Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 19:39
Voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre dans les milieux dits « spirituels », mais qui fait aussi couler des êtres « à pic ». Cela n’est pas surprenant car le concept de F.J est au new-âge ce que le concept de « relation particulière » est au Cours en miracles. Pour le dire autrement, c’est le plus « beau » cadeau (empoisonné) de l’ego, le « trip » le plus irrésistible qu’il puisse offrir. Mais il y a un prix à payer. Il faut dire que préalablement aux lendemains qui déchantent, sa promesse est alléchante : Qui refuserait de rencontrer le ou la partenaire de ses rêves, celui ou celle qui nous comble entièrement, sur tous les plans, et jusqu’à la fin des temps ?
 
Nous pourrions penser qu’une telle union se mérite puisqu’en tout domaine la rareté fait la valeur et il semblerait logique que nous soyons invités par les jumellistes à entrer dans une longue préparation. Qui pourrait gravir le mont blanc du jour au lendemain ? Or, il s’avère que les préambules « purificateurs » consistent surtout en un conditionnent subtil pour nous persuader que notre tour est enfin venu sans qu’il n’y ait rien à guérir en nous. Nous méritons simplement de retrouver notre « moitié perdue depuis la nuit des temps ». Cette réunification est source de bonheur et de sagesse absolue car elle réalise l’entièreté. Finalement, cette « préparation » consiste surtout à accepter certains postulats métaphysiques puis à les renforcer en notre esprit par l’indémodable et efficace méthode Coué (sites dédiés, forums, livres, vidéos, stages…).
 
La notion d’âme sœur a toujours existé, mais il fallait renouveler le genre, histoire de justifier l’avènement d’une nouvelle ère faite « de liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge réminiscent ».       Alors le new âge a inventé une forme aigüe et exclusive d’âme sœur, ultra-romantique, qui ringardise l’âme sœur : « la flamme jumelle » (F.J). Chacun de nous serait donc issu d’un « œuf cosmique » qui contenait en son sein les polarités féminines et masculines de notre essence. Et allez savoir pourquoi, ces deux aspect hyper-complémentaires, car formant un tout complet, ont été disséminées dans tout l’univers intergalactique. Il paraitrait même que c’est Dieu qui aurait eu l’idée de ce plan idiot. A quoi bon en effet séparer ce que l’on va mettre des milliards d’années à réunifier ?
 
Toujours selon les « spécialistes », nous avons par contre plusieurs âmes sœurs. Je suppose que la divine poule cosmique produisait plusieurs œufs à chaque ponte, formant ainsi des « familles d’âmes ». Mais nous aurions donc une seule flamme jumelle, une seule entité dans tout l’univers qui en compte des milliards de milliard de milliard. Imaginez donc le coté sacré, initiatique, magique et suprême d’une telle quête : trouver sa moitié et reconstituer l’œuf cosmique originel et divin. Autant chercher une aiguille dans un million de meule de foin. Mais pas de problème, la fameuse « loi d’attraction » et les maitres, guides et divers archanges viennent à notre rescousse et tout est bien qui finira bien. Entre parenthèses,  s’il demeure ensuite plusieurs « œufs cosmiques », ou est la véritable unité promise ?
 
Bon, je l’admet, je caricature un peu la théorie, j’ai la flemme jumelle en cette période estivale. Mais à quoi bon s’étendre davantage puisque tous ceux qui s’intéressent à ce sujet le connaissent bien. Regardons de plus près les faits, à ce que nous pouvons constater dans la pratique, entre des êtres de chairs et de sang, et non pas des avatars de forum. Je me suis intéressé de près à ces histoires de F.J. pendant des années, jusqu’à y croire et me laisser prendre au jeu l’espace d’un moment de naïveté. Et j’ai regardé aussi autour de moi, de nombreux « aspirant(e)s » déclarant vivre le phénomène, avant, pendant… et après. Le constat est plutôt « rabat-joie ». Ironiquement, une relation qui se veut ostensiblement « jumelle » par excellence se trouve encore trop souvent surtout activée par des instincts plutôt basiques mais niés, car « spirituellement incorrects », d’où leur caractère « éphémère », suivis d’une litanie conflictuelle bien ordinaire.
 
Finalement, le concept de la FJ est un archétype parmi d’autres (cf. Jung) qui prend l’importance que l’on veut bien lui accorder, selon la manière dont on le nourrit énergétiquement, par nos pensées et croyances, puis que l’on projette ensuite sur une personne « qui peut, et veut bien faire l’affaire ». Il n’est ni bien ni mauvais en soi, comme toute idée. Il faut seulement se poser la question «  A quoi ça sert en fonction de notre but ? ». Du point vue du nouvel âge, cela à recouvrer notre divine unité par la fusion à notre moitié. (Mais visiblement, ça ne fonctionne pas très bien), ou alors, d’un point de vue non dualiste, cette idée sert à nous garder plus profondément endormis dans le rêve de l’ego, à travers une « super relation particulière ». (Voir articles suivants pour rappel)
 
Ce tableau peut paraitre sombre mais concerne surtout les relations qualifiée de jumelles pour dissimuler à quelle point elles sont identiques à la plupart de celles de Mr tout le monde : Attirance, passion éphémère, dépendance, frustration manque, et séparation dans la rancoeur. Cela ne signifie en aucun cas qu’une « belle » relation, durable, sincère et paisible soit impossible. Nous avons tous accès à la « paix relationnelle », mais pour cela, il faut admettre l’idée qu’on ne rencontre que soi-même, et donc que personne n’est plus digne de notre amour qu’une autre. Avant de rechercher des idéaux au-dessus de ses moyens (mission cosmique messianique pour sauver le monde), Il semble plus sage de danser avec les âmes qui nous sont envoyées par le plan.
 
Alors, dans ce domaine en tout cas, il est certainement plus sûr de miser sa relation romantique sur des critères plus « classiques » : respect, pardon, tolérance, communication, confiance, simplicité. Rien de neuf finalement, c’est pour cela que tant de chercheurs en mal de sensations trouvent cela « ringard » au regard des promesses du nouvel âge. Mais qui a vraiment essayé durablement et sincèrement ? Ce dont je suis également convaincu, c’est qu’on ne peut pas « réussir » une relation à deux tant que l’on a pas réussi à être en paix dans la relation avec soi-même, au prix d’années de « solitude » si nécessaire. Ce que je crois aussi, c’est que l’on ne choisit rien dans la forme, en matière de relation comme en toutes choses. Comme le dit le Cours, les personnes qui doivent se rencontrer se rencontrent, il n’y a « personne » à aller chercher.
 
Enfin, et par-dessus tout, ne pas croire au concept de flammes jumelles ne signifie pas que l’on ne croit pas à l’amour. Mais pas celui, uniquement sensuel, qui consume, dévore, tel un feu de paille, et ne laisse derrière lui qu’un tas de cendre triste et froid. Or, un train peut en cacher un autre et l’amour le plus pur se tient prêt derrière tout élan du cœur spontané, il EST déjà ici et maintenant, nous n’avons pas à l’acquérir. Ce n’est pas lui que l’on apprend, mais comme le souligne le Cours, la manière d’enlever tous les obstacles qui l’empêche de couler véritablement dans nos vies. Au concept de F.J. on peut alors substituer le concept de relation « privilégiée » entre deux partenaires qui étendent la non-exclusivité de leur amour autour d’eux à travers l’exemple de la paix et de la joie qui émanent de leur sainte union.
 
Dans les articles suivant, vous trouverez un aperçu de la manière dont la relation « FJ » est traité par la non-dualité du Cours en miracle. Vision que je partage non par adhésion aveugle, mais par expérience sans cesse confortée au fil des années.
.
Christalain – Août 2012 
 

. 
Quelques repères et rappels à ce sujet :
.
Les effets de la relation particulière, et à fortiori, ceux de la relation sauce F.J :
Même si le concept de F.J n’est pas explicitement nommé dans le Cours :
Heureusement, il y a un espoir !
Et pour ceux qui préfèrent aborder les relations d’une façon plus « classique » :
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christalain - dans MES ARTICLES ECLECTIQUES
commenter cet article

commentaires

luce 04/12/2012 22:05


Je ne te parlais pas d'émotion mais de vibration.


Enfin peu importe, merci.

luce 04/12/2012 12:43


Ce que tu sembles oublier, ce sont les expériences d'un bon nombre de gens qui voient leur vibrations d'amour décupler au contact de certaines personnes (et moins au contact de certaines
autres!!!). Qu'est ce qui explique que certains plus que d'autres ; nous boostent, nous éveillent, nous permettent de ressentir d'avantage la Source? Pour moi, ce n'est pas qu'ils sont
"meilleurs" ou que la relation est particulière, mais simplement qu'une alchimie d'âmes se crée et ne s'explique pas. Alors, à la corbeille toutes les connaissances et théories ; les flammes
jumelles ou pas, les "c'est spirituel ou ça ne l'est pas" ; lorsque tu rencontres cela, tu te foues bien du reste non? et tu ouvres ton coeur juste à Ce Qui Est, sans laisser discuter le
mental!!!

Christalain 04/12/2012 18:06



Bonjour Luce,


Comme je l'indique dans l'article, je ne me réfère pas à mes seules expériences, mais aussi à celles de personnes de mon entourage, et sur une longue durée. Quand tu parles d'amour décuplé,
il me vient 2 remarques: Qu'en sera t-il pour ces personnes dans quelques années ? quel bilan feront-elle de leur expérience "d'intense vibration" ?  Tout semble possible à un instant T. y
compris la plus merveilleuse des expériences, mais le véritable amour est paisible, impersonnel, il n'est pas soumis au temps, aux variations d'humeur, à l'impétuosité des sentiments et par
dessus tout il ne se transforme jamais en haine. Bref, tout cela relève des émotions, aussi belles et intenses qu'elles puissent paraitre sur le moment. Je ne dis pas cependant qu'il faut fermer
"son coeur" à ses expériences, mais bien accepter de les traverser en gardant au moins une part de lucidité (et la lucidité, la conscience, ce n'est pas le "mental") pour éviter des lendemains
qui déchantent. Après, tu as le droit d'appeler ces expériences émotionnelles  "de l'amour" si tu veux mais c'est un autre débat... purement sémantique. 


Bien à toi,


Christalain