Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:06

La suite du résumé de Mickael Dawson sur le Cours en miracle

Pourquoi attendre le Ciel? Ceux qui cherchent la lumière se couvrent simplement les yeux. La lumière est en eux maintenant. L’illumination n’est qu’une re-connaissance et pas du tout un changement. «Un Cours en Miracles» Livre d’Exercices, leçon 166.1:1-4


La lumière, l’amour et la joie de Dieu sont constamment présents et n’attendent que notre acceptation. Nous ayant été offerts librement à notre création, nous n’avons pas à les gagner. Ils ne demandent ni sacrifice ni souffrance. Alors, pourquoi connaissons-nous rarement la lumière?


Il y a bien longtemps, à l’intérieur de l’illusion du temps, nous avons décidé que la séparation était préférable à l’unité. Nous sommes entrés dans l’espace temps en cherchant le bonheur en dehors de nous-mêmes. Que nous n’ayons pas réussi est évident  - un seul regard vers le monde nous l’indique clairement. Cependant, nous sommes toujours optimistes et continuons à chercher pour cette paix et cette joie insaisissables. Nous les trouvons quelquefois pour les voir aussitôt nous glisser des mains. Notre ego nous encourage à continuer d’essayer en évitant de mentionner que son but véritable est de s’assurer que nous ne réussirons jamais.


J’ai dit que la règle de l'ego était : «Cherche et ne trouve pas». Traduit en termes de curriculum, cela signifie : «Essaie d’apprendre mais ne réussis pas». T-12.V :71-2.    

  
L'ego est la pensée de séparation que nous, le Fils endormi, avons créée. Il vit aussi longtemps que nous lui accordons du pouvoir et il continuera à le faire aussi longtemps que nous pensons qu’il puisse nous servir. Il veut survivre et cherche donc des moyens pour nous faire croire en sa valeur. Tout en commençant  doucement à réaliser que suivre le système de pensée de l'ego de séparation ne fait que nous apporter de la souffrance, nous commençons à nous tourner vers le Saint-Esprit dans notre esprit pour de l’aide.


La tolérance à la douleur peut être grande, mais elle n’est pas sans limite. Tôt ou tard chacun finit par reconnaître, même très vaguement, qu’il doit y avoir une meilleure voie.  En s’affirmant, cette reconnaissance devient un tournant.

T-2.III.3 :5-7


Obstacles à la paix

L'ego s’inquiète de la direction que nous commençons à prendre et nous conseille de retourner vers lui. Il nous prévient que le Saint-Esprit travaille pour Dieu et que nous devons nous rappeler avoir détruit le Ciel, avoir usurpé le pouvoir de Dieu et nous être établis dans le temps et l’espace où nous espérons ne jamais nous faire repérer par Dieu pour qu’Il exige Sa vengeance appropriée!


Durant des ateliers, j’ai remarqué que certains participants avaient quelque forme d’expérience qui les rapprochaient de l’amour et de la lumière de Dieu et puis après un court laps de temps éprouvaient de la peur, de la dépression ou de la maladie.


Quand la lumière se rapproche, tu te précipites vers des formes de peur moins importantes, et parfois vers la pure terreur. Mais tu avanceras, parce que ton but est d’avancer de la peur vers la vérité. T-404, T-18. III.2:1-2


D’un côté, nous commençons à nous épuiser des formes d’attaques que l'ego déploient, que ce soient le jugement, les colères justifiées et l’état de victime mais sommes terrifiés de perdre notre sens d’identité, nos particularités et notre individualité. Nous sommes fortement attachés à penser que nous sommes un corps qui a des rôles et des ambitions importantes dans le monde. La notion d’une spiritualité qui progresse pour finalement s’assoir dans la main droite de Dieu est très attrayante. Mais remarquez un élément à propos de cette image. Vous êtes toujours là! La dualité s’est glissée dans l’unité du Ciel. C’est la version de croissance spirituelle de l'ego – vous l’amener avec vous chez Dieu.


Dans la cinquième étape du «Développement de la Confiance» dans le Manuel des Enseignants,  Jésus nous dit que nous allons traverser une «Période de perturbation». Malgré que nous soyons rendus tout près du haut de l’échelle de la confiance, le Monde Réel, nous pouvons demeurer «très très longtemps» à cette avant-dernière étape. Pourquoi ? Nous devons consentir à relâcher le sens du «Je» d’un «moi» avant de pouvoir retourner à la maison.


Paix et joie existent seulement dans l’état d’unité ou d’union avec Dieu. Cette conscience  signifie relâcher notre investissement dans le système de pensée de l'ego de séparation. Notre dilemme est illustré dans l’histoire qui suit:


Un homme est en train de se balancer sur un trapèze.  Il le connait bien mais il commence à s’en fatiguer. Il ne se trouve pas heureux dans son présent état et sait devoir changer quelque chose. Soudain en face de lui il voit un trapèze vide qui se balance en va-et-vient. En examinant de plus près il voit son nom écrit sur le barreau. Il sait devoir laisser aller son trapèze familier avant de pouvoir saisir le second. Sa crainte du nouveau et la disparition de l’ancien font en sorte qu’il veuille s’accrocher d’une main après le premier pendant qu’il essaie de saisir l’autre. Une tache impossible. De même, l'ego a encore une puissante emprise sur nous pendant que nous sommes attirés plus fortement que jamais vers la lumière du Saint-Esprit.


Les «Obstacles à la Paix» au Chapitre 19 du Texte d’«Un Cours en Miracles» expliquent les arguments variés que l'ego se servira pour nous persuader de demeurer avec lui. Il nous dit que le corps a de la valeur pour ce qu’il offre et que la souffrance «prouve» qu’il est réel et que le Saint-Esprit est un menteur quand Il dit n’être qu’une illusion. La mort est une «preuve» avancée que le corps est réel et séparé de Dieu. Notre attraction à la culpabilité, à l’attaque, à la haine et la colère agissent aussi comme des défenses pour ne pas connaître l’amour de Dieu, lequel conduirait à la mort de l'ego. L'ego nous prévient que Dieu attend à la fin de notre chemin spirituel afin d’exiger sa vengeance justifiée (alors n’y va pas !). Il vaut mieux être pris dans les ambitions du monde, savoir que le corps est la seule réalité et … ne brassez pas le bateau.


Quand nous commencerons lentement à déserter notre ego, ses cris nous suivront jusqu’à la naissance du jour où finalement nous laisserons aller tout investissement dans ses illusions. Et les illusions changent subtilement. Lorsque par l’intermédiaire de l'ego nous voyons ses illusions grossières (que le matérialisme nous apportera le bonheur), nous tombons alors dans le piège du matérialisme spirituel. Aspirer pour Dieu et l’illumination peut nous garder coincé pour bien longtemps.

Le désir pour la vérité est le plus haut de tous les  désirs, cependant, c’est encore un désir. Tous les désirs doivent être abandonnés pour que le réel soit…Lorsque toute recherche cesse, c’est l’État Suprême. Tiré de I Am That de Nisargadatta Maharaj.


Le fait de savoir que nous allons éprouver de la peur et des contradictions lors de notre voyage est très utile. Le voyage de retour à Dieu n’en est pas un de douceur ni de lumière.  Quand l'ego continue à élever sa tête monstrueuse, nous pouvons commencer à pratiquer le pardon.


LE PARDON


Le pardon, par contre, est calme, et tranquillement ne fait rien. Il n’offense aucun aspect de la réalité ni cherche à la tourner en des apparences qui lui plaisent. Il regarde simplement, attend et ne juge pas. Livre d’Exercices, p.418- 1.4 :1-3


Cette citation nous demande de regarder nos ego tranquillement mais non de les réparer ou les améliorer. Il ne nous est pas demandé de les détester ni de les aimer car ils sont rien, simplement l’absence d’amour qui attend notre accueil. Cet amour doit attendre pendant que nous préférons l'ego à sa place. L'ego, étant irréel, n’a simplement qu’à être observé sans jugement. Quand nous apprenons doucement à maintenir une attitude de témoin envers notre comportement d’ego, nous lui enlevons notre investissement et il commence à s’effacer. Affamé d’attention et de culpabilité, ses provisions de nourriture diminuent il doit commencer à perdre sa prise sur nos esprits. Mais dès que nous nous sentons coupables au sujet de ses comportements ou de ses pensées, nous lui disons : «Tu es réel, je crois en toi».


C’est notre pratique de toute la journée. Ne pas attendre impatiemment pour Dieu ni pour l’illumination. Seulement être attentifs à notre esprit et ne pas juger ce que nous voyons pendant que nous demandons de l’aide au Saint-Esprit/Jésus pour voir la situation paisiblement. Nous commençons lentement à sourire aux histoires de l'ego. «Euh, je vois que je veux étrangler le conducteur qui vient juste de me couper sur la route. Cela me rappelle la colère que j’ai ressentie hier lorsque quelqu'un à sauter la file où j’attendais patiemment. Alors, qu’y a-t-il de nouveau !»


Nous oublierons fréquemment de pardonner et de demander de l’aide. En voyant cela nous pouvons encore apprendre à sourire à notre manque de pratique, à nous pardonner nous-même de ne pas pardonner.

Récemment, je me suis aperçu que quelqu'un avait fait un résumé de mon approche AAA au pardon et je l’inclus ici-bas.


(ADVERTANCE) Ce qui est nié ne peut être pardonné. La conscience de notre monde intérieur est aussi importante que la conscience de notre monde extérieur. Nos ego vont combattre nos tentatives à devenir plus conscient de nos côtés sombres. Surveiller les pensées sans jugement – développer un "témoin compatissant". L'habileté à surveiller nos pensées signifie que nous ne sommes pas nos pensées.

(ACCEPTATION). Ce qui résiste persiste. L'acceptation dissout la culpabilité. L'acceptation est une invitation à la guérison et au changement. Le changement est craint et peut bloquer le pardon.


(ASSISTANCE) La conscience et l’acceptation sont notre responsabilité. Un désir sincère pour la paix est une invitation à la guérison. Notre guide intérieur complète le processus de pardon et va choisir la forme de pardon nécessaire: notre travail consiste à nous abandonner à sa direction.


Extrait et adapté du livre de Michael Dawson «Findhorn Book of Forgiveness»


Tout en pratiquant nos leçons quotidiennes, le mur de l'ego commence à s’effacer révélant la lumière de Dieu cachée derrière – une lumière incapable de détruire, seulement d’être dissimulée. La peur de l’amour que Dieu a pour nous, lequel dissoudra nos ego, commence à tomber et enfin, nous comprenons et suivons la guidance de Jésus:


Mon frère, tu fais partie de Dieu et partie de moi. Quand tu auras enfin regardé  le fondement de l'ego sans reculer, tu auras aussi regardé le nôtre. Je viens à toi de la part de notre Père pour t’offrir tout à nouveau. Ne le refuse pas afin de garder cachée une sombre pierre angulaire, car sa protection ne te sauvera pas. Je te donne la lampe et j’irai avec toi. Tu ne feras pas ce voyage seul. Je te mènerai à ton vrai Père. Qui comme moi a besoin de toi. N’est-ce-pas avec joie que tu répondras à l’appel de l’amour?        T-11.in.4.

 

Michael Dawson - traduit par Stella Pilon
A suivre:  "Un autre monde nous attend".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires