Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 09:46

Je suis surtout chargé d’un message : vous êtes à l'origine du monde que vous connaissez. Vous avez peut-être reçu le don le plus terrifiant qui soit : la capacité de projeter Extérieurement vos pensées et de leur donner une forme physique. Ce don implique une responsabilité    alors que nombre d’entre vous sont tentés  de se féliciter des succès remportés et de rejeter leurs échecs sur Dieu, le destin ou la société.

 

Le genre humain a également tendance à projeter sa propre culpabilité et ces erreurs sur une image  de Dieu le Père qui semble alourdie par tant de plaintes. Le fait est là ; chacun d’entre vous crée sa propre réalité physique. Vous engendrez les splendeurs et les terreurs de votre existence terrestre. Vous refuserez d’assumer cette responsabilité tant que vous ne prendrez pas conscience que vous en êtes les créateurs.

 

Vous ne pouvez pas non plus accuser le diable d’être l’auteur de ces malheurs terrestres. Vous êtes suffisamment subtils pour vous rendre compte que le diable est une projection de votre psyché, mais vous n’avez pas assez progressé en sagesse pour apprendre à utiliser votre créativité d’une manière constructive. Nombre de mes lecteurs sont familiarisés avec la notion de « limites physiques ». En tant qu'espèce, vous avez développé un « ego limité », maintenu dans un état de rigidité spirituelle, les parties intuitives du « Soi » étant niées ou déformées au point d’en être méconnaissables.

…/…

Votre corps physique est créé par vous à chaque instant. Il est le résultat et l’aboutissement de votre vie intérieure. Les processus chimiques et électromagnétiques varient en fonction de l’allure toujours changeante de votre pensée. Ayant depuis longtemps reconnu la dépendance de la matière à l’égard de la conscience, nous avons été capables de modifier nos formes de telle sorte qu’elles adhèrent plus fidèlement à chaque nuance de notre expérience intérieure.

…/…

Les sens que nous utilisons créent, de manière très réelle, l’environnement que nous percevons. Vos sens sont liés à la perception d’une réalité tridimensionnelle, Pourtant, la conscience est équipée de récepteurs internes. Ils sont inhérente à toute conscience, quel que soit son développement. Ces récepteurs sont totalement distincts de ceux qui pourraient être mis en œuvre quand une conscience donnée adopte une forme, celle du corps physique par exemple, dans le but d’agir dans un système particulier.

…/…

Vous pourriez voir une lueur phosphorescente, l'aura de la « structure » électromagnétique qui caractérise les molécules elles-mêmes. Vous pourriez, si vous le souhaitiez, condenser votre conscience jusqu'à ce qu’elle soit en mesure de voyager à travers une seule molécule, et au sein de la molécule elle-même, contempler l’univers de la pièce et la gigantesque galaxie où les formes en mouvement, semblables à des étoiles, sont en état d’interaction. Toutes ces possibilités représentent une réalité valable. La vôtre ne l’est pas plus, mais c’est la seule que vous percevez.

 

En utilisant les sens internes, nous devenons des créateurs conscients, des cocréateurs. Mais vous êtes des cocréateurs inconscients, que vous le sachiez ou non. Si votre environnement vous semble non structuré, c’est seulement parce que vous ne comprenez, pas la vraie nature de l’ordre qui n’a  rien à voir avec une forme permanente, laquelle n’apparaît telle qu’en fonction de votre point de vue.

…/…

Création et perception sont beaucoup plus intimement mêlées que ne le pensent vos savants. Il est tout à fait vrai que vos sens créent la réalité qu'ils perçoivent. Un arbre est très déférent d’un microbe, d’un oiseau, d’un insecte ou d’un homme qui se tient à côté de lui. Je ne dis pas seulement que l’arbre apparaît comme différent. Il est différent. Vous percevez sa réalité par l’intermédiaire de sens hautement spécialisés ; ce qui ne signifie pas que cette même réalité existe sous une forme moins essentielle lorsqu’elle est perçue par le microbe, l’insecte ou l’oiseau.

 

Vous ne pouvez appréhender la réalité dans toute sa valeur que dans un contexte différent du vôtre. Ceci s’applique à tout ce qui appartient au système physique tel que vous le connaissez. Ce n’est pas que cette réalité physique soit fausse, c'est que la représentation que vous vous en faites n’est qu’une des innombrables manières de percevoir les aspects variés que prend la conscience. Les sens vous contraignent à traduire l’expérience en structures physiques.

 

Les sens internes élargissent votre niveau de perception, vous permettent d’interpréter l’expérience d’une manière beaucoup plus libre, de créer de nouvelles formes et de nouvelles voies grâce auxquelles la conscience - la vôtre ou celle de n'importe qui - peut se connaître.

 

La conscience est, entre autres choses, un exercice spontané de créativité. Dans un contexte à trois dimensions, vous apprenez les moyens grâce auxquels votre existence psychique et émotionnelle est en mesure de créer la diversité des formes physiques. Vous agissez à l’intérieur de votre environnement psychique et ces manipulations s’inscrivent automatiquement dans le moule physique. Notre environnement témoigne d’une créativité différente de la vôtre.

 

Vous percevez votre milieu physique en fonction de votre structure psychologique. Si votre sens de la continuité résultait de processus associatifs plutôt que de l'habitude d’un Soi se déplaçant dans le temps, vous feriez l'expérience d’une réalité physique tota1ement différente. Les objets du passé et du présent pourraient être perçus simultanément, leur présence étant légitimée grâce aux relations associatives. Imaginons, par exemple, que votre père ait eu huit sièges favoris pendant son existence.

 

Si vos mécanismes perceptifs étaient principalement édifiés sur l’association intuitive plutôt que sur la continuité du temps, vous pourriez percevoir tous ces sièges à la fois, ou bien, en en voyant un, vous connaîtriez l’existence de tous les autres. Ainsi le milieu ne constitue pas en lui-même une chose distincte, mais il est l’aboutissement de modèles de perception, et ceux-ci sont déterminés par la structure psychologique.

 

Extrait de  « L’Enseignement de Seth » par Jane Roberts

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christalain - dans ARTICLES DIVERS
commenter cet article

commentaires