Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 11:34

Extrait d'un atelier donné par Dr Kenneth Wapnick Ph.D.

     

Introduction : les Niveaux de confusion.

 

C’est aussi le titre d’une section du chapitre 18. C’est un terme qui a été bien mal compris comme bien d’autres dans le Cours, même par ceux qui travaillent avec lui depuis de nombreuses années; ils confondent les niveaux, tout comme pour la maladie qu’ils pensent devoir être traitée au niveau du corps plutôt qu’à celui de l’esprit, le seul endroit où tout se passe. On peut aussi parler de cause à effet, la cause se trouvant dans l’esprit et l’effet, qui est tout ce qui se trouve à l’extérieur, dans le corps ou le monde.

 

Toutes les formes de religions font cette erreur de croire que tout se passe ici. C’est la même chose en ce qui regarde le rêve heureux; le rêve du monde est la projection de celui qui en premier s’est produit dans l’esprit.

 

Quand le Cours parle de rêves, il parle de rêves à ces deux niveaux; le rêve du corps et celui du monde qui sont le reflet de celui dans l’esprit, qui est le seul à s’y trouver.

 

Le rêve heureux n’a rien à voir avec ce qui se passe dans ce monde et ne signifie pas que notre vie va s’améliorer ni empirer. Ce n’est pas un changement dans nos vies ici, mais dans l’esprit. Ce qui devient difficile, c’est que nous croyons avoir un corps dont nous devons prendre soin et avec lequel nous nous identifions. C’est donc presque inconcevable pour nous que la guérison puisse être autre chose que pour le corps. Le but de ce Cours est donc de diriger notre attention du corps vers l’esprit, ce que nous ne croyons pas être, afin de pouvoir guérir le problème au bon endroit.

 

Le rêve heureux est celui où nous changeons notre pensée, notre enseignant et n’a rien à voir en ce qui a trait à l’amélioration de la planète ou avec ce qui se passe dans nos vies ici, ce n’est qu’un état d’esprit, une attitude. La grande tâche pour Jésus dans son Cours est de nous démontrer où se situe le problème afin qu’il puisse nous aider à le corriger. Alors l'ego qui est loin d’être fou, sait que s’il déplace le problème loin de l’esprit vers le monde, il ne pourra pas être résolu car nous chercherons à le corriger où il ne peut l’être et ainsi l'ego continuera à être en affaires en nous faisant oublier posséder un esprit. Le problème en la croyance d’une existence individuelle ne sera donc jamais défait.

 

C’est la raison pour laquelle toutes les spiritualités amènent Jésus et le Saint-Esprit dans le monde pour les voir résoudre les problèmes qui sont ici. Le pardon est interprété comme se passant ici entre deux corps, car la source du non-pardon se trouve dans l’esprit. Avant de choisir le rêve heureux, nous devons donc en premier savoir pourquoi nous le choisissons. Nous croyons que le Cours corrigera tout ce qui va mal dans notre vie, mais ce n’est pas son but qui est plutôt la correction du mauvais choix pour la culpabilité. Elle est la source de notre misère et se trouve dans notre esprit  ainsi que la guérison, le pardon, Jésus, le Saint-Esprit et c’est l’endroit où le miracle nous emmène. Nous pourrons alors changer du rêve malheureux au rêve heureux, qui est un changement de perception et d’enseignant.

 

La pensée de séparation donna naissance au premier rêve malheureux de souffrance, de perte qui se termine par la mort. C’est le rêve de la trinité non sainte de séparation, culpabilité et peur. Dieu va venir chercher ce que je Lui ai pris. C’est ce qui engendre la terreur dans notre esprit ainsi que celle de notre dissolution dans le néant à la suite de la chose terrible que nous avons faite et de ce que nous sommes devenus. Il ne se trouve rien en ce monde de comparable à cette crainte qui a surgi lors de ce premier rêve où je crois avoir détruit l’Amour pour vouloir posséder plus, d’avoir substitué le Christ pour ce petit moi.

 

C’est alors que l’idée d’un deuxième rêve naquit dans ce champ de bataille qu’était devenu l’esprit. L'ego nous dit que Dieu ne pourra pas nous trouver. L’idée de séparation se fragmente donc en milliers de particules de toutes formes diverses, animées ou non, petites ou grosses. C’est la naissance du « Big Bang » et nous oublions complètement d’où nous venons car l'ego a mis un voile d’amnésie sur le tout et nous nous croyons maintenant un corps gouverné par un cerveau. C’est le rêve du monde et celui-ci n’est pas secret, mais ayant oublié son origine, nous ignorons qu’il est un rêve que nous faisons tout comme ceux que nous avons durant le sommeil la nuit. Nous ignorons aussi qu’il fait partie d’un rêve colossal dont chaque fragment s’approprie pour lui-même. Le Cours nous enseigne que le but de tout est ce qui compte, donc le but du rêve du monde est de garder caché le rêve secret dans l’esprit. Puisque le Cours soutient que les idées ne quittent pas leur source, le monde fait donc partie du rêve dans l’esprit. Voilà pourquoi Jésus nous dit qu’il n’y a pas de monde, qu’il est terminé depuis bien longtemps, car il se trouve toujours dans l’esprit qui l’a rêvé.

 

Toutes les sciences ont essayé de comprendre le monde et n’ont jamais pu y arriver car ayant oublié l’esprit, ils cherchaient leurs réponses dans le monde qui n’est qu’une projection de l’esprit. Mais aussi longtemps que nous croirons que le rêve extérieur est réel et le seul en ville, et parce que tout le monde souffre ici, nous croirons que le seul objectif de ce Cours est de nous rendre plus heureux ici, de nous pardonner ici, de nous sauver ici, car nous pensons qu’il s’adresse à des corps. Le Cours dit bien que nous ne pouvons même pas penser à Dieu sans le voir dans un corps. Nous croyons actuellement que Jésus nous parle à nous, comme corps et personnalité dans l’intention d’améliorer notre rêve extérieur

 

Ce n’est pas seulement le rêve secret qui est le problème, mais le rêveur de ce rêve, le personnage que je crois être et non le décideur dans l’esprit et c’est à lui que Jésus s’adresse quand il dit que nous sommes le rêveur du rêve. Si ce livre est une illusion et que vous l’êtes, alors, qui est-ce qui lit quoi? Quand un thérapeute demande à son client de lui parler de son rêve, il ne lui demande pas de demander aux personnages de son rêve ce qu’ils devraient lui dire de faire, mais au rêveur et c’est ce que Jésus fait quand il nous demande la raison d’avoir choisi le rêve et le but qu’il sert, pourquoi avons-nous choisi les formes du rêve? Il n’est pas intéressé de savoir pourquoi nous ne sommes pas heureux, pourquoi nous ne pouvons pas garder de relations personnelles ou de travail, pourquoi les gens nous fuient et ne nous aiment pas, pourquoi notre corps nous laisse tomber; il est intéressé de savoir la signification que tout ceci porte pour nous. Tout symbolise soit la séparation de l'ego ou la Correction du Saint-Esprit. C’est tout!

 

Dans un seul instant, un instant saint, vous venez de couper la thérapie de bien des années, sans avoir à comprendre tout ce qui se passe dans votre vie, car tout est semblable, tout est une tentative pour trouver Dieu dans l’erreur et donner raison à l'ego. Tout revient constamment à cela! La séparation est réelle, la victimisation aussi, l’unité est une erreur et nous ne sommes pas tous semblables ayant les mêmes intérêts.

 

Tout ici devient extrêmement compliqué, nos relations aux autres ainsi que le fonctionnement du corps; mais rien ne fonctionnera tant que nous ne retournerons pas au rêve secret simplement en utilisant les formes du rêve pour nous y ramener. Mais Jésus dit bien que nous ne pouvons pas passer des rêves de cauchemars au rêve heureux tout d’un trait car nous avons trop peur et que c’est un processus gentil et patient qu’il nous fait vivre dans son Cours. Il dit bien que nous pouvons utiliser la magie pour guérir en attendant de pouvoir le faire au niveau de la cause. C’est un compromis quand nous ne sommes pas encore prêt. Le Cours est aussi de la magie, mais de la magie blanche et non noire, car le livre est un symbole pour aller vers le Saint-Esprit dans notre esprit pour lui demander de l’aide, parce que tant que nous croyons être un corps et non un esprit, nous avons besoin d’« Un Cours en Miracles » et de Jésus car nous avons encore trop peur de la présence abstraite de l’Amour dans notre esprit. Le danger est de devenir trop dépendant de la forme et penser que le salut est « Un Cours en Miracles » ou Jésus. La valeur d’un bon enseignant est de ne plus être indispensable. Le Saint-Esprit n’est qu’un symbole de toi dans ton esprit juste.

 

Traduction libre par Stella Pilon – avril  2011

Merci à elle pour ce partage

Partager cet article

Repost 0

commentaires