Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:12

purification-mandala.jpgVoici la dernière livraison des Cours en écoute de Dieu. Sylvain me signale que l'ensemble des 80 conversations devraient être publiées par un éditeur. Une excellente nouvelle pour tous les étudiants de l'Esprit. Je vous tiendrais au courant  de l'avancement du processus d'édition.

 

 

 

 

CED 76 : Hors-série : satsang : tout peut être purifié car rien n’existe !

 

  Question de Zabeille: Une croyance que les ondes électro-magnétiques que je reçois me pèsent.

 

ESPRIT-Sylvain : Elles pèsent sur qui ? sur quoi ? sur ton corps ? Cela signifierait-il  que tu penses être ton corps ?

 

Zabeille : sur ce corps que je crois être.

 

ESPRIT-Sylvain  : exactement. L’énergie qui vient est celle de Saint Germain.

Ce qui te crée cette perturbation dans ton énergie, c’est cette association au corps. Et finalement, ce qui te crée de la peine, c’est que tu penses que quelque chose peut faire du mal à ton corps. Ce ne sont pas ces ondes électromagnétiques qui pèsent, elles ne peuvent pas peser sur qui tu es vraiment puisque c’est totalement illusoire. Elles ne peuvent pas peser sur ce que tu es vraiment, par contre, elles te pèsent parce que tu crois être ton corps, tu crois que ce corps peut-être atteint par la maladie, par plein d’autres choses. D’où vient cette croyance ?

 

Et là, je vais laisser la main à Saint Germain, qui est par là, à cette énergie-là, ça ne signifie pas que c’est Saint Germain en personne, ça veut dire que c’est cette énergie là.

 

 ST GERMAIN :

 « Bonsoir Famille de Lumière, je suis cette présence et cette énergie que certains d’entre vous, effectivement, appellent Saint Germain. Beaucoup d’entre-vous m’entendent pour la première fois, beaucoup d’entre-vous, même, ne comprennent pas pourquoi c’est cette résonnance-là qui s’exprime ce soir.

 

Ce que vous connaissez de moi pour certains est un symbole, que vous appelez une flamme, la flamme violette, ce symbole qui purifie tout, toute pensée, toute action, toute réaction, dans la forme et au-delà même de la forme. Je m’exprime ce soir, non sous la forme d’un satsang, comme Sylvain le pensait mais, sous la forme de canalisation, car effectivement, pour que nous agissions sous la forme de l’esprit, il nous faut un autre esprit, un questionnement.

 

Nous ne pouvons intervenir sans un questionnement, il est la base même de nos interventions. Car, en dehors de la forme, vous n’avez pas besoin de réponse. Mais accordons des réponses à la forme car accorder cette attention à la forme, c’est transformer une énergie en une autre énergie. C’est bien là, le cadre de votre propre flamme intérieure.

 

 Alors, vous pensez que le corps peut être atteint par la maladie, vous pensez que ce corps peut être atteint par les ondes électromagnétiques, vous pensez que ce corps peut être atteint par une pierre. Eh bien, vous avez raison car, si c’est ce que vous pensez, il ne peut en être autrement. La pensée crée la forme, la forme obéit à la pensée. J’entends certains dire : « mais je ne peux pas cesser de penser, je ne peux pas cesser de croire ». Il ne s’agit pas d’arrêter quoi que ce soit, nous savons bien que vous ne pouvez pas arrêter de croire, que vous ne pouvez pas arrêter de penser, nous tenons simplement à vous exprimer qu’il est inutile de vous juger, de vous meurtrir de ces croyances, de ces jugements. Vous êtes UN, vous êtes l’unité parfaite de ce monde.

 

Votre corps est le reflet de cette possibilité, qu’il soit atteint ou non n’a pas d’importance. Ce qui est important est que vous n’êtes pas ce corps. Ce que vous êtes vraiment n’est même pas vos pensées, ça, c’est le monde de la forme. Ça, c’est la visibilité que vous vous donnez. Ça, c’est ce que vous croyez être. Alors, cessez de croire et « l’univers disparaîtra ».

 

Mais telle n’est pas l’intention divine. L’intention divine, c’est d’expérimenter, de tout expérimenter, sans jugement de valeur aucun. L’expérience divine, c’est cet Etre qui est à vos côtés, et qui vous dit que chacun de vos vœux, que chacune de vos pensées,  est pour Lui  un ordre ultime, essentiel et magique, dont elle veut voir la réalisation parfaite, car elle est parfaite, la réalisation de vos croyances.

 

Vous savez à quel point ces croyances peuvent vous faire du bien comme elles peuvent vous faire du mal dans la forme. Cette notion-là n’existe pas pour l’esprit pur, qui ne voit qu’énergie et réalisation d’une pensée et d’une œuvre, d’un tableau. Prenez ce temps de vous dire que tout n’est qu’un tableau. Peignez-vous en pensée comme vous aimeriez être, voyez-vous comme cela vous chante, car il s’agit bien d’un chant, le chant de l’énergie de vie, le chant de l’amour universel dans la forme.

 C’est assez étrange, même pour Sylvain, d’imaginer que les croyances sont pour vous, intéressantes, et non une limite. Il est certes intéressant de se débarrasser de ces croyances, car cela vous rapproche d’un potentiel de création plus grand. Mais, il est inutile de croire que vous vous débarrasserez de tout cela, car croire se débarrasser d’une croyance, reste une croyance. Le cercle est très vicieux, n’est-ce pas.

 

Que faut-il faire alors ?

Cela est ETRE, il n’y a qu’à être.

Cela a été verbalisé tellement de fois, ici et maintenant.

Plus vous serez dans ce moment précieux, qui est le moment présent, et plus la perception de l’Esprit vous sera offerte, le plus clairement du monde, sans détour, sans masque, plus l’observateur sera puissant et aimant.  

 

Observez ces croyances, observez-vous étant malade, dépressif, fatigué, énervé, angoissé, en pleine joie, même plein d’amour, tout cela n’est que…, qu’une couleur, une couleur de la peinture la plus belle qui soit, la vôtre.

 

Alors l’Esprit, l’Etre Un, le Divin, Dieu, peu importe les noms qui sont donnés à la Source, alors, cette énergie regarde chacun de vous, chacun des tableaux que vous peignez. Il admire l’artiste que vous êtes, il ne se pose pas la question de l’expression artistique. Simplement, il admire toutes ces couleurs, qu’elles soient sombres ou claires n’a d’impact que sur le peintre et pas sur la vision de celui qui regarde.

 

Comprenez bien que vous êtes des artistes. 

Comprenez bien que  vous êtes des peintres.

Comprenez bien que  vous êtes des musiciens.

 

Ce que vous devez comprendre, pour qu’une image plus forte s’impose à vous, c’est que si vous étiez violoniste, vous ne seriez ni le musicien, ni le violon, ni même l’archet, mais la musique elle-même. Seulement, voilà, vous vivez dans la croyance que la musique vient du fait que l’archet frotte les cordes et que cela était l’intention du musicien. Cela est l’erreur dans la forme. La forme est là, il n’y a pas d’intention, elle est là, tous les potentiels sont présents.

 

Vos pensées ne jouent pas une musique, elles ne sont même pas la partition.

Comment vous dire cela sans que vous soyez attristé mais, vos pensées ne vous appartiennent pas. Ce sont celles de l’instrumentiste, qui croit qu’il va créer une partition  alors qu’en fait la musique existe de toute éternité et à tout instant sous la plus belle forme qui soit et ce que vous êtes est plus cette essence-là que la cause ou l’effet. Vous êtes au-delà de cette relation « cause-effet », vous êtes bien au-delà de cela.

 

 J’aperçois l’esprit de Sylvain qui ne comprend pas ce qui est prononcé ici. Alors, je poursuis ce discours.  Voici un homme qui se trouve au bord de l’eau. Voici un homme qui regarde un poisson dans l’eau et qui se demande si ce poisson le voit ?.

 

« Ce poisson a-t-il connaissance de moi ? Sait-il que j’existe ? Sait-il que ma main toute puissante, si elle le prend dans l’eau, peut le faire mourir et en même temps, s’il sortait de l’eau, il verrait une nouvelle réalité, il serait émerveillé mais, il mourrait de cette vision, de cette nouvelle réalité. Alors, je décide de laisser vivre ce poisson dans l’eau, dans cette eau qu’il croit être son seul monde, uniquement parce que je ne veux pas qu’il meure à sa forme actuelle, parce que je ne veux pas qu’il prenne conscience qu’il existe un « autre monde » dans lequel aujourd’hui, il n’est pas adapté.

 

L’Esprit est cet être qui vous observe dans l’eau, l’Esprit est celui qui vous voit nager à contre-courant, et qui se dit : « Mais que faire ? Est-ce que je vais lui montrer une autre réalité ? Alors, il quittera son corps mais, il pense être ce corps de poisson. » Alors, l’Esprit pur, pur amour, décide de laisser le poisson nager. Je ne sais si cela vous éclaire vraiment, mais je pense que cela éclaircit la relation qui vous unit au Divin.  

 

Aujourd’hui, j’aimerais que vous sachiez que vous n’êtes pas ces poissons qui mourront de sortir de l’eau. Vous êtes une nouvelle race, une sorte de batracien, capable de respirer dans l’air et de vivre dans l’eau. Vous êtes ces êtres qui ont choisi une époque, qui expérimentent un temps, un espace-temps où toutes les possibilités leur sont offertes et par toutes les possibilités, celle de sortir de l’eau tout en restant vivant et vibrant.

 

Aujourd’hui, cependant, nous vous demandons une vision plus large des choses.  S’accrocher ne vous sert plus à rien. Vous êtes ces poissons, ces batraciens, qui sont cachés derrière un caillou parce que le courant est très très fort, et qui veulent résister au courant.  « Mais pourquoi est-ce si fort ? Mais pourquoi est-ce si important ? Je souffre d’être là, de ne pas pouvoir bouger. Et si je bouge, je ne sais pas où je vais aller. » Alors que le Divin a préparé, grâce à ce courant, la route la plus  merveilleuse qui soit et qui vous amène à la plus merveilleuse des réalisations. Mais vous ne voyez pas le fil de l’eau. Vous ne voyez pas la finalité et vous ne pouvez la voir. Comprenez cela, vous ne savez rien. Alors, l’Esprit divin lui-même est le flot d’énergie qui vous amène à votre propre réalisation.

 

Aujourd’hui, sachez lâcher-prise de ce que vous croyiez savoir. Cessez de vous accrocher à quelqu’un, à quelque chose, à une méthode. L’Esprit sait parfaitement où vous emmener. Si une relation, une méthode ou une technique vous fait sentir en joie et en harmonie avec le divin, alors comprenez que vous êtes dans le sens du courant, l’inverse peut exister aussi. Mais vous ne nagerez pas plus vite d’avoir connaissance du courant. C’est ce qu’essaye d’expliquer l’Esprit. C’est ce qu’il essaye de dire au travers divers éléments, diverses personnes.

C’est « Ayez confiance en moi ».

 

Je connais le chemin et je vous y mène de manière totale et certaine. N’essayez pas d’aller plus vite. Ce serait intéressant dans la forme et possible. Et je suis sans jugement de cela. Mais, soyez juste certain de la réalisation de qui vous êtes. Soyez certain de cela, c’est la promesse du Père. Alors, je lâche prise de tous ces séminaires où je crois à chaque fois que je vais trouver quelque chose. Alors, je lâche prise de tous ces livres de qui je crois apprendre quelque chose et qui, finalement, ne font que me révéler à moi-même. Quand je perçois une réalité, une transcendance, alors je me dis « mais cela est vrai, mais je savais cela même si l’information était enfouie. » La seule personne qui enfouit l’information, la seule personne qui enfouit l’information, est la personnalité, le déguisement, l’apparence, le rôle.

 

Mais le rôle ne résiste pas très longtemps au moment présent, à l’énergie toute puissante du moment présent, à l’énergie de l’Esprit pur, divin, de la Source qui vous prend dans ses bras et qui vous dit « Je vous aime », non pour ce que tu crois être mais, pour ce que tu es et par qui tu es. Tu es mon fils, ma fille bien aimé et je te mène à Moi aussi sûrement que tu croies en ma Parole, aussi sûrement que ta confiance te laisse guider par l’Esprit.  Si c’est moi qui interviens ce soir, c’est pour vous dire que vous avez cette possibilité en vous de purifier vos intentions, de purifier toute énergie. Tout peut être réinterprété, toute onde électro-magnétique, nourriture, peut-être…

 

Alors pour ceux qui connaissent mon enseignement, ils peuvent utiliser la Flamme Violette et pour ceux qui ne connaissent pas cet enseignement, vous pouvez utiliser un envoi de lumière, cela s’appelle « bénédiction », bénissez ce que vous recevez et alors vous lui accordez toute grâce et toute lumière, vous faites retourner à la Source toute image projetée.

Bénissez la nourriture, bénissez l’instant présent. Soyez certain qu’il est exactement toute énergie, tout amour, toute grâce qui vous est due, Ici et Maintenant.

Soyez béni. »

 

 

CED 77 : La souffrance de la séparation

 

Question : " Cet enseignement de la Lumière, de tout voir comme un cadeau et de rester avec les expériences, ne serait-il pas une étape? Le but de ce chemin, ne serait-il pas de se détacher complètement de tout ce qui se passe, pour n’être intéressé et focalisé uniquement sur notre présence intérieure, sur la conscience pure en nous? "

 

L’Esprit: " Mon ami, mon ETRE, tu te torture encore a imaginer une posture divine dans la forme alors que tu es le divin dans la posture de la forme !

Te détacher des circonstances et te concentrer sur la présence serait vouloir adopter la posture du yogi, un autre rôle, une autre apparence qui ne te satisfera toujours pas car, elle sera toujours un rôle.

 

Tu parles de détachement, de te séparer de l’expérience au profit de l’ETRE mais ETRE cette expérience même est la substance de DIEU. Il ne s’agit pas tant de se détacher de l'expérience que vous co-créé dans la forme que de comprendre qu’elle est vous. Ce n’est pas de l’expérience des "faits" qu’il faut se détacher mais, peut-être, de l’expérience de l’émotion lié à ces expériences. Se détacher de l'émotion c'est vivre le monde, être le monde et ne pas réagir au monde.

 

Victime, coupable et responsable sont des réactions aux mondes. Dans ces états, vous réagissez au monde, à ce qui est, soit de manière à vous dégager de votre création  soit de manière à essayer activement de la corriger. En soi, tout est faisable et génère de la lumière de la part de l'être au-delà de l'être mais cela constitue l’essence même de ce que vous ressentez comme de la souffrance.

 

La souffrance est une expérience affective. Lorsque nous parlons de PAIX, il s’agit bien ici d’une position fixe. Nous revenons au fondamentaux de l'expérience qui t’es donné :  Rest, Accept and Trust, recule et observe ce qui observe jusqu'à ce que tu ne puisses plus définir ce qui observe. Alors lorsqu'il n'y a plus de définitions, il y a acceptation de l’expérience. Une ouverture ce créée vers une nouvelle possibilité d’interprétation de ce qui arrive et là, mon ami, dans la confiance de notre rapport de fusion, tu te sauras ETRE l'expérience elle-même et tu pourras "manipuler la réalité" car elle ne sera pas plus lourde qu’une de tes pensées.

 

Ce processus est celui vers lequel vous avez décidez d'aller en conscience/confiance. Observer le monde extérieur avec la conscience intérieure unifie, choisir le monde extérieur ou la vision intérieure vous sépare de ce que vous êtes et génère cette souffrance que vous percevez. Il n'y a pas de séparation à avoir entre se détacher et aimer, tout fait partie de MOI. Si vous percevez cette dichotomie alors, soyez certain de ma présence à vos côtés pour rire de celui qui accorde tellement d’importance à un choix plutôt qu'à l’amour unificateur qui lui est offert de toute façon. "

 

 

 

CED 78 : le choix d'interprétation

 

Question:  " Tout est écrit. Il y a une grande paix associée à ce principe, à cette vérité, dans ce sens que je ne suis donc pas celui qui fait quoi que ce soit, et donc il ne me sert plus a rien de regretter ou de me sentir coupable, puisque c'est plus moi qui fait. C'est le script, c'est Dieu, c'est la Conscience qui joue à être qui elle n'est pas. D'un autre coté, les enseignements de l'Esprit nous invitent à choisir avec qui on interprète ce qui se passe dans le monde, et nous dit que c'est la seule liberté que nous avons. Mais si tout est écrit, cette liberté d'interprétation n'est- elle pas elle aussi écrite? Cela ne rend-il pas caduque tout ce qu'on fait ou essaye de faire pour s'éveiller? "

 

L’Esprit : " Toujours cette idée de vouloir modifier la personnalité depuis la personnalité derrière cela. Laissez-moi-vous dire ceci : la forme ne peut modifier la divinité mais, la divinité peut modifier la forme.

 

La forme ne peut pas modifier la forme !

 

Quoi vous dire qui n'ait déjà été dit. Tout ce qui vous arrive est votre création !

 

ATTENTION: tout ce qui vous arrive est votre création/manifestation  DIVINE.

 

La personnalité ne peut rien, elle se culpabilise d'apparentes conséquences de ces apparentes actions mais, il n'en est rien. Ce que vous vivez correspond à votre état vibratoire dans la forme et à votre liaison divine au divin en vous qui dit OUI à tout, même a ce qui vous semble être le pire, car , du point de vue divin, rien n'as plus d'importance qu'autre chose et tous vos choix créer la lumière et l'énergie densifiée de l'expérience dans la matière.

 

Tout est écrit si vous laissez votre propre plan se réaliser. Comment vous dire cela avec les mots que me propose Sylvain ? Vous existez en plusieurs "états" en même temps, il existe 11 dimensions de l'ETRE qui coexiste en vous et votre complexité à comprendre vient du fait que des messages peuvent vous parvenir de chacune de ces dimensions de vous-même.

 

Essayons de simplifier, il existe un état de vous-même qui se sait survivre à la mort en accédant à une phase dimensionnelle supérieure ou sa "vie" est passé en revue et ou cet être "programme" sa prochaine incarnation dans l'autre dimension avec d'autres "âmes". En ce sens, les évènements de la dimension dans lequel vous croyez vivre, ses évènements sont comme écrits et programmés.

 

Vus d'une dimension supérieure, ces choix "inter-vies" et "intra-vie" en votre dimension sont observés, respectés, non jugés et appliquer de par votre toute-puissance divine de manifestation dans la dimension "souple», de notre point de vue , ou vous vivez.

 

MAIS, en dehors de ce script totalement respecté et validé par une "divinité" dimensionnelle supérieure, il existe aussi un moyen de ne plus suivre le chemin prévu depuis cette dimension ou le "reflexe" de réincarnation existe. Cela vous est maintenant possible, car votre planète a, elle-même, traversé des champs dimensionnels. Vous sentez de manière vivante et vibrante cette nouvelle possibilité qui s'offre à vous de modifier l’expérience en dehors de vos choix incarnatoires.

 

Ainsi, la dimension supérieure des "êtres UN" que nous sommes, que vous êtes, peut aujourd'hui s'adresser à vous plus clairement pour vous exprimer votre totale liberté ... d'interprétation et de modification de votre vision du monde. C'est pour cela que nous expliquons qu'avant de passer à cette "étape", un état de PAIX (qui peut arriver n'importe quand lorsque vous avez fait le vœu à un moment donné) est nécessaire. C'est comme arrêter la pièce de théâtre, comme arrêter sa voiture pour profiter du paysage. Arrivé à cet état de Paix et de non-jugement de ce qui est, avec notre aide/association en conscience/confiance, vous comprendrez, profondément, que votre dimension est bien « interprétée » et modelable. En cela réside votre pouvoir divin, car, avec nous car "par moi-même je ne suis rien", et si vous avez confiance en notre liaison, votre monde changera."

 

 

 

CED 79 : Qui est le subconscient ?

 

Sylvain : voici la question qui m'est offerte:

 

"Peux-tu me dire si le subconscient est l’égo ou notre être intérieur ? Je te demande cela car, dans les enseignements on demande de dire des décrets. Comme par exemple celui d’Oraor  «  je suis paix amour ; tout est parfait «   quand mon patron me teste en kinésiologie en le disant : mon subconscient n’est pas d’accord. Donc je ne sais si je dois continuer ou pas."

 

L’Esprit :   " Le subconscient n'a pas plus d'existence que vous même, dans cette définition, il serait plus proche de l' EGO sans l'être, car l' EGO exploite le subconscient. Il est facile de vous imaginer que votre corps est le reflet parfait de votre pensée. Votre corps est la projection du divin dans la forme. Il eut un temps où votre corps était plus proche d'une sorte d'énergie pure et sans intention. Puis vous avez créé l'Expérience de la forme et vous vous y êtes associé. Dès-lors, vous oscillez entre la forme et le sans forme. Vous étiez comme attiré par votre nouvelle création et comme la LOI de manifestation l'impose, un reflet de cette attraction devait apparaitre sur votre énergie dans la forme. Vous avez alors attiré la forme au sans forme et vous êtes entouré de lui. Cela a créé des "particules" autour du corps énergétique qui était vôtre à l'origine pour vivre l'expérience.

 

Vous avez donc, petit à petit, à mesure de vos pensées d'association créée des corps et, vous les avez fait évoluer. Mais a forme d'aimer cette forme, votre création, vous vous y êtes associé plus qu'à votre état non formel. Alors, il a fallu que vous commenciez à '"défendre" cette forme, à la nourrir. A cette "époque", à cet autre instant présent, vous aviez encore tout loisir d'osciller entre un corps formel et l'informel. Vous avez alors manifesté quelque chose qui devait défendre la forme pendant que vous étiez dans l'informelle (cela se produit encore à chaque nano seconde) , vous avez alors créé un "subconscient" dont le rôle est de protéger ce qui semble vivre dans la forme. Le subconscient sans la conscience divine laisser votre corps formel comme une coquille vide, un aquarium sans poisson. Vous avez tellement d'amour pour votre création que vous avez décidé que même sans placer votre "conscience" dans la forme, celle-ci devait se mouvoir dans le mouvement magnifique de la vie.

 

Alors, vous avez créé l’EGO, l' EGO a donné vie à une personnalité, à un personnage qu'il fait vivre. 

 

Ainsi, quant le rôle du kinésiologue s'adresse au subconscient, c'est la mémoire et le système de protection " du corps qui répond et nullement votre volonté divine qui n'as besoin de rien." 

 

Sylvain : " a qui s'adresse les décrets ?, marchent 'ils ?"

 

L’Esprit: " TOUT , dans le monde de la manifestation, le monde de la forme est éclat divin. 

La vibration d'un décret aide la personnalité, l' EGO à se rapprocher du divin qui lui a donné vie.

 

Soyons clairs, vous n'êtes pas l' EGO mais vous vous associez souvent au mental EGO. 

Tout est en tout, ainsi, DIEU, le divin en vous est aussi dans l'ego. 

Un décret prononcé en paix, c'est comme taper sur un diapason et écouter la note. 

La note divine, ce son divin éveille en vous le sentiment d' ETRE. 

Ce sentiment est proche de ce que vous êtes vraiment. 

C'est la encore un outils en attendant votre compréhension divine qu'il n'y a que vie, que dieu en tout .

Dieu est dans l'égo, dans la personnalité, dans le subconscient, dans votre voix, dans chaque particule du monde manifesté.

Il ne peut en être autrement.

 

N'aillez crainte ou peur de vous associer a votre mental ou votre EGO car le moment arrive ou votre connaissance d'être le divin dans le divin va éveiller de nouvelle sensation dans la forme et, vous apporter la paix que vous désirez"

 

Sylvain :  "Merci, toi qui n'a besoin de rien, de continuer à expliquer qui nous sommes à qui nous sommes. A nous révéler par la forme des mots que nous sommes le sans formes."

 

L’Esprit : " Nous arrivons a un moment clef de notre enseignement ou vous allez pouvoir manifester votre divinité en la forme.

Ce n'est pas notre enseignement qui fera cela mais, c'est votre désir d’éveil qui révèle l'enseignement que nous vous offrons comme la révélation de votre conscience/confiance ".

 

 

 

CED 80 : La paix du non-savoir

 

Sylvain : Cher Esprit, je sais maintenant que tu es ce que je suis vraiment dans l'unité, ainsi, arrivé à ce cours 80 qui est la fin de l'opus 2 de ces cours, je ressens de te nommer SYLV'UN . Cela réduira le sentiment de séparation et d’indignité car, je suis ce que tu es et tu es ce que je suis ! C’est moi qui vais poser la dernière question de cet opus et je sens bien qu’elle correspond à beaucoup d' entre nous :

 

Je comprends que nous sommes unis, je comprends que nous sommes UN et que l'extérieur et l'intérieur de notre être ne font qu’un. Je conçois que nous manifestions le monde de nos pensées dans un univers fractal et holographique et pourtant, j’essaie encore de modifier la personnalité, je ressens comme une grande peine en moi ou une sorte de non-joie , comme quelque chose qui bloque l' émerveillement permanent que j' aimerais ressentir à chaque seconde.

 

Tu m’as fait grandir dans la conscience de la Présence, et la personnalité est là, lasse de devoir comme continuer une pièce de peur de mourir, de peur de se tromper, par volonté de contrôle sur l’incontrôlable.

 

Qu'as-tu à me dire là-dessus ?

 

Sylv'UN : « Tu es merveilleux de volonté de changement, et, paradoxalement, c'est parce que tu mets en mouvement que tu ne peux être heureux réellement.

 

Tu sembles vivre une vie et un scénario, celui de tes pensées dans la personnalité. Tu sais ne pas être la personnalité mais, elle existe ou plutôt semble exister. La manifestation du divin dans la forme n’est pas une illusion, c’est la forme que tu veux lui donner qui est une erreur.

 

Tu cherches à construire à partir de ce que tu vois se dérouler devant toi, c’est comme si tu piochais une à une les pièces d'un puzzle en essayant d'en modifier l’apparence. Le puzzle complet seul est conscience et connaissance de tout ce que tu es.

 

Le puzzle est merveilleux et tu sais la joie de cette connaissance mais, au lieu de laisser les pièces se poser là, une à une devant toi, tu essaies de deviner le portrait final d’un puzzle qui dépasse ta capacité de compréhension par sa complexité.  Voilà que tu veux faire un puzzle de 1000 pièces sachant à peine terminer des puzzles de 100 pièces.

 

Ce que tu n'as pas encore intégré est la notion de confiance qui doit être liée à la conscience. J'ai pourtant fait attention de bien lier ces mots en toi. Avoir confiance, c'est savoir que le puzzle est parfait et me laisser placer les pièces pour toi.

 

Tu sais, je comprends ton état actuel, je comprends vos apparentes frustrations. C’est que vous n’avez pas conscience/confiance dans un plan divin que vous n’arrivez pas à percevoir dans la totalité. Mais c’est l’esprit pensant dans la personnalité qui croit qu'il y a un plan. En vérité, il n’est d’autre plan que d’accomplir Votre volonté sur la terre, l’image du puzzle n'est pas fixée à l'avance dans sa composition, une pièce et une autre semblent venir au hasard dans le désordre.

 

En dehors de l’image illusoire du temps, le puzzle est terminé et c'est pour cela que nous vous félicitons d’or et déjà, c’est pour cela que nous sommes admiratifs du travail accompli par vous, avec vous. Le puzzle de l’existence est parfait, il peut sembler y avoir des pièces plus jolies que d’autres, mais, sans les pièces plus sombres, pas de contraste à la superbe image final. 

 

Nous avons parlé de la loi de manifestation, elle vous permet de choisir un type de pièce plutôt qu’un autre. Pour l’ensemble, aucun choix n’est meilleur qu’un autre mais, comme chacune de vos âmes compose l’image finale par respect de la grande loi d’équilibre. Ainsi, si tu "pioches" consciemment une pièce blanche, un autre piochera une pièce noire mais, ne te culpabilise pas d' avance, cela obéi à la seconde loi, celle de l' attraction/manifestation, ainsi, chacun choisi parmi une infinité de possibilités la prochaine pièce.

 

Une solution temporaire de la forme et d’arrêter de frénétiquement piocher des pièces en espérant, "au hasard", tombé sur une pièce blanche. S’arrêter, prendre conscience que chaque pièce aide la composition totale, prendre conscience que rien n' est immuable ou tracé en dehors de ce réflexe agitatoire.... il y a suffisamment de pièces pour tout le monde ...., pour tous les mondes ... « 

 

Sylvain: Ça donne le tournis, je comprends que tout est possible, qu’il y a autant de pièces de puzzle que nous le souhaitons et je sais que tu me montres, petit à petit, comment choisir une vision ou une "pièce". Il me reste ce sentiment de "frustration" ...

 

Sylv'UN:  « D’abord cesse de "comprendre", ce processus intellectuel n’est pas  la connaissance mais, l’illusion du "savoir". Tu ne comprends pas comment tout cela marche, c'est normal, seul celui pourvu d’une conscience globale peut "comprendre" . Ainsi, tu le sais maintenant, la PAIX est le premier pas vers la connaissance qui apporte de nouveaux champs de possibilités à votre vue. Ta frustration vient de ta non-connaissance de qui tu es ! Tu n'as pas encore compris le grand pouvoir de cette révélation.

 

Tu es, vous êtes le TOUT, omniscient ; vous arrivez a intellectualiser la notion de fractal mais, vous ne comprenez pas que tout ce qui vous constitue est conçu de l’équation fractale de DIEU. Ta peine vient de ta résistance a te laisser aimer par tout ce qui t’entoure comme faisant partie de toi même, de ta résistance à faire confiance aux grands desseins. Sache que cet état est temporaire et que cette vie te réserve encore beaucoup de très bonnes surprises.

Acceptez ma bénédiction. »

 

Sylvain : Ok, alors que mon mental cherche ce que vont être les prochains cours, je m'ouvre aux surprises que nous nous réservons, ensemble !

 

FIN

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:50

 

 

CED 71 :  L'éveil est inutile à celui qui se sait accompagné de Dieu

 

Sylvain

Voici une problématique qui revient souvent sous des formes différentes:  Pouvons nous "retarder" l'éveil en désirant autre chose que cela ? En faisant de la musique, au lieu de pratiquer le mantra par exemple ?

 

St Esprit

« Je vous aime profondément dans tout ce que vous faites et ETES.

Encore une fois, il n'est nullement question "d'atteindre" l'éveil car, vous êtes éveillés.

Je comprends, cependant, ce que le mot éveil exprime pour vous. C'est Ma connaissance que vous avez envie de faire.

C'est révéler le sans forme dans la forme, et vous mettez derrière cela une énorme pression, une notion de challenge très importante.

Révéler qui je suis dans la forme n'est pas une ascèse, n'est pas un exercice compliqué avec des règles étriquées.

Derrière cela, au delà de la pensée d'indignité, se cache une certaine peur, je devrais dire , une autre croyance, celle de l'impossibilité de me connaître sans travail, sans force, sans lecture ou apprentissage.

Vous êtes qui je suis. Soyez heureux, l'essence même de chacune de vos molécules est constitué de la pleine puissance de révélation de Dieu dans la forme. Ainsi, l' éveil n'est pas un chemin, mais un état, en ce sens là, le mot éveil se révèle.

Vous pouvez exprimez la divinité à chaque moment. Tout me révèle. Le mot réveil plutôt qu'éveil serait plus adéquat à votre quête.

Cessez maintenant de travaillez à être digne de moi et de ma présence. Ma présence est total à vos coté, à chaque instant, à chaque seconde, éternellement.

Si vous désirez me connaître alors, faisons tout ensemble. Lorsque vous chantez, chantez avec moi, lorsque vous jouez, jouez avec moi. Lorsque vous aimez, aimez avec moi, Lorsque vous pleurez, pleurez avec moi. Soyez certains de ma présence à vos cotés, sans jugement, sans demandes. Quelque soit ce que vous croyez être, vous êtes les enfants bien aimés de Dieu. Celui-ci aime et chaque visibilité qui vous entoure est la preuve de son amour pour vous.

Tout le monde peut "s'éveiller" quelque soit son activité.  Si vous êtes heureux de ma présence à vos coté. Alors vous êtes éveillés. Alors votre capacité de manifester la joie et l'amour sera amplifié de la connaissance absolue de ma présence ».

 

Sylvain

Cela signifie qu'il n'y a  pas de progrès à faire.... que nous nous mettons une charge... inutile

 

St Esprit

 « C'est exact, vous aimez croire à votre propre développement. Vous êtes dans le faire et non l' être. Manifester depuis la manifestation n'amène que peu de révélation de qui je suis. Je commence à vous parler de cette "porte des possibles"; tout est réalisable quand vous comprendrez n'être à l'origine de rien, de rien d'autre que de l'amour. Vous en choisissez l'expression, la forme, la tendance au travers du jeu de croyance qui vous caractérise. Mais mon amour est infini, je vous prends dans mes bras à chaque instant. L'éveil est inutile à celui qui se sait accompagné de Dieu, à celui qui se sait être Dieu ».

 

 

CED 72 :  L’ascension ou pas !

 

Sylvain

Esprit, je sais que nous avons déjà parlé ensemble de la mort mais cette réflexion revient en moi, je considère qu'il s’agit donc d'en parler encore,  car cette question semble rester centrale à mon "évolution". J'en profite pour partager à cela une question d'une amie qui demande: " D'après le Cours, notre travail essentiel se situe au niveau de l'esprit afin de rétablir une vision juste et de retourner à la source où notre état est immortel. Il existe aussi des courants qui invitent à charger notre corps de lumière afin d'élever nos vibrations et de connaître l'immortalité, notre vraie nature. J'aimerai savoir comment ces deux façons de penser peuvent se compléter ou si, tel n'est pas le cas, comprendre pourquoi elles sont incompatibles ? "


St Esprit

 « La lumière et l'amour sont l' énergie même qui vous constitue. L'état immortel de cette énergie est déjà avéré. On vous parle d'ascension et alors certains voient leur ascension dans un corps jeune et immortel dans la forme. Bien sur que cela est possible, il vous suffirait de cessez de croire à la mort »


Sylvain

Je ressens un certain humour derrière ces mots là ! j'avoue que  cela ne me fait pas rire en ce moment précis.


St Esprit

 « Oui, car je vous sais angoissés de ces passages, de ces  transitions qui sont, elles aussi, la résultante de vos croyances. Vous ne  voyez qu'une "vie", une forme une personnalité; dans d'autres cas, certains  perçoivent plusieurs vies, plusieurs personnalités. Cela reste illusoire.  Votre puissance va bien au delà du seuil d'une seule vie dans la forme, si  vous croyez en la ré incarnation, alors vous vous re incarnerez autant de  fois que nécessaire pour cesser de croire en cela.  Il ne s’agit pas de mourir à Qui Vous ETES, cela ne peut être, il s’agit de  mourir à la forme. Cela n'est pas "urgent" et il est inutile de passez cette  "vie" à vouloir retourner au sans forme. L'amour que je vous porte vous  laisse prendre tout le temps illusoire nécessaire à la réalisation de Qui  vous êtes.

 

Vos "maîtres ascensionnés" ont réalisé toute la virtualité du corps, ainsi ,  ils ont pu le transcender en cessant de croire en la possibilité de votre corps de se dégrader. En faisant cela, ils ont atteint un autre champ dimensionnel de la forme , ils peuvent encore se présenter à vous dans la forme mais, cela est fait selon le respect de chaque croyance. L'énergie  des maîtres ascensionnés est la même que la vôtre , ils sont dans une sorte de reliance à Moi plus proche encore que la vôtre.

Se sachant reliés en permanence à moi, ils ont lâché prise de la connaissance des hommes au profit de la connaissance divine, des principes de "vies" dans la forme. Vos scientifiques, ne comprennent qu'une infime partie du fonctionnement de ce monde.


Sylvain, je te sais chagriné de voir cette "grippe" éveiller en toi la peur de la "mort". Voici ce que je propose. Mes amis, la vie ne devrait être que joie, joie joie joie joie et mort !  Si vous songez à la mort comme étant un état inconnu avec frayeur, alors, vous donnez vie à la mort et la maladie , elle viendra vous montrer à quel point vous êtes de puissant créateur et à quel point vous avez "raison".

 

Le plan divin est de vous accorder toutes grâces et toutes souffrances que vous désirez consciemment ou non. Ainsi , lorsque JE t'infuse l'idée de mort et il s’agit bien de MOI dans ton  cas Sylvain, c'est ton ego qui sur-réagi et perçois cela comme une agression violente. Mon message est "va au delà de l'au delà", je te prends dans mes bras et souhaite te montrer le chemin qui te permettra d' éclairer tellement d'autres reflets de toi même, si tu savais ... Lorsque l'ego se sent agressé, alors pour l'esprit c'est l'opposé qui se produit. Ce que je veux dire c'est qu'une grande lumière se cache derrière toute douleur ou peine.


Les mois qui viennent te montreront que nous sommes unis à jamais, je prends le contrôle de ton corps, tu crois avoir mal , tu crois souffrir, alors ta croyance se réalise. Change ta croyance; je change tes poumons pour absorber encore plus d'énergie. Encore et encore, je vous demande de me sentir à vos cotés, encore et encore je vous aime , je vous aime inconditionnellement, j’ai déjà tout pardonné. Cessez de vouloir faire le travail que j'ai déjà fait pour vous, ouvrez la porte des possibles, regardez la lumière.

Ressentez la joie d' être énergie dans la forme.

Amour et bénédictions sont les portes de l'ascension. »

 

 

CED 73 : Que sont vraiment les croyances

 

Sylvain

Ma Question ce jour est "que sont vraiment les croyances"

Je sais qu'elle ont un grand rôle dans notre vision du monde mais, quel est TA vision.

 

St-Esprit

« Les croyances sont votre monde, les croyances sont vos choix, les croyances sont l' application des principes divins dans le monde de la forme. Vous n'êtes pas votre corps, vous n’êtes pas vos pensées, vous n' êtes pas vos émotions,  mais vous n' êtes pas non plus vos croyances .

La paix du divin est au delà des croyances. Vous pouvez par des processus de type "satsang" travailler vos croyances depuis la forme et laisser ainsi de plus en plus de liberté à l' ESPRIT UN d'être plus à même de vous révéler sa présence. Mais vous pourriez tout aussi bien abandonner toutes vos croyances, là , à l' instant et ETRE le divin en vous.

 

Deux croyances "formelles" bloquent votre possibilité d' arriver à cette dernière options:

La première croyance est celle de l'indignité d'arriver à cela. Cette croyance est à la source de toutes les limitations. Vous êtes tellement habitués à croire être le corps qu'aucune autre "option" ne paraît probable sans que vous en aillez la "connaissance".

Le seconde croyance, plus vicieuse est la croyance aux croyances. Certes l'époque que vous semblez vivre vous prouvera que le monde que vous percevez est intégralement un choix de perception lié à votre croyance et, cela est on ne peut plus juste à votre niveau théorique de connaissance.

 

Mais, au delà de ces croyances, l'unité est là, elle existe et s'affirme de plus en plus prête à vous libérer sur un simple commandement franc de votre part.

Quelle volonté est faite sur ce monde que vous croyez vivre ?, pas la mienne ou celle d' un Dieu théorique, mais la vôtre et rien que la vôtre.

Au delà de ce discours que je ne peux mener plus loin car cela serait comme boucler sur la pensé/ croyance d'indignité. Effectivement une croyance "piège" se cache derrière les deux premières croyance (tout cela est comme des pelures de vos oignons...) , cette croyance est : "Si toutes mes pensées se réalisaient, cela serait le chaos ». 

 

Sylvain

Effectivement, cela semble sans fin. Cette semaine tu m'as donné cette phrase merveilleuse

« celui qui cherche l'unité trouve tout ce qu' il recherche » et , si je l'associe aux croyances, je pense que la croyance primordiale, c'est plus celle qui me sépare de toi, la croyance en la séparation.

 

St-Esprit

«  Très juste, j'ais parlé de croyances "formelles" pour parler de deux croyances très fortes en votre monde. La croyance, le choix, de séparation est effectivement LA croyance qui a tout "créé" et en cela, c'est la croyance la plus forte de l' univers. Je n'ai pas parlé de cette croyance car, bien que vous en fassiez l'effort, vous ne pourrez vous en séparer car, de "fait", vous êtes séparés dans votre vision du monde.

C'est pour cela qu'il est dit "celui qui cherche" et non "celui qui trouve ..." . La quête de l' unité est une ouverture formidable vers des champs d' énergie que vous ne soupçonnez pas encore .

Dans l'amour et la quête de l' unité, TOUT est possible, toute visibilité vous est donnée de votre propre volonté d'amour. Tout vous sera donné car vous n'accorderez plus de croyance en rien d'autre qu'a l'unité.

Plus d'autres "valeurs" que celle de l'unité. Une "vision" ou une autre est égale ».

 

Sylvain

Très profond et cela résonne en moi comme un chant d'amour.  Je termine avec une petite réflexion. Je sens qu' il y a comme une clef autour d'une phrase comme : "que MA volonté soit faite" qu'en est il ?

  

St-Esprit

« Au delà de toute demande de l'ego qui prête valeur au résultat, cette phrase EST ce qui EST, il ne peut en être autrement, la volonté divine est toujours réalisée. Etre en accord avec cette volonté, lui porter croyance (la volonté UN), ce n'est que placer le divin dans le monde de la forme de manière plus Unie et "consciente". Cela changera votre vision du "bien" et du "mal". Unifié a l'esprit, tout n'est que merveille, explosion de lumières, de joie et d'amour. Et, merci Sylvain d' exprimer "que ma volonté soit faite" sans pensées égotiques et dans l'idée d'unification, ainsi ton oeuvre et la mienne ne font qu'une ».

 

 

CED 74 :  hors série : l’avènement du nouveau

 

Chers amis,

Je souhaite vous apporter ce soir une compréhension plutôt technique du processus énergétique qui vous entoure actuellement. Je souhaite vous apporter comme le script de ce qu’il se passe actuellement.

D’abord, j’aimerais vous dire à quel point vous êtes aimés, et à quel point cette information est importante. D’abord, j’aimerais vous dire à quel point nous sommes admiratifs de vous dans des dimensions supérieures. Nous sommes encore admiratifs de ce parcours que vous menez actuellement, qui vous mène à nous, à nous que vous êtes tous.

C’est un peu compliqué, mais cela deviendra tellement clair ! J’aimerais vous dire à quel point ce qui se passe actuellement dans votre champ dimensionnel est merveilleux, unique, unique dans un espace énorme que vous ne pouvez imaginer.

 

La notion de libre arbitre.

Vous êtes ces êtres qui avez réclamé le libre arbitre, qui l’avez totalement, qui en faites un usage beaucoup plus merveilleux que vous pouvez le croire. Vous avez réussi à vivre en dehors même de l’énergie qui vous constitue, en dehors même de l’esprit, une sorte de petite séparation que vous visualisez, chacun d’entre vous, à chaque moment maintenant, comme une multitude d’êtres. Et comme cette expérience est répétée dans des milliards d’univers, mais spécifiquement dans votre champ d’action, voici ce qu’il se passe actuellement :

  

La « grille » qui nous relie à la Source.

Nous avons travaillé pendant très longtemps à la création de ce que vous appelleriez une grille, une grille qui unifie chacun d’entre vous à l’Etre Unique, à la Source, que vous êtes. Cette grille est terminée. Elle fut le travail de certains êtres que vous appelleriez anges ou archanges. Elle fut le travail de Kryeon, même si celui-ci vous semble, pour certains, un peu décrié. Peu importe. Des êtres ont travaillé à la re-création de cette grille magnétique, énergétique, qui relie chacun d’entre vous. Chacun d’entre vous est uni à l’autre de manière totalement dense et unique.

  

La fin du karma.

Auparavant, avant l’installation de cette grille qui vous unit, le seul moyen que vous aviez de faire subsister l’énergie était d’utiliser un choix d’interprétation qui s’appelle l’incarnation, que certains appellent le karma.

Encore une fois, ce soir nous parlons de cause et de conséquence. Mais cette cause et cette conséquence ne veulent absolument plus rien dire. Elles n’ont plus la moindre signification. Rien de ce qui se passe aujourd’hui ne présage de ce qui vous arrivera demain, car à chaque seconde, à chacun de ces moments présents qui se succèdent, vos choix modifient le futur dans une dimension énorme du fait de cette reliance, car le scénario peut changer à chaque seconde.

Que se passait-il auparavant ? Auparavant, vous aviez décidé, chacun d’entre vous, de vivre un morceau d’expérience, et vous vous offriez entre vous ces expériences comme un rôle que vous continuez à jouer aujourd’hui, croyant devoir jouer ce rôle que vous faites presque mécaniquement, tellement bien, parce qu’il a été tellement répété, et vous viviez ces expériences. Vous ne sentiez même pas l’énergie derrière ces expériences, mais elle était là. Ces expériences étaient là, toutes, parfaites, au bon endroit, bien placées.

Seulement voilà ! Cette nouvelle grille qui est créée vous permet de communiquer avec chacune des parties du diamant que vous êtes. Elle vous permet de communiquer avec chacun d’entre vous et de changer le scénario qui était le vôtre. Votre scénario d’incarnation peut changer à tout moment, et non seulement ce scénario mais aussi le décor. C’est un nouveau champ d’action. Il n’y a pas que le scénario, que votre propre personnalité, qui peut changer. C’est le décor autour de vous. Vous amenez à vous exactement ce que vous souhaitez.

  

Cesser de juger l’expérience.

Alors parfois vous trouvez que vos pensées vous amènent des expériences totalement perturbantes et négatives. Considérez cela comme des restes, de simples restes, de simples conséquences de l’enfant que vous avez été. Mais aujourd’hui, vous êtes cet être tout puissant, ce maître en devenir qui va totalement maîtriser l’expérience. Maîtriser l’expérience, car vous ne la jugerez plus ! Cela aussi est une clé. Quand vous jugez l’expérience, vous lui donnez une valeur, une force. Vous la rendez concrète. Lorsque vous cessez de juger l’expérience, vous ne pouvez pas rendre concret quoi que ce soit. Vous savez à quel point il vous semble impossible de transformer un objet solide et de le renvoyer à sa dimension primaire d’énergie pure. Il en est de même de vos relations et de vos interprétations. Cessez de juger et tout devient possible !

  

Cesser de vouloir.

Après cela, je vais même compléter ce discours en vous disant : cessez de vouloir et tout devient possible. Alors j’entends déjà ceux qui me disent : « Et si je ne veux rien ? Il ne peut rien m’arriver. » J’ai une grande nouvelle : Il ne vous est jamais rien arrivé cependant ! Si vous ne voulez rien, alors vous vous placez dans les bras de l’Esprit qui vous fera vivre les expériences les plus merveilleuses qui soient. Une expérience de paix, d’abord, de transcendance, d’amour. Et après cette expérience, une vision transformée de la vie, au-delà des apparences, au-delà d’une notion de peine, de joie, de richesse, de pauvreté à une nouvelle vision. Vouloir devenir riche ne signifierait que transformer la personnalité, transformer le rôle, concrétiser d’autres choses. Cela vous est totalement possible, mais cela sera d’autant plus facile et simple que ce sera fait avec la Vision de l’Esprit. A chaque chose que je demande, l’argent est donné en conséquence, car c’est la source d’énergie pure que je suis. Toute expérience est possible. Je choisis l’exemple de celle-ci car elle est demandée par beaucoup d’entre vous.

  

Mais vous vous limitez vous-même parce que vous jugez la valeur. La valeur de cet argent, vous la jugez. La valeur de l’expérience, vous la jugez. La valeur du travail que vous pensez, que vous croyez nécessaire à cela est un jugement ! Cela est terminé. De par votre connexion universelle tout devient possible.

La paix est l’état original, le retour à l’innocence, à vous-même, au point zéro. Tellement d’expressions existent pour signifier cela.

Je tenais à faire cet arbitrage technique pour vous signifier à quel point proportionnellement à votre vision, à votre pensée, la notion de lien qui vous relie était connue de tout temps, mais à quel point aujourd’hui l’expérience dans la forme de cet espace/temps correspond à la « concrétude »  je ne vois pas d’autre mot à la concrétisation totale de ce lien. C’est parce que vous êtes un et qu’aujourd’hui votre énergie interne a conscience de ce lien que tout est possible.

L’Amour qui nous relie vous et moi, vous, moi dans ce que vous appelleriez le futur, cet Amour indicible est la clé d’ouverture de tous les potentiels.

(Canalisé par Sylvain Didelot avec Sylvain du Boullay et d’autres sur « Paltalk » le 9 février 2010.)

 

 

CED 75 :  hors série – auto satsang

 

Transcription « auto satsang de Sylvain » le lundi 22 février 2010 :

 

Sylvain

Je comprend... je vais retravailler une de mes vieilles peurs, cette vieille peur de la mort et je me dis … pendant un moment je me suis dit : si je fais un voyage astral, j'aurai plus peur de la mort.

 

Saint-Esprit

« Je peux t'offrir cette expérience (Sylvain : qu'il ne m'a pas offerte jusqu'à présent), et si je te l'offre, cela ajoutera de la forme à la forme. C'est inutile. En mourant, tu ne meurs pas. Tu ne meurs jamais à qui tu es vraiment. Continuer le cycle d'incarnation, sortir de ce corps, cela se fera encore avec l'ego. »

 

Sylvain

Mais il y a une grande peur en moi derrière ça, une énorme peur qui est toujours là et qui est : mais aujourd'hui, là, ici et maintenant, je ne me sens pas prêt moi à rejoindre une sorte d'unité.

 

Saint-Esprit

« Mais nous comprenons cette peur et nous la connaissons, c'est pourquoi nous vous demandons de rejoindre l'Être Un,  nous vous demandons de rejoindre qui vous êtes, se sachant Être Un, et cet Être-là existe encore dans un autre état dimensionnel et cet Être-là est un intermédiaire entre l'état unique et l'état de séparation. »

 

Sylvain

Parle nous de notre devenir, parle nous de la conscience. Sylvain, la personnalité que j'exprime, refuse quelque part l'unité ; il s'agit probablement de la vision égotique de Sylvain et cependant, j'aimerais concilier cette vision et la tienne.

 

Saint-Esprit

 « Sylvain, chers amis, tu ne pourras jamais concilier la vision de l'ego et la mienne. Cela est la base même de notre travail. Tu as raison de dire que c'est l'ego qui contient cette peur immense de se dissoudre dans l'Un, de mourir. Nous allons vous expliquer en conscience le processus. Il est certes totalement inutile de connaître ce processus pour aller jusqu'au bout de celui-ci, mais nous sentons que vos consciences aujourd'hui sont aptes à recevoir des messages de plus en plus techniques sur la compréhension du processus. Certes, en faisant cela, nous allons nourrir votre ego, mais nous savons que vous n'êtes pas cela et nous savons que ce que nous devons faire grandir, c'est la confiance. Et comme la confiance est là, alors nous tenons à vous exprimer cela :

 

D'abord comprenez bien ceci : nous sommes vous, vous en un autre temps, vous en une autre dimension. Nous sommes ce que vous êtes, nous sommes ce que vous serez. Nous comprenons qu'il soit difficile de comprendre cela, pour certains même, il est difficile d'en accepter l'idée, car cela consisterait à dire que vous êtes en plusieurs endroits en même temps ; pourtant c'est de cela dont il s'agit. Nous sommes physiquement à un autre temps, nous sommes physiquement dans un autre espace. Aujourd'hui vos connaissances sur ce sujet sont certes faibles, mais comprenez bien que dans l'état d'évolution qui vous attend, le temps et l'espace n'existent pas, n'existent plus de la manière dont vous la percevez aujourd'hui. D'autres dimensions existent au-delà de celle-là. Cela vous est incompréhensible. Comment expliquer à un être en 4 dimensions une notion qui en comprend 8 ?

 

Alors Sylvain hier tu nous posais cette question : pourquoi portez-vous tant d'intérêt à ce que nous sommes aujourd'hui ? Si nous allons devenir dans le futur ce que nous sommes, pourquoi alors parler à celui qui est en pleine progression ? La meilleure image pour vous serait celle de l'hologramme. Ce que nous exprimons aujourd'hui est la vision holographique de ce que vous allez devenir, le reflet de ce que vous allez devenir. Dans la vision qui est la vôtre aujourd'hui, vous ne comprenez pas pourquoi des êtres évolués continuent à vous parler, pourquoi des êtres de votre planète et de votre époque reçoivent des messages qui correspondent à d'autres champs dimensionnels, à d'autres univers, parfois même à d'autres univers parallèles. Alors vous vous demandez pourquoi, pourquoi ici, pourquoi maintenant. Nous comprenons ces questions. Seulement voilà, pour être là où nous sommes aujourd'hui, nous bénissons ce que nous avons été : Vous. Nous vous bénissons, mais bénir dans le sens le plus profond qui soit, dans le sens d'apporter de la lumière, ainsi nous nourrissons l'amour par l'amour ; ainsi nous devenons plus puissamment ce que nous sommes. C'est sans doute compliqué à exprimer par des mots. L'image qui pourrait vous être la plus proche est celle d'un feu qui s'auto alimente, qui produit sa propre chaleur et en produisant sa propre chaleur, augmente la taille de ses flammes de plus en plus haut. Il en est ainsi. Nous ne pourrions être ce que nous sommes aujourd'hui sans ce que vous êtes aujourd'hui.

 

Si nous vous apportons la compréhension du processus, c'est parce que cela accélère encore notre propre processus. Il ne s'agit pas d'une relation soumise à une règle de donneurs et de personnes qui reçoivent un don, nous ne désirons pas aller plus vite grâce à vous, ce n'est vraiment pas le sujet. En votre temps et votre espace pourtant, cela se conçoit. Mais il n'en est rien dans le nôtre. Nous nous savons déjà accomplis. Nous nous savons déjà être l'amour et l'expression parfaite de cet amour.

Vous vivez ce champ d'expérience si exceptionnel qui nous aura permis de comprendre les lois de manifestation de l'univers tout entier et de commencer à les utiliser.

 

Pour en revenir à ton sujet Sylvain, certes vos corps sont mortels ; ce que vous êtes vraiment ne l'est pas ; alors arrive le sens de la preuve. Il est très difficile pour nous de vous expliquer que la preuve est en face de vous à chaque seconde, car vous croyez que ce qui vous entoure est réel, alors que tout ce qui vous entoure est la preuve même de votre immortalité. Comment exprimer cela ? Vous êtes ces gouttes d'eau qui demandent si la mer existe. A une époque, nous avons considéré très opportun de vous envoyer la conscience et la connaissance que nous avons aujourd'hui. Nous avons fait cela au travers d'êtres très particuliers, que certains d'entre vous appellent des maîtres. Cette expression « maître » est très peu opportune. Nous avons utilisé leurs capacités en leur temps, qui étaient leurs capacités à comprendre qu'ils étaient au-delà de la forme. Car arrivés à ce point, tout était possible. Rien de la forme ne peut attirer celui qui se sait ne plus, ne pas, ne jamais avoir été la forme. Comprenez bien qu'une fois que les règles sont détruites, c'est là que tout est possible. Comprenez bien qu'au-delà des limites que vous vous êtes imposées par vos croyances, c'est là que tout devient possible, car à ce moment-là, il suffit d'exprimer l'amour dans un sens pour que cela vous soit de manière la plus opportune offert et donné.

 

Voici que j'introduis maintenant cette notion si importante qui est celle de la confiance. C'est très difficile de vous dire de cesser de vouloir, c'est très difficile de vous dire de cesser tout progrès théorique ou pratique. Comprenez cela : tant que vous croyez avoir à progresser, vous ne pourrez qu'agir en fonction de ce que vous voyez, en fonction de ce que vous croyez être. Quand vous faites cela à l'échelle où vous êtes aujourd'hui, vous ne pouvez absolument rien, absolument rien d'autre que de continuer à vivre vos croyances, à traverser vos croyances dans la forme. Quand un jour la vacuité et la paix totale vous empliront et que vous serez totalement satisfaits d'être, d'être cette énergie fabuleuse que vous êtes, quand cela arrivera, alors pour vous la forme n'aura pas l'importance qu'elle a aujourd'hui. Elle sera un outil. Alors nous entendons cette énergie qui voudra comprendre, mais cela ne peut pas être. Il n'y a pas de compréhension à avoir dans la forme.

 

« Demandez et vous recevrez » est une très grande clé. Tant que vous demanderez à la forme, vous n'obtiendrez que des reflets de réponse, qui pourraient vous amener de très grandes clés et qui vous amènent forcément de très grandes clés, mais qui ne vous amènent pas de réalisation de votre vœu. Celui qui peut tout, celui-là que certains d'entre vous appellent Dieu, n'est pas en dehors de vous, mais n'est pas non plus à l'intérieur de vous entièrement. Je sais que cela peut paraître relativement complexe, mais ce que j'essaye d'exprimer c'est que la forme, toute forme, ne fait qu'Un, mais que l'énergie de la forme ne représente qu'un milliardième de la réalité divine. Ainsi, je serais presque désolé et en même temps je ris de cela, mais vous ne pouvez absolument rien comprendre du processus de création. Comprenez ceci : si vous faites confiance en Dieu, en une énergie, à la Source, elle peut réaliser tout, tous vos désirs ; il ne s'agit pas de pouvoir réaliser, elle réalise tous vos désirs, toujours ; cette source-là, elle le réalise. Certes il existe parfois une illusion qui s'appelle l'espace et le temps, qui vous sépare de la réalisation, mais cela est toujours réalisé. Quand vous accordez votre confiance à l'univers, à Dieu, à la source, à la vie elle-même, elle vous apporte toujours le meilleur que vous ayez demandé. C'est dans cette paix et dans cette réalisation que la source vous veut le plus grand bien qui soit ; quand vous serez dans cet état-là, et vous êtes ceux qui vivent les temps qui le permettent, quand vous serez dans cet état de paix et de compréhension du processus de manifestation, alors vous saurez être immortels.

 

Alors vous saurez être au-delà de la forme. Il ne s'agira pas d'une croyance, d'une foi, il s'agira d'un savoir réel, d'une connaissance réelle, qui vous permettra de devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Il est inutile que vous réfléchissiez sans cesse à ce que peut être l'Unité, vous en comprenez suffisamment le concept ; n'ayez pas peur de rejoindre l'Unité ; nous pouvons vous montrer exactement ce que nous sommes aujourd'hui, mais ce que nous sommes aujourd'hui, ce que vous êtes aujourd'hui dans le temps qui caractérise notre énergie ce soir, le groupe au travers duquel je m'exprime, cette énergie est amour, mais cette énergie est encore ce que vous appelleriez une somme d'individualités, car nous agissons à travers votre propre désir et votre propre désir n'est pas l'Unité, votre propre désir est l'évolution vers cette Unité. Alors il existera autant d'états intermédiaires que nécessaire parce que nous l'avons souhaité, parce que vous l'avez souhaité.

 

Nous tenons juste à vous dire que dans le temps qui nous caractérise aujourd'hui, nous n'avons plus peur de l'Unité parce que nous l'avons expérimentée et ce qui vous fait peur c'est ce que vous n'avez jamais expérimenté ; cela se fera au rythme de votre âme. »

 

A suivre...

 

Repost 0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 20:27

CED 66 : Observer sans jugements



 
 Sylvain

 La question de ce jour est : « Comment le fait de regarder toutes choses     sans jugements peut-il bien nous démontrer son irréalité ? »

 

  St Esprit

 «  Il est fort probable que la pensée de division soit à l' origine de cette  question » 

 

Sylvain

Hein, quoi, drôle d' approche !


St Esprit

« Ce que je veux exprimer c'est qu' il est nécessaire pour démontrer l' irréalité de votre expérience d'être dans un état de non jugement.

Vous n' êtes pas ce qui observe (ni ce qui est observé) dans la majorité de votre conscience actuelle. Observer est un "exercice" de l'esprit.

Vous pensez : "Ok, je regarde ce qui EST" et alors ensuite viens la pensée : "j'observe cela sans jugements". Penser cela est la preuve que vous êtes dans le jugement !

Je m' explique. Dans l' état de non jugement n' existe pas la peur du jugement. Exprimer ne pas vouloir juger c' est essayer de se prémunir de sa peur de juger . L' esprit égotique saisit alors au vol cette pensée, cette "faiblesse" et saura bien exploiter cela bien sur ».

 

Sylvain

Mais alors, comment observer sans juger, comment démontrer l' irréalité de ce monde ?

 

St Esprit

« Bien, en reconnaissant que c'est la personnalité qui veut observer sans jugements.

Demandez Ma vision, soyez dans la connaissance de Ma présence et alors je vous infuserai de ma vision par une émotion ou une sensation de vide au départ de votre "ressenti". Puis, petit à petit, après cet état de vide qui est un reflet du non jugement, je vous ferais voir le monde sous un nouvel angle.

Par vous-mêmes , vous ne pouvez rien. JE SUIS cela qui peut tout.

Je sens des résistances à mon "vous ne pouvez rien", vous refusez l'aide du PERE.  Croyant être "adultes", vous voulez contrôler , maîtriser le processus d' élévation de votre esprit.

Reconnaissez que cela ne vous a apporté jusque-là que peu de réconfort et n'a pas allégé vos souffrances autrement qu'en y mettant un masque de spiritualité.

ETRE , ETRE,  mes enfants, voilà le vrai espoir de votre âme.

Votre révélation à vous-mêmes ne demande d'autres "travail" que de ré-interpréter le monde et, en étant dans la conscience/confiance de QUI JE SUIS, laissez-vous surprendre par la puissance joyeuse que je vous donne dans l'amour ».

 

Sylvain

Merci, je tiens à exprimer que j' adore la façon dont tu détricotes nos croyances actuellement.

 
 


CED 67 :  Loi d'attraction et pensée juste



Sylvain

Je me pose la question suivante :

« Dans l'esprit de la loi d'attraction, ce que nous pensons, ce vers quoi nous mettons une émotion interagit avec le monde par l'intermédiaire du chakra cardiaque qui semble être l'élément de communication avec la "matrice" du monde formel.

Cela me parait clair, mais je sais aussi que quant on "prie pour", on renforce en fait l'idée contraire.

Exemple : je prie pour la paix, donc, j' affirme que la guerre existe, c'est contre productif.

De même lutter contre est affirmer l' existence dans la forme de ce "contre" quoi nous luttons.

Je ne sais quel attitude avoir, je me dis, de part ton contact régulier et par MOI même, que l' attitude juste c'est d' ETRE ce que l'on veut que le monde devienne et cela marchera sans aucun doute pour la paix ou même les guérisons mais, je garde l'idée que le monde ne change pas tant que cela; c'est sans doute un écho intérieur mais ça me perturbe. Comment faire pour voir le monde de paix dont nous rêvons tous ? ».


St Esprit

« Tu te doute que je vais te répondre que "tout est parfait" et, l' imperfection n' est que perçu. Hier, tu as commencé à comprendre que si tu a eu des parents très peu expressifs sentimentalement , c' est pour développer en  toi les dons de l' amour le plus grand qui soit (même si tu n' en n'as pas la perception totale).

Tu me parles de création, la "création" étant bien sur "l'effet dans la forme" de vos choix. Bien, tu continues à vouloir changer le monde et cela ne marche pas ! Hé bien, déjà, saches que cela marche! Vous "créez" à chaque seconde le monde qui vous entoure.

Dans l' unité du St Esprit, il est déjà formel que votre pouvoir de création est absolu. Je veux dire que vous êtes la forme, vous êtes la densité, vous êtes le monde.

 

Comme tu le dis, le monde est le reflet de votre interaction avec l' énergie divine. Les conflits que vous percevez à l'extérieur sont vos conflits intérieurs bien sur.

Le doute, le sentiment d' indignité renforcent le coté "obscur" de votre perception de la totalité. L' acceptation du contrôle par l' ego est la force qui freine votre pouvoir créateur. Jusqu'à présent, ce contrôle vous empêchait de créer instantanément chacune de vos émotions-pensées.

De part votre volonté, ce contrôle lâche prise (si si !), et vous vous réconciliez avec l' enfant intérieur (égotique), non que vous ne croyez plus en lui, mais vous percevez les modes de fonctionnements de l'enfant.

AH, j'aimerais que tu puisses accéder à toute cette connaissance instantanément et, par le lien qui nous unit à l'UNITE, que ta compréhension de la perfection entre en chaque cellule de ton corps formel ».


Sylvain

Je perçois que, après que nous ayons apprivoisé l'ego en nous (tiens, j' ai l' image du renard du petit prince de St-Exupéry en tête), il nous faut travailler plus la confiance en cette perfection, la confiance en l' énergie de la création. Je comprend à travers ton discours qu'il vaudrait mieux ne rien faire que de vouloir créer volontairement.


St Esprit

« Je n' ai pas dit cela, je dit qu' il faut créer en vous même la confiance en une énergie de perfection, présenter la perfection en vous, ressentez un amour indicible pour vous même, entourez-vous de cette énergie de l'amour et soyez certain de ne voir que la perfection de la réalisation parfaite. Il ne s’agit pas de ne plus juger pour la forme mais de comprendre que ces jugements ne dépasseront jamais la perfection réelle de ce qui EST ». 


Sylvain

Ca ne parait pas très simple...


St Esprit

« Cela ne sera pas très simple tant que tu voudras garder le "contrôle"  ».


Sylvain

Je pense que c'est comme si tu me demandais d' abandonner tout rêve, tout espoir au profit de TA volonté ( ce que je comprend, après tout,  qui suis-je face a Dieu ?)


St Esprit

« Tu est DIEU, oui, je te demande d'abandonner tes rêves et comment y arriver pour mieux Me laisser agir. Si tu me laisses la main, le contrôle, je t' amènerais à tes "rêves", comme tu le dis, bien plus vite que tu ne saurais le faire depuis le monde de la forme et rappelles-toi que c'est bien VOTRE volonté qui est faite sur la terre.

Quel père ne voudrait pas du meilleur pour ses enfants, quel père ne veut pas rendre "heureux" ces enfants ? » 

 
Sylvain

Merci de cet amour, je vais méditer tout cela.


 


 
CED 68 : Les bons et les mauvais choix

 

Sylvain

La question du jour me semble complexe mais je la pose telle que l'on me l'a donné:

« Est-il possible d'être poussé à  faire des "bons" choix, prendre des "bonnes" décisions suite à une "mauvaise" perception de la situation ?

Ou alors une "bonne décision"  est-elle forcément prise dans un esprit en paix, en totale conscience du fait qu'elle  est bonne pour notre éveil ?

Une "mauvaise" question peut-elle apporter une "bonne" réponse ? » 

 

St Esprit:

« Il est évident mon ami que la difficulté principale de la compréhension de cette question est ton choix de vision aligné au mieux sur le Mien.

Il est demandé si on peut être dans la perception de l'erreur de la forme et tout de même être au bon endroit et avoir fait les bons choix.

Le jugement est là dans cette question: il y a du bon et du mauvais, des bons et des mauvais choix . Le monde formel est un monde d'expérience de la divinité, il ne peut donc y avoir de mauvais choix et de mauvaises décisions. Une expérience est une expérience, point .

 

Nous arrivons ici à la croisée des chemins entre la personnalité et le choix de confiance en MOI.

Il ne s’agit pas, dans la forme de prendre la "bonne décision" et de toujours se tester soi-même formellement, pour savoir si on est toujours ok face à sa perception.

Le monde formel est bien un choix de perception perpétuelle, percevoir l'erreur, la faute ou l'obstacle ne signifie pas que vous n'accomplissez pas l'oeuvre divine de la façon la plus parfaite qui soit. Tant que vous percevez le monde dans la forme, alors l'oeuvre de dieu est faite et vous continuez à être dans votre choix d'expérience.

En dehors des choix et des croyances, l'univers disparaît. Les règles, les lois de manifestation dont nous avons paré s'appliquent et vous êtes créateur de l'expérience dans l' expérience.

 

Une mauvaise question peut-elle apporter une bonne réponse ?

Ce qui cherche et qui pose les questions ne peut être satisfait que par une réponse allant dans le sens de son expérience perçue. Encore une fois, pas de mauvaise réponse, juste un choix de vision du monde. Prenez et accepter le monde ou changer le ! Tout vous est possible une fois passé la barrière de la croyance.

 

La "bonne" question, dans votre perception actuelle, est "pourquoi je me pose des question ?"  "pourquoi je n'accepte pas simplement ce qui EST ?"

Vous avez choisi votre retour à la divinité. Soyez centrés sur ce choix, cette "décision" en accord avec la Source et soyez certains que JE vous mène, à travers toutes expériences vécues et le plus vite possible, vers votre choix.

Dans l'amour le plus grand, l'univers répond toujours de façon approprié ».

 



CED 69 :  Les imposteurs


Sylvain 

St esprit, voici la question du jour :

« Que penser des soi-disant «imposteurs» en ce qui concerne le chemin vers la lumière, ceux qui semblent vouloir servir mais qui consciemment ou inconsciemment, enferment plus avant les autres et eux-mêmes dans le monde du rêve ou de l’ego au lieu de réellement libérer et éveiller. Comment discerner et surtout, comment se comporter face à ceux qui semblent de bonne volonté mais qui peut-être se dupent eux-mêmes et les autres. Enfin, comment éviter de se duper soi-même aussi, et de nourrir, sans s’en rendre compte, plutôt ce qui enferme que ce qui libère? »

 
St Esprit

"La réponse est dans la question , "l'imposteur" est lui aussi divin, d'essence divine, le voir comme un imposteur est une posture de la forme.

En voyant l'imposteur en l' autre, vous voyez l'imposteur en vous. Il s’agit encore ici d' un rôle joué par la personnalité qui se laisse encore duper par un ego subtil, l'ego spirituel.

 

Comment discerner, comment percevoir l'esprit, l'écoute juste du divin ou sa vision ?

Vos sens physiques sont trompeurs et il n'est nullement question de compter sur la joie provoquée par une prise de conscience pour vous indiquer le bon chemin, la bonne route à coup sûr.

La joie est certes un indicateur mais elle n' est pas suffisante et sa temporalité pourrait vous menez à des pics de dépression dans la forme.

"je n'ai plus cette joie, donc je ne suis plus sur le bon chemin" cela est injuste.

 

Le guide est la Paix, la liberté réelle. Le bon guide vous mènera à votre propre liberté. Il peut le faire en provocant des ouvertures d'énergie propre à laisser infuser plus l'énergie divine en vous sans prise de conscience particulière que celle d' ETRE, de se savoir être, de se savoir accompagné, il s’agit là des satsangs que nous pratiquons au travers de Sylvain par exemple.

Le guide peut aussi sur chaque sujet vous indiquer un autre choix de vision, simplement il tourne votre regard vers le divin et sa vision simple de ce qui EST.

L'enseignement juste vous libère de plus en plus de l'enseignant. Il sera bon de l' écouter si à chaque écoute, vous vous sentez de plus en plus libre de la personnalité, si l'énergie d'ouverture aura mené à vous les expériences de vision juste que vous souhaitez en votre coeur.

 

Celui qui libère n'emprisonne pas. Si vous attendez, toujours, un prochain enseignement pour continuer votre cheminement alors vous êtes dépendant, si vous cherchez sans cesse la vision juste ailleurs qu'en vous même alors vous attirez à vous "l'imposteur", la vision de sa propre duperie spirituelle.

 Si vous cherchez la liberté alors, l'enseignant juste sera là aussi, d’abord en reflet, dans la forme, de votre propre choix puis, vous serez votre propre enseignant et vous sentirez Ma présence. Vous me saurez à l'écoute de votre questionnement et vous entendrez ou verrez dans l'univers vibrant ma réponse ».

 


 

CED 70 :  « Pardonnes- leur… »


Sylvain

Voici la question qui nous est posée ce jour :

« Co-créateur de chacune de nos expériences, l'autre qui est une de nos merveilleuses facettes vient-elle systématiquement pour nous guérir et se guérir elle-même comme dit UCEM (« Je serai guéri en LE laissant m'enseigner à guérir ») ? Ou bien comme dans cette image de Jeshua, l'œuvre est-elle parfois tout autre, ne s'arrêtant pas à notre petite personne ? »


St Esprit

« D’abord, merci de dire "NOUS" dans la question qui nous est posée car, ainsi, tu affirmes notre relation.

La véritable question est "sommes-nous victimes de quoi que ce soit ?" En vérité, nous ne pouvons point être victime d'une forme que nous co-créons sans cesse. Celle-ci est parfaite dans notre expérience. C'est le goût de la personnalité de juger bon ou mauvais tout ce qui semble lui arriver.

La personnalité de Jeshua n'a pas maudit les soldats de le fouetter. Les paroles qui vous sont parvenues sont "pardonnes leur, ils ne savent pas ce qu’ils font". Dans ces paroles, la personnalité Jeshua n'a pas pardonné. Il dit "Pardonnes leur", s'adressant ainsi au Père, à son ETRE au delà de l’être.

Au moment de cette expérience difficile, il était 100% dans le rôle se sachant tout de même relié. Ainsi le rôle ne comprenait pas ce qui arrivait et c'est au Père qu'il est demandé la correction de la vision, le pardon.


Souvent, l' Esprit amène à vous des expériences que vous pensez séparées de vos propres pensées, il n'en est rien, c'est toujours de vous dont il s’agit. Le coté "sympathique" de l'expérience est que, effectivement , parfois, vous vous direz avoir à guérir quelque chose en l' "autre" et, dans la forme, cela est exact. Mais en guérissant une de vos facettes, vous vous guérissez parfois de l'opposé de la facette en vous.

Cela peut paraître complexe mais je l'ai déjà dit, vous guérirez de l' expérience de la forme en me laissant guérir d'autres facettes de vous même. Tout est une question de vision. La séparation n'existe pas en réalité, nul ne peut prétendre être au delà d'un autre. Même si vous vous sentez éveillés à une grande source de lumière, cette même source inonde l'intégralité de la forme parce que vous êtes qui vous êtes: le tout, l'ensemble. Il n'y a pas de niveaux de compréhension de qui Je suis.


Je reviens là, effectivement à cette notion que vous appelez ego spirituel, l’ego est l'ego, tous les manteaux lui conviennent. Et, lorsqu'il vous fait croire que vous êtes au delà de certaines considérations, lorsqu'il vous dit que vous "valez" plus que cela: Il a raison ! mais, cela est pour mieux vous tromper ensuite en vous faisant croire à des "niveaux". Ainsi, le contrôle devient pour lui plus simple car, s'il existe des niveaux, alors la pensée d'indignité est toujours là à vous empêcher de vous révéler à vous même car vous croirez, donc vivrez  l'impression de ne pas être arrivé au sommet de votre conscience.
Amis, frères et soeurs de lumière, nous sommes UN, n'ayez peur de rien, cette "vie" n'est qu'un souffle, un songe de Dieu. N'accordez par trop d importance à ce qui n'en a aucune ! Seule l'amour qui traverse l' expérience mérite votre attention pleine et entière. Tout est parfait, apprenez à me voir en chacun, en chacune, en tout. "

Transmis par Sylvain Reiki
A suivre...

Repost 0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 18:28


CED 61 : la santé


Sylvain:

La question de notre ami aujourd'hui concerne la santé, thème cher à tous: La santé de ce véhicule qu'est le corps physique.

Le fait de faire ce travail de conscience suffit-il à désencoder l'origine de nos symptômes?
Je reconnais et accepte pleinement ma responsabilité (même si je ne connais pas les causes qui ont crée cette douleur, cet handicap, etc..) Bref, j'aimerais être un peu  mieux dans mon corps... d'aucuns me diront que le présent ne peut être différent de ce qu'il est !  Ok avec ça, un mal de dos qui a duré 25 ans a disparu de lui-même ...
Ma question est : « Peut-on accélérer la guérison en dialoguant avec ses cellules, de façon à les reprogrammer ? ».

 

St Esprit :

" Je vais jouer votre jeu cher ami. Vous savez que je ne peux parler de santé ou de maladie. Ces termes sont ceux du corps illusoire que vous croyez être. Par contre , je peux vous indiquer comment changer la perception du corps au profit de la vision de ce que vous appelez la santé . Il s'agit bien, effectivement d'une correction de la vision.

"Dit du champ d'expérience de Dieu, cela est facile" allais-tu me dire Sylvain.

Et moi je ne te répond que, CROYANCE !

La question est finement posée ce jour, car notre ami a employé le terme « re-programmer les cellules ». Il re-connaît ainsi le coté fractales / holographique de son corps avec son propre état général.

Votre monde répond en écho à chacune de vos croyances. Une personnalité - un monde. Dans ce qui est votre chant de la vie, les notes, la mélodie est celle de vos croyances.

Le programme est celui de vos croyances. La représentation de vos croyances la plus proche est votre corps. Lors d'une maladie, le corps densifié, élément formel de vos choix de perception, exprime un déséquilibre entre vos désirs et votre perception du monde. Le corps s'adapte sans cesse à vos croyances.

Ainsi, si vous décidez de changez le monde de vos croyances, cela est fait ! car vous êtes Dieu et chacun de vos désirs prends forme instantanément.

Mais, dans ce corps que vous croyez vôtre, il y a une sorte d'inertie au changement. Que ce changement soit pour vous "négatif" ou "positif" , le corps s'adapte suivant votre croyance du "je ne peux changer instantanément le monde". Vous êtes votre propre bourreau à faire cela. Le monde change instantanément et comme cela ne colle pas à vos croyances, alors c'est la vision de ce que vous croyez être , le corps, qui s'adapte et souffre de diverses formes.

 

Avoir la santé c'est agir sur plusieurs croyances :

1 ) Mon monde peut changer instantanément selon mon désir propre.

2 ) Si le monde change instantanément d'état , mon corps le peut aussi, de part ma volonté.

3) La joie, la santé et l'harmonie sont l'état naturel de mon corps.

 

On peut aussi utiliser l'illusion pour guérir l'illusion et c'est ce que font beaucoup de vos thérapies, agissant selon vos croyances et vos choix.

Il est aussi important, comme cela a été exposé dans la question, d'accepter ce qui est dans tout les états de l'être.

Il faut accepter le fait que la santé soit l'état naturel du "corps" depuis la perception divine et accepter aussi la maladie du coté "personnalité"de la perception.

Vous pouvez aussi entamer un dialogue conscient en vous plaçant dans une position divine et parler à la perception du corps ainsi :

 

"Mes chères cellules, je vous ai réunies aujourd'hui pour vous redire qui nous sommes.  Par sentiment d'indignité, par reproduction d'anciens schémas que nous avons cru justes    nous avons , ensemble, créé la maladie pour exprimer les limites que nous nous étions fixés à tord.

 Aujourd'hui, je vous annonce que nous sommes pure lumière, pur amour, pure santé et joie.

Par notre pouvoir divin , annulons maintenant toute maladie de la programmation du corps.

Quelque soit l'origine de cette maladie, que cette énergie s'efface de notre visibilité et retourne à la source pure de toute création.

Chères cellules, que chacune d'entre vous exprime la paix, la lumière, l'amour et l'harmonie de ce qui EST.

Que mon amour infinie vous entoure "

 

 

 

CED 62 : L’intéret de l’expérience humaine

 

Sylvain:

Aujourd'hui, une amie du groupe nous pose cette question fondamentale : "Où est l'intérêt de l'expérience humaine ? S'agit-il de trouver la joie et le bonheur, y a t'il quelque chose a atteindre ? ».

 

St Esprit:

"Chaque question vient en son juste temps. Dans l'expérience humaine, vous pensez devoir atteindre une cible, un état ou un statut pour valider votre vie, pour la trouver juste ou utile.

Chacun d'entre vous est unique, chacun d'entre vous est une expression de l'UNIQUE. Il n'est qu'une force, qu'une énergie en ce monde que vous croyez vôtre.

Comprenez mieux ce mot que vous avez souvent lu sans le comprendre : LA SOURCE. La source unique de toute expérience de toute vie est une sorte de grand agrégat de tous les possibles.

Dans la multitude, cette expression d'énergie diffuse son champ / chant d'amour à travers tout l'univers le laissant s'auto-exprimer et faire ce qui lui chante de la source qu'il est lui même.

A partir de là, vous savez n'être que des champs d'expérience de cette source qui s'exprime . Vous donnez forme à l'amour universel dans votre condition Humaine.

Je ne restreins pas ici votre chant d'expérience, je dégage l'énergie de la source de tout ce qui EST.

Ainsi, vous êtes ceux-là qui expriment la force de l'amour dans le chant humain, dans le chant divin . La "personnalité" est une interprétation de l'énergie divine qui vous compose et vous traverse.

L'essence de ce que vous êtes et plus proche de cette énergie sans forme que de la forme à laquelle vous donnez vie. Ainsi, en vivant, exprimant , sous forme humaine ou une autre, les possibilités de la source, ainsi, vous êtes l'instrument parfait de cette source qui agit à travers vous, à travers vos "croyances". Pas de but donc, pas d'intérêt personnel car , tout est déjà atteint, tout est déjà réalisé, tout EST."

 

Sylvain :

"Je conçois que quoi que nous fassions, cela te convient, je conçois que nous sommes exactement au bon endroit au bon moment et que chacun de nos gestes est une interprétation symbolique de l'énergie qui nous traverse. Cependant, nous aimerions exprimez la joie et l'amour pur, nous aimerions traverser le symbole de la personnalité et connaître plus intimement cette énergie que nous interprétons, comment y parvenir ?

 

St Esprit :

"Premièrement, mais je crois que cela est fait maintenant : en sachant que vous avez déjà atteint cet état que tu souhaites. Certes, il ne s'exprimera pas en joie et félicité totale dans la forme tant que tu ne dépasseras pas ton envie d'exprimer ton vœu d'indignité. Cet "état" est en toi, en tous, il EST. Cesse , de plus en plus, de vouloir conquérir cet état déjà existant. En faisant cela , vous ne faites qu’ajouter une couche de densité à ce qui est la chose la plus légère qui soit. SOIS justement, SOIS celui qui perçoit la personnalité, sois cela qui observe l'expression de l'amour se densifier. Conçois être cet amour et regarde comment il s'exprime si parfaitement dans la forme. En effectuant cela , tu verras l'énergie modifier la forme, tu verras clairement le processus de création. Quant tu auras observé cela, tu sauras que RIEN n'est impossible dans la forme car, la forme n'existe pas, elle est modelable à l'infini de vos pensées. A l'infini de toutes les potentialités que DIEU exprime et ... tu est Dieu. Toi, lecteur de ces mots, sache que c'est TOI qui les a écris afin de comprendre, par la forme, QUI TU ES."

 

 

CED 63 : l’amour inconditionnel


Sylvain :

La question donnée est :  "Etre dans l'amour inconditionnel, cela signifie-t-il que dans l'idéal, nous ne devrions ressentir aucune préférence vibratoire avec l'une ou l'autre des personnes qui se présentent à nous, dans nos vies??? Le fait de se sentir plus en affinité avec certaines qu'avec d'autres (notamment pour ce qui est de se retrouver, de partager des moments), démontre-t-il que nous ne sommes pas dans cet amour inconditionnel? Etre dans cet amour inconditionnel signifierait-il que nous ne devrions jamais "choisir" l'un plutôt que l'autre ou bien "préférer" être avec l'un plutôt qu'avec l'autre??? "

 

St Esprit

"Il parait évident ici que ce qui est demandé est une question d'ordre infini. Par cela, je veux exprimer que l'amour prend des formes infinies . Il est supposé ici que la vie amène à vous l'expérience de l' amour le plus pur vers vous par différenciation du malheur. Il n'y a pas, pourtant de gradation dans l'amour.

Tout ce qui vous entoure est constitué de cela qui EST. Alors, au travers de la "personnalité", vous avez des sentiments d'attirance ou de répulsion plus forte d'un être par rapport à un autre ou d'une situation par rapport à une autre. Je ressens que la notion d'âme soeur vous a été inculquée et que c'est cela que vous recherchez. La fusion mentale, divine et spirituelle avec un être de votre expérience ne peut se faire que durant un temps limité. En fait, cela est possible avec n'importe quel être et quant vous "tombez" amoureux, tous semble merveilleux et la joie entoure votre vie mais vous faites encore ici face à une de vos croyances la plus perturbatrice, celle que "cela ne peut pas durer, il DOIT y avoir quelque chose la dessous" et, bien sur, ensuite, vous faite l'expérience de cela. L'amour inconditionnel n'est pas un état Humain, vous pouvez en faire l'expérience par petite touche mais tant que votre corps tout entier n'est pas prêt à cela et que la pensée d'indignité de cela sera dans votre champ d'expérience, vous ne pourrez expérimenter cet amour.

 

Il n'est pas impossible du tout d'en faire l'expérience et il faut savoir se contenter et "être en amour"  de ces états merveilleux de conscience ou l'amour semble emplir votre coeur et votre expérience. En acceptant en vous cet état , en le laissant traverser chacune de vos cellules, alors, la réalité ne sera plus jamais la même et vous vous laissez ainsi la possibilité d'étendre vos énergies divines dans la forme. Quant la joie emplie votre vie, même si c'est lors d'une expérience très courte, en vous même, dites "cela est donc cela est possible, que ce chant soit le mien, puisse la joie et l'amour purifier chacune de mes cellules". Le travail de vos croyances est aussi l'expérience vers laquelle je vous amène et les prochains cours vont être plus précis sur ce thème mais, posons ici une base : La personnalité est le visible du divin dans la forme, si cette personnalité était "parfaite" alors, il n'y aura aucune raison de rester dans la forme car vous saurez ne pas être cela.

En fait, rechercher la perfection dans la forme revient à modifier ce qui EST. Le "travail" est plus de l'ordre d'observer ce qui est et de percevoir (voir au travers) la perfection qui est déjà.

 

Pour ce qui est des "préférences", comprenez que vous avez décidé votre éveil et que lorsque vous placez face à vous même ceux qui peuvent le plus vous aidez (et c'est TOUJOURS LE CAS) alors vous ressentez l'affinité dans la forme. Sachez, encore une fois, profiter de ces moments mais, lorsque vous serez de plus en plus éveillés à votre divinité, vous ressentirez le même état face à celui qui vous perturbait qu'envers celui qui va en votre sens.

 

Encore une fois, "la perfection est de ce monde" contrairement à une de vos croyance les plus répandus. Je vous aime de tout l'amour divin, que celui ci emplisse chacune de vos cellules à la seconde ."

 

 

 

CED 64 : le besoin de reconnaissance

 

Sylvain :

La question que l' on me pose est : "Que penser du besoin de reconnaissance? ou besoin d'être vu par ses frères comme un fils de lumière ?

Cela vient-il de l'ego?

Comment le Saint Esprit nous inviterait-il à gérer cela? "

 

St Esprit :

" Redéfinissons le mot besoin : avoir besoin est une identification à un désir de la forme. Le sans forme n'a pas de "besoin"

 

Sylvain :

Il est utile et porteur, dans la forme, de se sentir poussé par d'autres visibilités de nous même. Cela amplifie le champ de conscience et permets de nouvelles réalisations plus grandes encore.

 

St Esprit :

" Plus grande que QUOI, que moi .... ou que toi dans la forme ?  Bien sur, c'est de cela qu'il s’agit ici , on veut étendre encore et encore la forme, devenir l'être brillant et lumineux qu'on se sait être dans l'informel et alors, pour faire cela , vous voulez en avoir le déguisement dans la personnalité !. Et, tel un acteur jouant le rôle d'une personne célèbre, cela fait illusion, un  certain temps ! . Vous aimez attirer l'énergie à vous, celle de vos semblables mais , toute l'énergie du monde vous est disponible à chaque seconde. Lâchez prise de la personnalité, elle est défectueuse, très bien, elle l'EST. Mais, ce que vous êtes vraiment, ne l'est pas ! alors donnez tout à votre être supérieur, demandez la vision supérieure et dès lors, petit à petit les "défauts" vont se gommer, se lisser sans forcer, naturellement, dans un ordre naturel plus proche de la forme.

 

Le besoin d'être vu par ses frères et soeurs comme un fils ou une fille de lumière est un besoin Egotique bien sur, c'est l'ego qui veut se déguiser en superman, en super MOI ! La lumière d'une bougie n'a pas besoin de crier qu'elle éclaire. Vous êtes ces êtres qui deviennent lumineux depuis la forme, vous êtes ceux là qui vont attirer de votre lumière intérieure d'autres êtres qui vous demanderont aide et enseignements. A ce moment, il n' est pas question de laissez croire à l' ego qu' il joue son rôle a merveille. Il sera temps d' exprimer ce que vous êtes par ce que vous êtes. VOTRE enseignement sera le votre, votre chemin est unique . Les pas des autres vous ne peuvent être les vôtres.

Si vous sentez la lumière en vous , ne la montrez pas ouvertement, ne la cachez pas, laissez la être, simplement être.

Si vous aimez la gloire alors, appelez l'aide du St Esprit, laissez le vous souffler qui vous êtes.

 

Comment gérer tout cela ? Faites moi confiance, si vous lâchez un peu prise de la personnalité en vous "surprenant " à jouer l'illuminé, alors pensez à moi et dites en pensée " a toi ! par moi même je ne peux rien". Alors, ma voix sera votre voix dans la perfection.

N'aillez pas honte et n' éprouvez aucune force à être riche, célèbre et aimé. Cela est votre expression, cela est le reflet de qui vous êtes à travers vos croyances.

Ne voyez pas non plus l' "illumination" comme un processus compensateur d'une perte ou d'une situation qui vous semble difficile a gérer.

La lumière, la vraie est dans cette situation difficile, c'est cette situation votre guide. C'est votre choix du moment en attendant le calme est la paix auquel votre coeur aspire. "

 

Sylvain:

Hum, je perçois ce que TU me dis, mais concrètement comment un être éveillé vit cette lumière en lui alors que tant d'autres êtres peuvent être autour de lui et , finalement, viennent se nourrir de cet état !

 

St Esprit :

" Souviens toi de l'homme juste , du Christ qui marchait dans la foule et donne , de part son regard, son amour à tout ce qui l'entoure, sachant que c'est lui aussi tout cela. Souviens toi que lors d'un miracle, l' Homme divin dit "par moi même je ne suis rien, c'est l'amour et ta foi qui t'as sauvé" .

Il en est ainsi, l'amour est tout, celui qui a confiance en l' amour personnifié ou non, celui la peut tout lui aussi , par l' amour qui lui est dû.

Sylvain, tu aimes sans le savoir, et , la vrai force est là , pas dans qui tu crois être."

 

Sylvain :

" Que chacun de mes pas révèle cette vérité !"

 

 

CED 65 - L’autorité et son coté insupportable

 

Sylvain:

Autorité divine, Autorité humaine, la question qui t'es posée, c'est de parler du coté insupportable de l'autorité  de l' aversion ressentie par certains sur ce plan.

 

St Esprit :

" Il est bien sur évident que d' autorité sur vous , je n' en ai point. Les choix sont faits dans le monde de la forme.

L'autorité, le commandement n'est perçu que dans la forme. Vous n'entendrez pas de l'esprit non duel de "il faut" ou "vous devez".

Si parfois ces mots sont exprimés, c'est pour placer un symbole d'un désir déjà existant, pas pour en créer un nouveau.

 

L'amour ne commande pas, l' amour Est.

 

Dans l' expérience, vous ressentez une angoisse à l' idée de commandement, d' autorité par un autre que vous car, en vérité, vous savez (et votre ego aussi le sait) être le créateur suprême de ce monde, qui peut commander l' essence créatrice du monde. "Qui se permet" répète l'ego. Il est là bien évident que l' ego joue derrière un masque de personne outrée par l'idée du commandement . En vérité, il est celui qui joue l' expérience du soumis. La soumission est insupportable pour lui car il sait que derrière la soumission (the surrender), il y a là une possibilité de dissolution pour lui.

 

Si vous vous laissez bercer par le PERE, alors, soumis à son amour (et non son commandement), il vous révélera votre essence de pure énergie et , c'est de cela dont l'ego a peur. Tout est en tout, l' expérience du commandement est une expérience dont le sens caché est la révélation dans la forme de la volonté de lâcher-prise nécessaire à votre éveil dans la forme.

 

Vous souhaitez l'éveil dans la forme, l' esprit sait que pour cela, un lâcher prise doit s'effectuer, se jouer dans la forme, une expérience de lâcher prise ou le contrôle n'est pas de mise. Dès lors, vous interprétez l' expérience de commandement et d' autorité.

Au lieu de vous fâcher pour cela, prenez la place d' observateur objectif, regarder et bénissez cette visibilité : "ok, je vois un commandement, un ordre qui semble contredire ma volonté propre. OK cela est le symbole de mon voeu que "TA" volonté soit faite et non la mienne, merci de cette expérience".

 

Voyez, en acceptant ce qui est placé devant vous sous forme de commandement, en comprenant que tout est sur un plateau doré, une nouvelle vision peut vous apparaître.

Vous n'êtes en aucun cas soumis à l' expression du commandement qu 'aura pris dans la forme votre souhait de soumission à la volonté divine. L'esprit aura utilisé la forme la plus rapide pour vous mener à votre voeu mais cela ne reste qu'une visibilité, un symbole. Observez le symbole, remerciez mais n'en faites pas une idôle à qui obéir. Nullement question d' obéir à une présentation dans la forme ."

 

Sylvain:

Ainsi le coté insupportable de l'autorité serait une réaction exagérée de l'ego pour nous faire passer à coté du symbole placé par l'esprit qui essaie de nous dire une sorte de "ok, j'ai bien reçu que tu souhaites que MA volonté soit faite". Si nous percevons cela, est ce que l'expérience de commandement continue ?

 

St Esprit :

" Oui, elle le peut mais cela ne sera plus mal "vécu" car cela sera comme un rappel confirmant que vous êtes toujours sur la voie de votre désir. "on me redonne un commandement, ok, alors cela signifie que j'avance toujours vers le lâcher prise même si je ne le perçois pas ou n'en n'ai pas la compréhension intellectuelle."

L'autorité est donc un des voies de visibilité de votre voeu , il y en a beaucoup d'autres, cela s'appelle "l'expérience de la vie" pour vous.

A suivre...

Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:34

CED  56 : Nous sommes ce que nous voulons être

 Sylvain :
St-Esprit, il y a quelque chose qui n'est pas très clair en moi sur ce rapport à l'ego concernant le fait que nous vivons dans notre propre monde de croyances. J'ai l'impression d'avoir changé de croyances et cela devrait changer ma vision du monde et pourtant, on est là à se heurter à nous-même avec une impression d'impossibilité de changements.


St Esprit :

"Oui, je comprend bien ta question. Vous comprenez que vos pensées sont les images projetées de la conscience sur ce monde "virtuel" dans lequel vous croyez vivre. Changer ces croyances n'est pas changer ces pensées. C'est la pensée qui projette, qui révèle le monde à vous au travers d’ un système de croyances.


Tu peux bien changer de croyances et pourtant , tant que tu continueras à penser que ta vision va changer MAIS pas le monde, car tu te sens indigne de changer l'autre que tu ne crois pas être, tant que tu pense cela, ta nouvelle croyance ne prendra pas lumière et forme.

Vous êtes dans une séparation de l'ETRE qui vous emprisonne dans ce que vous croyez être un être seul face au monde et à son fonctionnement. Sylvain, tu EST le monde qui t'entoure, un changement vibratoire en toi et le monde change. Il en est de même pour chacun d'entre vous. Je parle de toi car tu poses la question mais il en est de même pour toute l'holographie du monde, ces phrases sont valables pour chacun d'entre ces lecteurs !


Comprend ceci, il est temps maintenant d'effectuer un nouveau changement d'identité ". ( note en passant de Sylvain : j'ai perdu ma carte d'identité cette semaine ) ". Tant que vous croyez être un numéro parmi d'autres, la construction mathématique de ton monde ne peut se faire. Chacune des âmes que vous rencontrez est le parfait serviteur de votre conscience du monde dans vos choix de perception.


La perception qui est tienne, doit, dans l'énergie de confiance, t'amener à considérer que chacun de tes serviteurs va maintenant te montrer le monde tel que tu le penses. Le doute n'a rien à faire là- dedans. Ce doute, qui est l'écoute attentive de l'ego, voile la vision juste de ta pleine puissance d'interprétation de l'amour en lumières et "densité" de ton monde ."


Sylvain :

Je comprend et te remercie de cette vision large mais... comment dire, je ressens que pour créer un nouveau monde, je devrais effacer l'ancien et son ancien mode de fonctionnement. Tu comprends, le doute est là car je sais comment cela fonctionnait avant ma nouvelle croyance. Je m'explique, si je me met à croire que chacun d'entre nous est en parfaite santé et que la médecine n'as pas lieu d'être car il n'y a rien a guérir. Ok, le monde s'ajuste à cette vision et se guérit mais je sais qu'il existait des médecins avant et c'est cela
qui fait le doute. Quelque part, je doute de ma capacité aux "miracles" tel qu'étant la perception d'une "chose" énorme et incroyable à réaliser .


St Esprit :

" Tu prononces toi-même le mot incroyable, si tu ne le crois pas, il ne se fera pas. Pour y croire, il ne te faut pas le voir car tu sais maintenant que tu ne peut voir que ce en quoi tu crois . N'inverses pas le processus de visibilité. Tout tourne autour de la pensée d'indignité, de la croyance, de la confiance. Tu veux trop faire par toi-même. Tu voudrais changer le monde depuis la personnalité, tu n'est pas cela, c'est ton essence divine qui peut faire ce travail. Le tien de travail c'est de faire le vœu de ta nouvelle croyance et de t'unir en conscience/confiance avec ton essence divine dans la connaissance (la CO-Naissance) de ce nouveau monde. Tu ne dois pas "savoir" comment on fait cela, tu dois savoir que cela se fait à proportion de ta qualité de liaison à ce que tu est vraiment, à ta divinité, a MOI. Ainsi, tu devrais être celui qui exprime la prière en sachant que je suis toi et que je l'exauce à chaque seconde. Dès lors, vis dans la certitude que cela se fait, change TA propre attitude face aux changements que tu veux voir et tu verras cela se faire en acceptant aussi le changement en toi. Ainsi , je gommerais en toi ces anciennes croyances et cela deviendra naturel en toi aussi, répondant à ton vœu. Cela ce fait déjà ainsi, alors n'ai pas peur de perdre une partie de ce
que tu étais car tu ne peux aller que dans le sens que tu auras to- même déterminé parce que je t'aime."

 

 

CED 57 : Il n’y a pas d’ailleurs

 

Sylvain:

St Esprit, alors que je sens que nous sommes de plus en plus liés d'un lien de confiance qui se renforce, un ami me sert cette interrogation que, évidemment , j'ai déjà en moi et que je re formule ici par ces mots :

Bien que me sentant sur le chemin de mon retour à la divinité et sachant que ce monde n' a pas la consistance que je veux bien lui apporter, des pensées de peurs et d' indignité arrivent facilement à me sortir de l'état de félicité qui est ma nature véritable (et pourtant si peu exprimée !) .

A chaque pas en avant, il y a toujours un écho de l' ego (qui est une facette de la personnalité ) qui dit "cet état ne tiendra pas très longtemps", cela vient "plomber" la conscience divine de moi-même et peut m' amener jusqu' à des symptômes physiques. Il y a une ambivalence entre refuser en bloc toute illusion et vivre ici bas, comment dénouer cela ?

 

 

St Esprit :

" Tu le sais, je t' ai amené à un premier élément de réflexion par les paroles d' une chanson "il n' y a pas d' ailleurs". Nous avons dans nos dernières leçons abordé le fait que tous, vous êtes unis de la même force de vie qui coule en vous et en ce monde qui est le vôtre. Permet- moi d'être à nouveau ce chant d' interprétation de la vie en récitant les mots que je t'ai confié.

 

"Il n'y a pas d' ailleurs, tu sais que ta vie, c' est la Mienne aussi !"

Ainsi, tu ne peux avoir de craintes fondées !. Ta vie est Ma vie, quelque soit ce que tu prends pour vrai, ce vrai est exprimé par ta force de Vie et ta force de vie, c' est Moi.

Comprend ceci, tu te débat avec une personnalité que tu voudrais modifier pour être en accord avec ta nature profonde. Si tu te débat c'est que tu n' as pas encore intégré ta nature divine à ta nature illusoire.

Tu me diras même que tu n'as pas envie de le faire par peur d'être trop dans l'illusion !

Très contradictoire, penses- tu ..."

 

Sylvain

Oui, je vois que tu suis bien mon raisonnement.


St Esprit

" …Mais la raison ment ! tu ne peux pas être dans l' illusion à un certain pourcentage, tu es dans l' illusion ou tu n' y est pas, il n' y a pas d' intermédiaire. Ton univers disparaîtra de ta connaissance du VRAI mais, il ne s’agit pas ici de cela. Ton questionnement est encore de savoir ce que tu dois faire de l' illusion vers le VRAI. Encore une fois , cesses de te torturer mon frère dans cette complexité que je viens d' exprimer. La vérité est simple ! Tu ne serais pas ou tu es si tel n' était pas le désir de ta partie divine en toi ! si Dieu descend dans le monde de la forme, c' est qu' il existe une résonance à cela dans le plan parfait universel.

Tu ne peux échapper à ta condition physique par le physique. Tu ressens en toi, et tu l' as exprimé, notre rapprochement quotidien, simplement, tu crois être celui qui doit faire la route vers moi et tu crois être "celui qui a fait des progrès". Encore une fois, le processus est beaucoup plus simple et naturel que cela. A chaque fois que ta conscience / confiance grandit en moi, je t' infuse de toute la conscience du divin que nous sommes. Ainsi, par simples touches (irréversibles malgré ce que tu crois) tu reviens à ta conscience créatrice de la matrice illusoire, d' instant en instant, de seconde en seconde.

 

Sylvain :

 "Oui, je comprends bien cela mais il n'en reste pas moins que nous avons du mal a percevoir le plan parfait divin dont tu me parles (dont je me parle devrais-je dire ).

Je perçois que la complexité dans ton retour face à ce que je crois être ma vie quotidienne n'est qu' un choix de perception mais comment me sentir mieux face à cela. Je ressens encore le besoin d' un but, quel est-il ?"


St Esprit

" Ta perception de moi passe par tes croyances en ton monde. C'est la dissociation de ce que je suis et de ce que tu penses être qui créée peurs, souffrances et autres troubles corporels. Le but, ce but dont tu aimerais tant connaître la raison dans le plan divin est déjà atteint !.

Te redire encore une fois que le but est de m' unir à toi comme le Père rejoins l'enfant ne te satisfera pas dans ce que tu crois être.

Ah, lâches prise de ces buts, de ces incorrections que tu perçois. Dirige ta pensée vers Moi et laisse moi résoudre ce que tu ne peux résoudre et, ne t'en sens pas amoindri ou inutile . La lumière et l'amour sont source de tout dans l'univers globale, cet amour est multiplié de part ta simple présence en ce monde"

 

Sylvain:

Je ressens que tu me tutoies mais que tu t'adresses à tous les autres moi de ce monde.


St esprit :"

 ..Et des autres mondes. Il n'y a qu' UN mais "chaque un" a sa propre luminosité créant le tableau le plus parfait qui soit. Il n'y a pas de but personnel. Voici ma promesse, laisse l'amour envahir ta vie par ma présence et tu ressentiras plus de joie, d' amour et d' harmonie que tu n' en a jamais perçu. Tu vois, il s’agit d' être et non de devenir. Amuses-toi de ce monde et de ses créations."

 

Sylvain:

 "Peut-être entrent-on ici dans la phase plus pratique du questionnement. Je ne dis pas cela dans le sens du comment faire pour aller vers toi mais comment faire pour te laisser mieux me pénétrer et recevoir cette paix à laquelle j' aspire comme beaucoup" .

 

St Esprit :
" Ta volonté y est prête et donc tu auras l'écho visible de ton chant par tes frères et soeurs"

 
 

CED 58 : le discernement

 

Sylvain :

St Esprit, Laurent nous pose cette question importante :


 « Mon Coeur, Je sais que le seul discernement est le discernement entre ce qui est faux et ce
qui est vrai.

Je sais aussi que ce qui est faux... les pensées fausses... ne parlent que de séparation et donc me définissent comme une personne séparée du monde qu'elle voit et des autres personnes qu'elle croise physiquement ou dans son "propre" esprit.

Je sais aussi que ce qui est juste... les pensées qui viennent de Toi, mon Coeur... sont là pour m'aider à me rappeler que nous sommes un, que je suis Toi et qu' il n' y a pas de personnes séparées dans notre Réalité Une.

Que partagerais-Tu aujourd'hui spécifique à ce discernement pour nous aider à laisser-aller, à nier ce qui est faux, ce qui nous parle de qui nous ne sommes pas?

Merci mon Coeur que Je Suis. »



St Esprit

"Mon Corps, Tu sais que le discernement est une faculté de l' être personnifié, l' Esprit n' a pas a discerner, Il est pur esprit et en cela ne perçoit que ce qui est Véritable en essence de lumière. Le discernement est donc par définition un outils instable car lié à la personnalité. L'énergie dont votre corps personnifié se nourrit, énergiquement parlant, a elle par contre besoin d' une notion de "pureté", de "vrai" pour pouvoir exprimer la divinité en l'homme.
Dans ce mot Discerner, il y as ce DI de division, discerner c'est décider de ce qui est juste ou injuste. N'utilisez pas le discernement pour décider de ce qui est vrai ou pas, car en cela, vous commettriez une erreur d' interprétation.

Soyons clair, la "personnalité" ne peut pas savoir ce qui est vrai ou pas car elle s' interprète dans un monde illusoire, donc faux par définition. Il n'y a pas d' intermédiaire entre le faux et le vrai. Ce qui est vrai demeure, ce qui est faux disparaît dans le sens de l' Esprit.
Nous verrons donc ici le discernement dans le sens d' une gestion, d' une vision de ce qui est juste ou injuste dans le sens de la meilleure interprétation de l' énergie qui vous entoure.
Le discernement est donc un outil de l' illusion de la séparation qui vous redonne la vision juste de ce Qui EST face à ce qui n' est pas. Comment discerner ce qui est juste de ce qui ne l'est pas.

Il est beaucoup d' "outils" permettant cela, à travers le filtre de Sylvain, j' en perçois 2:


1) je jugement , le JUGE MENT

2) le raisonnement , la RAISON MENT


Ainsi, toutes pensées basées sur le jugement ou le résultat d' un raisonnement ne vous

 

 Je sais que certains se demanderont , comment dire , qui est cet "Amour", comment prendre donc, en soi, la notion de discernement quand on n' est pas en "Amour" comme disent nos amis canadiens.


St Esprit:

"Radicalement, Sylvain, tu ne peux RIEN discerner quand tu n' est pas en Amour. Pour discerner depuis la personnalité, il faut se poser, intégrer la compréhension d' être UN avec tout ce qui est , ne serais-ce que conceptuellement . Dans cet état, et dans cet état seulement, tu seras à même de te centrer en toi pour rechercher la réponse.


Je tiens à repréciser ici que L'Esprit pur que vous êtes, LUI n' as pas besoin de réponses car il n' a pas de questions. Utiliser le discernement tel que je vous l' ai précisé ici doit être considéré comme un moyen de voir par mes yeux, de modifier l' interprétation de votre "réalité".


Sylvain
hum, je ne comprends pas ce que tu exprimes là, tu me laisse l' impression que le discernement ne sert à rien. Je l' entend bien dans le sens du Saint Esprit mais j'ai l' impression que tu ne comprends pas notre "état" humain et notre besoin de discernement.Sylvain: amènera pas , à coup sur, vers la vérité du Cœur. Encore une fois, l' Amour est la clef de tous vos maux. "Que choisirais l'Amour ? l' Amour accepterais t-il cela ? Cela va t-il dans le sens de l' union et de l'Amour de la force de vie en MOI et dans les "Autres". sont les questions dont les réponses vous amèneront à l'interprétation juste"

St Esprit

"Mon Corps, le Cœur comprend bien mieux que la perception. Ce que l' Amour que j' exprime ne souhaite pas , c' est que vous remplaciez le mots JUGEMENT par DISCERNEMENT. Je souhaite qu'il soit très clair que c' est encore ici un aspect de la division que vous exprimez dans la personnalité.

A aucun moment, je ne souhaite , par amour pour vous, que vous soyez dans l'idée que le "ST Esprit" aurait choisi, ceci ou cela, et qu'en choisissant, ceci ou cela, vous vous placez du coté du ST Esprit. Dans Ma vision, il ne peut y avoir de mauvais choix.

Je vous ai donné une clef du jeu (du JE) mais JE SUIS , est en dehors du jeux.

Mon amour vous accompagne, quelque soit ce que vous croyez être, il en est ainsi".

 

 

CED 59 – la colère et la vision divine

 

Sylvain:

Aujourd'hui, la question viendra de moi, je vois beaucoup de visibilité de colère en moi et en ce monde actuellement. Quel est cette énergie, comment la comprendre dans la compréhension divine.

 

St Esprit:

" A aucun moment, mon frère, tu ne peux être en dehors de ton propre monde. Tu vois "en ce monde" , comme tu le dis, ce que l'esprit traverse comme champ de lumière. C' est ton interprétation de la lumière qui vous traverse actuellement. En tout se trouve son contraire. Ce que tu perçois comme étant de la colère est un champ de lumière intense venant de la source divine vers toi. Tu traverses, dans la visibilité, des épreuves qui t'amène à la transformation de ton être. Cette transformation, cette nouvelle compréhension de QUI tu es, de QUI vous êtes, passe par des afflux d'énergie amour/lumière en toi . Après, tu vis une expérience d' interprétation de cette énergie selon tes choix. Quand je dis qu'en tout se trouve son contraire, je veux signifier que dans l'énergie de colère se trouve aussi l'énergie de joie la plus intense qui soit. Ne t' en veux pas d' avoir choisi la colère. Elle a été un choix d'interprétation du moment présent, c' était adéquat pour toi, dans l' instant.

AH, mes frères et soeurs, je ne cesserai pas ici de vous dire que votre monde est interprété de la lumière du sans forme, à la forme.

Sous le conditionnement/rôle humain, vous placez cette énergie dans le rôle de ce que vous croyez être. Ne te juge pas de cela et voit le comme un moment ou tu as joué le rôle, point.

Face à cela, petit à petit, vous revenez à l'énergie lumière pure et, insensiblement, vos choix d'interprétation vont aller vers la joie et le bonheur le plus parfait comme étant l' expression de la lumière d' amour qui vous traverse.

Il faut apprendre à pardonner l' expérience, à la voir comme une expérience simplement et non comme une base d' interprétation du futur. Ce que je veux dire par là, c' est que vous devez cessez d' interpréter le présent en fonction d' événements passés. Vous ne pouvez changer la visibilité de votre monde si vous appuyez votre pourvoir d'interprétation sur un passé illusoire. La base de votre présent devient, au plus vite et selon vos choix, la vision divine."

 

Sylvain :

C'est très "dense" ce que tu me dis là mais j'ai du mal a percevoir l'essence des mots (même si je sais que les mots ne sont pas la base de la VRAIE connaissance). Tu me dis en gros que je ré-interprète mon monde à chaque seconde mais ça, c' est modifier le rôle et tu m' as dit qu'il était inutile de modifier le rôle pour ETRE dans la vision divine.

 

( le St Esprit me montre le nombre de fois ou le mot "interpréter" ou "interprétation" apparaît dans son discours )

 

St Esprit:

"Je comprend ton raisonnement, votre état Réel est divin, le rôle est illusoire, en cela , il est inutile de vouloir changer le rôle car ce rôle n'est pas ce que vous êtes. Cependant, mon frère, tu vis dans l' expérience, dans la visibilité de tes choix purs. Si tu est encore dans cette matrice de réalité constituée par tes pensées et tes choix c'est que, divinement, il y a un intérêt. Le PERE veut que le fils devienne le PERE.

On t'a déjà parlé du processus d' ascension, ce processus est simple et ne constitue qu'un changement de vision, d' interprétation sans jugement de ce qui est comme étant la réalité parfaite du moment présent. Le fait de travailler consciemment, dans le rôle, des choix d’interprétation divins constitue la visibilité de ton retour à la source. Tout ce que tu penses est déjà crée en lumière de ce champ de vision que J'ai . Le rôle ne se contente que d' aller vers sa propre création en pensée. Et, pour que le fils soit béni par le PERE, la vie elle- même unie ces formes aux Miennes pour te donner tout pouvoir et toutes actions d' interprétation. En clair AMUSES-TOI !"

 

 

CED 60 : l’observateur

 

Sylvain :

Ah, St-Esprit, c'est drôle qu'après une période assez longue entre 2 cours, ce soit cette question de l'observation et du travail qui se fait en nous qui revienne ce jour.

La question est : "Comment puis-je m'assurer que l'observation sans jugement de ce que je fais, même si ce fait ne semble pas très sain, "fasse" le travail de correction par le St-Esprit ? "

En gros comment puis-je m'observer dans une attitude immorale ou non conforme à ce que je souhaite devenir et rester en état de "sainteté" si je puis dire.

 

St Esprit:

" Je suis ! , voilà la seule pensée de l'observateur. Il est effectif que pour reprendre l'état divin originel, qui vous caractérise, il vous faut prendre une sorte de recul face à la personnalité que vous croyez être le plus souvent.

Cet état d'observateur n'est pas un état de constat par le jugement. Se placer dans l'état d'observateur n'implique AUCUN jugement, il n'est pas question de penser "cela fut bien" ou "cela fut mal", en faisant cela, vous restez observateur mais du coté de l'ego. Cette position vous aidera dans un travail "psychologique" de la forme, mais il ne peut vous être utile à la transcendance de votre être.

Parce que vous êtes qui vous êtes, votre intime perfection ne peut percevoir de défaut."

 

Sylvain:

Ce que je comprend, c'est que être l'observateur, "be the observer" (j'aime bien l'expression anglaise), est encore un état intermédiaire de ce que nous sommes vraiment, nous croyons parfois observer alors que nous jugeons notre passé. Notre "recul" s'avère alors utile pour la forme mais pas pour notre essence informelle.

 

St Esprit :

 " Oui, l'état d'observateur , ce n'est pas prendre du recul dans le passé ou dans le jugement de la personnalité. Le passé n'a pas d'existence, c'est dans l' existence , dans le pur moment présent que vous pouvez prendre l'état "d'observateur"."

 

Sylvain :

 Tu nous l'a sans doute déjà dit mais comment faire cela au mieux.

 

St Esprit :

"D'abord sachez que vous pourriez revenir à la divinité sans rien faire du tout et dégagez- vous de toute responsabilité dans votre retour. Il est déjà fait dans un champ d'expérience qui vous est inconnu.

Ce que nous apprenons ici est une sorte de religion active, mais une religion ou vous êtes tous dieux.

Pour observer avec la vision de l'Esprit le champ merveilleux de la forme, vous devez d'abord calmer la personnalité en vous concentrant sur votre respiration ou en activant des pensées "positives" de bonheur et d'amour le plus pur qui soit. Ensuite ne parlez plus, utilisez en vous concentrant sur ceux- ci uniquement.

Fermez les yeux

Pensez : "je sens" et sentez les odeurs qui sont autour de vous sans jugement en vous félicitant de cette interaction dans la vision du monde projeté de vos pensées

respirez calmement

Pensez: "j'entend" et écoutez le monde perçu autour de vous en vous félicitant de cette possibilité d'écoute du monde projeté de vos pensées

respirez calmement

Pensez: "je ressens" et touchez vos mains entre elle en vous remerciant de ce contact, le plus doux possible avec la réalité projetée dans la forme

respirez calmement

Pensez : "je vois" et ouvrez les yeux en observant ce qui vous entoure, simplement, ce QUI EST votre vision et remercier vous cette perception

respirez calmement

 

Voilà, restez dans cet état le temps qu'il vous est possible et même si rien ne semble se passer, l'Esprit infuse en vous sa connaissance et vous amène sur un plateau un nouveau champ d'expérience dans la forme vous rapprochant de votre vrai désir"

 

Sylvain:

 Etre l'observateur, ce peut être aussi penser régulièrement  : "tiens , la personnalité fais ceci ou cela, la personnalité se sent malade"

 

St Esprit :

 " Oui, ça peut être cela mais apprends aussi à rire de cela car c'est une illusion et si tu veux corriger la perception, tu dois abandonner toute définition de toi, de ton état, au profit de l'énergie pure de la Vie.  Au profit de mon souffle et de ma voie d'amour pour toi"

 


A suivre...


Repost 0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 17:02

La suite !

CED 51 : Vous n'êtes pas le rôle

 

Sylvain :
Un ami demande comment aider au mieux son prochain avec pourtant une pensée d'indignité.

 

St Esprit:

"De l'infini vers le petit, voilà une crainte de l' atome pour l' homme, une crainte de l'homme a Dieu.  Il est indéniable que vous traversez votre désir dans la perception de cette petitesse. Il est de votre volonté d' exprimer le Grand dans le petit serais plus juste.

Alors, voilà les peurs du petit ne comprenant pas le grand, ne comprenant plus le Grand. Ah, Ami, sois dans la confiance absolue de la perfection que tu est. Dans les chants de conscience exprimant l' unité, ton "travail" suit la voie de ton désir.

 

Alors, face à une demande intérieure forte de retour à l' unité, tu te confond en ton prochain pour l'aider. Tu lui donne ta conscience pour tenter de le libérer de la sienne mais, il n' y a rien à libérer. Tu as encore en toi cette conscience du "quelque chose à libérer" et c' est ainsi que tu récupères ta croyance en une chose à libérer et cette chose te possède, te vampirise.

Quand tu est dans cette croyance, tu ne peux, par toi même t' en libérer facilement car tu crois en cette énergie à libérer. Sache que nous sommes là pour aider ....

 

Si tu fais face à une croyance qui n'est pas toi, d' abord tu dois comprendre que cela n'est pas toi " . "Ainsi prend, face à des attitudes non conformes à ton esprit la position suivante :

 - Je fais face à mes croyances, c' est elles qui s' expriment à travers moi, mais, je ne suis pas ces croyances,  Je suis lumière amour et Vie, tel est la nature de Dieu.

Voilà, si tu crois en nous alors utilises l' énergie des flammes violettes et roses mais , tu le sais, tout est dans l' intention.

 

SUPERCHERIE crie l' ego à celui qui vient du coté de la lumière, le sentiment d' indignité est encore là chez toi, placé comme le ressort parfait du divin. Quant tu seras sûr de toi et de ce que tu exprimes, alors l' ego aura gagné.

 

Je vais t' expliquer, tu as l' intention d' être amour pour les autres visibilités de toi même, ainsi, tu essaies de t' harmoniser à tous mais tu traverses l' expérience d' une autre croyance en "on ne peut pas plaire à tout le monde", c' est de là que le doute vient. Si tu étais sûr de toi actuellement ( car plus tard tu le seras mais dans l'expression divine) , cela signifierais que tu ne cherches que l' amour des autres et non le don d' amour !

C'est en donnant que l' on reçoit, c' est tes propres pensées d' amour qui te revienne.

 

Ah mon frère, le travail n' en n' est pas un ailleurs que dans les croyances ou désirs. Il y a tellement de désirs derrière les désirs des désirs ....Ne cherches pas la perfection mais l'amour, "je donne ce que je suis, je suis ce que je donne" , voilà une vérité lumineuse.

 

Les énergies de cette année sont celles du renouveau, bien sûr car cela est ta croyance. Ne viennent à toi que les peurs qui sont les derniers résidus des manteaux de théâtre ancien.

 

Mes frères et soeurs vous êtes de ceux là qui sauront que leurs pensées créent immédiatement la visibilité, vous êtes liés aux mêmes choix, à la même mission, votre compréhension est parallèle et parfaite. Vous n' enseignez  rien qui ne soit déjà en vous et se révèle à vous à chaque instant. Parmi les phares de lumières, chacun de vous exprimera la joie de la bonne nouvelle : JE SUIS de retour"

 

 

Sylvain:

Dans la compréhension du "je ne suis pas le corps et le caractère" mon ami demande alors comment sortir de ce conflit ressenti dans le dégagement de la forme vers le sans forme.

 

St Esprit :

 "Qu' essaies-tu de libérer , tu essaies de libérer l' acteur de son rôle, cela, tu ne le peux pas. Tu ne peux que prendre confiance et conscience de qui tu es vraiment. Et ce "qui tu es vraiment" n'a rien à libérer .

Toi tu essaies de modifier le jeu de l' acteur, cela va à l' encontre de l' apprentissage si long du rôle ! Il n' y a pas de rôle, pas de place même pour ce rôle dans le St Esprit. Le St Esprit EST. Cesse, cessez de vous torturer à vouloir modifier le rôle ! Il n'y a rien à modifier, l'énergie lumineuse est en tout et tous.

Ainsi si celui qui joue le rôle de père agace le fils méfiant, c' est parfait dans le rôle.

Seulement, prends le recul de ne pas être le rôle et voit ou perçoit ou choisit de voir la lumière et l' amour en l' autre. Cette vision est la vision juste, les couches superposées ne sont rien. C'est en voyant la lumière que tu modifies l' ombre".

 

 

CED 52 : Le chemin parfait

 

Sylvain : 

La question du jour est "Pourquoi suis-je attiré par ce que je vois ? En quoi cela est ou non guidance ?"

 

St Esprit :

La nature de la vision dans l'illusion est subtile et nous devons en faire part ce jour. Ce que vous percevez dans l'illusion est un reflet de ce qui se produit dans une réalité plus vaste vers laquelle nous vous menons.

Certes, dans le précédent message, nous avons parlé du rôle et de votre place immuable dans le sans-forme ou le "besoin" de changer est inutile. Dès lors, vous êtes troublé de cela et vous demandez à distinguer le vrai du faux .

Tout ce que vous voyez à travers le rôle est faux, sans la moindre exception. Mais, malgré cette vision erronée, il vous est donné de percevoir cette réalité supérieure dont nous parlons au travers des "symboles" qui sont dans votre champ de visibilité.

En fait, vous avez tout ce qu'il vous faut pour vous éveiller à l'instant mais, selon votre désir et votre acceptation, vous venez à votre rythme dans la nouvelle conscience. Il y a toujours autour de vous toutes les réponses à toutes vos questions mais sous forme de symboles.

Expliquons-nous :  si vous voyez , à travers vos yeux "physiques", une situation qui vous déplait, cherchez en elle le symbole, le "panneau indicateur" vers la suite de votre chemin.

Mais, ne jugez pas la situation, elle n'est que symbole. Lorsque vous conduisez une voiture, si vous voyez un panneau STOP ou voie sans issue, vous vous arrêtez ou faites demi-tour sans trop de jugement , confiant de savoir que vous arriverez de toutes façon a destination. Le GPS divin est toujours avec vous pour vous menez là ou votre désir se place.

Dans l'attente de l'arrivée, soyez confiant et observez ces panneaux, ces "coïncidences" qui vous montreront si vous êtes sur la bonne route ou sur une route plus lente. Aucun chemin ne vous détourne de votre destination. Pas de recul, juste quelques chemins de traverse.

Alors si vous êtes attirés par ce que vous voyez, essayez de "décoder" le symbole, et n'ayez aucune crainte de vous tromper dans le décryptage, la voie est parfaite et le "GPS" vous mènera là ou vous devez allez , pour le meilleur.

 

Sylvain:

Ah, mon ami a aussi parlé de GPS et de cette impossibilité d'erreur en dehors de la perception de ce monde.

 

St Esprit:

Oui, vous avez les réponses en vous, toutes les réponses, laissez les s'exprimer dans le plus grand amour qui soit et c'est ma voix que vous percevrez à travers vous.

 

Sylvain:

Mon ami demande aussi : "Pourquoi chacun que je rencontre semble avoir les mêmes symptômes que moi? Les mêmes sujets, les mêmes problèmes des mêmes moments. Certes on est un, mais parfois c'est assez déroutant... je me demande même si je n'ai pas un pouvoir surdimensionné et si c'est ma faute si l'un ou l'une vit ceci ou cela."

 

St Esprit:

Parfait, parfaitement parfait !

 

Sylvain: ???

 

St Esprit:

Il est juste et bon que celui qui soit dans la vision de l'unité dans son vœu la perçoive et celui qui la perçoit voit le symbole de la pleine réalisation de son désir. Alors, encore une fois, pas de jugements, juste la confiance et la joie de se savoir sur la voie rapide du coeur. La culpabilité de se sentir "responsable" de ce qui arrive aux autres est aussi un processus de compréhension de ne faire qu'un. Ce processus "corrige" la vision. De notre point de vue, il n'y a rien à corriger.

Dans la loi de visibilité (que certains appellent loi d'attraction), vous ne voyez de l' "autre" que la partie du rôle qui résonne avec vous et avec vos désirs. Vous n'êtes coupable que de ressentir en vous l'écho de cette visibilité. Ce que je veux dire par là, c'est que l'écho en l'autre et le désir en vous ne font qu'un, cela prend une couleur ou une autre. Sans jugement de la couleur mais l'acceptation que le tableau est parfait dans l'ensemble alors la "correction" dans votre visibilité va s'effectuer. Effectivement, vous ne pouvez rien changer depuis ce sentiment de culpabilité. Le sentiment d'amour de la situation comme étant parfaite vous ramène à la communication , à l'écoute de MOI, ainsi, les changements s'opèreront pour que vous soyez dans la joie qui est l'expression de la pure lumière.

 

Sylvain:

Merci de m'avoir aidé ici à mieux comprendre ce qu'un autre ami d'une autre dimension disait ainsi "Vous ne devez êtres maître que de votre relation au divin" , effectivement , à t'écouter , la seule maîtrise ou accroche ou contrôle à avoir est celle de garder la vision de Toi et de ton désir de nous mener à toi par la route la plus joyeuse qui soit.

 

 

St Esprit :

Bien sur, que chacun de mes enfants revienne à la maison sur un chemin de lumière parfaite.

 

 

CED 53 :Conscience / Confiance

 

Sylvain :

Il y a cette expression conscience/confiance qui revient souvent dans tes messages et qui semble être une clef, j'attribue cette conscience à la conscience de qui je SUIS dans ma relation avec toi et la Confiance en TOI en qui tu es mais peut tu développer ce sujet .



St Esprit :

"Et bien oui, il s'agit bien là d'une clef importante de progrès dans votre retour à la divinité. Tu le vois, tu commences à t'exprimer comme moi et pourtant tu crois encore à ta "personnalité", ce qui se passe dans ta progression et que tu intègres mes préceptes en toi et que ceux ci viennent dissoudrent ceux de l'ego. Dans ce nouveau schéma, tu n'es pas annihilé, tu prends juste conscience d'être ce que je suis.

Ce lien conscience/confiance est multidimensionnelle, c'est en quelque sorte la verbalisation du lien entre qui tu crois être, qui tu deviens et qui tu EST vraiment. Ainsi, dans la conscience, il faut voir la demande de l'Esprit d'être conscient, simplement conscient activement que "tu" ce que tu crois être, est en relation permanente avec l'Esprit. Cette simple conscience , sans jugement, permet à l'énergie divine de passer par l' Esprit pour t'accorder ensuite, toute "visibilité" de l'Amour du Père pour toi.

La confiance est comme le "haut" de ce lien qui nous relie. Cette confiance, dont nous n'avons pas fini de regarder chaque contour ensembles, est incontournable dans la progression nécessaire et désirée par ton âme. Il faut être fort dans cette confiance, car c'est un saut dans le vide."

Sylvain :

sans élastique !


St Esprit :

"Cela va t'étonner mais oui, c'est sans élastiques dans la vision de l'Esprit. C'est l'ego qui veut un élastique, c'est l' ego qui veut le contrôle de l'action et savoir qu'il ne "risque" rien. La confiance en l'esprit est une confiance absolue dans le fait que, dans le saut de l'esprit qui vous est demandé, dans ce demi-tour face à tout ce que vous croyez savoir, le meilleur sera fait. Les croyances vous ont limité pendant des éons, votre retour à l'esprit doit être fait dans la connaissance unique que vous ne savez rien de la "réalité". C'est en cela qu'il faut avoir confiance. Vous êtes comme aveuglé à la réalité de ce qui est par vos murs de croyance. Dans ce noir relatif, l'esprit veut vous prendre la main et vous guider. Votre conscience est celle que l'esprit vous prend en main, et votre confiance, celle que l'esprit va non seulement vous guider sans que vous croisiez le moindre obstacle mais , en plus, il va vous rendre la vue à ce qui EST.

Voilà la promesse de la conscience/confiance."

 
Sylvain :

Je pense que le terme est éclairci. Alors voyons, comment appliquer cela au quotidien. Je dirais faire ce que je dois faire dans une nouvelle vision, celle que tu me guide, celle que je ne peux faire exactement que ce que tu désires car je t'accorde ne rien savoir de ce
qui est VRAI. En fait, dans cette conscience/confiance, je dois perdre le jugement, car juger, c'est juger le lien.


St Esprit :

" Oui mais il n'y a rien à perdre, si tu fais un effort pour "perdre", c'est donc que tu places ta croyance en quelques chose à perdre. Je sais, mon ami(e), mes ami(e)s, que cette notion de confiance au quotidien vous parait un peu flou encore mais nous allons reprendre
toujours le même concept dans la suite des questions pour vous montrer cela sous tous les angles de votre expérience."

 


CED 54 : Qui dois-je remercier ?

 

Sylvain :

Un ami m'écrit ceci :

"Voilà, je ressens chaque jour un peu plus le besoin de remercier...remercier pour un repas, remercier pour une rencontre, un  échange, remercier pour un signe Divin (mais de Qui ?), remercier d'être heureux et du bonheur de mes proches, d'être en bonne santé, remercier pour ce beau ciel bleu, remercier d'un "ah ah", etc...


Mais Qui dois-je remercier ?


Dois-je remercier le Christ en moi, le Saint-Esprit ?

Dois-je remercier mes Anges gardiens, mes Guides, les êtres ascensionnés qui m'aident (s'il y en a ?) ?

Dois-je remercier un Saint, un Archange particulier ?

Dois-je remercier Dieu, l'Amour, la Source...?

Et si je remercie mes Guides et que l'aide est du Saint-Esprit, ne  vais-je pas le vexer ? "

Au delà de cette question, je ressens que la conscience/confiance en toi se traduit aussi par la connaissance que Tout est parfait et que , te remercier de ce qui EST renforce ce chemin mais comment faire en sorte que l'ego ne récupère pas cela ? Comment faire en sorte de ne pas valider l'existence d'un problème en croyant en lui même en sachant ce que nous savons, bref, un peu confus cette notion de remerciement ou et gratitude, éclaire nous là dessus.

 

St Esprit :

" Ah, il n'y a rien ni personne à remercier. L'Esprit n'est pas celui qui créé toutes grâces et tout bonheur dans votre vie. C'est votre vision ou plutôt votre choix de vision qui vous donne ces échos dans votre "réalité". Je comprend que vous ayez été éduqués à remercier lorsque quelque chose de "bon" vous arrive. Et que se passe-t-il quand quelque chose de "mauvais" vous arrive, maudissez vous le ciel et la Terre ?

 

Non, vraiment tout cela est illusion, tu parles, Sylvain, de remerciement et de gratitude et tu as peur que l'ego rattrape même cela qui vient d'une "bonne" intention. Tu, Vous ne recevez que ce en quoi vous croyez, si tu crois en tes peurs, alors, tu leur donnes le chant , le son dans la vision, dont tu es prêt a entendre l'écoute. Dans ces Cours en Ecoute de Dieu, il vous est demandé de choisir le chant de Dieu, la vision divine. Dieu chante à chaque seconde le chant de votre retour et tout autour de vous, chaque particule de l'énergie divine sert à vous placer en ce chant là. Vous retournez à la source et la Source vient à vous. Dans cette confiance, cessez de donner foi à ce qui n'est pas. N'ayez pas peur, la Père vous rejoint. Vivez dans la joie de ce retour et lâchez prise.

 

Dans cet esprit, le remerciement est VIVANT, il ne s'agit pas tant de prononcer un remerciement envers le divin ( sous quelque forme que cela soit cher ami, car les anges, esprits, êtres ascensionnés ne sont qu'un choix de résonance avec le chant divin ) que de vivre dans le lâcher-prise et la gratitude de vous savoir sur le chemin le plus parfait qui soit."

 

Sylvain :

Bon , tu me fais ressentir que si je remerciais, cela serait comme remercier quelque chose d'extérieur à moi et cela pourrait, et j'ai bien dit pourrait, valider la croyance en la division. Je suis celui là même que je veux remercier même si dire "je" me remercie n'as pas de sens parfait dans le monde de l'illusion.

 

St Esprit :

" Oui, faut-t-il vous rappeler que vous n'existez pas vraiment ici, l'ego, le Saint-Esprit ou l'être UN n'existe pas. Tous ces termes sont là pour vous symboliser vos choix et des "directions" mais ce que vous êtes, ce que je suis, ce que nous sommes est sans formes ni concepts ni symboles. Il n'y a rien à remercier, encore une fois, vous essayez de donner un sens à l'expérience en faisant cela, ce que je veux dire c'est que vous voulez remercier pour valider en vous l'idée d'être dans la bonne direction. Cela laisse une place infime à la possibilité de ne pas l'être, or ce n'est pas le cas, vous ne pouvez pas échouer. Dans la confiance, il y a une sorte de remerciement perpétuel si cela peut satisfaire votre envie intellectuel de remercier. Avoir confiance en DIEU est le remerciement absolu. C'est en quelque sorte Dieu qui vous remercie de votre choix de retour, en acceptant de donnez la main au Père. Que d' Amour, que de choix à la conscience de votre retour"

 

Sylvain: 

je te remercie d'employer encore des images proches de nous pour exprimer tes réponses. Parfois l'idée de n'être rien et de ne rien pouvoir faire "par moi même" me hérisse un peu (moi , dans la vision égotique je suppose).

 
St Esprit :

"Merci d'exprimer cet "obstacle" dans la vision de la gratitude et de la confiance. J'utiliserais, autant que cela sera nécessaire les images qui vous parlent. Pour ce qui est des obstacles sur le chemin du retour, choisissez de les percevoir comme l'enfant qui chute devant le Père, et soyez la aussi dans la confiance que le Père viendra rectifier votre vision . Le Père saura vous exprimer que rien n'est aussi "grave" que vous le percevez mais cela n'est pas encore le thème du jour".

 

Sylvain:

Tu es adorable, quelqu'un vient et le message s'arrête juste, je reconnais la perfection en cela!





  

CED 55 : La religion 

Sylvain :

 Nous voici à nouveau réunis face à cette question : y-a -'il une religion meilleure qu'une autre? Quel est le sens de la religion dans notre retour à la divinité ?



St Esprit:

"Merci de poursuivre l'ouverture de conscience de ce monde vers sa divinité Sylvain . La religion, les religions ne sont rien face à votre retour à la divinité. Il est important de considérer l'apport des religions dans vos vies, quel est-il ?

Hé bien, vous avez su être dirigés de manière familiale ou par choix vers un groupe de croyances ou un autre, car c'est bien cela une religion : un ensemble de croyances partagées.
Vous avez décidé de faire le choix de suivre certains préceptes plutôt que d'autres. Parfois, dans votre histoire , vous avez même combattu pour que votre croyance gagne face à une autre croyance. Chaque croyance est égale. Nulle croyance ne prévaut sur une autre, le monde
est Votre monde, il est inutile de combattre pour que votre monde "gagne" car vous ne pouvez vivre que dans votre monde, il n'y a pas d'autre monde que celui que vous avez "accepté en croyances". Ainsi, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises religions, que des choix en vous, et par vous, ces choix prennent vies dans ce que vous appelez la "réalité".


Tous les "dieux" et toutes les divinités que vous chérissez sont vos créations , même si vous ne le percevez pas ainsi. Qu'ont prêché ceux que vous avez appelé prophètes ? Certes , ils semblent avoir dicté des règles qui correspondaient à l'espace-temps qu'ils traversaient et vous vous voulez suivre ces règles correspondant à une autre époque de votre évolution. La même base, le même fondement, la même philosophie existe dans ces schémas de pensées justes : l'AMOUR. L'amour est la seule religion, croire en l'amour, en l'amour du Père pour vous, en votre amour pour vous même est la seule règle, la seule religion qui nécessite votre attention.

Agissez par l'amour, respirez par l'amour, percevez par l'amour, vous n'êtes pas dissociés du Tout, vous êtes le tout. Maintenus dans un ensemble de perceptions ou vous semblez séparés, vous êtes pourtant chaque particule de votre monde qui est votre création. La religion du
siècle que vous vivez est celle de la réunification de l'ÊTRE avec l'être. l'"avoir" est la perception, l'"être" est la réalité.


En ces mots, je souhaite exprimer le bonheur inégal qui vous attend car RIEN n'est attendu de vous ! Ce qui vous attend , ce qui est déjà , est votre retour à la conscience de ce grand Tout. Vous vous percevez petit mais votre essence est éternellement et immuablement tout !


Sylvain :
Le sens de la religion dans votre retour à la divinité ?

 

Tu parles toi-même de sens, hé bien, la religion est la route que vous croyez prendre mais tout les chemins même uniquement à vous mais la destination que vous poursuivez par ces chemins est celle de votre intérieur. Vous êtes ces êtres qui courrez de chemin en chemin à la
recherche d'un trésor que vous portez au coeur en permanence. Posez-vous maintenant, cessez de vous agiter inutilement, centrez-vous sur "qui vous êtes", vous n'avez plus qu'à exprimer cela dans votre "réalité" . Ainsi, la route la plus merveilleuse qui soit se trace d'elle même devant vous, chaque pavé de la route est d'or , vous n'avez qu'à placer vos pas sur cette route qui vous même à coup sûr à votre destiné dans la confiance de ce merveilleux tracé.
Avec Amour, je vous bénis mes enfants"

 


Sylvain :

 Whouah, je ne m'attendais pas à cela, je trouve cela merveilleux, je ne t'ai pas posé de questions dans ce CED depuis quelques temps , on dirait que , comment dire, c'est plus "fort" qu'auparavant.


St Esprit:

"C'est ta perception qui a changé, pas moi, c'est toi qui a évolué dans la compréhension et qui en voit l'écho visible."


Sylvain :

 Et pourtant, je n'ai rien fait si je puis dire.


St Esprit:

"Mais si, tu as marché sur la route et c'est très bien ainsi, tu n'as pas besoin de "savoir", tu as juste besoin d'être comme je l'ai précisé, finalement, la confiance s'installe en toi même si tu n'en as pas l'"impression" dans la visibilité de ce monde que tu crois encore être "réel" ".

 

 

A suivre...

Repost 0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 22:12

Pour ce CED un peu spécial, disons « hors série », voici une  question posée par Christalain,  une réponse Canalisée par Sylvain, et des notes prises en direct lors d'un paltalk par Sandrine pour la rédaction...C'est ce qu'on appelle un travail d'équipe !


Cher St-Esprit,  le rêve « nocturne » est en quelques sortes un "rêve dans le rêve", donc doublement éloigné de la réalité ?  Pourtant , dans le dédalle de ses images, délirantes ou insensées, On y trouve parfois  des messages éclairants et même prémonitoires. Peut-tu expliquer ce paradoxe ? Est-il opportun de leur prêter une écoute attentive dans la perspective du Salut ?  Si oui, pourquoi n’en profites tu pas pour faire  passer plus souvent des messages forts à notre conscience (sous formes de rêves clairs et puissants)  sachant que l’interprétation des rêves symboliques (classiques)  est un exercice périlleux sujet à erreurs…  Certaines questions restent–elles délibérément sans réponses dans notre propre intérêt ?


Sylvain : Je demande la présence divine dès à présent, auprès de chacun d'entre nous et nous nous donnons la main pour être dans l'énergie. Voici qu'arrive une question sur le rêve.


Saint Esprit : C'est étrange les amis, vous parlez de rêve dans le rêve. De mon point de vue, il n'y a qu'un rêve. Vous êtes aussi réels lorsque vous pensez rêver que lorsque vous pensez vivre dans votre réalité. Nous avons déjà expliqué que dans les rêves et voyages astraux, vous êtes dans une autre dimensionnalité d'illusion. Il en est ainsi de votre volonté, comme d'habitude.


Les réponses à votre question peuvent être dans vos rêves mais pas plus que dans votre réalité. Clairement, si vous pensez qu'elles s'expriment mieux dans vos rêves que dans ce que vous pensez être vrai, cela n'est qu'exprimer votre pensée de séparation. Vous pensez vous séparer du rêve (en rêvant), par rapport à votre réalité. Mais rêve et illusion sont des illusions. Le rêve n'est pas une réalité plus concrète. Donc, le rêve n'est pas. Il n'y a qu'une visibilité, c'est-à-dire une lumière à travers votre propre champ personnel et individuel. Dans une harmonie de cœur et d'âme si profonde ; comme l'harmonie que je cherche à vous faire rejoindre.


Oui, les réponses peuvent être dans vos rêves mais autant que dans la visibilité que vous pensez être réelle. Vous traduisez vos rêves, mais avez-vous traduit la réalité? Tout est symbole, autant dans le rêve que dans la réalité.


Vous pensez avoir besoin de techniques différentes mais tout est archétype, croyance densifiée (même si rien n'est dense en fait). La « réalité » est la concrétisation de votre rêve, à travers vos croyances. Dans ce que vous appelez « rêves», il n'y a pas de concrétisation. Ici, vous pouvez imaginer n'importe quelles énergies, n'importe quels espaces. La seule nuance est dans l'interprétation. Vous restez acteur interprétant le rêve. Vous relâchez une partie de vos croyances (la croyances en le corps et ses limites), et vous vivez dans des espaces de lumière où cette volonté d'être un corps et d'être matière n'est plus. Cela vous permet ainsi, beaucoup plus de choses que dans ce choix d'être le corps. Tout n'est que choix, choix perpétuel...de voir la lumière!!
  Il n'y a pas de bon et de mauvais choix.


Utilisez le mot « perception » si vous préférez, à la place du mot « choix ». Cependant, dans les moments où vous choisissez la lumière, l'amour ; c'est dans ces moments-là que vous traduisez le mieux les symboles. C'est dans ces moments d'harmonie, que ce qui est VRAI peut être perçu par vos yeux et par des symboles placés devant vous. Evidemment les symboles sont encore une illusion mais c'est la lumière qu'ils dégageront qui vous montrera si c'est une réponse divine. L'interprétation sera simple. Ce qui brille de cette lumière est amour et harmonie et mon message aux enfants de lumière.


Vous me demandez si les questions restent sans réponse pour notre intérêt.

Non. Les questions restent sans réponse dans votre vœu de ne pas avoir de réponse!

Toutes les réponses vous sont dues. Tout l'univers peut vous être donné. Toute l'omniscience divine étant vous à chaque instant. Mais vous cherchez vos réponses dans votre tête et pas dans votre esprit. Cependant, lorsque vous chercherez les réponses dans votre esprit, vous ne voudrez plus de réponses car vous verrez qu'il n'y a pas de questions. Dans la simplicité de l'esprit et l'omniscience, seul l'amour et la joie existent. Le reste est une interprétation que nous pouvons comprendre car nous savons qu'à force de réponde aux enfants divins, ils auront la connaissance, la vraie, celle que tout cela est parfait, divin, lumière, amour et poésie de création.


En posant des questions, vous cherchez à interpréter le tableau, à lui donner une signification. Cela vous aide et vous emplie de joie, temporairement. Mais lorsque l'on se laisse imprégner d'un tableau, ce que l'on ne comprend pas peut devenir beau et parfait et vous emplir de la plus grande joie qui soit. Il en est ainsi du rêve comme de la réalité perçue.


Merci à Sylvain d'avoir canalisé cette réponse du Saint-Esprit, et  Merci à l'Esprit.

Repost 0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 17:26














CED 46 : L'illusion du temps

 

Un ami écrit ceci:

 

Saint Esprit,  dans le dernier texte  « écouté »  par notre frère Sylvain, tu nous  as gratifié de la  vérité suivante : 

« Le peintre connaît la toile entière qu'il veut réaliser et il sait que ce bleu est bien utile pour faire ressortir le relief de la scène qu'il compte évoquer. Vous vivez dans ce monde où la perception illusoire du temps et de l'espace vous empêche de voir la toile en entier mais soyez certains que, nous qui voyons votre œuvre, en sommes admiratifs. Pas une couleur, pas une note qui ne soit exactement à sa juste place. Ainsi, en dehors du temps, l'œuvre est faite et elle est parfaite ».

Ces mots  m'ont fait revenir à ce que le Cours en Miracles (dont je souhaite personnellement, si cela n'interfère pas avec le sens et l'esprit du CED,  que tu nous en dises un mot)   enseigne  dans son chapitre XVI  ce qui suit : 

« Toi qui crois encore vivre dans le temps et qui ne connais pas encore qu'il a disparu, le Saint Esprit te guide encore à travers le labyrinthe infiniment petit et insensé que tu perçois encore dans le temps, bien qu'il ait disparu  depuis longtemps. Tu penses vivre dans ce qui est  passé. Chaque chose que tu regardes, tu l'as vue un court instant, il y a longtemps avant que son irréalité ne fasse place à la vérité...Ce qui a disparu trop rapidement et dont le but était d'affecter la connaissance du Fils de Dieu peut difficilement être encore là, pour que tu choisisses qu'il soit encore ton enseignant. C'est seulement dans le passé que ce monde parut surgir. Il y a si longtemps, durant un si petit intervalle de temps, que pas une seule note dans le chant du Ciel n'a été perdue..»

Si tu estimes  que d'autres éclaircissements sont possibles et souhaitables pour mieux  me (nous ?) faire comprendre   le rapport à l'illusion du temps, cela me  (nous ?) comblerait d'aise.

 

St Esprit

"Ah, ainsi le "Cours en miracle" est évoqué ici, ce cours fut donné comme un cadeau de l'éternel pour dévoiler, révéler ce qui EST face à vos croyances illusoires. Cette oeuvre fut prise avec amour et harmonie, c'est ce qui la rend si vivante et vibrante en votre monde.

Bien d'autres oeuvres dont celle ci sont du même ordre, redire, sous autant de forme que nécessaire, le même message d'amour, le même message de libération de vos peurs et de vos souffrances inutiles.

Ami, tu nous demandes de traduire l'illusion du temps en terme clair et compréhensible d'une nature qui ne peut la comprendre par son intégration à l'illusion. Ainsi, nous allons employer une analogie pour vous apporter la compréhension la plus proche possible de ce "phénomène" du temps.

Le temps est une dimension, de même que tu perçois le "relief" des objets, ils ont un aspect changeant dans une autre dimension, le temps.

Le temps est le courant de la rivière, le flot mouvementé de l'énergie de vie. Vous pensez certainement qu'il est possible d'échapper au temps du fait même de son illusion. Bien sur mais comment ? "

 

Sylvain

? en sortant du courant mais je vois pas comment !

 

St Esprit

"Si tu devais sortir du courant de part ta volonté , tu serais déjà sur la berge ne crois tu pas ?

En fait, nul ne peux sortir du courant du simple fait que vous ne pouvez agir sur cette illusion qu'en la voyant d'une dimension supérieure à laquelle vous n'appartenez pas en tant qu'entité incarné.

Le temps est la dimension visible d'une autre dimension qui est celle de l'intégralité de votre expérience. Ce que je veux exprimer c'est que le fait de vous sentir séparés les uns des autres vous amène à conserver la dimension temporelle. As-tu déjà remarqué comme le temps passe vite en bonne compagnie ?

Il s'agit là du fait que durant cette période, vous avez été dans la non séparation de qui vous êtes vraiment. Dans un groupe ou vous vous entendez tous bien, le temps devient une dimension inutile et seul le Présent, porte vers l'esprit infini de vie, prends un aspect réel et vivant. Le temps semble s'accélérer car , utilisant votre plein potentiel, c'est la dimensionalité du temps qui se déforme.

Vous savez, mes frères et sœurs, actuellement, en une de vos vies incarnées, vous vivez des milliers d'expériences à une vitesse de plus en plus folle. Ne soyez pas stressés et surmenés de cela car cela n'est que la visibilité de cette bonne nouvelle "Vous revenez à la maison du père".

Ainsi, le temps semble passer tellement vite ( remarquez que pour les enfants, il passe moins vite car, encore jeunes dans l'expérience de séparation, la dimension temps ne peut guère être "transmutée").

Attachez-vous au temps présent, seul celui-ci existe réellement, le reste est illusion de l'expérience, le reste est non visible de ce que vous êtes vraiment. Vous n'êtes pas votre corps, vous n 'êtes pas vos pensées ni la somme de vos expériences, nous avons déjà dit cela mais vous ne souhaitez pas abandonner cette illusion que vous croyez être votre définition première.

Entrez dans l'esprit du créateur pour comprendre que votre réalité première, hors du temps, vie dans la joie de votre retour. Ancrez-vous dans le présent et observez la perfection de ce qui EST , ne vous restreignez pas à des définitions. Ainsi, le temps ne peut être défini plus avant car avant tout, il n'existe pas !"

 

 

CED 47 : l'ego du corps

 

La question: Elle aura avoir avec les réactions de peurs, presque automatiques aux divers jugements, les miens ou ceux des autres. C' est comme des spasmes qui coupe ma respiration. Une sorte de peur des jugements, peur des choix d'ego et bien que je travaille cette acceptation, tout cela est toujours là.

 

St esprit:

Qu' est ce qui est caché derrière cette peur et ces spasmes ? Il existe une réalité que le corps ne peut supporter. Lorsque l'esprit s'élève, lorsque l'esprit transcende et qu'il perçoit la réalité, que la "conscience" perçoit la réalité, il reste un travail à effectuer. Ce travail c'est celui d'apporter l'intégralité de votre création avec vous même.

 

L' explication est simple, sachez simplement que, parce que vous êtes amour, parce que vous êtes les créateurs, parce que vous êtes le St Esprit, tout ce que vous touchez prend vie, tout ce que vous êtes EST VIE.  Ainsi, ce corps, que vous savez maintenant ne pas être, ce corps fait partie de vous, ce corps est Dieu, une visibilité holographique de vous, une visibilité holographique de Dieu.

 

Et si, dans sa réalité de matière , il n'existe pas, il existe une autre dimensionalité à ce corps. En m'exprimant par des mots simples, je vous dirait ceci : Chaque particule de votre corps possèdent encore un ego et vous devez élever votre corps à votre conscience christique. Les réactions que vous pouvez avoir, cette peur, ces spasmes, ne sont qu'une réaction de l'ego du corps. Mais vous n'êtes pas cet ego du corps, vous savez être en dehors de cela, vous savez pouvoir dépasser cela.

 

L' ego du corps, ne comprends pas la lumière . Dès lors, ne croyez pas échapper à la totalité de ce qui est illusoire. Ce que je veux dire par là, c'est que si votre corps disparaîtra, la lumière dont il est composée , que vous avez créé et qui est dans notre visibilité qui est comme une sorte d'agrégation de l'amour . Cette lumière là effectue un travail de purification.

 

Cette lumière là évolue en même temps que vous. Comme la traînée qui suit la comète, cette dimensionalité vous suivra. Elle "travaille", tout comme vous le faites et parce que votre "conscience" a effectué le travail alors, le corps, lui aussi, effectue "la conscience". Mais le corps n'a pas l'intégralité du JEU de conscience.

 

Cela signifie que vous possédez les outils permettant d'échapper à l'illusion et que votre corps, qui est là, dans sa visibilité d'amour, lui, est comme , attiré par votre propre lumière. Ainsi, il se dégage , petit à petit , de la dimensionalité. Ainsi, à chaque fois que lui perçoit quelque chose qui est FAUX, quelque chose qui n'est pas VRAI, comme le jugement, alors sa réaction sera amplifiée milles fois car il n'a pas votre jeu de conscience. Mais vous n'êtes pas cette réaction, vous n'êtes pas cette peur, vous n'êtes pas ces spasmes et vous le savez !

 

Voyez cette réaction comme étant celle de l'enfant qui apeuré, appelle son PERE en lui disant "je ne comprends pas ce qui se passe, je ne veux pas ça. Je sais que tu sais, aide moi !".

De même que le Père divin vous ramène à lui, ramenez à vous la dimensionalité de votre corps. Sachez "vous prendre dans vos propres bras", sachez prononcer envers votre corps des paroles de confiance et d'amour et dites lui , que quoi qu'il arrive , ce qui est vrai en lui vous suivra. L'enfant, ces millions de petits ego ont besoin de vous, en besoin de votre lumière, ont besoin de votre amour.

 

Peu- être les avez-vous négligé un peu, cela n'a pas d'importance car, dans votre évolution, encore une fois, ces particules vous suivront bien sur. Mais, si vous voulez vous rendre l'expérience plus agréable, sachez être dans la confiance du Père et sachez inviter à votre confiance chacune de vos cellules que vous croyez composer votre corps. Ainsi, tout sera fait dans la perfection de Dieu, qui sera vôtre et dont vous aurez la visibilité.

 

 

 

CED 48 : La mort

 

Sylvain:

Tu sais que j'ai souvent tourné autour du pot car je garde une peur de la schizophrénie entre notre contact et celui du monde de la visibilité. En fait, je me sens toujours un peu divisé entre ces deux mondes, entre ces deux "réalités" de qui nous serions. Depuis quelques jours reviennent le soir ces peurs de la mort, ces "de toute façon, on va tous mourir et je n'ai pas la moindre preuve de survivance à cet état terrestre". Tu vois, cette réflexion m'empêche même de dormir parfois et me met un stress épouvantable. Alors , elle est là ma question, que faire face à cela ?

 

St Esprit:

Rire

 

Sylvain

Ca me parait un sujet sérieux, je suis très angoissé dans ces moments là !

 

St Esprit

C'est plutôt bon signe que de te savoir dans cet état là, tu sais, je suis celui qui au delà de votre visibilité peut affirmer que la mort n'est qu'un voile qui se déchire pour l'être en dimensionalité. Je ne peux te rassurer en te disant cela étant cette part de toi qui Sait cela de manière absolue. Par contre, je peux t'expliquer ce qui a peur de mourir.

 

Sylvain

Tu vas me redire que c'est l'ego ou le corps mais cela ne changera rien.

 

St esprit

Effectivement, tant que tu t'associeras comme réalité celle de ton corps physique et non celle de ton corps de lumière, dès lors ....

 

Tu sais, l'ego exploite les seules armes qui marchent encore avec toi. Tu sais les situations illusoires, tu sais les angoisses créées par les problèmes. Tu reconnais la pièce de théâtre de votre monde. Tu reconnais même en être en partie créateur (même si tu l'es complètement !). Tu sais pouvoir sortir des ces états d'angoisse, de stress de ta vie, de ton rôle dans ce monde. Tu sais déjà que cela est possible et rien que cela, c'est savonner la planche de l'ego qui n'a que peu d'attache sauf à te garder dans un état d'esprit que tu appelles la dépression. En plus de cela, il faut qu'il fasse en sortes que tu te plaise dans cet état qui n'est pas de la nature divine et joyeuse que tu devrait exprimer. L'enfermement, les issues "fatales" sont évidemment une des nombreuses stratégies de l'ego. La vie s'écoule et s'écoulera en toi de toute éternité.

 

Que faire face à cet ego ? Reprendre le pouvoir que tu as sur ta création. Tu sais, l'Esprit diffuse sur votre monde ces idées d'énergie créatrice de reprise en main de votre pouvoir créateur pour vous donner la clef de votre propre pouvoir. Il ne s'agit pas de technique difficile mais de technique naturelle. De retrouver ce que vous avez déjà. Inutile de pratiquer des exercices pendant des centaines d'années pour réussir, ces dernières techniques prouvent l'envie de celui qui vous les diffuse de vous contrôler pendant un processus qui est pourtant aussi simple que de respirer.

 

Le temps et l'espace sont des énergies malléables même si l'ego essaie de te prouver le contraire . L'ego n'est pas ton ennemi, il n'est que celui qui fait tout pour valider tes croyances. Si tu crois une chose impossible, l'ego travaillera à te prouver ta propre croyance en l'utilisant. Alors dans ce cas, bien que n'étant pas ton ennemi, l'ego te desservira bien sur. Il faut choisir entre un ego de croyances et une sorte d'ego divin. En réalité, l'ego n'existera plus quand tu appliqueras toi-même le propre pouvoir de tes croyances sur ce monde. Change de croyances sur ce monde et met cela en oeuvre de ton propre pouvoir divin.

 

On parle parfois de décret pour cela : "de part mon pouvoir divin, je demande à voir ce qui est au delà du visible, que cela soit ainsi". Hé oui que cela soit ainsi, ce "amen" qui marque la volonté de Dieu , de ce que vous êtes. La première croyance à changer et celle de votre indignité, de votre incapacité à faire cela.

 

 

Sylvain

...

 

St Esprit

Tu est dans ce changement Sylvain et nous validons tout ce "travail". Nous ne pouvons te rassurer ou te prouver quoi que ce soit que tu n'acceptes pas auparavant. Acceptes de lâcher prise de la croyance de la mort et tu verras ta vision se transformer. Je suis celui qui t'assure de son amour infini. Dans cette amour , rien de vrai ne saurait mourir.

 

Ne demandes pas la preuve de la survie après la mort (même s'il en existe et que tu en as eu un peu !), demande l'expression de la divinité à chaque seconde. Cette année est l'année de la transformation des croyances, de la désimplantation des mauvaises herbes au profit des fleurs les plus magnifiques qui soit.

 

Ah, Sylvain, tu est de ces précurseurs qui vont y arriver, si tu as besoin d'encouragement alors je te le donne bien que cela soit inutile car cela est déjà fait. Cela est déjà fait. Vie dans cet esprit , vie dans cette lumière, le doute et les stratégies de l'ego mourront une à une. Ne survie que ce que tu combats.

 

Si tu as des crises d'angoisse , alors ne les combats pas, appelles-moi et laisse faire, traverse même si ça te semble difficile.  Tu sentiras ma présence et par ma présence tu devras choisir entre moi et l'ego et ce choix est déjà fait pour le meilleur.

 

Sylvain

Je te remercie de toutes ces paroles infiniment, je ne sais pas si elle m'ont aidé mais elles m'ont réconforté. Je veux être au quotidien dans cette dynamique de mon retour à toi, je refuse toutes ancienne croyance. Esprit, soit celui qui révèle chaque instant de ma vie

 

Amen

 

 

 

CED 49 : La guerre


Sylvain

Je ne sais pas si je vais bien résumer la question d'un ami mais voici la synthèse que j'en fais :

"Pourquoi la guerre ? Pourquoi tant de morts ? Pourquoi toute cette manipulation sur la terre de certaines puissances plus ou moins occultes qui manipulent la "foule" ?

Je sais être co-créateur de cela mais cette réponse n'est plus suffisante, qu'en est il ?"

 

St Esprit

Il est exact que nous pourrions et devrions vous répondre que vous jouez votre rôle dans cette pièce dont vous avez accepté le scénario. Ceux que ton ami appelle les manipulateurs sont ceux qui ont accepté le rôle de mettre en place la pièce convenu entre tous.

 

C'est difficile à décrire mais si vous saviez à quel point tout cela est parfait. Ils croient manipuler mais il sont eux-même ! Le pouvoir n'est qu'une énergie très demandée en votre monde. Le monde, tel que vous le vivez , ne pourrait survivre à tant d'errance vers l'ego . Ainsi, le plan divin se retourne à votre profit individuel. Cher(e) ami(e), tu reprends le pouvoir sur ta vie et ta création à chaque seconde. "The game is over", le jeu est terminé, vous n'êtes plus le fantôme dans la machine. Alors tu as bien raison de ne plus te contenter de réponse comme "tu es co-créateur de cela".

 

Change cela ! tu en a la force et le pouvoir. Qu'un seul d'entre vous se réveille et il pourra changer toutes les visibilités, les plus "horribles" qui soient en pure lumière. Tout est code, visibilité, vous êtes de ceux qui peuvent et doivent changer cela. Cela n'est pas un jugement de ce qui est bien ou mal mais le vœu de votre retour passe par plus de lumière et d'amour en votre monde à chaque seconde. Par cet amour, vous serez le tremplin du nouveau monde qui se créé. Ne doutez point de cela car cela est déjà réalisé et vous l'avez déjà fait. Tu sais, la révolte est l'expression d'un besoin, d'une nouvelle croyance en le retour au pouvoir de l'être UN.

 

Tu dis qu'à la fin des temps le Christ reviendra et cela sera. Le Christ est en chacun de vous, en chacun de vous à chaque seconde, à chaque instant. Alors, comment créer , comment changer cela ? Il y as tellement de techniques qui n'ont toute comme base que votre "vouloir pour la lumière".

 

Le bien et le mal n'existent pas ! Ainsi, inutile de prier pour le bien car le bien est fait bien sur. Que vos voeux et vos prières se retournent vers la lumière et l'amour. Dispensez le plus de lumière et d'amour envers tout ce qui est et vous verrez une nouvelle vision du monde apparaître. Même si vous n'en voyez pas les changements immédiatement, ceux ci s'effectueront.

 

Nous sommes ceux qui, à votre service, vous aideront dans vos démarches. Ainsi, si tes choix quotidiens changent le monde, laisse-nous faire le "travail". Nous sommes les êtres UN, les génies de la lampe, sois juste Aladin posant le voeu dans la foi et l'amour de sa réalisation parfaite. Vie dans l'amour de savoir que tous vos voeux sont réalisés sans la moindre difficulté. Rejoins-nous, prends conscience de ta réalité en nous et il sera fait ce qui doit.

 

Sylvain

Merci de ta réponse, la guerre est intolérable et tous ces morts inutiles, même faisant partie de la pièce, nous avons tellement peu conscience d'avoir "voulu" cela.

 

 

St Esprit

Ne jugez point, vous n'avez pas le "recul" de savoir la signification des choses. Un exemple: imaginiez que vous ayez fait le voeu d'amener le plus grand nombre de personnes possible hors de l'illusion le plus vite possible. Le "monde" est votre illusion et la guerre le moyen le plus rapide d'amenez hors de votre monde un maximum de personnes.

 

Voilà,  nous sommes sans jugement de vos demandes, c'est vous qui jugez. Faire un voeu est une chose formidable , ne pas jugez son exécution l'est encore plus. Les choix sont vos choix, encore une fois, choisissez la lumière et l'amour ou soyez dans l'esprit de celui qui ne sait pas et qui demande que la volonté divine soit faite. Après cela, dans la paix et la confiance, le flot d'énergie divine touchera votre monde sous divers visibilités ou "tout est parfait" est et reste la clef.

 

Sylvain

Un voeu alors : "Esprit amène-nous chaque jour à cette compréhension de qui nous sommes"

 

 

 

CED 50 : L'intérêt de la vie dans l'illusion

 


Sylvain:

Voici la question qui t'es posée:

"Cher St Esprit, le message du cours en miracles qui explique que tout est illusions et que nous ne créons rien (ici) pourrait-il être mal utilisé (détourné) par l'ego qui risque de nous décourager de vivre sur terre (laisser-aller différent du lâcher prise). Ne risque t'il pas de nous faire oublier alors le principal : célébrer l'incarnation comme une bénédiction et une nécessité pour le salut  ?"

 

C'est étonnant (ou pas !)  mais cette question se rapproche d'une autre plus récente :

"[...] le monde de la forme est exclusivement une projection de l´esprit séparé et que, de ce fait, il ne pourra jamais être qu´une dimension onirique ou virtuelle matricée par la peur et la culpabilité, quel intérêt peut-il y avoir à le transfigurer progressivement en Ciel ? Où et comment devra-t-on faire alors  l´expérience de ce que nous ne sommes pas, pour pouvoir vivre,  d´une manière expérimentée et non plus uniquement conceptuelle, ce que nous sommes ?   Et se peut-il que nous soyons amenés à nous éveiller de notre sommeil  (en tous cas c´est ce que vous vous employez avec une infinie et amoureuse patience à  faire) alors que, en principe,  nous avons choisi d'être dans la dualité  jusqu´à la fin de  notre mission ? Quelle autre signification ou objectif prendrait alors notre mission, si nous nous éveillions de notre sommeil en pleine nuit ?

 

Voilà, deux questions donc autour du thème récurrent de l' "intérêt de la vie dans l'illusion" , quel est ton avis la dessus.

 

St Esprit

"D'abord merci à cette soeur et à ce frère d'être plongés si profondément dans les enseignements pour en arriver à cette étape primordiale, à ce virage ou cette question existentielle de l'intérêt d'une vie illusoire vient se poser.

 

"Ce qui est vrai est vrai, ce qui est faux disparaîtra", il est vrai que vous croyez être dans ce monde et c'est pour cela que vous expérimentez cette croyance. Nul ne peut prétendre échapper à cela tant que cette croyance persistera. Alors, vous avez soigneusement travaillé à comprendre que tout autour de vous n'était que la vision de l'expérience que vous voulez bien croire. Vous ne percevez que vos croyances. Dans cette connaissance, bien sur que RIEN n'est réel, tout est faux dans ce monde de croyance, tout est faux dans votre perception de ce monde, tout est faux dans votre rapport à ce monde.

 

Plein de cette connaissance arrive le gouffre du "qu'est ce que je fais là, je veux bien mourir si cela me permet de voir ce qui est vraiment !" Seulement voilà, une partie de votre être ne veut pas cela alors vous expérimentez encore et encore le monde de l'illusion. Je ne dis nullement que mourir sois bénéfique, au contraire, quitter une illusion pour une autre n'a pas d'intérêt à mes yeux.

 

Vous êtes dans le rêve et toute magie dans ce rêve , toute transformation de ce qui est ne serait qu'une modification de l'illusion par une autre. Voilà que vous êtes au fond du gouffre de la conscience égotique. De manière parallèle, bien sur, vous êtes au sommet de la conscience spirituelle cherchant quelle autre montagne plus haute encore gravir . ET bien cela aussi est faux, il n'y a pas de montagne à gravir. Toute votre expérience est bien illusoire bien sur. Mais alors, pourquoi ? Pourquoi encore cette expérience me demandez-vous ?

 

Parce qu'elle est l' expression de votre choix, de votre désir de séparation. Ne plus avoir goût à la vie car elle est illusoire serait stupide et inutile car, en vérité, vous êtes la Vie elle même. Allons au delà de l'illusion, passons un voile et regardons de mon coté, du coté de l'esprit ce qui se passe.

 

Voici ces êtres de lumière et d'amour que vous êtes, étincelles divines dans la pureté christique la plus parfaite qui soit qui rayonnez de votre conscience vrai. Vous "produisez" un amour et une lumière qui nourrit la source de toute votre énergie. Bien sur, l'unité n'as pas besoin de cela pour "survivre" mais dans cette fraction de seconde de l'Unité de Dieu, vous êtes son expression parfaite. Rien ne serait là, même pas l'illusion si Dieu ne l'avait pas souhaité. Mais voici que le Père s'avance pour vous exprimer cela : "

 

 

Sylvain

Je ressens une énergie "pleine" , je vois cette ancienne langue de lumière , étrange, je parlais de cela hier avec un ami et la revoilà cette langue si parfaite. J'en demande, même si cela est réducteur, la traduction en mot"


 

St Esprit ( canalisant l'unité je dirais)

" Mes enfants, seul Celui pourvu de la conscience totale peut comprendre le Plan. Dans ce plan PARFAIT, rien n'échappe à ma volonté. Vous êtes lumière, l'expérience illusoire est placée là à dessein. Cette expérience fait partie de votre chemin de retour à MOI. Ne cherchez pas cela directement, vous ne le pouvez point de part votre conscience dimensionnelle actuelle.  Il vous faut être en dehors de ce "champ de lumière" pour ne serait-ce que percevoir Qui je peut être.

 

Vous êtes de retour vers l'incarnation de l'esprit saint (ou ETRE UN cher Sylvain, peut importe le nom). C'est cela l'état de Christ, l'état d'union entre l'esprit saint et vous même. Après cela qui est déjà fait, vous me rejoindrez dans la plus parfaite connaissance de tout ce processus. Ne soyez pas triste ni inquiet de ce retour. Ces paliers que vous percevrez n'existent pas car cela est fait et c'est vous qui vous parlez actuellement. Traversant par amour chacune des couches de l'infinie, je veux vous exprimez que vous servez parfaitement le Plan divin"

 

St Esprit à nouveau

" Bien sur, bien sur , la Vie, le champ d'expérience de la vie en votre monde est celui de l'expérimentation de votre retour à moi. Dans la confiance de ce retour, laissez-moi prendre votre main et vous remontrez TOUT sous un autre regard que celui des croyances. Je suis celui là qui est vous !

 

Il vous est demandé d'apprendre à désapprendre car la force de vos pensées et croyances dépasse de très loin tout ce que vous pouvez imaginez. La force de vos croyances est tellement forte qu'elle peut TOUT dans l'illusion . Cessez de définir ce que vous voyez comme étant ceci ou cela. Découvrez tout, DE-COUVRER (enlever un premier voile d'illusion) sur tout ce que vous voyez et percevez. Ainsi, la lumière et l'amour que vous dégagez vous mènera à moi comme par une autoroute de joie et d'amour.

 

La clef est la dans la force de vos pensées. Choisissez d'exprimer votre vérité et vous me verrez à vos cotés, vous guidant avec amour vers une nouvelle réalité de joie et d'amour. N'ayez foi qu'en ce qui est. N' ayez aucune peine ou culpabilité, de mon point de vue, encore une fois, vous ne pouvez qu'être lumière" 

 

 

A suivre...

Repost 0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 21:03


 

 





 

CED 41 : La belle et la bête

Nous voilà donc dans ce nouvel opus de nos conversations cher St-Esprit, et comme tu l'as demandé, nous allons nous enfoncer dans la pratique de ta Présence en répondant aux questions que peuvent se poser les élèves de ces cours et moi même, commençons donc :


Quel est la nature de l'attraction formelle, pourquoi certaines choses m'attirent et d'autres me répulsent ? Dans quelle mesure la beauté est un reflet du royaume de Dieu, et dans quelle mesure est-elle un piège de l'ego destiné à nous maintenir dans le rêve et l'illusion ?  Comment faire la part des choses ?


 

St Esprit:

" Dans le monde de la forme, vous avez été éduqués par l'illusion. Vos parents ont cru vous apprendre ce qui est bien et ce qui est MAL. Vous avez appris, par des normes auxquelles vous avez accepté de donner croyances et donc vie, ce qui est beau de ce qui ne l'est pas. En cela, le beau et le laid ne sont qu'illusion et, si vous jugez, sans écho intérieur, mais par un raisonnement la Beauté, Alors, là n'est pas la vraie beauté.


Chers amis, vous êtes créateur tout puissant en amour de toutes choses, vous apprenez ici à voir l'amour partout. L'amour, pour le moment, vous ne le voyez qu'au travers la visibilité de l'illusion qui vous entoure, cependant tout cela est amour en essence. Mais, si tout est Amour, l' amour à de multiples expressions et de multiples échos. Ainsi, pour vous rendre la chose plus facile, nous pourrions parler en qualité d'Amour.


Lorsque vous aimez, sans raisonner donc sans l'ego, c'est que votre AME reconnaît l'Amour pur qui se dégage de la forme que vous observez, que cette forme soit un son, une couleur ou une personne importe peu. Vous aurez su trouver l'amour au travers la forme et là, un autre lien illusoire se met en place, l'émotion. Cette émotion d'attraction, ou de répulsion, n'est que la visibilité de votre reconnaissance de l' Amour. Certaines de vos musiques vous font pleurer car à travers cette musique, vous reconnaissez l'amour par la forme de vibration. Il en est de même pour tout ce qui EST.


Vous reconnaissez cette Amour en MOI mais vous pourriez l'avoir en toute chose. Observez un élément de la nature, peu importe lequel, placez-vous en état de respiration lente, observez ce que vos yeux voient. Dans le calme, prenez conscience de la forme de cet objet, de sa couleur, de sa ... vibration. Puis, placez-vous dans le souvenir que tout est amour. Observez encore cet objet, voyez le comme une expression de l'amour. Voyez-le s'illuminer de cette conscience. Ressentez à quel point, lui et vous n'êtes point différents. Ressentez l'amour qui vous lie à lui. Ressentez à quel point chaque atome de la forme est lié à vous en tant qu'expression de l'amour et de l'énergie divine qui vous entoure.


Ce qui vous répulse est aussi Amour, il s'agit juste là de l'ego qui s'interfère et qui ne vous laisse regarder que ce qui vous attire car l'énergie qui se dégage de ce qui est densifié d'amour vous nourrit, en essence, et nourrit l'ego mais, prenez garde, le véritable amour est échange. Ainsi, l'ego vous éloigne de la possibilité de voir l'amour en tout. Ainsi, il vous garde dans la séparation.

Ainsi mes amis, comprenez que les valeurs d'amour ne sont que le reflet de votre propre amour. Par votre croissance à aimer, donc à créer de l'invisible, vous finirez par aimez l'ensemble de la création car vous y verrez la plus belle toile qui soit. Quant vous verrez l'amour dans le voleur et la pire des odeurs alors vous saurez être sorti de l'illusion.


Cher Frère qui pose la question de la part des choses, faire part est séparé et JE ne te veux point séparé."


 

Sylvain

Oh, j'ai ressenti comme beaucoup de voix, comme si vous étiez plusieurs à répondre


 

St Esprit

"Tu dois t'habituer à recevoir d'autres fréquences vibratoires que la mienne mais, il n'y a que toi qui y perçoit une séparation"

 

Sylvain
Bon, pour cette leçon, j'ais compris que nous sommes sans cesse créateur et que là ou nous mettons de l'amour, les gens verront la "beauté relative" mais comment se fait il que certains ne voient pas la beauté dans les mêmes choses, je ne sais pas trop si tu me comprends.

 

St Esprit (riant)

"Tu te demande pourquoi tout le monde n'aime pas les blondes au yeux bleus !

Hé bien, dans l'universalité de votre expérience, vous appartenez à des groupes d'âmes, vous avez décidez de faire le saut dans la matérialité au même moment.

Durant ce saut, vos vibrations se sont mélangées à celle de la "forme" déjà en place et parfois, à travers certaines vibrations, vous reconnaissez certaines de vos énergies du moment du grand saut".


 

Sylvain

Alors là, je suis perdu, explique-moi cela autrement s'il te plait

 

St Esprit

"Vous vous ré-incarnez mes chers amis, c'est pour vous comme un réflexe dans la séparation. Mais, lorsque vous n'êtes plus incarnés, vous quittez la notion de temps et vous êtes tous dans un "espace entre deux réincarnation", dans cet espace ou vous vous sentez encore séparés, vous choisissez, donc continuez à placer des croyances,  "l'expérience suivante" et dans cette expérience suivante, vous retrouvez la trace énergétique de certaines AMES vous accompagnant ou vous ayant accompagné dans vos scènes de théâtre multiples.


Sylvain

MERCI

 

 

CED 42 : la vision du cœur

  

Sylvain

 J'aimerais que nous revenions sur le message d'hier. Il parait confus et je sais que ta réponse est souvent le reflet de la question, cependant, cette confusion "volontaire" n'est perçu que par nous qui sommes dans la dualité, le plus souvent. Alors je me suis posé quelques questions, je me suis demandé si la réponse venait de l'ego et là, tu as mis en place une "coïncidence" pour me dire que non. Alors je me suis dis que cette confusion était due au décalage vibratoire entre TOI et moi et je me suis dis que nous enseigner pour TOI devais être aussi simple de d'apprendre à parler à un chat pour moi. Nous n'avons pas la même vision de ce que j'appelle le "monde", en cela, l'exercice d'enseignement est difficile. Tu vois, je sens que là quand j'écris mes mots, je suis de plus en plus sous ta dicte mais dans la présence de Sylvain et cependant, je garde la question de la confusion en tête.

 

St Esprit

"Quelle torture mon ami, OUI, tu as raison, ce qui est vrai n'a pas besoin d'explication et pourtant, dans la grâce infinie de Dieu, nous essayons de mettre des mots sur une expérience que nous ne percevons pas comme vous. Les mots eux-même séparent de la VRAI Connaissance.

 

Effectivement aussi, les réponses seront au reflet des questions, il ne peut en être autrement afin que vous receviez la lumière que vous engendrez vous même.

Hier, nous avions à vous parler de l'expérience d'amour et de sa visualisation de part notre vision du monde mais, en même temps, nous avions à parler de la vision intermédiaire du monde tel que vous pouvez l'entre- apercevoir.

 

Si les choses sont si simples de notre monde ou l'AMOUR est la seule vision VRAIE, il n'en est rien de votre coté de l'expérience. Nous savons les soucis de "traduction" que vous percevez.

 

Tu compares le fait d'apprendre à lire à un chat à notre expérience de votre enseignement. En cela, nous ne pouvons être en accord, même si comprenons l'image. En disant cela, tu renies la divinité qui s'exprime de plus en plus à travers vous. Vous n'êtes pas indignes de nos explications. Nous cherchons à vous amenez petit à petit à la vision qui est la nôtre mais nous savons très bien que vous ne pourrez avoir cette vision au travers de vos yeux "humain".

 

Ainsi, nous cherchons à vous apprendre la matière, nous cherchons à vous enseigner ce qui est REEL et quelle en est la perception dans votre expérience. Ainsi, en vous donnant ces explications, vous serez en capacité d'engendrer encore plus de lumière et d'amour sur votre monde. En faisant cela, vous ne pourrez en retour que recevoir plus de grâce de la part de Dieu, vous percevrez la "vision du cœur" en parallèle de votre vision matériel.

Nous ne cherchons ici qu'une seule chose, un seul but : votre éveil à la JOIE, votre éveil à qui vous êtes et à qui vous avez été de toute éternité."

 

Sylvain

Merci de cette explication qui pour le coup me parait plus limpide. Tu dis souvent "Nous" dans ce dialogue, je perçois effectivement comme un groupe d'ETRE UN qui répondent mais dit m'en plus.

 

St Esprit

"J'aime quant tu écris "TU" dis "NOUS", je ressens cette confusion en toi, en fait, c'est toi qui écrit « nous » dans ta perception. Il serait exact de continuer d'écrire "JE". Effectivement, dans ta perception, nous sommes plusieurs et il n'est pas faux de dire que plusieurs ETRE UN collaborent à l'écriture de cet opus des « Cours en Ecoute de Dieu » mais "nous" ne "nous" sentons pas séparés les un des autres. J'ai la pleine conscience d'ÊTRE UN " (il rit sentant ma confusion) "JE SUIS , par ces mots je reconnais mon plein potentiel indéfini et complet. Votre divinité s'exprime à chaque seconde à travers "nous".

 

Allez, va, j'arrête cette confusion car, tu l'as compris, il importe peu que tu écrives NOUS ou JE , ce ne sont la que SYMBOLES, que mots qui ne changent pas l'essence de la réponse, emploi ce qui te convient . Quant tu me percevras comme simple et multiple à la fois, alors cela sera le reflet de ta propre évolution en ce sens mais rien n'est à forcer de ce qui EST."




CED 43 


La question du jour est :


Comment vivre avec la contradiction qu'il semble y avoir entre :

- je suis complet seul et je n'ai « besoin » de rien car je suis entier et :

- je suis pleinement dépendant de Dieu et de la filialité puisque nous ne faisons qu'un?

 

St Esprit

"Il y a là confusion entre l'incarnation et ce qui est incarné.  Vous êtes entiers de toute la potentialité divine, cela est un dû. Mais, depuis l'incarnation humaine, vous êtes fragmentés. Tout cela est illusoire et votre plein potentiel peut s'exprimer à travers UN seul d'entre vous. Nous avons déjà parlé des hologrammes, ces images qui même dans une toute petite partie découpée, redonne sous un faisceau laser, l'image complète dont elle sont le fragment.  

 

Il n'y a d'opposition en rien, vous êtes le Tout dans la visibilité d'être UN. As-tu déjà réfléchi à cela dans ce sens, pourquoi votre visibilité est unique. Dans l'illusion, vous vous sentez unique et UN, ça n'est là que le petit morceau de l'hologramme qui reflète l'image divine totale. Chacun d'entre vous est un petit morceau de ce tout, assemble les morceaux et tu aura à nouveau UN. Dans ce cadre d'expérience, un plus un égale  UN .

 

Certes, vous avez l'expérience de la séparation mais elle n'est la aussi que la visibilité du vœu de séparation que vous avez émis en tant que DIEU UN.

Ce n'est pas simple a expliquer avec des mots car, pour reprendre une image mathématique, il faut comprendre DIEU dans le sens "fractal".

 

Un fractal est une image, une formule représentée ou tu peux zoomer et zoomer encore mais tu finis toujours par retrouver ta forme de départ. Regarde ce légume que tu appelles un choux- fleur, coupe un petit morceau de ce légume et tu retrouveras le même légume en plus petit et tu peux faire cela plusieurs fois. Chaque partie est entière et à le plein potentiel du "grand" légume.

 

Si tu vis dans le sens divin alors tu sauras que tu n'as besoin de rien car tu seras dans les bras de Dieu. Dans l'illusion ou vous vivez, vous pouvez vous servir de l'expérience de séparation pour voir en chacune de vos parties "séparées", humaines ou non, une partie du divin que vous êtes.

 

Nous savons que l'unification vous semble difficile depuis votre champ d'expérience mais sachez que vous y avez déjà réussi. Soyez dans la conscience de cette perception chaque jour un peu plus"

  

 

CED 44 - L'œuvre est faite

  

Sylvain:

St Esprit, je crois savoir que tu attends des questions d'autres que moi mais j'ai tout de même un questionnement quant à ce que nous percevons comme des reculs ou des non-évolutions, sur ces périodes ou l' on a l' impression que rien ne se passe, ou nous avons l' impression de reculer. Tout étant parfait en soi, je pense qu'il n'en est rien mais ton éclairage m'intéresse.

 

St Esprit

" Tes questions ne sont pas moins valables que d' autres, tu est aussi un élève de ce cours en l'enseignant.

 

Tu dois savoir que de notre point de vue, effectivement, rien de ce que tu appelles "recul" n'existe. Vous vivez l'expérience de la matérialisation dans une ambiance qui dépend de votre état d'esprit. Mais, c'est quoi un état d'esprit ?

 

Un état d'esprit est la manière dont vous avez décidé de percevoir l'illusion. Ce monde étant illusoire, il vous est possible de le percevoir sous différents angles. Tu sais, vous avez une expression qui dit "voir le monde avec des lunettes roses" , hé bien , c'est de cela qu' il s'agit, de voir le monde avec le regard de l'amour. Sous ce regard, vous êtes en évolution permanente."

 

Sylvain

Oui mais il m' arrive d' être très positif et d' avoir cependant l' impression que rien n' avance !.

 

St Esprit

"Dès lors que tu penses cela , c'est que tu es sous le commandement de l' ego. L'Ego ne veut pas que vous perceviez votre lumière, votre effervescence perpétuelle. Tu a l' impression que « rien n'avance », bonne expression car effectivement c'est une impression sur la toile de l'illusion que tu peints à chaque instant.

 

Mais tu sais, lorsqu' un peintre peint un grand ciel bleu, il ne se dit pas qu'il a usé 2 pots de peinture bleue et n'a pas avancé. Le peintre connaît la toile entière qu'il veut réaliser et il sait que ce bleu est bien utile pour faire ressortir le relief de la scène qu'il compte évoquer. Vous vivez dans ce monde ou la perception illusoire du temps et de l' espace vous empêche de voir la toile en entier mais soyez certains que, nous qui voyons votre oeuvre, en sommes admiratifs : Pas une couleur, pas une note qui ne soit exactement à sa juste place. Ainsi, en dehors du temps, l'œuvre est faite et elle est parfaite.

 

Sachez être ces êtres qui en ont la conscience, "quoi que je perçoive de mon évolution, tout est parfait, l'œuvre est faite", voilà quel doit être votre état d' esprit."

 

 

CED 45 : L'attitude juste


Sylvain
Voici la question qui t'est posée a propos du CED 18:

Cher Saint Esprit, je comprends qu'une illusion vaut une autre illusion et que; que je prenne un antibiotique ou que je chante un mantra lorsque je suis malade, c'est pareil ; puisque en vérité, je suis déjà guérie. Cependant, je trouve que cela ne m'encourage pas beaucoup à changer mes comportements. Certains ne me permettraient-ils pas pourtant, d'augmenter mon taux vibratoire et de mieux laisser passer la lumière (hygiène de vie, nourriture saine, relations saintes) ?

 

St Esprit

" Tous vos comportements sont illusoires, ils sont les reflets de ce qui EST sur une toile illusoire.  Il nous est souvent demandé si les attitudes respectueuses de votre planète, si les ascèses, si le végétarisme, si les techniques de méditations sont des actions justes.

 

Tout est juste, c'est l'ego qui se permet des jugements. Le plus grand alcoolique ne vaut pas moins que le plus grand mystique. Il vous est demandé d'être en harmonie avec votre attitude. Si vous aimez la viande, alors, consommez de la viande. Si vous aimez l'alcool, consommez de l'alcool ! Que croyez-vous que soit l'attitude juste : AIMER et seulement cela.

 

Dans votre monde illusoire, vous percevez comme juste des attitudes jugées comme bien par la majorité des égos ! L'attitude d'amour de ce que vous faites et de ce que vous mangez est l'attitude qui vous apportera la lumière.

 

Votre éducation interfère avec cela bien sur car certaines attitudes détruisent vos corps. Mais votre corps est une illusion temporaire, vous n'êtes pas votre corps.

Nous allons ici à contre courant des idées "reçus" (reçus de qui d'ailleurs !) pour vous dire qu'être en amour, en harmonie avec soi-même est la chose la plus importante dans l'incarnation.

 

L'amour est la seule voie qui vous révèlera à vous même. Faites ce que vous aimez. Bien sur, si vous souhaitez rencontrez Dieu, sa visibilité sera plus grande dans le respect de votre prochain comme étant une partie de vous même mais chaque particule de votre monde est une part de vous même. En aillant cette conscience, vous bénissez tout de votre lumière, même l'alcool.

 

Voilà chère amie ce qu'il en est. Le seul enseignement vrai est celui de l'amour ! "

 

Sylvain

 Voilà qui va vraiment à contre-courant de toutes les idées "bio" que je peux avoir, je comprend que l'amour est ce qui émet, dans la réalité, le plus de lumière . Mais le respect du corps en tant que temple de lumière ... enfin, tu vois, ce genre d'idées..

 

St Esprit

"Ce genre d'idée n'est qu'une idée ! Si tu est en pais avec cela, très bien mais le mendiant qui aime son prochain vaut mieux, en terme de puissance lumineuse, que celui qui mange des graines germées à contre-cœur juste parce que "cela est bon" !!!!

Nous aimons l'image de l'harmonie avec votre cœur, votre corps, vos proches et la nature mais nous aimons l'amour plus que tout car c'est la seule forme créatrice de votre monde. Encore une fois, si vous aviez le recul de notre "dimension", vous ne verriez que la lumière de vos êtres et pas les comportements "

 

Sylvain

Très étonnant mais merci de cette réponse


 

A suivre... 

Repost 0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 00:30

CED 36

 

Note précédent la conversation :

J'ai remarqué que quand l'ETRE UN me parlait, il disait « mon ami » alors que "Dieu" s'exprime en disant « mon fils ». Cela pour ceux qui se posait la question. Cependant je note "St Esprit", à chaque réponse pour marquer le fait que Dieu et l'ETRE UN ont conscience de n'être qu'UN.

 




Sylvain

C'est étrange comme le soufflet peut retomber parfois. Lors de nos derniers échanges, je voyais de l'amour partout et j'étais dans la joie de cette révélation. Maintenant, cela est ancré en moi et je ne peux plus reculer de cette révélation mais j'ai l'impression que le quotidien me met une chape de plomb difficilement surmontable.

 

St Esprit ( je ressens la présence d' un être ascensionné que je ne peux décrire)

"Mon ami, saches que rien ne peut te détacher de la vérité. L'illusion ne te rattrape pas. C'est ton ego qui cherche à reprendre le dessus. Mais, il ne peut le faire qu' avec ton accord. C' est une épreuve que de se pardonner d' avoir donner cet accord sans la moindre sentiment de culpabilité.

Mon frère, l' incarnation est un chant d' amour de Dieu sur le monde de la forme. L'EGO existe de part toi, de part ta volonté. Sa volonté n' est pas celle du créateur. Sa volonté est de te tenir debout dans l'illusion et d' en valider la solidité apparente. Comment sortir de cette situation qui te semble si inextricable ?

Simplement en le voulant sincèrement, demande et mieux, affirme que tu est l' ETRE UN et qu' à travers cette vérité, c' est Sa vision qui est la tienne. L' amour est partout, l' ombre de l'ego n' a pas de place en cela.

Tu ne peux servir deux Dieux à la fois sans être dans la dissociation. Dès lors, soit l' humain divin que tu est s' exprimant pleinement dans le monde de la forme. Laisse le divin dans le sans forme, qui Lui sait la réalité de la forme qu'il englobe, diriger tes pas et tes gestes.

En te montrant l'amour autour de toi, il transmutera la matière pour te donner le champ d'expériences exact correspondant à la volonté divine. Ainsi, étant dans l'état d' acceptation de ce qui est comme étant le meilleur pour toi, il ne pourra en être autrement.

"N' ais d' espoir que pour ce qui est " dis une phrase que tu ne comprenais pas d' un ouvrage. Cela signifie que c' est dans ce qui EST que se trouve les réponses à toutes tes questions. Pas d' échappatoires dans le temps ou l' espace pour te révéler cela. Ces échappatoires sont la stratégie de l'EGO. Mon frère, l'esprit divin souffle en toi."

 

Sylvain

Merci de ce message, je voulais aussi partager que j' ai l' impression de traverser pleins de "maladies flash" en ce moment. Comment puis je guérir de tout cela.

 

St Esprit

"En revenant à la divinité encore une fois. La maladie n' existe que sur le plan de l' illusion. Affirmer ton coté divin , c' est placer la guérison sur ton chemin. Si tu ressens des symptômes, dis toi qu' ils ne sont pas en toi mais sur le corps que tu fais vivre.

Affirme l' état de pleine santé de ta partie divine et alors, par résonance d'amour , le corps sera guéri aussi rapidement que ton âme aura compris la vérité de ta santé absolue ."

 

 

Sylvain

Je ressens l'Esprit d'un être ascensionné, peut-tu te nommer ?

 

St Esprit

"Oui, le cours du jour ne pouvait être donné que par un être ayant traversé une incarnation et qui a rejoint son être UN comme chacun d'entre-vous va le faire (et l'a déjà fait sur mon plan d' existence ). Mais, je ne me nommerais point, certain reconnaîtrons mon énergie. Me donner un nom serait, ici , emprisonner mon message dans une définition se séparant trop de l' image qui me serait donnée au travers de mon nom d' incarnation."

 

 

 

CED 37

 
Sylvain

Je me place à ton écoute

 

St Esprit

"L' esprit de la lumière est celui là qui insuffle le vent du bonheur en toi."

 

Sylvain

Ta phrase est d' autant plus incompréhensible que je ne me sens pas très heureux aujourd'hui.

 

St Esprit

"Oui, mais pourquoi ?"

 

Sylvain

Je sais pas, je me sens fatigué et surbooké et je ne sais même pas pourquoi j' écris avec toi, là, depuis mon travail.

 

St Esprit

"Sans le savoir, de ta connaissance, tu suis la guidance qui t'est donnée de la Vrai Connaissance de Celui qui Sait. Tu te sens fatigué mais tu sais que cela n'est qu'une échappatoire au présent. Tu te sens surbooké mais la aussi c'est que tu veux faire plusieurs choses en même temps et donc ton esprit se perd entre ce qu' il a fait et ce qu' il doit faire. C'est là encore un moyen détourné de l' ego de te faire échapper à la toute puissance du moment présent.

Quant tu te sens fatigué, arrête toi, et observe quelques instant ta respiration, voit comme elle se calme spontanément, vois comme tu continues à respirer et reprends conscience que lorsque tu respires, tu respires l'amour du Seigneur, soit en cette conscience.

Si tu fais cela en te plaçant dans le présent ne serais que quelques minutes , tu ressentira la force et la joie revenir en toi. Non pas que ces aspects te soit donnés. En fait, ces aspects te seront révélés car tu reviendras à ta Vrai Nature aimante et vibrante.

Ainsi, ma phrase prends un autre sens n'est-ce pas. Tu la reçue courte car tu était dans l'esprit de recevoir court par le "manque de temps" que tu percevais, c'est tout. Mais là, alors que tu te pose , mon écoute se transforme en discours et en apprentissage."

 

Sylvain

Je bâille et me décontracte effectivement.

 

St Esprit

"Voilà, souviens toi que tout va bien . La pression que tu ressens est celle que tu penses mais cette pression n' existe pas plus que le restant de ton expérience. Cette pression n'est là que par rapport à ton vœu d'être sous pression pour tout gérer mais tu peux tout gérer sans pression. Rien n'est impossible. Lâche-prise de la notion de performance au profit de la notion de résonance avec ton esprit premier.

Soit la cause, ta liaison avec ce que tu es vraiment, pour avoir la conséquence, la performance. Si tu penses à l'inverse, à la performance à tout prix, alors tu te projette sur le résultat et tu ne peux exploiter tous les potentiels du présent. Sois observateur de la perfection du moment présent. Plus tu lâcheras prise du résultat et plus tu seras admiratif de ta propre "performance".

 

Sylvain

Belle règle de lâcher-prise, je vais la mettre en pratique ce jour.

 

 

 

CED 38

 

St Esprit

"Merci de, jour après jour,  me laisser plus de place en toi.

 Merci d'être dans la compréhension de qui tu es.

 Merci d'être dans la compréhension que quoi que tu fasses, tout est parfait pour Dieu"

 

Sylvain

Merci à  toi d'être TOI

 

St Esprit

"Ce compliment s'adresse à toi Sylvain mais aussi à chaque lecteur de ce monde ou vous croyez vivre. Que ces cours soient compris ou non, la suite de mots suit  une harmonie parfaite qui traverse les couches "densifiés" de votre conscience.

Il me parait important, et tu vois comme le hasard n'existe pas, aujourd'hui même de repréciser encore à quel point vous êtes les créateurs les plus merveilleux qui soient. La vie coule sur des flots dont vous ignorez la perfection.

En regardant le Plan total de votre vie, vous verriez que tout est parfait. Je le replace encore et encore : TOUT EST PARFAIT. Ainsi les clefs de vies sont de voir Dieu en tout. L"autre" est le messager le plus précieux qui soit de votre état présent. Nul d'entre vous n'est séparé de la lumière à aucun moment. Rien n'est inadéquat ou inopportun. L'amour est présent en chaque atome de ce monde. Ah cet Amour qui est la seule chose qui mérite vraiment votre attention."

 

Sylvain

Hé bien, c'est un Best of, ce soir ! Voici parfaitement résumé certaines leçons. Je voudrais témoigner dans cette leçon. Tu m'as fait vivre cet état de conscience ou j'ai su que tout n'était qu'amour, ou je voyais perfection et amour partout. Dans cet état, rien n'était pas parfaitement bien placé.

Une fois que l'on a vécu cet état, même partiellement, c'est écrit dans chacune de nos cellules et "impossible" , même dans ce que l'on croit être des reculs, de ne pas se souvenir de cela. Je souhaite cet état à tous, il a été une tellement belle "progression" pour moi.

 

St Esprit

"Très juste ce que tu exprimes mais je rectifie juste le début, je ne t'ai rien fait vivre. C'est ton vœu d'unité qui se réalise dans la conscience. De plus en plus et au rythme de l'amour divin. Il en est de même pour chacun d'entre vous mes amis. Nul n'échappe à l'amour.»

 

 

 

CED 39

 

Sylvain

Je traverse en ce moment des périodes ou l'expérience de la matière prend encore plus de densité. Cela passe par des symptômes dans le corps, par des peurs ou angoisses en tout genre.

Que peux-tu me dire là dessus ?

 

St Esprit

" L'Esprit n'est pas celui qui cause cela mon ami, il est celui qui veut te sortir de cela. Nous n'avons pas trop parlé d' ego jusqu'à présent mais celui-ci existe bel et bien. Quant je parle d'existence de l' ego, je me place bien sur à ton échelle car, de Mon point de vue, il n' est pas plus "réel" que le reste de ton expérience comme tu dis.

L' Ego est comme un fantôme dans la machine, il vous semble indépendant de votre volonté. Comme un petit diable qui se débat à vous rappeler que ce que vous vivez est "réel" et que tu as un corps dont il faut prendre soin, que le but de la vie n' est pas l' amour mais l' expansion de ton être sur cette planète en tant qu 'individu unique dans la masse. Tout ça, ce sont des stratégies de cet ego. Maintenant, prenons mon recul et écoute bien ceci: TU ES L EGO "

 

Sylvain

Alors ça, je ne m'y attendais pas, qu'entends-tu par là ?

 

St Esprit

"Je veux te dire que tu as "créé" l' ego toi même. Votre force de création/transmutation de l'amour ne produit pas seulement le monde dans lequel vous vivez en tant que structure matériel. Vous avez aussi créé les lois qui régissent votre monde. Vous avez crée la maladie. J' utilise ici le mot créé en tant que "matérialisation d' une visibilité de l' amour". Vous ne créez rien . Vous interpréter l'énergie d' amour qui vous entoure sous une forme ou une autre.

Vous avez créé la maladie et la peur par réflexe de protection dans un monde séparé de Dieu, que vous pensez réel, et vous avez crée un être qui a pour but de "bien faire marcher la machine", il s'agit de l' ego. C'est comme une forme-pensée, une construction de l' esprit pour gérer ce monde de la matérialité si dur à gérer par un être qui se croit seul.

Vous avez créé l' ego suite à un manque de foi et de confiance en Dieu. Vivant l' expérience matérielle, vous avez fini par laisser de coté votre parti divine. Et tel l' enfant qui se créé son monde pour se protéger des agressions du monde extérieur qui lui semble si compliqué, vous avez créé le vôtre"

 

 

Sylvain

J'essaie de comprendre, tu me dis que c' est l' ego qui est responsable de ce que je vis mais que j' ai donnez vie à l'EGO, à un autre niveau dimensionnel et temporel pour me protéger même si , pour ce qui est de mon retour à MOI, à TOI ? il me dessert plus qu' il ne me sert. Tout cela parce qu' il a été créé pour interagir sur le monde de la visibilité et qu' il ne peut interagir avec le tiens.

 

St Esprit

"Continue, c'est bien ..."

 

Sylvain

Dès lors, quant tu dis je suis l'ego, cela signifie que, de même que tout ce qui m'entoure est composé d'amour, de même que l'amour est constituant du grand TOUT , de Dieu. De même l'ego serais lui aussi, puisque dans ma visibilité de ce monde, composé d'amour et donc autant indissociable de Dieu que le restant de mon expérience.

 

St Esprit

"Très bien, en termes simples, L'ego est une création 100% issue de votre illusion, vous ne pouvez le tuer car il est comme votre enfant, autant que la matière qui vous entoure. Par son essence, il est amour. On ne peut donc tuer l' amour, on ne peut que l' embrasser pour le transmuter.

Ainsi voilà que je réponds à la grande question : comment vivre sans ego ? Hé bien , d' abord en connaissant sa fonction, en reconnaissant que Dieu le père peut assurer cette fonction bien mieux que l' ego.

Il s'agit donc d' être dans la confiance et l' accueil de Dieu. En faisant cela, vous transmuterez la forme d'amour EGO en une autre "forme" qui pourrait bien vous propulser jusqu'à moi. Aimer l' ego de tout votre cœur car il mérite cette ascension. Vous désirez tant cette ascension pour vous même alors que vous êtes déjà ascensionné mais lui, l'ego , à besoin de vous pour cela, il a besoin de votre pardon et de votre amour."

 

Sylvain

Je ressens la une leçon TRES important et primordiale et je t'en suis reconnaissant

 

St Esprit

"Nous approfondirons cela encore et encore, retiens pour ta question du jour que pardonner et accepter ta situation et l'ego t' aideront à te dégager de son emprise au profit de l' emprise de l'amour du PERE, cet amour qui peut TOUT"

 

 

CED 40

 
Sylvain

Voilà quelques jours que je n'ai pas pris ta lecture. J'attribue un grand symbole à ce cours numéro 40. Pour moi c'est comme la fin du livre 1. Je me souviens que tu m'as parlé de 120 cours et je sens qu'il y aura 3 "parties" de 40 cours, je ne sais pourquoi mais je le sens ainsi. Alors arrivé à ce cours 40, vraiment, je suis nostalgique à cette idée.

 

St Esprit

"Tu sais, effectivement, qu'ici , un pas se tourne, ce pas est celui de la mise en pratique de ce que nous avons appris ensemble. Nous avons petit à petit levé le voile sur les plus gros obstacles à votre retour à l'ETRE UN.

Nous avons pu voir à quel point votre sentiment d'indignité est lui même indigne, parce que vous êtes ce que vous êtes, c'est à dire des êtres illimités dans votre potentiel de création d'amour, tout l'amour de Dieu vous est dû. Il en est ainsi.

Nous avons eu l'occasion de discuter et de te faire comprendre que le monde dans lequel tu crois vivre est une illusion composée de toutes les croyances auxquelles vous donnez vie et foi. En ce monde d'illusion, nous avons appris ensemble que la seule composante vrai est l'amour et que rien d'autre n'a de réel consistance.

Nous avons aussi vu que votre vœu de retour est DEJA exaucé et  que le temps ne saurait être un obstacle à cela. Ainsi, cher êtres d'amour, tout est là , notre travail sur les croyances commence maintenant.

 

Sylvain, je ne t'ai pas parlé d'interaction pratique avec tous ceux qui partagent l'esprit pour que tu ne te mette pas de pression inutile quant à la ressemblance de ce cours avec d'autres mais, effectivement, maintenant il est temps de passer "aux choses sérieuses" comme vous dites. Ainsi,  c'est avec toi et tes amis qui partagez l'esprit que nous allons travailler à lever le voile si mince qui vous sépare de la divinité.

 

Je vous invite à me poser toutes questions ayant trait à ces cours et à votre retour à la divinité, je vous invite à poser des questions simples. N'ayez crainte de votre expérience , elle est partagée par beaucoup , ainsi, il ne peut y avoir de questions stupide ou indigne de MOI.

 

A la fin de ce "livre 1" comme tu dis Sylvain, je tiens à vous bénir de l' amour du PERE et par la suite de vos questionnements, que la confiance s'installe vers CELUI qui vous aime au delà de tout"

 

Sylvain

Merci , je sais que tu est mon ETRE UN , comment pourras-tu répondre à d'autres , nous avons chacun en quelques sorte un ETRE UN.

 

St Esprit

"Sylvain, tu sais que nous ne nous sentons pas séparé ici, nous sommes  tous unis, ainsi, nous savons  utiliser la vibration de l'ETRE UN correspondant à l'élève mais nous en avions déjà parlé à propos des êtres ascensionné."

 

Sylvain

Bien, cher ETRE UN , j'accepte ce nouveau challenge de lumière.


A suivre...

Repost 0