Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 16:45

On ne peut pas comprendre un passage particulier du Cours sans une appréciation correcte de la totalité. C’est la même remarque que nous avons vu précédemment dans le paragraphe cité deux fois où, parlant de l’Unité du Christ, Jésus nous enseigne que « la Filialité en son Unité transcende la somme de ses parties. » (T-2.VII.6:3) Ultérieurement, dans le texte, il ajoute que le message de l’Expiation qu’il nous apporte, transcende dans sa totalité la somme de ses parties (T-4.III.1:6).

 

Donc, pour récapituler, un étudiant d’Un Cours en Miracles ne sera jamais vraiment capable de comprendre un quelconque passage sans comprendre d’abord la totalité, tout comme un thérapeute serait irresponsable d’essayer d’analyser le rêve d’une personne relativement inconnu (encore moins un quelconque comportement), sans apprécier d’abord où ce rêve particulier (ou comportement) s’intègre dans l’ensemble de la vie de la personne.

 

Malheureusement, toutefois, comme nous l’avons vu précédemment, beaucoup d’étudiants sont invariablement tentés de prendre une phrase ou un paragraphe hors de son contexte dans le Cours, et affirmer ensuite qu’Un Cours en Miracles veut dire ce que les mots disent, quand en réalité ils ont contredit le message même du Cours. Ceci ne serait pas différent, par exemple, que de prendre la célèbre ouverture en quatre notes de la Cinquième Symphonie de Beethoven et d’affirmer que les trois sol et le mi-bémol constituent la symphonie, plutôt que de comprendre l’incroyable développement de ce simple motif à travers les quatre mouvements qui constituent véritablement la symphonie.

 

Le génie de Beethoven ne reposait pas seulement dans ses mélodies ou dans ses thèmes, mais plutôt dans leur développement à travers la musique, lequel développement reflétait son propre développement intérieur en tant qu’artiste et personne. De la même façon, personne n’oserait juger Hamlet ou Macbeth au travers, respectivement, des scènes comiques du fossoyeur et du portier ivre, scènes ayant pour but de soulager la tension à mesure que les drames successifs les conduisent vers une fin tragique. Ça serait tout à fait une erreur de considérer ces scènes comme représentatives de la pièce.

 

Encore une fois, le point que je veux faire c’est de dire que retirer un passage musical ou une scène de l’oeuvre d’un génie, pour proclamer qu’il ou qu’elle représente la totalité de cette oeuvre, revient à prendre hors de leur contexte des passages d’Un Cours en Miracles et penser qu’ils reflètent pour nous le véritable message de Jésus. Les effets à court terme peuvent difficilement valoir la perte des bénéfices à long terme résultant de l’étude d’Un Cours en Miracles tel qu’il est. Au lieu de cela, les étudiants devraient toujours s’efforcer de comprendre les enseignements du Cours à la lumière de leur expérience personnelle grandissante consistant à laisser s’en aller la culpabilité à travers le pardon. Au fur et à mesure que moins de culpabilité demeurera pour déformer la perception, la lumière de la vérité d’Un Cours en Miracles brillera de plus en plus à travers elle, permettant à l’étudiant de comprendre les enseignements de Jésus avec davantage de clarté.

 

Ken WAPNICK

 

Source: "L'usage du langage dans le Cours" extrait du livre "Le message d'un Cours en miracles"

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires