Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 21:00

"Qu'il y ait des espaces dans votre intimité. Les pilliers qui soutiennent une structure sont écartés, et les cordes du luth sont séparées, bien qu'elles frémissent de la même musique"  (ND. Walsch - Conversations avec Dieu).

 

L'intimité authentique exige l'honnêteté, parce que l'honnêteté détruit les illusions découlant de l'empreinte émotionnelle de notre enfance à propos de ce que nous "pensons" qu'une relation puisse être. Une autre différence que l'on peut discerner entre garçons et filles, et, hommes et femmes, est que les hommes et les femmes ont vu leurs illusions enfantines être brisées lorsqu'ils sont "tombés amoureux" et qu'ils sont reconnaissants pour cela. Cheminer dans l'intimité authentique nécessite que nous nous confrontions à nos illusions personnelles concernant les relations à tous les niveaux; notre relation avec nous-mêmes, celle avec les autres et celle avec ce que Dieu représente pour nous. C'est ce qui rend l'engagement dans la véritable intimité une étape si cruciale dans l'évolution de notre espèce. Les religions et les disciplines spirituelles qui, par toutes les manières nous privent de cette expérience, se dressent entre nous et l'illumination. Sans expérimenter l'intimité authentique avec un autre être humain, l'illumination est improbable. Chaque fois que nous sommes amenés à croire qu'une expérience monastique, célibataire est spirituellement bénéfique, nous sommes induits en erreur, désinvestis et distraits dans notre voyage vers la réalisation de soi et de celle de Dieu.

 

La pratique du célibat - celle de vivre à l'extérieur de l'expérience intime physique, mentale et émotionnelle avec un autre être - n'est qu'une partie du voyage intérieur, pas "le voyage". La vie monastique est nécessaire pour que nous puissions acquérir le sens de notre propre énergie, de notre Soi. Nous ne pouvons pas avoir une idée claire du Soi tandis que nous sommes empêtrés au sein de notre groupe familial de naissance, et nous ne pouvons pas non plus réaliser cela lorsque nous quittons notre expérience familiale pour entrer directement dans l'expérience d'une relation avec quelqu'un. Il est hautement bénéfique et nécessaire de vivre une vie monastique, dans un état de célibat, pendant une certaine période de notre vie, afin que nous puissions connaître le sens authentique du Soi.

 

Au cours un célibat transitoire, l'expérience est d'entrer, d'explorer et d'établir une relation authentique avec nous-mêmes. Lorsque nous nous engageons dans une relation physique avec une autre personne sans nous être d'abord donné l'occasion à nous-mêmes d'acquérir un "sentiment de Soi", nous nous perdons inévitablement totalement nous-mêmes au sein de "la relation". "La relation" devient alors tout pour nous. Par conséquent, nous réagissons à l'enfermement de cette situation en "recherchant l'espace chez l'autre". Avoir un sens de l'espace personnel n'est possible que lorsque nous avons un sens du Soi, de notre propre énergie, de ce que l'on ressent en étant dans le monde émotionnellement en étant détaché des autres. Idéalement, cette expérience de célibat - avec l'intention d'acquérir un "sens concret du Soi"- doit être établie et maintenue pendant une période de temps raisonnable avant de s'engager dans une relation intime sur les plans physique, mental et affectif avec l'autre.

 

Un homme et une femme apportent de l'espace dans la relation entre eux, alors qu'un garçon et une fille, lorsqu'ils sont en relation ensemble, finissent inévitablement par avoir besoin de l'espace de l'autre. Vivre une période de célibat délibérément induite est "la pratique de reconnaître et de maintenir le ressenti de l'espace en soi-même afin d'avoir la capacité d'apporter ce sentiment d'espace au sein de toutes les autres rencontres". Ce sentiment d'espace intérieur est alors amené dans la relation intime consciemment engagée avec l'autre et c'est ce qui donne un tel espace à la relation pour pouvoir respirer.  "L'espace" est ce qui donne vie à l'intimité, non pas la fusion.

 

Une relation intime avec un autre être humain n'est pas possible tant que nous entretenons encore les illusions imprimées en nous par nos parents, la culture, la religion, les systèmes politiques et économiques. L'une de ces illusions est que nous pouvons utiliser une relation comme un moyen d ' "être ensemble". Toutefois, toute personne qui a pris le temps d'explorer une relation avec lui-même sait bien que notre état d'être n'est pas généré extérieurement, c'est une expérience intérieure qui est déterminée par l'état de notre monde intérieur. Nous devons d'abord maîtriser le fait d'être avec nous-mêmes avant de pouvoir être authentiquement avec quelqu'un. Si nous ne maîtrisons pas le fait d'être avec nous-mêmes avant d'entrer dans une relation, nous supposerons qu' "être ensemble" s'accomplit grâce à des choses que nous "faisons". Notre relation ne sera donc pas un état "d'être avec l'autre", mais se caractérisera par "quelque chose que nous faisons lorsque nous sommes ensemble".


C'est pourquoi nous croyons à tort que se marier et avoir des enfants va ajouter quelque chose à notre relation. Par conséquent, chaque fois que nous rencontrerons des obstacles dans notre relation, nous nous demanderons "Ce que nous pouvons faire pour régler nos problèmes". Nous définirons la santé de notre relation par "ce que nous faisons ensemble et combien de choses nous faisons ensemble".

 

Si nous n'avons pas encore établi le sens du Soi, le sens de l'espace personnel, alors, à chaque fois que le besoin d'espace cherchera à entrer dans notre expérience relationnelle, nous croirons que "quelque chose ne va pas". Nous dirons, "Tu es un peu silencieux… y-a-t-il quelque chose qui ne va pas ?" Ou, "Nous n'avons rien fait ensemble depuis longtemps ... y-a-t-il quelque chose qui ne va pas ?" Dans de tels moments, nous croyons que nos actions sont nécessaires pour remplir tout espace vide qui s'installe dans la relation. Une fois que nous en avons assez de 'faire' et que le vide commence à s'installer dans ces moments de plus en plus immobiles, nous croirons que la relation est terminée.

 

Renverser ces types d'illusions sur les relations nécessite que nous faisions face aux nombreux aspects des fantasmes que nous avons construits autour de l'amour, du mariage, des relations, du sexe et de tout ce que nous associons avec le fait d'avoir une relation intime avec un autre être humain. Confronter et dissoudre notre fantasme est ce qui nous réveille à l'authenticité. Nous devons dissoudre l'illusion du "Il était une fois" à propos des relations de sorte que nous abandonnions notre intention inauthentique d'utiliser celles-ci comme un moyen de "vivre heureux pour toujours".


Extrait de:  "Les relations conscientes" de Michael Brown 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires