Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:23

Wapnick.jpg

A propos du décès du Dr. Kenneth Wapnick, le 27 décembre, 2013. Par Jon MUNDY.


Je suppose qu’en ce moment beaucoup d'entre vous ont entendu parler du décès du Dr. Ken Wapnick le vendredi 27 décembre. Ken avait seulement 71 ans. J'ai rencontré Ken en Avril 1975, alors qu’Helen Schucman (que j'ai rencontrée en 1973) avait décidé qu'il était temps que je connaisse Un Cours en Miracle (Cours). Cela s’est produit dans le petit studio spartiate de Ken sur la « East 17th Street », à New York. À la fin de cette réunion Ken et moi avons décidé de continuer nos rencontres pour poursuivre la discussion. Ce que nous avons fait dans mon bureau-appartement à General Theological Seminary où je faisais des études supérieures et de l'enseignement.


Six semaines après qu’Helen m’ait parlé du Cours, elle a rencontré Judy Whitson. Judy et moi travaillions avec la Société américaine pour la Recherche Psychique à New York, et nous enseignions tous les deux  aux adultes de l'Université de New York. Judy a vu la reproduction de plusieurs copies du Cours et nous avons eu la chance de le lire. Après que le Cours ait été publié en Juin 1976, j'ai commencé à parrainer des ateliers avec Ken comme le leader, à New York, dans le comté de Westchester, et à mon église dans le comté d'Orange, New York.


De 1977 à 1988, je possédais un mini centre de retraite appelé "High Rock Spring" à Katonah, New York. C’est là que pendant plusieurs années, j'ai parrainé des ateliers avec Ken, généralement durant les week-ends du « Memorial » (jour férié aux États-Unis en l'honneur des soldats morts pour la patrie, le dernier lundi du mois de mai) et de la fête du travail. En 1979, la Fondation pour la Religion et la santé mentale à Briarcliff, New York, m'a chargé de produire une série de séminaires les samedis avec des chefs de file dans le domaine de la psychothérapie et de la spiritualité. J'ai organisé un week-end avec Ken comme conférencier d'honneur.


Gloria était là, et c'était la première fois que j'ai remarqué Ken et Gloria "se faire de l'oeil", et j'ai pensé, "Oh boy, quelque chose de merveilleux se passe ici." L'année suivante, ils se sont mariés lors d'une cérémonie privée. Ken était tellement en amour avec Gloria. Une fois, alors que nous allions au restaurant à Temecula, je me souviens que Ken a couru à la voiture, au devant de nous, afin qu'il puisse ouvrir la porte pour Gloria. Combien d'hommes font cela ?


Son dévouement, sa persévérance et sa ténacité étaient carrément stupéfiants. Il avait une étonnante capacité à se concentrer. Je suis allé le voir à la maison de Gloria dans Ardsley, NY en 1981, et il m'a montré le travail qu'il faisait sur le glossaire-index pour le Cours. À une époque avant les ordinateurs personnels, il avait tout étalé sur des cartes 3 x 5. Ken a écrit 31 livres et il a produit des centaines de CD et DVD. Ken dormait six heures par nuit, de 22 heures à 4 heures. Il était debout à travailler alors que beaucoup d'entre nous rêvions encore.


Le dernier atelier que j'ai parrainé avec Ken était à High Rock en 1983. À ce moment, il n’avait plus besoin de mon aide, car il recevait plus d'invitations à parler qu'il pouvait gérer. J'ai toujours pensé que Ken était mon frère aîné et un conseiller toujours sage. Quand j’avais des "problèmes de femmes," j’en parlais à Ken et il m’aidait toujours à voir d'une manière claire à travers le labyrinthe. Pendant de nombreuses années, il m'a conseillé sur tous les chemins ou j’essayais de naviguer et tout comme Helen, qui m'a également offert ses conseils, Ken ne m'a jamais jugé. Comme je progressais dans ma compréhension du Cours, il disait: "Bon, maintenant va plus profondément." Ken avait la capacité remarquable d'être en désaccord avec vous sans vous attaquer. Il pouvait «petter vos ballounes» et vous aimer en même temps, en le faisant avec bonhomie. Il a lu tous les livres que j'ai écrits sur le Cours avant sa publication et a offert son avis. Ce qu'il a fait pour moi, je sais qu'il l’a fait pour une foule d'autres.


Dans les premières années, Ken avait un trouble de la parole apparent, mais au fil des ans, il a gagné de plus en plus le contrôle sur ce trouble qui a presque complètement disparu. Au fil du temps, comme il grandissait dans le Cours, Ken est devenu progressivement libre, léger et de plus en plus ludique - toujours le signe de quelqu'un qui est libre des attachements de ce monde. Les photos récentes de Ken le montrent avec une sorte de sourire espiègle sur son visage.


Je ne peux pas croire qu'il est parti. Il semble qu’il y avait davantage à nous enseigner. Peu importe combien nous avons appris de Ken sur le Cours dans la salle de classe, dans ses livres et dans ses nombreux CD et DVD, c’est Ken lui-même - qui nous a vraiment enseigné par son exemple. Il n’enseignait que l'amour, car c’est ce qu'il était. Il y a tout juste un mois, je lui ai dit dans une lettre, "je ne peux pas imaginer ce monde sans toi."


Quand j'ai appelé le Dr Bob Weltman pour lui annoncer la mort de Ken, Bob a dit: «Oh, que j'aimais cet homme". Et puis il a dit, se rappelant d’une session qu'il a eue avec Ken, « Quand je me suis levé pour partir, il m'a embrassé et je savais qu'il m'aimait. " Même les gens qui ont rencontré Ken une seule fois ont senti qu’il était leur ami pour la vie.


Alors que je donnais une conférence à Winnipeg, au Canada,  une dame m'a montré une photo encadrée d'une lettre précieuse qu'elle avait reçue de Ken. D'autres personnes m'ont également montré leurs lettres. Quand il s’est installé à Roscoe en 1988, Ken était tellement occupé avec le déménagement qu'il n'avait pas eu le temps de répondre à toute sa correspondance. Quand il s'est finalement assis pour répondre, il a écrit à plus de 50 personnes différentes. J'ai un fichier de lettres de Ken et je soupçonne que beaucoup d'autres en ont un aussi.


Ken était à Omega à Rhinebeck, NY en 2008. J'habite près de Rhinebeck, donc un jour, alors qu’il faisait une pause, je suis allé le voir et nous sommes allés dîner. Après le dîner, nous nous sommes assis ensemble pour une longue période, sans parler. Nous n’avons pas fermé les yeux ou médité de façon délibérée; nous ne nous sommes pas non plus regardés l’un l’autre. Nous étions tout simplement assis, profitant de la nature qui nous entourait, sans parler. Parler aurait semblé étranger - artificiel et superflu dans un beau moment de communion. Je me suis rarement senti plus à l'aise. Après 20 minutes ou plus, Ken et moi nous nous sommes regardés l’un l’autre, sourit, étreint, et dit au revoir.


Je n’ai jamais connu Ken malade un jour dans sa vie, bien que quelqu'un m’ait dit qu'il avait déjà eu un rhume. Le Cours est d'une netteté incroyable en mettant l'accent sur le fait que "Vous n'êtes pas un corps." Au cours des derniers jours, alors que Ken devenait plus fragile et que les gens s'inquiétaient de lui, il disait: "Je ne suis pas en train de mourir." Comment l'immortel peut-il mourir ? Seul le corps, qui n'est jamais qui nous sommes, peut se dissiper et disparaître. Nous étions censés dîner ensemble au mois d’août passé, et la veille, sa secrétaire Elizabeth a appelé pour me lire une note humoristique de Ken qui annulait notre rendez-vous. Comme il s'est avéré, il allait chez le médecin pour des tests. Nous ne savions pas que quatre mois plus tard, il « quitterait » ce monde.


« Le temps est déjà fixé. Il semble être tout à fait arbitraire. Or, il n'est pas un pas en chemin qui soit fait uniquement par hasard par qui que ce soit. » UCEM - L-158. 3 :1-2. On ne sait rien sur la réalisation d'un projet de vie. Ramakrishna, qu’on croyait un homme éveillé, est décédé d'un cancer à l'âge de 50 ans. Ramana Maharishi, qu’on croyait aussi éveillé, est mort d'un cancer à l'âge de 70 ans.


Ken va me manquer énormément, comme à tous les milliers d'autres qui l’aimaient. Vous avez entendu parler de l'adage "QFJ" - "Que ferait Jésus?". Chaque fois que je me suis senti coincé dans le chemin de cette vie, je me suis arrêté et j'ai dit, "QFK" - "Que ferait Ken?" J’ai appris davantage sur Jésus par Ken que le Jésus de l'histoire ou de la Bible. Au fil des ans, beaucoup de gens m'ont dit qu’ils pouvaient voir Jésus dans les yeux souriants de Ken. En 1991, j'ai écrit un article pour le magazine Miracles sur Ken intitulé, « L’impeccabilité sur le chemin ». Je ne sais pas à quel point on peut arriver à la perfection dans cette vie terrestre. Je sais que le ciel est la perfection et que Ken est là. Si jamais quelqu’un a atteint la perfection dans cette vie, Ken l’a fait.


S’il semble que je l'ai mis sur un piédestal, ainsi soit-il. On lui a demandé à plusieurs reprises s’il écrirait son autobiographie, mais il ne l'a jamais fait. Il répondait toujours: «Ce n’est pas à propos de moi." Tout ce qu'il voulait dans la vie c’était de nous aider à mieux comprendre le Cours. Comme je continue le voyage de cette vie, je suis sûr que je vais continuer à dire: «QFK?" "Que ferait Ken?"
Je vais faire un exposé sur le Cours à 13h30 dimanche le12 janvier à CRS, 123, 4th Ave. à New York. Il sera alors enregistré pour You Tube. Je vais prendre le temps d'offrir un éloge funèbre plus formel pour l'homme le plus remarquable et le plus spirituellement avancé que j'ai rencontré.

 

Avec amour, Jon

 

Merci à Stella pour le partage de ce texte traduit par Denise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires