Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 17:50

" Le concept de soi que l'on a fait ne peut pas être désappris, sauf par des leçons visant à enseigner que l’on est quelque chose d'autre. Car autrement, il nous serait demandé d'échanger ce que l’on croit être maintenant contre une perte totale de soi, et une plus grande terreur surgirait en nous. "  (L'Esprit d'un Cours en miracles).

 

Avec le changement d’année semble se terminer une période particulièrement éprouvante.  Jamais je n’avais connu pareil résistance de l’ego avec des tensions mentales aiguës, des insomnies, des troubles corporels et des difficultés relationnelles accrues. Encore une fois, la pensée du Cours m’a aidé à traverser cette épreuve car je savais que cette résistance était le signe évident que l’ego paniquait. Et si l’ego panique et résiste, c’est que la lumière de l’Esprit le dissout un peu plus. Voilà la consolation, une grosse pelure de l’oignon « égotique » est tombée. Cette  période n'est pas sans me rappeler la "Nuit sombre de l'âme" décrite par Ken Wapnick. (voir aussi l'article ci-dessous: "Assumer le coté sombre de l'ego". Alors que la paix semble revenir au moins pour un temps, les messages de l’Esprit Saint semblent eux-aussi réapparaître.

 

Je ne cesserais jamais d’être émerveillé par l’ingéniosité de l’Esprit à communiquer certains messages, surtout lorsqu’ils se présentent comme des réponses aux questions que l’on se pose. Pour compléter un adage connu, je dirai : « Plus tu demanderas avec intensité et sincérité, plus tu recevras avec clarté et rapidité ». Ainsi, lors d’une froide soirée de début janvier, je relisais des écrits de Ken Wapnick, assis sur mon canapé. En même temps, je me demandais une fois de plus pourquoi « l’éveil » était si long, pourquoi je devais franchir les paliers un à un, pourquoi je ne pouvais pas en finir plus vite avec ce monde de l’illusion. Puis, une irrépressible somnolence me poussa à m’allonger et je ne tardai pas à m’endormir.

 

Mais bien vite je fus réveillé en sursaut et effrayé car un objet m’était tombé  sur la tête. L’objet en question, c’était le livre de Ken Wapnick qui avait glissé du haut de mon canapé !  Quel beau symbole qui me disait à nouveau (puisque j’avais du mal à l’entendre) : « On ne peut pas réveiller subitement un dormeur de son rêve sans l’effrayer davantage encore ». Pour couronner le tout, alors que j’ouvrais un fichier word pour raconter cette anecdote, je m’aperçus que celui-ci  n’était pas vide mais qu’il contenait quelques lignes que j’avais oublié d’effacer précédemment. Il y avait là une citation en forme de complément parfait à la première réponse de l’Esprit, tout en la nuançant :

 

« Reconnais que le processus d’éveil est le fait de l’ego. Permets-moi de te redire cela une fois de plus car c’est très important. Le processus d’éveil est un concept de l’ego. Tu es Eveillé ! Tu es déjà complet. Tu ne le vois pas. Aussi te semble-t-il qu’il y a un processus qui te permet de maîtriser les choses, et c’est là le jeu de ton ego. Il n’y a rien à maîtriser…il n’y a qu’à laisser disparaître une illusion.  Sois simplement en paix. Ce n’est jamais ce que tu fais qui importe pour ton éveil. C’est le ressenti qui accompagne ce que tu fais qui importe. »

Dialogue sur l’éveil.

 

Evidemment,  la progressivité dans l’extraction de notre rêve va à l’encontre de la nouvelle dualité bien pensante pour qui nous sommes déjà tous éveillés et pour qui il n’y a rien à faire sinon philosopher sur notre théorique et virtuelle béatitude. Un simple point de vue, donc ni vrai ni faux, juste un raccourci sémantique suspect chuchoté par l’habile ego à nos oreilles impatientes et nos corps las. Nous sommes certes éveillés dans notre essence, comme le rappelle la citation ci-dessus, mais pas de notre point de vue plus ou moins endormi, d’ailleurs elle précise bien « Tu es éveillé mais tu ne le vois pas ». Pour établir une analogie, je dirais qu’il est nécessaire de connaître le rêve lucide avant de quitter définitivement le rêve ordinaire. N’est-ce pas Edgar Poe qui écrivait : « Nous sommes près de nous réveiller quand nous rêvons que nous rêvons »  ou encore « Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis ».

 

Le choix d’accélérer cet éveil définitif vers le soleil éternel nous appartient à chaque instant et chaque acte de bonne volonté engendre une répercussion immédiate. Comment alors ne pas croire aux miracles au sens du Cours ? Comment ne pas être en gratitude envers le Saint guide qui trouve tous les moyens possibles pour répondre à nos appels. Certes, Il est encore difficile d’accepter que l’aide ne peut être reçue que dans le calme de l’Esprit. Car c’est précisément dans la tempête que l’on a le plus besoin d’être aidé, et c’est justement dans la tempête que l’on oublie de demander de l’aide. Et même lorsque l’on s’en souvient, après plusieurs années de pratique, notre demande reste encore maladroite car elle est faite dans la précipitation, l’agitation mentale.

 

Alors, on ne peut que comprendre un peu plus l’importance cruciale de rechercher la paix avant toute chose. Il est inutile de chercher des réponses, des solutions au milieu d’un champ de bataille, on ne peut pas les entendre sous le vacarme des bombes. Il faut rechercher un refuge à travers le repos, le recentrage, l’isolation temporaire du monde si nécessaire. On peut demander ensuite la paix de l’Esprit, et après seulement, des réponses à nos questions dans un climat mental apaisé et serein. Finalement, tout cela est logique puisque les énergies semblables s’attirent. Avant de rechercher  la voix de l’Esprit, enlevons les obstacles à la paix qui est le « porte-voix » du Saint-Esprit.

 

Christalain – Janvier 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires