Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 20:50
 Extrait:
 
Le monde vous défiera toujours à travers les gens, les situations et finalement votre mental. Finalement, vous n’êtes défiés que par votre mental, perturbés par votre mental et non pas par la situation. Vous n’êtes pas perturbés par la situation, vous êtes perturbés par votre mental. Vraiment ? Oui ! N’est-ce pas une réalisation étonnante ? Et il est si facile de l’oublier, parce que le conditionnement est enraciné si profondément !
 
Il y a donc en vous le pouvoir de la conscience qui s’accroît alors que nous sommes assis ici. Il vous suffit simplement d’être assis ici pour que le pouvoir de votre conscience s’accroisse. Même si votre mental se manifeste de temps en temps et déclare "je préférerais être ailleurs", tandis qu’il s’apaise ensuite à nouveau, la présence s’accroît pendant que vous êtes assis ici, parce que c’est l’essence de notre rassemblement. C’est la présence.
       
Pendant ce temps, il y a quelques paroles et concepts dont certains sont très utiles et d’autres empêchent votre mental de causer du tort pendant que vous êtes assis ici. Il y a un processus énergétique, pendant que nous sommes ici, au-delà de ce que vous écoutez avec les oreilles. C’est secondaire. Il y a un processus énergétique à l’oeuvre qui n’a rien à voir avec des concepts.
       
Vers la fin du cours, il est dit : "Notre utilisation des mots tire à sa fin". Et c’est après 365 jours. Cela semble un peu paradoxal ici. D’un côté, on pourrait dire que le cours vous donne le temps d’atteindre l’intemporel en vous. Et c’est vrai, c’est un paradoxe, mais c’est aussi abordé dans le texte. Le temps vous est laissé, à ce niveau ici, pour atteindre l’intemporel mais à tout moment, cette réalisation peut survenir. Il n’est donc pas dit que vous n’y parviendrez pas avant de finir le cours. Vous pouvez y parvenir déjà au tout-début ou vous rendre compte que vous y êtes déjà.
       
C’est une chose très radicale : Un cours en miracles vous amène au bord du mental. Ensuite, vous sautez. Or, nous sommes déjà en train de sauter. Il vous amène au bord du mental, essayant de comprendre, mentalement, relâchant cela également, entrant dans l’état magnifique du non-savoir, n’ayant plus besoin de surimposer des jugements au monde, entrant dans l’état du non-savoir.
Tout enseignement spirituel provient de là, d’une connaissance non accumulée. Il provient de cette ouverture. Tout acte créatif provient du non-savoir. Il vous faut donc vous sentir bien avec cet état qui est aussi, bien sûr, l’état sans pensées ou sans la recherche d’une pensée concernant une réponse définitive, un accomplissement ou une identité.
       
En fait, ce que j’enseigne, ce que vous obtenez avec le cours, là où il vise à vous amener, ce qui est le coeur de toute pratique spirituelle, c’est la fin du penser compulsif. Vous pouvez toujours utiliser le penser si c’est nécessaire, mais il cesse de vous utiliser. Vous n’êtes plus le penseur. Votre identité n’est plus basée sur votre activité mentale. C’est l’ego qui est alors parti. Je ne suis pas le penseur. Oui, des pensées surgissent, mais je ne suis pas le penseur. Je suis l’immensité à partir de laquelle les pensées surgissent et en laquelle elles s’estompent.
 
Donc, quel que soit l’enseignement que vous suivez… "Qui de vous, par ses pensées, peut ajouter une coudée à… la durée de sa vie (je suppose, dans une traduction) ? ". Mais penser, s’inquiéter… "Ne pense pas à… ne te préoccupe pas de demain, demain se souciera des choses lui-même". C’est une ancienne traduction de ce que Jésus a dit : "Ne te préoccupe pas de demain, demain se souciera des choses lui-même". Seul existe le moment présent. La personne qui a pris des notes quand Jésus parlait a oublié de transcrire "Seul existe le moment présent".
       
Source: vidéo complète visible sur http://blogbug.filialise.com - transcrite et traduite par Robert Geoffroy.
 
Note: Comme je l'ai déjà indiqué par ailleurs, j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour E.Tollé, et son  enseignement est à la fois utile et puissant. D'ou des extraits publiés ici de temps en temps. Toutefois, il est clair pour moi que sa vison ne peut pas se superposer complètement au Cours en Miracles. (Ce n'est pas la même approche et surtout pas la même finalité). Ou E.Tollé parle d'une conscience globale paisible et unifiée qu'est la vie et tout ce qui EST. Le Cours nous propose d'atteindre un état purement non-duel au delà de la conscience elle-même (déjà un produit de la séparation originelle) , et nous suggère de guérir notre culpabilité inconsciente, élément absent - à ma connaissance - chez E.Tollé.  Ceci étant dit, atteindre l'esprit de ce dernier constituerait à mon sens un excellent tremplin pour réaliser ce que pointe le Cours : le Ciel.  Et pour ma part, je serais déjà bien heureux d'atteindre un jour l'état de paix intérieure et la sagesse d'E.Tollé, même si une voix intérieure persistante me souffle que le chemin ne sera pas alors tout à fait terminé...
Christalain      
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

amiris 07/08/2013 08:02


Merci pour la note finale

Christalain 09/08/2013 08:40



Merci pour ce feed-back Amiris.


Je tiens à nouveau à préciser qu'il n'y a aucune comparaison entre E.Tollé et le Cours en terme de valeur et d'importance, mais simplement en terme de contenu. Chacun de ces enseignements apporte
des choses intéressantes qui se complètent bien. Pour ma part, j'ai le sentiment, concernant E.Tollé, que l'essentiel a été dit dans "The power of now".  Quand à "Nouvelle terre", il est
plus accessible au grand publique mais ne fait que creusser le même sillon. D'ailleurs, le titre de son 2ème livre est symptomatique de la différence essentiel existant avec le Cours: Puisqu'il
n'y a pas de monde, une nouvelle et idéale "terre" n'est pas à rechercher (ce qui est un but inatteignable dans la dualité). Comme le dit Jésus, il n'y a pas de vie réelle possible dans un
désert, le salut consiste à le quitter. (le désert étant notre esprit possédé par l'ego et son rêve de séparation).


Amicalement,


Christalain