Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 22:10

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").


 
 
         Je reconnais maintenant comment précieuse est la vie humaine.  Elle m'offre l'opportunité de pouvoir me libérer pour toujours de toute souffrance.  Plus jamais de peur, de doute, de manque, de conflit, de folie, de mort.  Oui, si je le veux, je peux terminer cette folle aventure dans ce qui est illusoire et irréel.  Oui, je peux m'éveiller à la réalité et trouver enfin une expérience satisfaisante.  Une expérience d'unité, de sécurité, de calme paisible, de confiance et d'amour sans fin.

 

         Que me manque-t-il vraiment pour faire cette expérience?  Il ne me manque que la foi que je peux retrouver cette expérience et le courage de défaire tout ce qui m'empêche d'y arriver.  Cette expérience existe déjà en moi.  Elle est là, recouverte d'une épaisse couche de culpabilité et masquée par de fausses croyances et de fausses peurs, qui m'empêchent de la voir et de la sentir.  Lorsque je sais, que ce que je veux n'est pas à l'extérieur de moi, mais en moi, je commence alors le renversement de ma pensée.  Celui qui m'amènera de l'extérieur à l'intérieur.

 

        Il est certain que, lorsque je regarderai à l'intérieur de moi, je trouverai en premier lieu ma culpabilité et toutes les émotions de la séparation qui s'y trouvent.  J'aurai aussi certainement peur et j'aurai le goût de fuir.  Je croirai que la damnation est à l'intérieur de moi et non pas le salut.  Mais si je persiste à faire face à cette fausse image que j'ai cachée à l'intérieur de moi, je guérirai et je serai sauvé.  L'image d'un fils coupable, indigne, méritant la punition et la mort;  cette image n'est pas la réalité et elle disparaîtra si j'ai le courage de la regarder.

 

         Le salut est facile si on y croit.  Sans la croyance en la réalité de la culpabilité, l'ego ne peut me garder enchaîné à cette fausse image que j'ai de moi et des autres.  Je comprendrai alors, que tout ce que je vois qui n'est pas l'image de l'amour, est une erreur.  Alors, je voudrai aussitôt l'amener à la correction.  L'Esprit-Saint accomplira la correction aussitôt que je Lui demanderai humblement et avec confiance, de la faire.  Le salut demande seulement que j'y crois et que je laisse l'Esprit-Saint défaire ma croyance en la culpabilité.

 

         Je ne peux défaire moi-même la culpabilité, car c'est moi qui l'ai imaginée.  Je peux par contre, l'amener à l'Esprit-Saint, avec la conviction qu'Il peut la corriger et la transformer.  Ma fonction est donc d'amener à l'Esprit-Saint, toutes mes émotions découlant de la culpabilité:  la tristesse, la colère, le manque, la haine et de les regarder avec Lui sans interférer.  Je ne dois pas essayer de me débarrasser de la culpabilité moi-même, d'aucune autre façon.  Je ne dois pas la nier, ni la projeter sur moi en me victimisant, ni sur les autres en les attaquant.  En faisant cela, j'empêche l'Esprit-Saint de défaire ma culpabilité.  Elle reste alors non guérie et le salut doit attendre que je cesse d'interférer.

 

         Voilà où ma foi est nécessaire.  Je ne dois pas utiliser un autre moyen, au cas où l'Esprit-Saint échouerait à prouver mon innocence.  Je dois vraiment croire que je suis innocent et que l'Esprit-Saint ne peut échouer à le prouver.  Je n'ai pas besoin d'intervenir, d'aucune autre façon.  Je dois prendre le risque que l'Esprit-Saint réussira à défaire ma culpabilité et que je n'ai pas à avoir peur d'une punition que je ne mérite pas.

 

        Il y a deux façons de faire face à la culpabilité.  Celle de l'ego et celle de l'Esprit-Saint.  Je dois choisir l'une ou l'autre.  Je ne peux faire les deux.  L'une me gardera coupable et m'enchaînera pour toujours, à la souffrance et à la mort.  L'autre me libérera et m'affranchira à jamais, de toute souffrance et de toute mort.

 

        Ne pas interférer, c'est avoir la foi que je n'ai rien à faire pour prouver mon innocence.  Je suis sans défense, car étant innocent, je n'ai pas besoin de défense.  Si je me défends, c'est que je me crois coupable et l'Esprit-Saint, alors,  ne peut pas agir.  Être sans défense, c'est laisser l'Esprit-Saint transformer ma culpabilité en innocence.  Être sans défense, c'est faire confiance que si je ne suis pas coupable, il n'y a rien de réellement dangereux dans le monde.  Seulement les innocents sont en paix et ne craignent ni le jugement, ni la condamnation.


        Etre sans défense, c'est affirmer:  " Je suis le Saint Fils de Dieu qui ne peut se changer Lui-Même et qui demeure pour toujours comme Dieu l'a créé;  pur, innocent, sans manque, sans souffrance, ne méritant que la Joie, la Paix, l'Amour et la Vie, éternellement. 

 

F. Corbeil

 

A suivre :  L'éveil : le but de la vie humaine

Partager cet article

Repost 0

commentaires