Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:04

cayceCe texte sur le célèbre médium Edgar Cayce figurait sur la version originale d'Un cours en miracles. Il a été enlevé dans le "livre bleu" (version officielle).


22 novembre 1965-2

 

Les chrétiens reconnaissent généralement, mais pas de façon universelle, la contradiction qu'implique le concept de voir quelqu'un victime des autres. Mais ils sont moins habiles pour ce qui est de voir leur propre incapacité à se reconnaître eux-mêmes victimes.

 

Bien que paraissant une erreur plutôt bénigne du point de vue de la société, elle est néanmoins dangereuse de façon inhérente parce qu'une fois qu'une défense à double tranchant est utilisée, sa direction ne peut plus être contrôlée.

 

Bill a observé récemment les nombreuses idées condensées ici en relativement peu de pages. C'est parce que nous n'avons pas été forcés de dissiper sans cesse les mal créations. Il y a des notes qui ne sont pas encore transcrites, et qui sont consacrées à ce sujet. Ces notes ne font que souligner l'énorme gaspillage de temps impliqué.

 

Les notes de Cayce aussi auraient pu être raccourcies de beaucoup. Leur longueur excessive est due à deux facteurs. Le premier implique une erreur fondamentale que commettait Cayce lui-même et qui exigeait constamment d'être défaite. La seconde est reliée davantage à l'attitude de ses disciples. Ils ne veulent pas omettre quoique ce soit qu'il ait dit. C'est assez respectueux envers lui mais pas très judicieux. Je serais un bien meilleur éditeur s'ils me permettaient de tenir cette position dans leur staff.

 

Il est évident que Cayce lui-même n'était pas capable de transcender les mal perceptions du besoin de sacrifice, sinon il ne se serait pas porté volontaire pour se sacrifier lui-même.

 

Quiconque est incapable de laisser les demandes des autres sans réponse n'a pas entièrement transcendé l'égo. Je n'ai jamais « donné de moi-même » de cette façon inappropriée et je n'aurais jamais non plus encouragé Cayce à le faire.

 

Cayce n'arrivait pas à voir la rédemption comme manquant totalement de sacrifice à tous les niveaux. Il était évident pour lui que l'esprit ne peut pas être limité. Il était également apparent pour lui que l'âme n'est tout simplement pas affectée par une telle idée. Cela ne lui laissait que le corps dans lequel investir sa mal perception.

 

C'est aussi la raison pourquoi il a utilisé son propre esprit aux dépens de son corps. Parce que Cayce était un auditeur un peu irrégulier, il était contraint de corriger ses propres erreurs dans de très larges mesures et pas toujours de façon adéquate.

 

Observez comment il ouvrait la session; il commençait avec les mots:  « Oui, nous avons le corps ». Il faut noter que dans toutes ses lectures une large section est en fait consacrée au corps, même s'il concluait habituellement avec la mise en garde que le corps ne peut pas être guéri par lui-même. Il aurait économisé une quantité énorme de mots s'il avait toujours commencé avec ces mots-là.

 

Cayce et sa dévotion pour moi ne sont en aucune façon sous-estimés. Qu'il suffise de réaliser qu'il a travaillé sous un très grand stress, ce qui est toujours un signe que quelque chose va de travers.

Une des difficultés inhérentes aux états de transe est qu'il est très difficile de surmonter la division que la transe elle-même a induite, et passer à travers ce que le médium a fait pendant son état de transe. Toute l'approche de Cayce l'a mis dans une véritable double contrainte de laquelle il ne s'est pas remis.

 

Quand il parlait d'un rêve dans lequel il voyait sa propre réincarnation immanente il était parfaitement précis. Il s'était suffisamment accordé à la communication réelle pour qu'il lui soit facile de corriger ses erreurs et pour le libérer afin de communiquer sans tension.

 

Il faut noter aussi que tout au long des notes prises, il s'est engagé fréquemment dans une illusion que nous avons déjà notée en détail à savoir, la tendance à doter le physique de propriétés non physiques.

 

Cayce souffrait grandement de cette erreur-là, mais il ne faisait pas l'une ou l'autre des trois autres erreurs. Cependant vous vous rappelez que c'est celle-ci qui est particulièrement vulnérable aux associations magiques. La précision de Cayce était si grande que même quand il faisait cette erreur, il était capable de l'appliquer de façon constructive. Mais il ne s'ensuit pas pour autant que ce fût une approche authentiquement constructive.

 

Il devrait aussi être noté que quand Cayce tentait de « voir » le corps dans sa propre perspective, il voyait des auras perceptibles tout autour du corps. C'est un curieux compromis dans lequel des attributs non physiques du Soi sont approchés comme s'ils pouvaient être vus avec l'oeil physique.

 

L'analphabétisme de Cayce n'a jamais entravé son chemin. C'est parce que l'analphabétisme n'implique pas nécessairement quelque manque d'amour et il est certain qu'il ne le faisait pas dans le cas de Cayce. Il n'avait par conséquent, aucune difficulté à surmonter cette limitation apparente.

 

Son entrave était plutôt un sentiment profond d'indignité personnelle, lequel de façon assez caractéristique était parfois surcompensé par ce qui pourrait être appelé une forme chrétienne de grandiosité.

 

Cayce était essentiellement peu charitable envers lui-même. Cela le rendait très désordonné dans ses propres miracles. Mais parce qu'il était soucieux d'aider les autres de façon authentique, ça le laissait dans une position hautement vulnérable.

 

Son fils commente à la fois la nature plutôt désordonnée du ménage de Cayce et la nature plutôt inégale de l'humeur de Cayce. Ces deux observations sont vraies et démontrent clairement le fait que Cayce n'appliquait pas la paix de Dieu pour lui-même.

 

Quand cela se produit, particulièrement chez un homme dont les canaux de communication sont ouverts, il lui est virtuellement impossible d'échapper à rechercher des solutions externes.

 

Cayce était un homme foncièrement religieux qui aurait dû être capable d'échapper à la peur à travers la religion. Étant incapable d'appliquer sur lui les principes de sa religion, il a été forcé d'accepter certaines croyances magiques étrangères à sa chrétienté.

 

C'est pourquoi il était si différent quand il était endormi. Il allait parfois jusqu'à désavouer ce qu'il avait dit dans cet état. Le manque d'intégration qu'implique cet état divisé est clairement démontré dans certains détours totalement impertinents comme le concept des effets des cailloux sur le mental, et quelques curieuses tentatives symboliques d'intégrer les églises avec les glandes.

(Ce n'est pas plus bizarre que certaines de vos propres confusions)

 

L'esprit de Cayce était emprisonné dans une certaine mesure par une erreur contre laquelle vous avez été vous-même prévenus plusieurs fois. Il regardait vers le passé pour une explication du présent et il n'a jamais réussi à séparer le passé du présent.

 

Quand il disait que « l'esprit est constructeur » il ne réalisait pas que c'est seulement ce qui se construit maintenant qui crée réellement le futur. Le passé en lui-même n'a pas la capacité de le faire. Chaque fois que nous bougeons d'un instant au suivant, le précédent n'existe plus.

 

En considérant le corps comme le centre d'attention pour la guérison, Cayce exprimait son propre échec à accepter la guérison comme étant déjà accomplie. Il n'a pas échoué à reconnaître la valeur de la rédemption pour les autres, mais il a échoué à accepter le mérite correcteur de la rédemption pour lui-même.

 

Comme nous l'avons souvent souligné, l'homme ne peut pas contrôler ses propres erreurs. Les ayant lui-même créées, il ne peut que croire en elles.

 

A cause de son échec à accepter sa propre libération parfaite du passé, Cayce ne pouvait pas non plus percevoir réellement les autres comme étant libres non. C'est pourquoi je n'ai pas entièrement approuvé les documents de Cayce pour une large distribution.

 

Je soutiens de bon coeur les efforts de ARE (Association for Research and Enlightment) pour rendre immortelles les contributions très singulières de Cayce. Mais il serait malavisé de les propager avant qu'elles n'aient été purgées de leurs erreurs essentielles.

 

C'est pourquoi il y a beaucoup de replis inexpliqués dans les notes. C'est aussi une des raisons pour laquelle le matériel de Cayce, une étape majeure dans l'accélération du temps, doit être correctement compris avant d'être validé de façon significative.

 

Le fils de Cayce a été sage de traiter avec la fiabilité, laquelle dans le cas de Cayce est très élevée. Il y a une façon de valider le matériel et Hugh Lynn est parfaitement conscient que ce doit être fait éventuellement. Il est aussi conscient du fait qu'il est incapable de le faire. Dans l'état actuel du matériel, il ne serait pas bien avisé de le tenter, il y a trop qui est non valide. Quand le temps viendra où ceci pourra être corrigé vraiment en toute sécurité, je vous assure que ce sera fait.


Dans un tribut à Edgar Cayce, je vous rappelle qu'aucun effort n'est gaspillé et que l'effort de Cayce a été colossal. Ce serait très ingrat de ma part si je permettais à son travail de produire une génération de docteurs apprenti-sorciers. Je suis désolé que Cayce n'ait pas pu se débarrasser d'une légère tendance dans cette direction mais heureusement, j'ai une appréciation de lui plus complète qu'il ne l'avait lui-même.

 

Je répète ici une injonction Biblique qui est de moi et qui a déjà mentionnée quelque part et qui dit que même si mes adeptes mangeaient quelque chose de poison, cela ne les blesserait pas. Cayce ne pouvait pas le croire parce qu'il ne pouvait pas voir que comme Fils de Dieu, il était invulnérable.

  

Source :http://www.uncoursenmiraclesurtext.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires