Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 11:20

http://zonepublik.com/images/humour%20St%20Valentin%20homme%20caverne.JPGL'humanité est très fière de ses avancées technologiques et ses soi-disant progrès sociaux. Mais comme le dit le célèbre adage: "Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois". Certes, il est plus agréable de vivre au 21ème siècle qu'au moyen-âge, mais que de progrès restent à accomplir en tous domaines. Sur un plan psychologique, sans même parler de spiritualité, nous en sommes encore à l'âge de Pierre, voir de Paul ou de Jacques. Quelques individus brillants ont su percer certains mystères de la nature humaine mais ils sont quelques arbres d'espérance cachant la forêt en friche de l'inhumanité. Nous pouvons traverser le monde en quelques heures et envoyer des hommes sur la lune, mais nous sommes pour la plupart incapables de rester en paix plus de quelques heures, voir quelques minutes pour certains. Par dessus-tout, nous avons du mal à vivre durablement des relations heureuses et respectueuses, en particulier dans le domaine intime.

 

Plus généralement, entrer en relation authentique avec l'autre représente un défi encore bien souvent insurmontable. C'est logique, car nous ne parvenons pas préalablement à rester en communication anthentique, et donc en paix avec nous-même.  Comme nous l'avons rappelé maintes fois dans ce blog, il n'y a pas de différence entre l'intérieur et l'extérieur, et l'un nous renvoie constamment à l'autre. "Connais toi toi-même et tu connaîtras l'univers" dit la sagesse antique. La plupart des relations, en particuliers les relations intimes sont des tentatives  maladroites pour combler un vide (qui n'existe pas en fait) , et se débarrasser de sa culpabilité inconsciente. Tout cela a également été largement devellopé dans  différents articles consacrés à la relation particulière. Je ne m'étendrais donc pas davantage sur la "théorie" concernant la cause des difficultés relationnelles que la plupart des êtres humains connaissent.

 

Il n'est certes pas facile de comprendre complètement et intégrer ce que signifier une relation particulière et encore moins facile d'envisager  concrètement à quoi rassemble une relation Sainte. Ainsi, chacun le comprend à sa manière, avec sa logique, son ressenti et son vécu. Aujourd'hui, mon propos est simplement de poser cette question à tous les étudiants sérieux et sincères d'un Cours en miracles: Une fois que l'on a compris les fondements de la relation particulière et découverts la possibilité d'une autre forme de la relation (Sainte), que fait-on concrètement pour passer de l'un à l'autre ? Récemment, j'ai eu une discussion passionnante avec une amie étudiante du Cours. Nous suivons le même chemin spirituel, et pourtant nous ne nous faisons pas forcément les mêmes choix en matière de relation, simplement parce que, si nous avons des leçons de pardons en communs, certaines autre ne le sont pas forcément.


Je pense qu'une démarche intellectuelle ne peut aider, et que partiellement, à comprendre ce que n'est PAS une relation SAINTE. Une fois ceci accompli, nous n'avons pas besoin d'imaginer et encore moins "construire"' une relation sainte, elle s'impose à nous à mesure que l'on est en capacité de la com-prendre, l'assimiler.  C'est la relation Sainte qui est naturelle et la relation particulière que nous avons appris sous le joug de l'ego. Défaire l'ego, c'est défaire la relation particulière et laisser apparaitre la relation sainte qui existe de toute éternité en tant que souvenir de notre communion avec nos "frères" dans le tout, l'unité que nous sommes en tant que fils de Dieu. La relation Sainte ne saurait donc se concilier avec un amour exclusif envers une seule personne.


Autrement dit, inutile de mettre la charrue avant les boeufs. Ce n'est pas par un choix "avisé" de "la bonne relation” que nous progressons dans l'éveil spirituel (ou l'expiation pour reprendre un terme d'UCM). En effet, c'est le processus d'éveil lui-même qui nous conduit vers telle ou telle personne, faisant et défaisant les relations au grè des leçons de pardons qui nous incombent. Les relations qui se présentent à nous viennent nous montrer les aspects (souvent incompris) à guérir et tracent notre progression intérieur. Elles représentent donc à la fois de précieux miroirs et d'irremplaçables révélateurs. Bien sur, nous les jugeons autrement, tantôt merveilleuses, tantôt maléfiques. Or, elles sont d'une point de vue du Saint-Esprit, TOUJOURS merveilleuses, car sources de Salut, une fois interprétées correctement, et pardonnées.

Ou les choses se compliquent, c'est dans la tentation humaine de renverser les causes et les effets. Trouver LA bonne relation pour être heureux, ou pour “s'éveiller” (mais l'un se va pas sans l'autre). Et puis nous pouvons croire qu'en la matière certaines attitudes ou coutumes sont plus propices au salut que d'autres. Certaines personnes - sans doute moines dans l'âme - ne jurent que par le célibat et l'abstinence, d'autre ne trouvent grâce que dans le bon vieux mariage catholique, et d'autre encore dans le libertinage. Or, si un type de relation était plus éclairé qu'un autre, nous le saurions depuis longtemps. La vie est une grande école avec un seul examen final, (le “grand pardon”) mais qui contient 7 milliards de salles de classe différéntes...

 

Il est tellement facile de critiquer et exclure ceux qui ne vivent pas selon les standards de notre société occidentale (et rejetent d'autres types de cultures relationnelles dites "non civilsées"). Tellement facile de croire que notre voie est la meilleure, que réussir sa vie consiste à rester marié toute sa vie avec la même personne après lui avoir fait 2 enfants. Tellement facile de croire à contrario que le courage est de rester seul, bien à l'écart des tempêtes du coeur sous le prétexte d'attendre la personne “parfaite”. L'être parfait qui bien sûr ne vient jamais, ou le temps d'un mirage qui finit en désillusion et en drame. Il n'existe aucune recette idéale en matière de relations intime, et pourtant, notre société en a édicté un grand nombre, parfois explicitement (point de salut hors du mariage) ou implicitement (point de respectabilité hors de la monogamie).

A suivre...

 

Christalain - décembre 2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires