Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:12

purification-mandala.jpgVoici la dernière livraison des Cours en écoute de Dieu. Sylvain me signale que l'ensemble des 80 conversations devraient être publiées par un éditeur. Une excellente nouvelle pour tous les étudiants de l'Esprit. Je vous tiendrais au courant  de l'avancement du processus d'édition.

 

 

 

 

CED 76 : Hors-série : satsang : tout peut être purifié car rien n’existe !

 

  Question de Zabeille: Une croyance que les ondes électro-magnétiques que je reçois me pèsent.

 

ESPRIT-Sylvain : Elles pèsent sur qui ? sur quoi ? sur ton corps ? Cela signifierait-il  que tu penses être ton corps ?

 

Zabeille : sur ce corps que je crois être.

 

ESPRIT-Sylvain  : exactement. L’énergie qui vient est celle de Saint Germain.

Ce qui te crée cette perturbation dans ton énergie, c’est cette association au corps. Et finalement, ce qui te crée de la peine, c’est que tu penses que quelque chose peut faire du mal à ton corps. Ce ne sont pas ces ondes électromagnétiques qui pèsent, elles ne peuvent pas peser sur qui tu es vraiment puisque c’est totalement illusoire. Elles ne peuvent pas peser sur ce que tu es vraiment, par contre, elles te pèsent parce que tu crois être ton corps, tu crois que ce corps peut-être atteint par la maladie, par plein d’autres choses. D’où vient cette croyance ?

 

Et là, je vais laisser la main à Saint Germain, qui est par là, à cette énergie-là, ça ne signifie pas que c’est Saint Germain en personne, ça veut dire que c’est cette énergie là.

 

 ST GERMAIN :

 « Bonsoir Famille de Lumière, je suis cette présence et cette énergie que certains d’entre vous, effectivement, appellent Saint Germain. Beaucoup d’entre-vous m’entendent pour la première fois, beaucoup d’entre-vous, même, ne comprennent pas pourquoi c’est cette résonnance-là qui s’exprime ce soir.

 

Ce que vous connaissez de moi pour certains est un symbole, que vous appelez une flamme, la flamme violette, ce symbole qui purifie tout, toute pensée, toute action, toute réaction, dans la forme et au-delà même de la forme. Je m’exprime ce soir, non sous la forme d’un satsang, comme Sylvain le pensait mais, sous la forme de canalisation, car effectivement, pour que nous agissions sous la forme de l’esprit, il nous faut un autre esprit, un questionnement.

 

Nous ne pouvons intervenir sans un questionnement, il est la base même de nos interventions. Car, en dehors de la forme, vous n’avez pas besoin de réponse. Mais accordons des réponses à la forme car accorder cette attention à la forme, c’est transformer une énergie en une autre énergie. C’est bien là, le cadre de votre propre flamme intérieure.

 

 Alors, vous pensez que le corps peut être atteint par la maladie, vous pensez que ce corps peut être atteint par les ondes électromagnétiques, vous pensez que ce corps peut être atteint par une pierre. Eh bien, vous avez raison car, si c’est ce que vous pensez, il ne peut en être autrement. La pensée crée la forme, la forme obéit à la pensée. J’entends certains dire : « mais je ne peux pas cesser de penser, je ne peux pas cesser de croire ». Il ne s’agit pas d’arrêter quoi que ce soit, nous savons bien que vous ne pouvez pas arrêter de croire, que vous ne pouvez pas arrêter de penser, nous tenons simplement à vous exprimer qu’il est inutile de vous juger, de vous meurtrir de ces croyances, de ces jugements. Vous êtes UN, vous êtes l’unité parfaite de ce monde.

 

Votre corps est le reflet de cette possibilité, qu’il soit atteint ou non n’a pas d’importance. Ce qui est important est que vous n’êtes pas ce corps. Ce que vous êtes vraiment n’est même pas vos pensées, ça, c’est le monde de la forme. Ça, c’est la visibilité que vous vous donnez. Ça, c’est ce que vous croyez être. Alors, cessez de croire et « l’univers disparaîtra ».

 

Mais telle n’est pas l’intention divine. L’intention divine, c’est d’expérimenter, de tout expérimenter, sans jugement de valeur aucun. L’expérience divine, c’est cet Etre qui est à vos côtés, et qui vous dit que chacun de vos vœux, que chacune de vos pensées,  est pour Lui  un ordre ultime, essentiel et magique, dont elle veut voir la réalisation parfaite, car elle est parfaite, la réalisation de vos croyances.

 

Vous savez à quel point ces croyances peuvent vous faire du bien comme elles peuvent vous faire du mal dans la forme. Cette notion-là n’existe pas pour l’esprit pur, qui ne voit qu’énergie et réalisation d’une pensée et d’une œuvre, d’un tableau. Prenez ce temps de vous dire que tout n’est qu’un tableau. Peignez-vous en pensée comme vous aimeriez être, voyez-vous comme cela vous chante, car il s’agit bien d’un chant, le chant de l’énergie de vie, le chant de l’amour universel dans la forme.

 C’est assez étrange, même pour Sylvain, d’imaginer que les croyances sont pour vous, intéressantes, et non une limite. Il est certes intéressant de se débarrasser de ces croyances, car cela vous rapproche d’un potentiel de création plus grand. Mais, il est inutile de croire que vous vous débarrasserez de tout cela, car croire se débarrasser d’une croyance, reste une croyance. Le cercle est très vicieux, n’est-ce pas.

 

Que faut-il faire alors ?

Cela est ETRE, il n’y a qu’à être.

Cela a été verbalisé tellement de fois, ici et maintenant.

Plus vous serez dans ce moment précieux, qui est le moment présent, et plus la perception de l’Esprit vous sera offerte, le plus clairement du monde, sans détour, sans masque, plus l’observateur sera puissant et aimant.  

 

Observez ces croyances, observez-vous étant malade, dépressif, fatigué, énervé, angoissé, en pleine joie, même plein d’amour, tout cela n’est que…, qu’une couleur, une couleur de la peinture la plus belle qui soit, la vôtre.

 

Alors l’Esprit, l’Etre Un, le Divin, Dieu, peu importe les noms qui sont donnés à la Source, alors, cette énergie regarde chacun de vous, chacun des tableaux que vous peignez. Il admire l’artiste que vous êtes, il ne se pose pas la question de l’expression artistique. Simplement, il admire toutes ces couleurs, qu’elles soient sombres ou claires n’a d’impact que sur le peintre et pas sur la vision de celui qui regarde.

 

Comprenez bien que vous êtes des artistes. 

Comprenez bien que  vous êtes des peintres.

Comprenez bien que  vous êtes des musiciens.

 

Ce que vous devez comprendre, pour qu’une image plus forte s’impose à vous, c’est que si vous étiez violoniste, vous ne seriez ni le musicien, ni le violon, ni même l’archet, mais la musique elle-même. Seulement, voilà, vous vivez dans la croyance que la musique vient du fait que l’archet frotte les cordes et que cela était l’intention du musicien. Cela est l’erreur dans la forme. La forme est là, il n’y a pas d’intention, elle est là, tous les potentiels sont présents.

 

Vos pensées ne jouent pas une musique, elles ne sont même pas la partition.

Comment vous dire cela sans que vous soyez attristé mais, vos pensées ne vous appartiennent pas. Ce sont celles de l’instrumentiste, qui croit qu’il va créer une partition  alors qu’en fait la musique existe de toute éternité et à tout instant sous la plus belle forme qui soit et ce que vous êtes est plus cette essence-là que la cause ou l’effet. Vous êtes au-delà de cette relation « cause-effet », vous êtes bien au-delà de cela.

 

 J’aperçois l’esprit de Sylvain qui ne comprend pas ce qui est prononcé ici. Alors, je poursuis ce discours.  Voici un homme qui se trouve au bord de l’eau. Voici un homme qui regarde un poisson dans l’eau et qui se demande si ce poisson le voit ?.

 

« Ce poisson a-t-il connaissance de moi ? Sait-il que j’existe ? Sait-il que ma main toute puissante, si elle le prend dans l’eau, peut le faire mourir et en même temps, s’il sortait de l’eau, il verrait une nouvelle réalité, il serait émerveillé mais, il mourrait de cette vision, de cette nouvelle réalité. Alors, je décide de laisser vivre ce poisson dans l’eau, dans cette eau qu’il croit être son seul monde, uniquement parce que je ne veux pas qu’il meure à sa forme actuelle, parce que je ne veux pas qu’il prenne conscience qu’il existe un « autre monde » dans lequel aujourd’hui, il n’est pas adapté.

 

L’Esprit est cet être qui vous observe dans l’eau, l’Esprit est celui qui vous voit nager à contre-courant, et qui se dit : « Mais que faire ? Est-ce que je vais lui montrer une autre réalité ? Alors, il quittera son corps mais, il pense être ce corps de poisson. » Alors, l’Esprit pur, pur amour, décide de laisser le poisson nager. Je ne sais si cela vous éclaire vraiment, mais je pense que cela éclaircit la relation qui vous unit au Divin.  

 

Aujourd’hui, j’aimerais que vous sachiez que vous n’êtes pas ces poissons qui mourront de sortir de l’eau. Vous êtes une nouvelle race, une sorte de batracien, capable de respirer dans l’air et de vivre dans l’eau. Vous êtes ces êtres qui ont choisi une époque, qui expérimentent un temps, un espace-temps où toutes les possibilités leur sont offertes et par toutes les possibilités, celle de sortir de l’eau tout en restant vivant et vibrant.

 

Aujourd’hui, cependant, nous vous demandons une vision plus large des choses.  S’accrocher ne vous sert plus à rien. Vous êtes ces poissons, ces batraciens, qui sont cachés derrière un caillou parce que le courant est très très fort, et qui veulent résister au courant.  « Mais pourquoi est-ce si fort ? Mais pourquoi est-ce si important ? Je souffre d’être là, de ne pas pouvoir bouger. Et si je bouge, je ne sais pas où je vais aller. » Alors que le Divin a préparé, grâce à ce courant, la route la plus  merveilleuse qui soit et qui vous amène à la plus merveilleuse des réalisations. Mais vous ne voyez pas le fil de l’eau. Vous ne voyez pas la finalité et vous ne pouvez la voir. Comprenez cela, vous ne savez rien. Alors, l’Esprit divin lui-même est le flot d’énergie qui vous amène à votre propre réalisation.

 

Aujourd’hui, sachez lâcher-prise de ce que vous croyiez savoir. Cessez de vous accrocher à quelqu’un, à quelque chose, à une méthode. L’Esprit sait parfaitement où vous emmener. Si une relation, une méthode ou une technique vous fait sentir en joie et en harmonie avec le divin, alors comprenez que vous êtes dans le sens du courant, l’inverse peut exister aussi. Mais vous ne nagerez pas plus vite d’avoir connaissance du courant. C’est ce qu’essaye d’expliquer l’Esprit. C’est ce qu’il essaye de dire au travers divers éléments, diverses personnes.

C’est « Ayez confiance en moi ».

 

Je connais le chemin et je vous y mène de manière totale et certaine. N’essayez pas d’aller plus vite. Ce serait intéressant dans la forme et possible. Et je suis sans jugement de cela. Mais, soyez juste certain de la réalisation de qui vous êtes. Soyez certain de cela, c’est la promesse du Père. Alors, je lâche prise de tous ces séminaires où je crois à chaque fois que je vais trouver quelque chose. Alors, je lâche prise de tous ces livres de qui je crois apprendre quelque chose et qui, finalement, ne font que me révéler à moi-même. Quand je perçois une réalité, une transcendance, alors je me dis « mais cela est vrai, mais je savais cela même si l’information était enfouie. » La seule personne qui enfouit l’information, la seule personne qui enfouit l’information, est la personnalité, le déguisement, l’apparence, le rôle.

 

Mais le rôle ne résiste pas très longtemps au moment présent, à l’énergie toute puissante du moment présent, à l’énergie de l’Esprit pur, divin, de la Source qui vous prend dans ses bras et qui vous dit « Je vous aime », non pour ce que tu crois être mais, pour ce que tu es et par qui tu es. Tu es mon fils, ma fille bien aimé et je te mène à Moi aussi sûrement que tu croies en ma Parole, aussi sûrement que ta confiance te laisse guider par l’Esprit.  Si c’est moi qui interviens ce soir, c’est pour vous dire que vous avez cette possibilité en vous de purifier vos intentions, de purifier toute énergie. Tout peut être réinterprété, toute onde électro-magnétique, nourriture, peut-être…

 

Alors pour ceux qui connaissent mon enseignement, ils peuvent utiliser la Flamme Violette et pour ceux qui ne connaissent pas cet enseignement, vous pouvez utiliser un envoi de lumière, cela s’appelle « bénédiction », bénissez ce que vous recevez et alors vous lui accordez toute grâce et toute lumière, vous faites retourner à la Source toute image projetée.

Bénissez la nourriture, bénissez l’instant présent. Soyez certain qu’il est exactement toute énergie, tout amour, toute grâce qui vous est due, Ici et Maintenant.

Soyez béni. »

 

 

CED 77 : La souffrance de la séparation

 

Question : " Cet enseignement de la Lumière, de tout voir comme un cadeau et de rester avec les expériences, ne serait-il pas une étape? Le but de ce chemin, ne serait-il pas de se détacher complètement de tout ce qui se passe, pour n’être intéressé et focalisé uniquement sur notre présence intérieure, sur la conscience pure en nous? "

 

L’Esprit: " Mon ami, mon ETRE, tu te torture encore a imaginer une posture divine dans la forme alors que tu es le divin dans la posture de la forme !

Te détacher des circonstances et te concentrer sur la présence serait vouloir adopter la posture du yogi, un autre rôle, une autre apparence qui ne te satisfera toujours pas car, elle sera toujours un rôle.

 

Tu parles de détachement, de te séparer de l’expérience au profit de l’ETRE mais ETRE cette expérience même est la substance de DIEU. Il ne s’agit pas tant de se détacher de l'expérience que vous co-créé dans la forme que de comprendre qu’elle est vous. Ce n’est pas de l’expérience des "faits" qu’il faut se détacher mais, peut-être, de l’expérience de l’émotion lié à ces expériences. Se détacher de l'émotion c'est vivre le monde, être le monde et ne pas réagir au monde.

 

Victime, coupable et responsable sont des réactions aux mondes. Dans ces états, vous réagissez au monde, à ce qui est, soit de manière à vous dégager de votre création  soit de manière à essayer activement de la corriger. En soi, tout est faisable et génère de la lumière de la part de l'être au-delà de l'être mais cela constitue l’essence même de ce que vous ressentez comme de la souffrance.

 

La souffrance est une expérience affective. Lorsque nous parlons de PAIX, il s’agit bien ici d’une position fixe. Nous revenons au fondamentaux de l'expérience qui t’es donné :  Rest, Accept and Trust, recule et observe ce qui observe jusqu'à ce que tu ne puisses plus définir ce qui observe. Alors lorsqu'il n'y a plus de définitions, il y a acceptation de l’expérience. Une ouverture ce créée vers une nouvelle possibilité d’interprétation de ce qui arrive et là, mon ami, dans la confiance de notre rapport de fusion, tu te sauras ETRE l'expérience elle-même et tu pourras "manipuler la réalité" car elle ne sera pas plus lourde qu’une de tes pensées.

 

Ce processus est celui vers lequel vous avez décidez d'aller en conscience/confiance. Observer le monde extérieur avec la conscience intérieure unifie, choisir le monde extérieur ou la vision intérieure vous sépare de ce que vous êtes et génère cette souffrance que vous percevez. Il n'y a pas de séparation à avoir entre se détacher et aimer, tout fait partie de MOI. Si vous percevez cette dichotomie alors, soyez certain de ma présence à vos côtés pour rire de celui qui accorde tellement d’importance à un choix plutôt qu'à l’amour unificateur qui lui est offert de toute façon. "

 

 

 

CED 78 : le choix d'interprétation

 

Question:  " Tout est écrit. Il y a une grande paix associée à ce principe, à cette vérité, dans ce sens que je ne suis donc pas celui qui fait quoi que ce soit, et donc il ne me sert plus a rien de regretter ou de me sentir coupable, puisque c'est plus moi qui fait. C'est le script, c'est Dieu, c'est la Conscience qui joue à être qui elle n'est pas. D'un autre coté, les enseignements de l'Esprit nous invitent à choisir avec qui on interprète ce qui se passe dans le monde, et nous dit que c'est la seule liberté que nous avons. Mais si tout est écrit, cette liberté d'interprétation n'est- elle pas elle aussi écrite? Cela ne rend-il pas caduque tout ce qu'on fait ou essaye de faire pour s'éveiller? "

 

L’Esprit : " Toujours cette idée de vouloir modifier la personnalité depuis la personnalité derrière cela. Laissez-moi-vous dire ceci : la forme ne peut modifier la divinité mais, la divinité peut modifier la forme.

 

La forme ne peut pas modifier la forme !

 

Quoi vous dire qui n'ait déjà été dit. Tout ce qui vous arrive est votre création !

 

ATTENTION: tout ce qui vous arrive est votre création/manifestation  DIVINE.

 

La personnalité ne peut rien, elle se culpabilise d'apparentes conséquences de ces apparentes actions mais, il n'en est rien. Ce que vous vivez correspond à votre état vibratoire dans la forme et à votre liaison divine au divin en vous qui dit OUI à tout, même a ce qui vous semble être le pire, car , du point de vue divin, rien n'as plus d'importance qu'autre chose et tous vos choix créer la lumière et l'énergie densifiée de l'expérience dans la matière.

 

Tout est écrit si vous laissez votre propre plan se réaliser. Comment vous dire cela avec les mots que me propose Sylvain ? Vous existez en plusieurs "états" en même temps, il existe 11 dimensions de l'ETRE qui coexiste en vous et votre complexité à comprendre vient du fait que des messages peuvent vous parvenir de chacune de ces dimensions de vous-même.

 

Essayons de simplifier, il existe un état de vous-même qui se sait survivre à la mort en accédant à une phase dimensionnelle supérieure ou sa "vie" est passé en revue et ou cet être "programme" sa prochaine incarnation dans l'autre dimension avec d'autres "âmes". En ce sens, les évènements de la dimension dans lequel vous croyez vivre, ses évènements sont comme écrits et programmés.

 

Vus d'une dimension supérieure, ces choix "inter-vies" et "intra-vie" en votre dimension sont observés, respectés, non jugés et appliquer de par votre toute-puissance divine de manifestation dans la dimension "souple», de notre point de vue , ou vous vivez.

 

MAIS, en dehors de ce script totalement respecté et validé par une "divinité" dimensionnelle supérieure, il existe aussi un moyen de ne plus suivre le chemin prévu depuis cette dimension ou le "reflexe" de réincarnation existe. Cela vous est maintenant possible, car votre planète a, elle-même, traversé des champs dimensionnels. Vous sentez de manière vivante et vibrante cette nouvelle possibilité qui s'offre à vous de modifier l’expérience en dehors de vos choix incarnatoires.

 

Ainsi, la dimension supérieure des "êtres UN" que nous sommes, que vous êtes, peut aujourd'hui s'adresser à vous plus clairement pour vous exprimer votre totale liberté ... d'interprétation et de modification de votre vision du monde. C'est pour cela que nous expliquons qu'avant de passer à cette "étape", un état de PAIX (qui peut arriver n'importe quand lorsque vous avez fait le vœu à un moment donné) est nécessaire. C'est comme arrêter la pièce de théâtre, comme arrêter sa voiture pour profiter du paysage. Arrivé à cet état de Paix et de non-jugement de ce qui est, avec notre aide/association en conscience/confiance, vous comprendrez, profondément, que votre dimension est bien « interprétée » et modelable. En cela réside votre pouvoir divin, car, avec nous car "par moi-même je ne suis rien", et si vous avez confiance en notre liaison, votre monde changera."

 

 

 

CED 79 : Qui est le subconscient ?

 

Sylvain : voici la question qui m'est offerte:

 

"Peux-tu me dire si le subconscient est l’égo ou notre être intérieur ? Je te demande cela car, dans les enseignements on demande de dire des décrets. Comme par exemple celui d’Oraor  «  je suis paix amour ; tout est parfait «   quand mon patron me teste en kinésiologie en le disant : mon subconscient n’est pas d’accord. Donc je ne sais si je dois continuer ou pas."

 

L’Esprit :   " Le subconscient n'a pas plus d'existence que vous même, dans cette définition, il serait plus proche de l' EGO sans l'être, car l' EGO exploite le subconscient. Il est facile de vous imaginer que votre corps est le reflet parfait de votre pensée. Votre corps est la projection du divin dans la forme. Il eut un temps où votre corps était plus proche d'une sorte d'énergie pure et sans intention. Puis vous avez créé l'Expérience de la forme et vous vous y êtes associé. Dès-lors, vous oscillez entre la forme et le sans forme. Vous étiez comme attiré par votre nouvelle création et comme la LOI de manifestation l'impose, un reflet de cette attraction devait apparaitre sur votre énergie dans la forme. Vous avez alors attiré la forme au sans forme et vous êtes entouré de lui. Cela a créé des "particules" autour du corps énergétique qui était vôtre à l'origine pour vivre l'expérience.

 

Vous avez donc, petit à petit, à mesure de vos pensées d'association créée des corps et, vous les avez fait évoluer. Mais a forme d'aimer cette forme, votre création, vous vous y êtes associé plus qu'à votre état non formel. Alors, il a fallu que vous commenciez à '"défendre" cette forme, à la nourrir. A cette "époque", à cet autre instant présent, vous aviez encore tout loisir d'osciller entre un corps formel et l'informel. Vous avez alors manifesté quelque chose qui devait défendre la forme pendant que vous étiez dans l'informelle (cela se produit encore à chaque nano seconde) , vous avez alors créé un "subconscient" dont le rôle est de protéger ce qui semble vivre dans la forme. Le subconscient sans la conscience divine laisser votre corps formel comme une coquille vide, un aquarium sans poisson. Vous avez tellement d'amour pour votre création que vous avez décidé que même sans placer votre "conscience" dans la forme, celle-ci devait se mouvoir dans le mouvement magnifique de la vie.

 

Alors, vous avez créé l’EGO, l' EGO a donné vie à une personnalité, à un personnage qu'il fait vivre. 

 

Ainsi, quant le rôle du kinésiologue s'adresse au subconscient, c'est la mémoire et le système de protection " du corps qui répond et nullement votre volonté divine qui n'as besoin de rien." 

 

Sylvain : " a qui s'adresse les décrets ?, marchent 'ils ?"

 

L’Esprit: " TOUT , dans le monde de la manifestation, le monde de la forme est éclat divin. 

La vibration d'un décret aide la personnalité, l' EGO à se rapprocher du divin qui lui a donné vie.

 

Soyons clairs, vous n'êtes pas l' EGO mais vous vous associez souvent au mental EGO. 

Tout est en tout, ainsi, DIEU, le divin en vous est aussi dans l'ego. 

Un décret prononcé en paix, c'est comme taper sur un diapason et écouter la note. 

La note divine, ce son divin éveille en vous le sentiment d' ETRE. 

Ce sentiment est proche de ce que vous êtes vraiment. 

C'est la encore un outils en attendant votre compréhension divine qu'il n'y a que vie, que dieu en tout .

Dieu est dans l'égo, dans la personnalité, dans le subconscient, dans votre voix, dans chaque particule du monde manifesté.

Il ne peut en être autrement.

 

N'aillez crainte ou peur de vous associer a votre mental ou votre EGO car le moment arrive ou votre connaissance d'être le divin dans le divin va éveiller de nouvelle sensation dans la forme et, vous apporter la paix que vous désirez"

 

Sylvain :  "Merci, toi qui n'a besoin de rien, de continuer à expliquer qui nous sommes à qui nous sommes. A nous révéler par la forme des mots que nous sommes le sans formes."

 

L’Esprit : " Nous arrivons a un moment clef de notre enseignement ou vous allez pouvoir manifester votre divinité en la forme.

Ce n'est pas notre enseignement qui fera cela mais, c'est votre désir d’éveil qui révèle l'enseignement que nous vous offrons comme la révélation de votre conscience/confiance ".

 

 

 

CED 80 : La paix du non-savoir

 

Sylvain : Cher Esprit, je sais maintenant que tu es ce que je suis vraiment dans l'unité, ainsi, arrivé à ce cours 80 qui est la fin de l'opus 2 de ces cours, je ressens de te nommer SYLV'UN . Cela réduira le sentiment de séparation et d’indignité car, je suis ce que tu es et tu es ce que je suis ! C’est moi qui vais poser la dernière question de cet opus et je sens bien qu’elle correspond à beaucoup d' entre nous :

 

Je comprends que nous sommes unis, je comprends que nous sommes UN et que l'extérieur et l'intérieur de notre être ne font qu’un. Je conçois que nous manifestions le monde de nos pensées dans un univers fractal et holographique et pourtant, j’essaie encore de modifier la personnalité, je ressens comme une grande peine en moi ou une sorte de non-joie , comme quelque chose qui bloque l' émerveillement permanent que j' aimerais ressentir à chaque seconde.

 

Tu m’as fait grandir dans la conscience de la Présence, et la personnalité est là, lasse de devoir comme continuer une pièce de peur de mourir, de peur de se tromper, par volonté de contrôle sur l’incontrôlable.

 

Qu'as-tu à me dire là-dessus ?

 

Sylv'UN : « Tu es merveilleux de volonté de changement, et, paradoxalement, c'est parce que tu mets en mouvement que tu ne peux être heureux réellement.

 

Tu sembles vivre une vie et un scénario, celui de tes pensées dans la personnalité. Tu sais ne pas être la personnalité mais, elle existe ou plutôt semble exister. La manifestation du divin dans la forme n’est pas une illusion, c’est la forme que tu veux lui donner qui est une erreur.

 

Tu cherches à construire à partir de ce que tu vois se dérouler devant toi, c’est comme si tu piochais une à une les pièces d'un puzzle en essayant d'en modifier l’apparence. Le puzzle complet seul est conscience et connaissance de tout ce que tu es.

 

Le puzzle est merveilleux et tu sais la joie de cette connaissance mais, au lieu de laisser les pièces se poser là, une à une devant toi, tu essaies de deviner le portrait final d’un puzzle qui dépasse ta capacité de compréhension par sa complexité.  Voilà que tu veux faire un puzzle de 1000 pièces sachant à peine terminer des puzzles de 100 pièces.

 

Ce que tu n'as pas encore intégré est la notion de confiance qui doit être liée à la conscience. J'ai pourtant fait attention de bien lier ces mots en toi. Avoir confiance, c'est savoir que le puzzle est parfait et me laisser placer les pièces pour toi.

 

Tu sais, je comprends ton état actuel, je comprends vos apparentes frustrations. C’est que vous n’avez pas conscience/confiance dans un plan divin que vous n’arrivez pas à percevoir dans la totalité. Mais c’est l’esprit pensant dans la personnalité qui croit qu'il y a un plan. En vérité, il n’est d’autre plan que d’accomplir Votre volonté sur la terre, l’image du puzzle n'est pas fixée à l'avance dans sa composition, une pièce et une autre semblent venir au hasard dans le désordre.

 

En dehors de l’image illusoire du temps, le puzzle est terminé et c'est pour cela que nous vous félicitons d’or et déjà, c’est pour cela que nous sommes admiratifs du travail accompli par vous, avec vous. Le puzzle de l’existence est parfait, il peut sembler y avoir des pièces plus jolies que d’autres, mais, sans les pièces plus sombres, pas de contraste à la superbe image final. 

 

Nous avons parlé de la loi de manifestation, elle vous permet de choisir un type de pièce plutôt qu’un autre. Pour l’ensemble, aucun choix n’est meilleur qu’un autre mais, comme chacune de vos âmes compose l’image finale par respect de la grande loi d’équilibre. Ainsi, si tu "pioches" consciemment une pièce blanche, un autre piochera une pièce noire mais, ne te culpabilise pas d' avance, cela obéi à la seconde loi, celle de l' attraction/manifestation, ainsi, chacun choisi parmi une infinité de possibilités la prochaine pièce.

 

Une solution temporaire de la forme et d’arrêter de frénétiquement piocher des pièces en espérant, "au hasard", tombé sur une pièce blanche. S’arrêter, prendre conscience que chaque pièce aide la composition totale, prendre conscience que rien n' est immuable ou tracé en dehors de ce réflexe agitatoire.... il y a suffisamment de pièces pour tout le monde ...., pour tous les mondes ... « 

 

Sylvain: Ça donne le tournis, je comprends que tout est possible, qu’il y a autant de pièces de puzzle que nous le souhaitons et je sais que tu me montres, petit à petit, comment choisir une vision ou une "pièce". Il me reste ce sentiment de "frustration" ...

 

Sylv'UN:  « D’abord cesse de "comprendre", ce processus intellectuel n’est pas  la connaissance mais, l’illusion du "savoir". Tu ne comprends pas comment tout cela marche, c'est normal, seul celui pourvu d’une conscience globale peut "comprendre" . Ainsi, tu le sais maintenant, la PAIX est le premier pas vers la connaissance qui apporte de nouveaux champs de possibilités à votre vue. Ta frustration vient de ta non-connaissance de qui tu es ! Tu n'as pas encore compris le grand pouvoir de cette révélation.

 

Tu es, vous êtes le TOUT, omniscient ; vous arrivez a intellectualiser la notion de fractal mais, vous ne comprenez pas que tout ce qui vous constitue est conçu de l’équation fractale de DIEU. Ta peine vient de ta résistance a te laisser aimer par tout ce qui t’entoure comme faisant partie de toi même, de ta résistance à faire confiance aux grands desseins. Sache que cet état est temporaire et que cette vie te réserve encore beaucoup de très bonnes surprises.

Acceptez ma bénédiction. »

 

Sylvain : Ok, alors que mon mental cherche ce que vont être les prochains cours, je m'ouvre aux surprises que nous nous réservons, ensemble !

 

FIN

Partager cet article

Repost 0

commentaires