Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 21:31

Voici deux questions adressées à Ken Wapnick au sujet du script (ou scénario).

 

 

Question N° 190 : Le scénario étant écrit d’avance, quel est mon choix ?

 

Voici une question à deux volets concernant le 'scénario' de nos vies :

A) : Si je choisis mes parents, ma nationalité, mon sexe, les temps dans lesquels j'ai vécu avant de naître, quelles sont les contingences qui restent dans ma vie ? Plusieurs ou aucune ? Est-ce que tout est déjà établi au préalable afin que je puisse choisir à chaque moment entre la crucifixion et la résurrection ? Qu’est-ce qui, en d'autres mots, n'est pas écrit au préalable ?

B) Quel est le rôle dont l’esprit juste dispose dans le choix de ce qui précède ?

 

Réponse :

Nous définissons certains paramètres apparemment immuables pour chaque durée de vie, y compris ceux que vous listez ci-dessus. Mais même certains d'entre eux peuvent changer lorsque l'esprit le choisit : quelqu’un apprend, devenu adulte qu'il ou elle a été adoptée ; quelqu'un opte pour une opération de changement de sexe, d'etc. Une partie de la séduction de l’allure de l'ego est que nous avons le choix au niveau de la forme et c'est là une grande distraction. Parce que nous pensons que nos problèmes de culpabilité due à la séparation, qui restent enfouis dans notre esprit, peuvent être résolus « en faisant une sorte ' d’arrangement ' insane avec le monde » (T.12.III.6:5) - -ce qu’Un Cours en Miracles appelle de la magie. (M.16.8, 9, 11).

 

Donc l'ego maintient l'illusion du choix au niveau de la forme, gardant caché de nous, le fait que nous choisissons toujours le même contenu : la séparation et la culpabilité. Et nous n’abordons jamais le problème réel sous-jacent de la culpabilité dans notre esprit.  Ceci dit, il est vrai que le cours enseigne que tout a déjà eu lieu et que le temps linéaire n'est pas vrai - - tout est déjà écrit au préalable. (Leçon 158.3, 4). Mais cela ne signifie pas que tout dans une vie individuelle est prédéterminé. Le pool des événements possibles est prédéterminé, mais nous avons le choix d’instant en instant, entre quelles relations et quels événements nous allons accéder et revoir (pour une discussion plus étendue de cela, voir la question n ° 37).

 

Malgré toutes ces options, le cadre de référence le plus utile à adopter est de se souvenir que, indépendamment des possibilités au niveau de la forme, le seul véritable choix est celui d’être confrontés à chaque moment entre la crucifixion et de la résurrection.  Puisque nous disposons toujours d’un esprit juste pendant que nous croyons toujours en la réalité de la séparation, nous avons la possibilité de revenir à notre esprit juste sur toutes nos décision à prendre, y compris comment aborder une nouvelle relation, une nouvelle carrière ou une vie nouvelle.

 

La distinction entre avant et pendant une durée de vie est vraiment quelque chose d’arbitraire, que notre ego souhaite renforcer, faisant en sorte que notre état d’esprit semble quelque peu différent pendant la durée de cette vie, de l'état d'esprit dans lequel la durée de vie n’était encore qu'une option envisagée. Et donc, à l'instar de chaque choix, nous pouvons le faire avec l'ego ou avec l'Esprit Saint comme enseignant. Et comme la plupart d'entre nous le faisons, nous pouvons vaciller entre l’esprit insane et l'esprit juste, un choix parfois basé sur notre désir de particularité et parfois sur le choix d'apprendre les leçons de pardon. Ceci est vrai, de la perspective illusoire d’un temps linéaire, que ce soit avant et pendant chacune de nos vies. Encore une fois, que nous choisissions les paramètres pour une durée de vie à venir ou les paramètres d’une vie courante, les options et le processus dans l'esprit restent les mêmes.

   

 

Question N° 37 :Si tout est écrit d’avance, où est mon choix ?

 

Cette question est une combinaison modifiée de deux questions distinctes qui ont été soumises sur le thème du choix et de la prédétermination, ou du destin dans Un Cours en Miracles :

 

Comme je comprends ce rêve de séparation, mon seul véritable choix réside dans lequel des enseignants je choisis dans tous les cas où je me trouve : l'ego ou l'Esprit Saint. Pour ce qui est du rêve lui-même, on nous dit que le script est déjà écrit. Mais puis-je, comme rêveur du rêve, changer le rêve en termes d’événements spécifiques qui se déroulent dans ma vie ? Ou puis-je changer le rêve uniquement en termes de perspective sur la situation ? En d'autres mots, est-ce que tout ce que j’expérimente est prédestiné, qu’il s'agisse de situations, d’événements, de relations, etc.?

 

Cela signifierait que je traverse un vieux rêve de séparation, comme lorsque je regarde un film ancien. Je vois alors que mon mariage ne pouvait pas durer plus longtemps qu'il n’a duré, que je ne pourrais pas avoir plus d’enfants que ceux que j'ai maintenant, et que la relation dans laquelle je suis en ce moment est déjà entièrement définie en termes de temps, etc.

Et comme il m’est donné l'occasion de «gagner du temps» en choisissant l'Esprit Saint comme enseignant, cela voudrait dire seulement qu’il m’est permis d’esquiver certaines parties de l'histoire. Est-ce bien cela ?

 

Mais le cours semble également nous inciter à ne pas échanger une relation non sainte pour une autre du même type avec quelqu'un d'autre afin de trouver le bonheur en dehors de nous. Il nous invite plutôt à faire de notre relation actuelle, une relation sainte. Cela semble indiquer que nous avons des choix pour ce qui est de notre histoire, des gens avec qui nous sommes réunis, etc. Alors il pourrait y avoir plusieurs versions possibles de ma vie. Quelqu’un pourrait avoir deux ou mêmes plusieurs mariages avec différents conjoints tandis qu’un autre pourrait rester dans le même mariage pendant de nombreuses années. Mais Jésus dit que rien n'est laissé au hasard et que chaque réunion est prévue. Ou serait-ce que la forme ne compte pas tout simplement, et que je ne fais que voir des ombres, projetant mes propres images sur elles ? Mais alors pourquoi est-ce que le script de ma vie, s'il est déjà établi, semble avoir un tel effet significatif sur la vie d'autres personnes autour de moi ?

 

Jésus dit également que ce que nous voyons n’est que le jugement que nous avons d'abord posé sur nous-mêmes, et qu’en dehors de cela, il n’y a pas de monde. Est-ce que cela veut dire par exemple, que s’il y a une guerre entre les États-Unis et l'Irak, je pourrais avoir fait quelque chose pour l'arrêter ? Est-ce que déjà arrivé et corrigé, de sorte que si je suis en train de voir la guerre au lieu de la paix, cela veut dire que mon esprit a toujours besoin d’être corrigé parce que je choisis encore le mauvais enseignant ? Ou pourrais-je n'avoir rien fait pour éviter la guerre et avoir choisi seulement avec lequel des enseignants regarder les événements. Et ne verrai-je que l’innocence des deux côtés si je choisis l'Esprit Saint ?

 

Réponse :

Pour répondre complètement à toutes les questions et les problèmes que vous avez soulevés, cela prendrait un livre (il y a ce livre, A Vast Illusion:Time According to A Course in Miracles by Kenneth Wapnick, où vous pouvez trouver utile d'approfondir certains points que nous allons aborder brièvement ici).

 

Le cours dit que notre seul choix réel se situe entre l'ego et le Saint-Esprit, l'accent étant mis sur "réel". Mais dans le rêve, il existe un nombre presque infini - - non pas infini, seulement presque infini, puisque l'ego ne peut rien faire qui soit infini ou éternel (T.4.I.11:7) - - donc il y a un certain nombre d'alternatives que nous pouvons choisir au niveau de la forme.  Mais leur contenu sous-jacent est toujours le même; péché, culpabilité et peur. Et donc le cours souligne qu'il n'y a aucun choix réel parmi les alternatives qui sont vraiment toutes les mêmes. Un choix utile ne peut être effectué qu’au niveau du contenu. Le seul véritable choix est donc entre la culpabilité et la peur de l'ego et le pardon et l'amour de l'Esprit Saint.

 

Donc oui, il y a plusieurs formes différentes ou plusieurs séquences d'événements que peut prendre notre vie en raison de nos choix apparents. Mais aussi longtemps que nous choisissons avec l'ego, croyant que le bonheur se trouve à l'extérieur de nous, rien ne va vraiment se transformer, bien que nos relations et les circonstances puissent changer de façon considérable.  En passant, réellement le cours ne nous encourage pas à rester physiquement dans une relation afin de la rendre sainte - - il ne conseille jamais au niveau des détails de ce genre, ou au niveau de la forme.

 

Lorsqu'il nous met en garde au sujet « vous débarrasser de votre frère » (T.17.V.7:2) il parle de la façon dont nous percevons notre frère dans notre esprit, incluant tous les fantasmes spéciaux que nous avons sur lui et qui ne sont plus remplis désormais.  Comme vous le faites remarquer, le cours dit aussi que le script est déjà écrit (Leçon158.4:3) et que tout ce qui se passe dans le temps s'est déjà produit. En conséquence, notre vie n’est rien de plus que de regarder se dérouler « le voyage d'où il est terminé, le regardant rétrospectivement, imaginant que nous le faisons une fois de plus ; examinant mentalement ce qui s’est déjà passé » (4: 5).

 

Et tandis que Jésus dit que rien n’arrive par hasard, il attribue clairement la responsabilité du choix à notre esprit, pour toutes les expériences de notre vie (T-21.II.3:1, 2, 3). Mais cela ne veut pas dire que tout est déjà prédéterminé dans notre vie, et que la séquence des événements est fixe. Nous choisissons toujours à partir d’un large éventail d’événements possibles qui ont tous déjà eu lieu, mais le séquençage unique et le grand nombre d'événements passés que nous allons choisir, combinés avec notre répression de toute mémoire de l'un d'entre eux, ajoutés à notre conviction que le temps lui-même est réel et linéaire, ne font qu’exacerber notre sentiment que ce que nous vivons est nouveau. Et tout ceci fait partie de la défense de l'ego pour nous induire en erreur, et croire que quelque chose de nouveau et de significatif se passe dans notre vie, renforçant l'espoir insensé que d’une façon ou d’une autre, cette fois-ci notre choix d'ego dans le monde de la forme donnera un meilleur résultat.

 

Pour comprendre l'effet apparent de nos vies les uns sur les autres, nous avons besoin de prendre du recul, de regarder à partir d’en dehors du rêve du monde, de retourner attentivement à notre esprit, là où tous les choix sont vraiment faits. Le nombre presque infini d'événements possibles dans le temps a été écrit en un instant par l'esprit (collectif) joint à l'ego, avant la projection fragmentée dans le monde d’individus séparés et de vies semblant se dérouler.  Comme l'explique Jésus, « Le temps n’a duré qu’un instant dans votre esprit, sans aucun effet sur l'éternité. Et donc tout le temps est passé... le minuscule tic de temps dans lequel la première erreur a été faite, et avec elle, toutes les autres à sa suite. » (T.26.3:3, 4, 5). Maintenant, mon rêve individuel se passe à part, et il ne peut pas vraiment être partagé avec quelqu'un d'autre.

 

Mais, puisque tous les esprits sont joints, toute décision d’interagir en tant que corps avec vous, ou celle que vous prenez d’interagir en tant que corps avec moi, doit toujours refléter un accord que nous avons scellé tous les deux ensemble, au niveau de l'esprit, en dehors du temps et de l'espace. C’est un accord de revivre dans le temps et dans l'espace, certains événements qui ont déjà eu lieu. Et cet accord doit rester profondément enfoui dans notre inconscient s’il veut être efficace pour la prise en charge du but de l'ego de la séparation et de la victimisation.

 

Jésus parle de cette décision que nous avons prise conjointement, surtout dans le contexte de notre accord de nous blesser mutuellement, comme étant « Le voeu secret que vous avez fait avec chaque frère que vous marcheriez séparément... ni vu ni connu dans la conscience... Une promesse faite à l'autre d’être blessé par lui et de l’attaquer en retour. …de façon à ce que [le corps] subisse une douleur. C'est l'effet évident de ce qui a été fait en secret, en accord avec le souhait inavoué de quelqu’un d’autre d'être séparé de vous, et que vous seriez en dehors de lui. À moins d’accepter que ce soit votre souhait à tous les deux, il ne peut avoir d’effet » (T.28.VI.4:3, 6, 7; 5: 1, 2, 3).

 

Cet accord secret entre nous, qui semble nous affecter l’un l'autre, doit avoir eu lieu, sinon nous serions victimes des décisions des autres. Mais tandis que cet accord conjoint au sujet de la forme est vrai à un niveau métaphysique, à un niveau pratique, il est beaucoup plus utile de mettre l'accent sur le fait que dans le monde, comme concept de soi physique avec lequel je m’identifie, je suis incapable de contrôler ce que font les autres. Mais j'ai néanmoins toujours un choix sur comment je vais percevoir ce qui se passe dans ma vie. Je peux décider quel enseignant j'inviterai en moi, et si je vais laisser ma paix d'esprit ne dépendre que de mon propre choix - - comme l'Esprit Saint me l’enseignerait - - ou si je choisis de voir d'autres comme ayant le pouvoir d’emporter ma paix d'esprit - - acceptant l'enseignement de l’ego que je peux être victime et donc que je ne suis pas responsable de la façon dont je me sens.

 

Quant à savoir si oui ou non un esprit guéri voit la guerre et détient un choix quelconque à ce sujet, il est évident que Jésus reconnaît les conflits de notre ego. Il consacre d’ailleurs une grande partie du cours à nous indiquer les dynamiques insanes de l'ego, et cela ne veut pas dire que son esprit n'est pas guéri. Ce qui importe, c'est qu'il ne nous juge pas quand il soulève pour nous le voile sur les machinations de notre ego. Il voit tout comme une extension de l'amour ou comme un appel à l’amour (T.12.I.3:1, 2, 3, 4).

 

Lorsque nous joindrons Jésus dans notre esprit, nous verrons tout conflit dans le monde, que ce soit au niveau individuel ou au niveau international, dans cette même perspective. Nous ne nierons pas quoi que ce soit que voient nos yeux, mais notre interprétation sera différente de l'interprétation du monde. Dans le contexte de la maladie, le cours observe que « Les yeux du corps continuent à voir les différences. Mais l'esprit qui s’est laissé lui-même guérir, ne les reconnait plus comme réelles. Il y aura ceux qui semblent « plus malades » que les autres, et les yeux du corps rapporteront, comme avant, que leur apparence s’est modifiée. Mais l'esprit guéri les mettra toutes dans une seule catégorie, elles sont irréelles.» (M-8.6:1-4).

 

Et cette perception guérie ne peut survenir qu'après que notre esprit ait lâché prise de sa croyance dans la valeur des conflits et de la guerre comme moyens pour projeter la culpabilité de séparation en dehors de notre propre esprit.  Nous pouvons avoir accepté de participer à un rêve collectif où une guerre externe se déroule, en vue de renforcer la perception de l'ego d’un monde de victimes et d’agresseurs. Mais nous pouvons à tout moment demander de l'aide, tout d'abord en reconnaissant l’objectif de guerre de l'ego pour ce qu’il est, et ensuite en décidant que nous ne souhaitons plus renforcer cette folie dans notre propre esprit. Et avant de pouvoir voir l’innocence sur tous les côtés du conflit, nous pourrions tout d'abord voir la folie sur tous les côtés, et reconnaître que c'est la même insanité que nous partageons avec tout le monde, lorsque nous sommes identifiés à l'ego.

 

Source : www.facimoutreach.org/qa/indextoquestions.htm

Traduction par Hélène CARON :http://www.uncoursenmiraclesurtext.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène Caron 06/06/2010 02:34



Hélène Caron, un seul r. Merci cher Alain...toiujours pas un péché.... mais une erreur...



o 06/06/2010 16:27



Oui, mais les erreurs répétées ne constituent-elle pas un péché ? , l'R de rien ?


vite, 2 avés et 3 paters pour moi, et encoré désolé chère Hélene...