouver son identité en tant qu'esprit infini, invulnérable et immortel.  Rien ne pourra résister à l'attirance de l'amour d'un Fils pour son Père L'Esprit-Saint peut faire remonter à la surface tous les raisonnements qui sont enfouis dans l'inconscient du Fils de Dieu et qui l'ont amené à choisir de se cacher dans le monde sous une fausse identité.  Il pourra aussi Lui donner une autre interprétation que celle de l'ego.  À la lumière de cette nouvelle interprétation, le Fils de Dieu aura l'opportunité de choisir à nouveau entre le sommeil et l'éveil, entre la culpabilité et l'innocence.


         Grâce à cet enseignement, le Fils de Dieu pourra se rappeler la première décision qu'il avait prise en écoutant l'ego.  Cet ego lui disait qu'il avait réussi à se séparer de la réalité de Dieu et qu'il était donc coupable et en danger d'être puni.  Il pourra donc choisir que l'ego a tort et qu'il peut retourner au Paradis, s'il le veut.  Il pourra aussi choisir qu'il est innocent et qu'il n'a plus besoin de cette fausse identité corporelle et mortelle pour se protéger d'une supposée punition de la part de Dieu.


        Rien ne peut manquer à un Fils de Dieu qui rêve et qui veut s'éveiller à la vérité.  Tout lui sera donné au fur et à mesure qu'il sera consentant et prêt à le recevoir.  S'il a trop peur de la vérité, l'Esprit-Saint attendra que la peur diminue et que le Fils de Dieu comprenne que la vérité est son salut.  Même s'il en a encore peur pour l'instant, il veut quand même apprendre à guérir son esprit, afin que toute peur disparaisse et qu'il ne reste que l'amour.


         Dieu ne peut venir dans le rêve du Fils car Il le rendrait réel.  C'est pour cela qu'Il envoie l'Esprit-Saint à Sa place.  Nous sommes responsables d'avoir choisi et appris la leçon de l'ego.  Par le pouvoir de notre esprit, nous avons investi dans des valeurs et des formes qui sont devenues des substituts aux valeurs et à l'Amour de Dieu.  Par ce même pouvoir de notre esprit, nous devons donc nous-mêmes désinvestir de ce monde et de ses valeurs que nous avons appris à aimer et qui nous empêchent de nous éveiller.


          Lorsqu'un Fils veut retourner à son Père qui L'aime, rien ne peut se dresser devant Lui.  Le Père, à travers l'Esprit-Saint, donnera à Son Fils bien-aimé tout ce dont Il a besoin pour guérir sa pensée et pour pouvoir retrouver son identité en tant qu'esprit infini, invulnérable et immortel.  Rien ne pourra résister à l'attirance de l'amour d'un Fils pour son Père et d'un Père pour son Fils.

 

F.Corbeil

A suivre : Mon système de croyance

Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 20:15

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").


         Paix sur toi mon frère,  qui a choisi de guérir ton esprit divisé entre l'illusion et la vérité.  Ta décision de faire un choix pour un ou pour l'autre, est la seule décision que tu puisses vraiment faire ici-bas.  Toutes les autres décisions que tu sembles prendre dans le monde, ne sont en vérité que le choix, entre guérir ton esprit en faisant face aux  fausses émotions de la séparation ou, fuir la guérison de ces émotions, en préférant les voir comme étant réelles et garder ainsi ton esprit malade.


         Lorsque le Fils de Dieu demande pour la guérison de son esprit et qu'il choisit que Dieu l'aime, il apprend alors une autre leçon que celle apprise avec l'ego.  Cette leçon que l'ego t'a apprise et veut que tu crois être la vérité, est complètement opposée à celle que l'Esprit-Saint veut que tu apprennes.  À cause de cela, l'ego s'y opposera de toutes ses forces, essayant de te démontrer que la guérison de ton esprit est impossible et très dangereuse pour toi.


          Le Fils de Dieu, avec l'aide de l'Esprit-Saint, apprendra que la culpabilité sous toutes ses formes n'est pas réelle et qu'il n'a rien fait méritant une condamnation ou une punition d'aucune sorte.  L'Esprit-Saint ne fait aucune exception, rien ne peut amener un Fils de Dieu à se sentir coupable, sauf sa propre croyance.  Toute culpabilité doit donc être jugée comme une erreur, une fausse croyance qui doit être défaite par le pardon.  Toute fausse croyance basée sur un mensonge doit disparaître et la leçon que tu apprendras, est que le Fils de Dieu est innocent.


         Tu apprendras aussi à faire confiance à Dieu, dans toutes les situations d'apprentissage qui se présentent à toi, durant ton passage sur terre.  Tu comprendras que tu dois changer ce que tu vois et perçois comme dangereux et catastrophique, en  opportunité de te débarrasser à jamais de la peur et de l'anxiété de la punition et de la destruction, qui n'existent que dans ton esprit malade.  Plutôt que de fuir ces situations d'apprentissage, tu les accepteras donc avec gratitude et tu comprendras qu'elles ne sont pas ta mort, mais ton salut.


         Le Fils de Dieu doit choisir la leçon de l'Esprit-Saint, s'il veut unifier son esprit.  S'il choisit l'ego, il ne trouvera jamais la paix, car l'ego ne pouvant détruire la vérité, gardera par conséquent, son esprit  divisé entre la vérité et l'illusion.  Le choix de la guérison lui donnera la paix, car la vérité peut défaire toutes les illusions qui apportent le conflit et la souffrance, unifiant ainsi son esprit en n'y laissant que l'Amour et la Paix de Dieu.


         Voilà la seule solution pour un esprit torturé et souffrant:  Il doit choisir dans toutes les circonstances de sa vie, de croire que tout ce qui est peur, danger, attaque, punition, culpabilité et souffrance sous toute forme que ce soit, sont, sans exception, des illusions et des erreurs de la pensée du Fils de Dieu et qu'elles doivent toutes être amenées à l'Esprit-Saint pour leur guérison.


L'esprit du Fils de Dieu restera divisé, s'il choisit de garder loin de la guérison, certaines formes d'illusions qu'il préfère.  Toute forme de détresse peut être transformée en Amour.  Aucune ne peut résister au pardon et à la Vérité.  Moi, Fils de Dieu, c'est cela que je veux croire et j'unifie donc ma pensée, qui maintenant, n'a qu'un seul but:  l'heureux retour d'un Fils à la maison de son Père après un long voyage inutile, loin de l'Amour et de la Paix.


F.Corbeil

A suivre : Le guide et le chemin vers l'éveil.

 

Repost 0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 16:30

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

 

          L'Esprit-Saint a pour fonction de m'enseigner le salut.  Pour le faire, Il doit me montrer qu'en m'identifiant à l'ego, je n'ai pas fait le bon choix.  Premièrement, Il doit me faire voir comment j'ai appris à aimer et à faire confiance à l'idée fausse de l'ego.  Plus que cela, Il doit me faire voir et comprendre que je me suis identifié totalement à l'ego.

 

         Maintenant, tout ce que l'ego croit est ce que je crois et tout ce que l'ego aime est ce que j'aime.  L'Esprit-Saint doit rendre clair dans mon esprit, que le choix de l'ego est  la seule raison   pour laquelle je suis malheureux et souffrant et que si je veux avoir l'opportunité d'être heureux un jour, je dois me désidentifier des buts et des cadeaux de l'ego.


        Chaque fois que mon esprit questionne la raison de mon échec à me rendre heureux et chaque fois que je cherche honnêtement le pourquoi de ma détresse et de ma souffrance, l'Esprit-Saint peut, grâce à cette ouverture, commencer sa leçon.  Il m'amène à voir que mes fausses croyances à propos du monde, des autres et de moi-même, sont à l'origine de mon constant échec à atteindre l'Amour et la sécurité.

 

         Même  si j'ai beaucoup d'attentes face à ce monde, Il doit m'enseigner que rien dans le monde ne peut vraiment me donner ce que je recherche.  Tous les plaisirs et toutes les joies provenant du monde, se changeront en souffrance et en peine.  Rien n'est constant, rien ne dure et tout doit me trahir et m'abandonner à la fin.  Il ne restera alors qu'un souvenir de moi, qu'une image trop vite oubliée, de quelqu'un qui aurait voulu aimer et être aimé éternellement.

 

         Ayant accepté la leçon que le monde ne contient rien que je veuille, je dois maintenant passer à l'autre partie de la leçon pour être heureux.  L'Esprit-Saint sait que la première partie de la leçon n'est pas suffisante.  L'Esprit-Saint sait que n'ayant plus d'espoir de bonheur dans le monde, je ne peux faire autrement que de sentir un vide, un manque de motivation, une absence de but.  Il semble qu'il n'y ait plus rien que je veuille, plus rien qui ne m'intéresse.  Ma vie semble alors être un désert sans joie.

 

         Cette phase est cruciale et j'ai besoin de la foi et de la confiance en la leçon de l'Esprit-Saint.  Je dois absolument passer par cette étape, dans laquelle la recherche du bonheur dans l'ego est abandonnée.  Tout le travail que j'ai fait auparavant m'a amené ici.  Cela semble être la fin de ma vie.  En réalité, ce n'est que le commencement d'une autre vie;  la mort de l'ego et la vie dans l'esprit.  Afin de pouvoir recevoir les cadeaux de l'esprit, il était nécessaire d'être vide des cadeaux de l'ego.

 

         Je commence à accepter et à recevoir mes premiers cadeaux de l'esprit et j'apprend doucement à les apprécier et à les aimer.  Maintenant, il est possible pour l'Esprit-Saint de m'aider  à transférer tous mes espoirs de bonheur, du monde du corps, à celui de l'esprit.  À présent le chemin est clair.  L'ego et ses cadeaux ont été rejetés;  l'esprit et ses cadeaux ont été acceptés.  La direction est fixe et à partir de là, tout acquis est réel et durable.  L'amour de l'esprit grandit de plus en plus en moi et ce, jusqu'au point où je n'ai plus aucun autre désir que de faire la volonté de Dieu et d'expérimenter son Amour pour toujours et toujours.

 

F.Corbeil


A suivre : Un esprit unifié est un esprit en paix

Repost 0