Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 11:03

Notre tâche n'est pas de chercher l'amour, qui est le Ciel, Dieu, la vérité, et l'Unité, mais de chercher et de trouver tous les obstacles que nous avons placés entre nous et l'amour, qui est le système de pensée de l'ego, et dans le cadre de ce passage particulier, c’est la relation particulière. Quand nous trouvons ce que nous avons placé entre nous et l'amour, nous le regardons sans jugement, puis il disparaît.

 

Donc, je veux voir ce que j'ai nié parce que c'est la vérité? C'est là que se trouve la résistance au Cours. Nous l’avons tous choisi comme notre chemin spirituel parce que nous le reconnaissons comme étant la vérité. Que nous comprenions la théorie du Cours ou pas, nous reconnaissons que la vérité s’y trouve, mais cela ne nous empêche pas de faire exactement le contraire de ce qu'il dit. Un des messages très clairs de ce Cours est de ne pas juger. Eh bien, cela ne nous empêche pas de le faire, non? Tout le Cours est à propos de défaire nos relations particulières. Cela ne nous empêche pas de continuer à nous y adonner, et en particulier à développer une relation spéciale avec le Cours lui-même. Le fait que nous faisons la chose même que ce Cours nous demande de ne pas faire, lequel nous pensons être la vérité et notre chemin spirituel, reflète notre résistance. Nous résistons au Cours parce que c'est notre voie de retour à la maison.

 

D'autre part, les gens pourraient être résistants au Cours pour des raisons qui viennent de leur pensée juste, parce que ce n'est pas leur voie. Même si une partie d'entre vous jure haut et bas que vous aimez ce Cours, qu’il est la réponse – il y a quelque chose en vous qui vous fait sentir que ce n'est pas pour vous. Comme vous le savez, le Cours dit que c'est seulement une voie parmi des milliers (M-1.4), ce qui est toujours une déclaration très impressionnante compte tenu de la nature absolue de tant d'autres religions. Le Cours dit qu’il n'est pas la seule forme de vérité. Donc, il peut ne pas être pour vous, mais vous continuez à y adhérer à cause de l'orgueil, parce que tous vos amis en sont des étudiants, ou parce que vous pensez devenir un échec et que Jésus sera en colère contre vous si vous l’échouez, etc., quand la vraie question est que vous êtes seulement en train de lui résister, et peut-être que vous devriez accepter ce fait. Le problème c’est que vous ignorez la raison qui vous motive.

 

Je me souviens de quelque chose qui m'est arrivé il y a de nombreuses années quand je travaillais encore avec l'hypothèse que j'allais devenir moine. C'était avant que je rencontre Gloria, et effectivement avant d’avoir vu le Cours. J'avais rencontré Helen et Bill, mais je n'avais pas encore vu le Cours. J'étais dans un monastère trappiste en Israël. Je pensais seulement y passer une semaine durant Noël, et j'ai fini par me sentir très à l'aise, comme à la maison. L'abbé voulait que je reste, et j'ai vraiment pensé pendant un moment que je le ferais.

 

J'ai demeuré là pendant trois mois, bien que je n’attendais pas y passer beaucoup de temps. C’était un monastère de langue française, et je n'étais pas très habile avec la langue, mais je parlais un peu le français. L'abbé, qui pouvait parler anglais, m'a dit : « Si vous voulez vraiment rester ici, vous devrez étudier le français », ce qui était évident. Je pouvais le lire mieux que je pouvais le parler, mais j’aurais à maîtriser la langue. Je devrais parler suffisamment le français pour converser avec lui et avec les moines pour leur demander de passer le sel, ou bien : « Qu'avez-vous fait aujourd'hui? » (Ce que nous n’étions même pas censés demander), mais je ne pouvais pas tenir une conversation plus sérieuse.

 

Alors, l'abbé m'a donné quelques livres français à étudier, et peut-être que je les ai ouverts une fois, mais n'ai pu les étudier. Actuellement, je suis un très bon élève, je suis intelligent, et je connaissais déjà le français, et je pensais être motivé pour maîtriser la langue afin de pouvoir demeurer au monastère. Après une ou deux semaines de la sorte, il m'est apparu que deux choses se passaient. Et c'est vraiment l'essentiel de la question. Soit que je résistais à demeurer au monastère, ou que je ne devais pas y demeurer, et c'est pourquoi je n'étudiais pas le français. Il m'a fallu un certain temps avant de comprendre que je n'étais pas en train d'étudier le français parce que je ne devais pas rester là. Je suis finalement parti, et une chose en amenant une autre, j'ai fini par revenir aux États-Unis. C'est à ce moment que j'ai vu le Cours pour la première fois.

 

Mais vous ne pouvez pas toujours le savoir, et aussi longtemps que c’est pratiquement possible, ne prenez pas de décision. Parfois, vous n'avez pas le choix. Les circonstances peuvent exiger que vous preniez une décision tout de suite, mais très souvent, vous n'avez pas à le faire. Vous pouvez retarder, et vous devriez essentiellement supposer que vous saurez la réponse lorsque vous connaîtrez la réponse. Et en ce qui concerne le Cours, si vous vous voyez y résister, encore et encore, vous devriez au moins envisager la possibilité qu’il ne soit peut-être pas pour vous. Ce n'est pas un péché. Ce n'est pas la seule façon d'aller au Ciel, et si vous pensez un seul instant que les étudiants d’Cours en miracles ont une façon plus rapide d’aller au Ciel que quiconque, vous ne connaissez pas beaucoup d’étudiants d’Un cours en miracles. Il est seulement un chemin parmi des milliers d’autres. Il n'y a donc pas de réponse facile.

 

Essentiellement, c'est la même question que : « Comment puis-je savoir si c'est mon ego ou le Saint-Esprit? » Comment le discerner? Il est plus utile de dire, « je ne le sais pas encore » que de se précipiter dans une réponse quand vous n'avez vraiment pas à le faire. Il est utile au moins de vous ouvrir à la possibilité que vous résistiez au Cours, quand vous continuez d’oublier la leçon du Livre d'exercices, quand vous tombez endormi à la lecture du texte, ou n’aimez pas le langage. Vous avez ces expériences soit parce que c’est votre voie de retour à la maison ou bien parce que ce n'est pas votre voie de retour, et vous devez être à l’écoute. Encore une fois, il n'y a rien de bien ou de mal, mais vous devez au moins être ouvert à la possibilité.

 

Ken WAPNICK.

 

Extrait de l'atelier : Une spiritualité pleine d'espoir

Traduit librement par Stella Pilon – décembre 2013

Merci à elle pour ce partage

Partager cet article

Repost 0

commentaires