Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 20:55
Le Christ est l’effet d’une cause qui est son Père : Dieu. Sans cause, il ne peut y avoir d’effet, et pourtant, sans effet, la cause ne peut pas être révélée. Ainsi, la cause est faite cause par ses effets, tout comme Dieu est un père par son fils. Les effets ne créent pas leur cause, mais en établissent la causalité. Cause et effet ne sont donc jamais séparés et les idées ne quittent pas leur source : c’est une idée maîtresse du Cours. Dieu a créé son fils qui demeure toujours en lui. Mais le fils n’a pas créé Dieu, et ne s’est pas créé lui-même.
 
Or, cette croyance erronée, comme nous le verrons plus loin, est à l’origine de l’ego et de ce monde. Dieu a créé son fils à partir de lui-même, mais toujours au-dedans de lui, dans le pur esprit. Le pur esprit unifié est le seul fils de Dieu également appelé Christ. Et en tant que Christ, nous sommes l’extension de Dieu au sein de sa parfaite unité, nous sommes l’extension de son amour, de sa joie, de sa paix et de sa beauté. Notre existence est issue de sa volonté que nous partageons et nous créons donc à son image. Elle n’a de sens qu’à travers notre relation continue et ininterrompue avec notre créateur, dans une communication sans fin et une parfaite communion.
 
Dieu et son Fils, le Christ, sont parfaitement UN et c’est précisément cette unité indifférenciée qui caractérise le Ciel. Il n’y a pas d’endroit où le Père finit et où son Fils commence, il n’y a aucune conscience séparée d’où l’Un pourrait s’observer par rapport à l’autre en termes de relation, au sens habituel du terme. Mais de notre point de vue duel, celui du Fils endormi dans le rêve de la séparation, nous sommes plus à l’aise d’envisager deux êtres séparés en relation intime l’un avec l’autre. En effet, nous ne pouvons pas réellement comprendre ce processus de co-création hors de l’espace et du temps, où le questionnement même n’existe pas.
 
Dans un état de pure non-dualité, il n’y a rien entre quoi le Christ puisse choisir puisqu’il partage la même volonté unifiée que celle de son Père. Il ne peut pas choisir, comme le suggère le système de pensée judéo-chrétien, une volonté et une réalité autre et ainsi « pêcher ». Dans son état naturel d’unité avec Dieu, le Christ ne connaît donc aucune difficulté et partage la paix, la plénitude absolue de son Père. Il est littéralement en état de grâce.
 
S’il est impossible de se séparer réellement de Dieu, il est par contre possible d’imaginer cette scission. C’est ce qui est arrivé lorsque le fils de Dieu a accordé son crédit à une « petite idée folle » (voir plus loin les chapitres 10 et 11 consacrés à la séparation). La confusion est alors entrée dans son esprit et il s’est vu comme un soi séparé de son Père (ce qui en réalité est impossible). Ce soi, auquel s’adresse Jésus, s’est lui-même fragmenté en d’innombrables identités (je, nous, ils…).
 
Dans le Cours, Jésus évoque le fils de Dieu tel qu’il est réellement au Ciel, complet et n’ayant besoin de rien, sinon partager sa complétude avec son Père. Mais dans la perspective du salut, il s’adresse au fils qui se croit séparé une fois qu’il s’est identifié à l’ego, à cette idée de séparation. C’est dans cet état qu’il a besoin d’aide pour se souvenir de sa vraie nature. En effet, le fils séparé de son Père ne sait plus qu’il est car il s’est identifié à un corps et semble alors exister dans le monde de la forme. Heureusement, dans son esprit est toujours présent le souvenir de sa véritable demeure et son lien avec elle : le St-Esprit.
 
L’un des buts les plus importants du Cours consiste à nous enseigner que nous ne sommes pas un soi séparé et confus, mais un Soi (avec une majuscule). Nous avons nié notre identité en attaquant notre créateur mais nous pouvons nous souvenir de la vérité : nous sommes toujours le Christ pour l’éternité dans la lumière de Dieu. C’est d’ailleurs ce qu’évoque la parabole du fils prodigue. Ce fils qui avait tenté sa chance mais avait semblé avoir tout perdu est revenu dans le royaume de son Père où il a été accueilli à bras ouvert.
 
Tous nos conflits, nos préoccupations et nos angoisses ne font que refléter le choix de notre esprit de nier encore et encore notre identité véritable. Dans notre rêve de séparation, il nous reste un choix : Celui de nous unir à la puissance créatrice de notre Père à travers le St-Esprit (voir chapitre sur l’esprit décideur) ou continuer d’écouter l’ego. L’acceptation de plus en plus entière de notre identité Christique dissoudra les croyances en notre identité séparée : Nous sommes encore le Fils de Dieu. Jésus, qui s’en est souvenu totalement, est notre guide dans ce chemin du retour.
 
Christalain - "L'Esprit d'un Cours en miracles" - chapitre 8

Partager cet article

Repost 0

commentaires