Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 22:15

Original-20Sin.jpgNous avons choisi un sommeil peuplé de mauvais rêves, mais il n’est pas réel. Nous sommes chez nous en Dieu, en sécurité, rêvant d'exil, mais parfaitement capables de nous éveiller à la réalité. Ce n'est pas si étrange que les rêves puissent construire un monde irréel. Mais c'est le souhait de le faire qui semble incroyable. Désirer quelque chose le rend réel aussi sûrement que la volonté crée. Le pouvoir d'un souhait soutient les illusions aussi fortement que l'amour s'étend lui-même. Sauf que l'un trompe et l'autre guérit.  (L'esprit d'un Cours en miracles)

 

Cette affirmation audacieuse selon laquelle le monde est une illusion est régulièrement  utilisée dans la spiritualité non-duelle, en particulier celle de l'Advaita et du Cours en miracles. Elle suscite bien souvent des controverses animées. On peut constater dans divers textes, blogs et forums des réactions allant de l’incompréhension à l’ironie agressive. Le problème vient en partie du fait que cette expression est un raccourci sémantique. Comme souvent, les mots nous trompent si nous demeurons scotchés à leur signification littérale. Comment choisissons-nous de les interpréter ?

 

Selon l’argument le plus courant, il est impossible de nier la réalité de ce monde, si bruyant, si dur, si matériel, si omniprésent. « Si ce monde est une illusion, pourquoi ne sautez vous pas d’en haut d’un immeuble pour le prouver ? ». Mais comment démontrer qu'un monde est faux à partir des faux arguments qu'il a lui même crée ? Nous pouvons très bien mourir écrasés en bas d’un immeuble dans nos songes nocturnes, cela ne prouve en rien que les rêves sont réels ! D'une part, l’homme qui s'est éveillé a sa vraie nature ne peut pas sauter du haut d’un immeuble puisqu’il n’y en pas dans le monde réel. D'autre part, celui qui n’est pas pleinement éveillé démontre par cette affirmation qu’il croit fermement à la solidité du rêve, il ne peut donc que s’écraser au pied de cet immeuble. 

 

Un autre malentendu vient aussi de l’assimilation du mot illusion à l’expression « illusion d’optique ».  Il serait peut-être plus pédagogique de dire que ce monde est relatif et non réel, plutôt qu'illusoire. Si le seul critère d’un monde réel est sa solidité au regard de nos sens, nous pouvons déjà faire remarquer ceci :  Les scientifiques, qui croient fermement à la réalité de ce monde matérielle admettent pourtant qu’il est composé, au final, de 99,9 % de vide ! Ou est donc cette matière si solide?  Son aspect réel est donc surtout une affaire de perception sensorielle, de sensation.  Ainsi, ces mêmes savants admettent tous en cœur que l’univers est fait d’énergie (champs, magnétisme, électricité…).

 

Mais qu’est-ce que l’énergie, sinon une pensée en mouvement crée par l’esprit. Le fait que cette énergie puisse être changée, manipulée, modulée signe sa filiation au monde relatif, donc instable, temporel et par conséquent irréel. Si nous continuons à remonter dans les causes de ce monde en apparence très solide, nous voyons en fin de compte que c'est l’information qui sous-tend l'énergie, soit quelque chose d'abstrait. En effet, que peut-on trouver de plus immatériel, de plus abstrait qu’une pensée, support de l'information ? Sans doute le pur esprit de la Source qui l’a engendré (ou Dieu si vous préférez). Au niveau du pur Esprit, nous sommes alors, enfin, au niveau de la réalité, en tout cas au sens du Cours en miracles : Une réalité stable, identique à elle même, illimité, joyeuse, lumineuse, paisible, autosuffisante, auto-référente, entière, unifiée, libre…

 

Ce simple saut conceptuel entre esprit et pur Esprit, anodin en apparence, fait toute la différence entre un cursus comme le Cours en miracles et bien d’autres enseignements traditionnels. Selon les seconds, Dieu a crée ce monde, et selon le premier, le fils de Dieu a crée ce monde, croyant  « faire mieux que son Père ».( Encore une fois, c’est un raccourci qui mérite développement dans un prochain article). Cette hypothèse n’est pas plus stupide que celle affirmant : « Dieu a crée le monde ». De quel Dieu s’agit-il alors ? un Dieu infirme, maladroit, sadique et vengeur, qui récompenser d'un coté et punit de l'autre ? La perfection divine peut-elle créer un tel monde de misère, de souffrance, d’inégalité, de mort, d’insécurité, de guerre, de faim ? Et dans quel but ?  Soyons sérieux un instant. 

 

Donc, si l’hypothèse d’un monde crée par le fils de Dieu sous l’impulsion d’une idée de séparation (ego) est vraie, comment ce fils unique a-t-il pu créer un tel monde ? Si Dieu ne crée que la perfection, à son image, il a donc crée son fils parfait et complet, comme lui. Mais la perfection ne dispense pas de tout imaginer, y compris l'inconcevable, puisque le fils de Dieu a été crée entièrement libre. Il a donc  imaginé qu’il puisse être possible d’avoir « plus que tout ». C’est la désormais célèbre « petite idée folle », que les religions culpabilisatrices ont transformée en « péché ». D’ou l’expulsion d’Adam du jardin d’Eden.

 

Que se passe t-il alors si le fils de Dieu, ayant hérité de la puissance infinie de son Père, a l'idée folle de créer un monde séparé, autonome, en dehors de l'unité, c'est à dire une impossibilité ? Qu’est-ce qui l'emporterait ? La puissance infinie de sa création ou l'impossibilité logique absolue de la loi divine?  Aucune des deux, il en résulterait une sorte de compromis: un monde d’ego apparemment  réel,  peuplé d'être séparés, mais qui n'est pourtant qu'un rêve, une illusion à laquelle nous croyons fermement puisque le fils de Dieu à le pouvoir de donner vie à ses croyances. Ce rêve-compromis s'appelle l’univers, c'est un monde imaginaire, un songe plutôt désagréable dont notre Père nous appelle à nous réveiller, pour rejoindre le monde réel. 

 

Lorsque  nous avons  rendu visible ce qui n'est pas vrai, ce qui est vrai nous a été rendu invisible. Ainsi,  personne ne peut échapper aux illusions du monde, à moins de les regarder avec la vision, car ne pas regarder est la façon de les protéger. La vigilance n’est donc pas nécessaire pour la vérité, mais elle est nécessaire contre les illusions. Il n'y a pas lieu de reculer devant elles, car elles ne peuvent pas être dangereuses. Avec le st-esprit, nous sommes prêts à  regarder de plus près le système de pensée de l'ego parce qu'ensemble nous avons la lumière qui  le dissipera.  (L’esprit d’un Cours en miracles)

 

Christalain - Février 2011.

Partager cet article

Repost 0

commentaires