Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 20:10

L’autre jour, je suis tombé par hasard sur un article (plutôt approximatif) vantant les mérites de la célèbre méthode Ho’oponopono. Elle devient décidément à la mode. Un indice de plus que  cette technique au nom exotique est de plus en plus récupérée par les milieux  new-age, ainsi que ceux du coaching et du développement personnel. C’est logique, Il contient cette touche de magie séduisante selon laquelle il suffit de « laisser opérer le miracle ». Dans l’absolu, c’est tout à fait vrai car par nous même (notre ego) nous ne pouvons rien faire. Mais dans la pratique, ce raccourci extrême occulte tout l’immense travail nécessaire pour atteindre l’état d’esprit favorable à la manifestation naturelle de ce miracle.  C'est “Flower power” en quelque sortes...

 

C’est un peu le pendant, à l’autre extrémité du spectre, des intellectuels « néo-non-dualistes »  (genre école Tony Parsons) qui se complaisent dans une non-dualité très mentale et réhabilitent l’ego dans une totale complaisance : il suffit de décréter que la dualité est un jeu divin de l’unité, à travers un tour de passe-passe sémantique, et que tout est merveilleux dans ce monde. Et voila notre vision qui change... en un clin d'oeil.  Il probable que bien des nouveaux adeptes enthousiastes du Ho’oponopono déchantent  aussi rapidement que les « néo-advaita-express ». De plus, on a tendance à présenter cette technique comme compatible avec le Cours en miracles (UCEM) et conforme à ses principes non-duels. Je ne trouve pas que cela soit pas vraiment le cas dans la façon tronquée dont le Ho'oponopono est présenté. Voici une petite analyse comparée à partir de cet article express intitulé « Découvrez Ho'oponopono ». Mes commentaires sont en bleu : 

 

 

« Issu d'une tradition chamanique hawaïenne, Ho'oponopono est en train de conquérir le monde de la psychothérapie et du développement personnel. Il faut dire qu'il y a de quoi.

Je doute fortement que le ho’ponono puisse se faire une place dans le milieu officiel de la psychothérapie. Ce n’est vraiment pas dans l’esprit rationnel et conservateur qui l’habite. Mais peut-être se fait-il une place chez certains amateurs  qui s’auto-proclament Psychothérapeutes après avoir lu quelques livres..

 

Après l'excellent "Zéro Limite" de Joe Vitale et du Docteur Hew Len qui l'a fait connaître aux Américains (et qui existe (mal) traduit en français aux Editions du Dauphin Blanc), voici l'indispensable "Ho'oponopono" du Dr Luc Bodin et de Maria-Elisa Hurtado-Graciet (Editions Jouvence).  
Cet article ne mentionne pas la distinction entre 2  versions du Ho’oponopono : dans le système Huna (originel),  le processus de guérison Ho'oponopono est interpersonnel, il requiert la participation de tous dans le processus de réconciliation, de résolution des problèmes. Avec le Ho'oponopono Auto-Identité, nous sommes en communication avec la Divinité. Il a été mis au point par la Kahuna Morrnah Nalamaku Simeona qui l'a enseigné au Dr. Ihaleakala Hew Len.

Cette pratique repose sur cinq principes de base parfaitement expliqués dans ce livre: 

 

- La réalité physique est une création de mes pensées

Selon UCEM, le monde réel n’est pas physique (matériel) , mais purement abstrait. Dans ce contexte, « réalité physique » est donc un oxymoron. De plus nous ne créons pas le monde, nous le rêvons, c’est une hallucination collective.  « Création » est un terme relatif à notre activité dans le monde réel. Ici, dans l’illusion, nous croyons « faire » des choses.


- Si mes pensées sont erronées, elles créent une réalité fausse ;

Selon UCEM, les pensées fausses sont issues de l’ego, et encore une fois, elles créent une illusion (donc un monde faux) et non pas une réalité.

 

- Si mes pensées sont parfaites, elles créent une réalité remplie d'amour ;

Selon UCEM, une pensée juste ne crée pas un une réalité remplie d ‘amour (une telle réalité existe déjà, c’est le ciel ou monde réel), mais elle permet, dans un esprit de miracle et à travers une perception juste, de défaire les obstacles (les pensées fausses) à l’amour. Celui-ci étant déjà  présent de toute éternité au ciel.


 - Tout est à l'intérieur, tout existe en pensée dans mon esprit ;

Exact, et pour en préciser les conséquences, l’intérieur projeté crée un extérieur : le monde illusoire que l’on voit.


 - Je suis le créateur de mon univers physique tel qu'il est et si je corrige mes pensées, je peux changer ma réalité.

Selon UCEM, on ne change pas le script de la « réalité » du monde, et si on a l’impression de la faire parfois, c’est que cela était prévu dans le script ! (destin). Notre seule liberté ici est de corriger la perception que nous avons du monde, et voir avec le Saint –Esprit plutôt qu’avec l’ego. Cette fonction de choix est d’ailleurs l’équivalent ici de « créer » au ciel, notre demeure réel que nous n’avons pas quitté..

Et le changement est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît. Il s'agit juste (!) de prendre la responsabilité à 100% de ce qui nous arrive et donc de chercher à purifier nos vieux schémas qui nous empoisonnent l'existence, de nettoyer nos mémoires et programmes inconscients qui nous emprisonnent dans un monde teinté de souffrances.

Selon UCEM, c’est encore plus simple ! (ce qui ne veut pas dire « facile » à accepter et encore moins à assimiler). Si en effet, nous sommes 100 % responsables de ce qui nous arrive, ce n’est pas tant nos mémoires qui nous emprisonnent, mais nos croyances en leur réalité, au passé. En un mot, c’est notre allégeance à l’ego et son système de pensée séparatiste qui nous retient dans la souffrance. En conséquence, les « mémoires » restent actives simplement parce que nous les maintenons sous la perfusion de l’ego et de ses valeurs. En elles-mêmes, elles ne sont rien.


Ho'oponopono nous invite à transformer nos problèmes et difficultés en leviers favorables à notre évolution et à la restauration de notre véritable identité. Une identité paisible, libre et sereine. »

Selon UCEM, l’évolution est un concept de l’ego et notre véritable identité n’est pas à restaurer, ni à construire, elle est intact. Elle est juste à re-dé-couvrir, occultée derrière le voile de la peur et du déni tendu par l’ego.  Mais en effet, notre identité véritable (notre Soi) est joie, paix, et liberté…. et lumière. Mais là, tout le monde est d’accord !

 

Christalain - avril 2011.


Source de l’article analysé:  http://www.thedifferentmagazine.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Béa 29/04/2011 11:35



Bonjour Christalain et merci pour ta chaleureuse réponse !


Je viens de t'écrire un long mail mais,au moment de l'envoyer...il a disparu de l'écran!!


C'est peut-être une invitation à faire plus court et sur ton site !!


Comme il est réconfortant d'échanger avec des personnes qui étudient la même "langue" et peuvent donc nous entendre quand on parle !(je n'ai pas ça en rayon dans ma vie!!).


Depuis très jeune,une petite voix en moi me répète que je ne suis pas de ce monde et, pendant des années,sous la pression de l'entourage et de la société, j'ai tenté (sans succés) d'occulter
cette idée et d'obeir aux injonctions de l'égo en essayant de me faire une place dans le système,avec toutes les souffrances que ce déni provoque.


Suite à mes multiples quêtes spirituelles et à la rencontre du Cours,j'ai bien compris mon erreur et suis,à presque cinquante ans,bien décidée à affirmer ma différence ,quitte à être
incomprise,traitée de folle ou finir totalement isolée et démunie.


Rien n'est plus cher à mon coeur que de faire ce voyage sans distance qu'est le retour au foyer !


La difficulté que je rencontre à ce stade c'est cette oscillation parfois brutale entre la réalité ultime qui apaise et l'égo qui semble persister dans l'attaque et parvient encore à
m'égarer,parfois violemment, dans la peur et le doute.


Entre vision et perception,sur les vagues de ce basculement quasi permanent,je tente de surfer (avec la maladresse du débutant !) et m'interroge : peut-on être pleinement,durablement, dans
l'unité, en baignant dans ce monde insane ?


Comment gérer cette incompatibilité,cette dichotomie et avancer dans la dualité avec la légèreté que procure l'unité ,le tout sans retomber dans les pièges de l'égo ?


Bref,comment rendre cette traversée harmonieuse et créative sans s'extraire des impératifs conflictuels de la matière (aussi illusoire soit-elle)?


Et comment communiquer pleinement quand on ne parle pas la même langue ?


Peut-être pourras-tu m'éclairer ?!


Par avance,merci pour la réponse .


Bien à toi .


Béa



Christalain 30/04/2011 13:32



Merci Béa pour ce témoignage dans lequel beaucoup d'étudiants pourront sans doute se reconnaitre. L'oscillation, l'instabilité, le changement, l'insécurité, l'émotivité, l'agitation... sont
autant de symptômes typiques de l'ego qui occupent bien notre esprit et brouille notre perception. Mais ON EST DEJA pleinement dans l'unité rêvant que l'on baigne dans un monde insane... 
Pour toutes ces questions légitimes que tu poses, je t'invite, pour des questions pratiques, à m'envoyer ton adresse mail. Je ferais de mon mieux pour partager ce que j'ai compris des réponses
qui me viennnent à l'esprit...


Bon week-end...


 



Béa 28/04/2011 12:06



Bonjour,


Je visite ton site très régulièrement sans oser écrire un commentaire.Aujourd'hui,je me lance pour ,avant tout, te dire "merci" car je trouve ici un accompagnement salutaire à l'étude du Cours
que j'ai entamé,très humblement, depuis ...peu importe !!


 


La première difficulté,pour défaire ce qui entrave l'amour est de discerner entre égo et l'Esprit Saint.Dans ce "travail",je suis surprise de constater à quel point l'égo peut prendre des formes
multiples pour nous égarer ,à quel point il est rusé pour nous piéger dans la complexité et la confusion,à quelle point l'emprise de la peur falsifie notre nature originelle.


Je réalise que lâcher prise de l'égo et reconnaitre ce monde comme étant illusoire et insignifiant équivaut à sauter dans le vide.Un abandon que je vis de manière encore furtive mais qui me
comble car il me ramène là d'où je ne suis jamais partie !


Pour ne pas risquer de faire trop long,je veux juste ajouter que l'étude du Cours dépasse la plupart des messages spirituels qui ont jalonné mon parcours et,à la lecture de ta judicieuse analyse,
Ho'oponopono semble également s'adresser à l'égo de manière très subtile...


Merci pour ces éclaircissements ,pour le partage et le soutien que tu offres à ceux qui,comme moi, on soif d'unité...



Christalain 28/04/2011 18:56



Bonjour Béa,


Merci beaucoup pour ton commentaire et tes encouragements. Tu as bien fait d'écrire ce petit mot, tu vois, je n'ai jamais mangé personne...  Tu as tout à fait raison de souligner à quel point l'ego est rusé, habile, implacable.  Comme dit Ken Wapinck (et
merci à Stella qui m'a rapporté cette citation): " L'ego est "full proof" (à l'épreuve de tout), mais heureusement, il n'est pas "god proof" (à l'épreuve de Dieu).  Je pense aussi que le
Cours est en avance sur son temps, mais "chuuut !". Il ne faut pas le crier sur les toits car ses détracteurs auront tôt fait d'y voir de l'arrogance, et... une manifestation de l'ego !


N'hésites à laisser d'autres commentaires ou m'envoyer des témoignages par mail si tu le souhaites. Et encore merci de faire partie  de la "filialité étudiante du Cours en miracles"