Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 21:11

La suite du résumé de Mickael Dawson sur le Cours en miracle :

Le Cours définit l'ego comme étant une pensée de séparation d'avec Dieu. C'est la "petite idée folle" qui se glissa dans l'esprit du Christ unifié et envers laquelle il oublia de rire. (T-27.VIII.6). Nous avons demandé, "Se pourrait-il qu'il y ait quelque chose de mieux que l'Unité?" Qu'arriverait-il si je devenais Dieu au lieu d'être le fils de deuxième classe de Dieu? En réalité, de telles idées démentes n'auraient pu se produire, il sembla donc qu'une partie de l'esprit du Christ tomba endormi pour qu'il puisse les expérimenter.


Le temps et l'espace surgirent pour que nous puissions mettre nos désirs en opération tout en nous cachant de Dieu et en l'imitant, espérant qu'Il ne pourrait jamais nous trouver ici pour appliquer envers nous sa vengeance justifiée pour avoir  quitté et brisé son Ciel. En fait, nous voulions un Dieu en colère pour qu'il donne de la réalité à notre rêve. Nous pourrions dire que nous avons finalement réussi à échapper à notre père. Cependant, en réalité, Dieu ignore tout de nos rêves enfantins, car Il ne peut connaître que l'Éternel. Le péché pourrait seulement être réel si nous pouvions changer l'Éternel, le Christ en nous, et cela est impossible. Mais dans nos rêves nous ressentons beaucoup de culpabilité et l'ego s'en sert pleinement. La culpabilité est la nourriture de l'ego, sans laquelle il ne peut exister.


L'ego nous dicte un chapelet de conseils pour nous aider à nous procurer les besoins que nous pensons nécessaires, cachant sa vraie motivation qui est «Cherche et ne trouve pas» (T-12.IV.1.-p.240) L'ego est notre création, notre enfant et veut vivre. En nous donnant des conseils qui ne fonctionnent jamais, il nous force à retourner vers lui pour d'autres avis semblables. Avec le temps, nous commençons à douter des motifs de l'ego réalisant qu'il est plutôt notre ennemi que notre ami. Ceci mène à la conclusion que l'ego doit être combattu et surmonter.  Erreur magistrale! Cette attitude donne de la réalité à l'ego et est un exemple de ce que le Cours appelle "faire devenir l'erreur réelle".


Par conséquent, nous ne devons pas essayer de le changer ou de "l'améliorer". La plus grande peur de l'ego est de ne pas être pris au sérieux. Sans aucune culpabilité pour se nourrir, l'ego "s'estomperait dans le néant d’où il est venu! (M-13.1).  Mais si nous le combattons ou l'aimons, nous lui avons donné de la réalité; et qui pourrait combattre l'ego si ce n'est que l'ego. L'autre conseiller qui se trouve dans notre esprit, le St-Esprit, ne s'oppose ni ne combat jamais rien parce qu'Il ne reconnaît pas l'ego comme étant réel. La vérité n'a jamais besoin d'être protégée de la fausseté. Au lieu de cela, Il nous demande simplement de regarder notre ego sans jugement.


Le pardon, par contre est calme et tranquillement ne fait rien. Il n'offense aucun aspect de la réalité ni ne cherche à la tourner en des apparences qui lui plaisent. Il regarde simplement, attend et ne juge pas. Qui ne veut pas pardonner doit juger, car il doit justifier son manquement à pardonner. Mais qui voudrait se pardonner doit apprendre à accueillir la vérité exactement telle qu'elle est. Livre d'Exercices. p.418, par.4 (Qu'est-ce que le pardon)


Le seul fait de voir ce que l'ego nous conseille de faire, lequel est toujours quelque forme d'attaque envers nous-mêmes, (maladie) ou autres (colère) nous conduira éventuellement à ne plus suivre ses conseils.  Si nous constatons que mettre notre main dans les flammes cause de la douleur, nous ne le ferons pas. Aucun effort ni pratique n’est requis.


Toute forme d'attaque envers nous-mêmes n'est pas si facilement reconnue. L'ego nous donne son avis pour apprendre à améliorer notre image, peut-être devenir plus «spirituel».


Le Cours enseigne que nous sommes créés à l'image de Dieu. La seule différence, laquelle mena à l'idée de séparation, d'où la naissance de l'ego, est que ne pouvons pas créer Dieu. Il est le Père et nous sommes Son Fils – le Christ. À part cette seule différence, nous partageons tout de la nature de Dieu.


Si nous considérons ce fait un moment, nous réaliserons que tout désir d'amélioration personnelle, pour devenir de meilleures personnes, joue directement dans les mains de l'ego. Pouvons-nous améliorer la création de Dieu? Ce que nous essayons d'améliorer est notre ego – notre image précieuse d'individualité et de particularités. Ceci peut seulement augmenter notre sens de culpabilité tout en renforçant l'idée de séparation, croyant que ce nous avons mal créé est supérieur à ce que Dieu a créé.


Toutes les choses par lesquelles tu cherches à rehausser

ta valeur à tes yeux, te limitent davantage, te cachent

ta valeur, et ajoutent une autre barre à la porte

menant à la véritable prise de conscience de ton Soi.

Leçon 128, par.3


Au fond de toi se trouve tout ce qui est parfait,

prêt à rayonner à travers toi et jusque dans le monde. Leçon 41


À mesure que nous commençons à nous éveiller de notre rêve de séparation, l'ego devient plus subtil dans ses conseils. À travers ses ruses, il se peut que nous ayons cru pouvoir atteindre le bonheur en attaquant les autres et en poursuivant des buts matériels, mais combien peut-il encore nous prendre facilement au piège en nous encourageant à poursuivre des objectifs spirituels. En regardant avec horreur tous nos défauts de caractère, nous jurons de conquérir l'ego et de devenir meilleur, des personnes plus spirituelles.


Ta valeur n'est pas établie en enseignant ni en apprenant. Ta valeur est établie par Dieu. Aussi longtemps que tu contestes cela, tout ce que tu fais te fera peur, en particulier toute situation qui se prête à la croyance en la supériorité et l'infériorité-T-4.1.7:1-3.


L'ego se frotte les mains en jubilant pendant que nous prenons le long sentier de luttes envers nos péchés récemment découverts. La culpabilité qui résulte de nos échecs deviendra une riche source de «nourriture» pour l'ego pour un bon bout de temps à venir. Nous ne voyons pas facilement non plus que notre combat pour devenir «bon» n'est seulement qu'une réaction à la culpabilité que nous ressentons pour s'être apparemment séparés de notre Père au Ciel. Mais la séparation est une illusion, nous sommes simplement endormis au Ciel. Il n'y a aucun besoin pour le sacrifice, la souffrance ou la rédemption. Tout ce qui est requis est un désir de s'éveiller et de laisser le rêve derrière.

D'énormes efforts sont déployés pour tenter de rendre saint ce qui est haï et méprisé. Il n'est pas nécessaire non plus de passer toute une vie en contemplation et en longues périodes de méditation visant au détachement du corps. Toutes ces tentatives réussiront à la fin à cause de leur but. Or les moyens sont fastidieux et prennent  énormément de temps, car tous se tournent vers le futur pour la délivrance d'un état présent d'indignité et d'insuffisance.  T-18.VII;4.8-11, p.416.


Le soi spirituel que nous essayons de cultiver ne se sentira jamais adéquat parce qu'il sera toujours l'ego, mais maintenant portant des vêtements spirituels. Nous sommes destinés à souffrir d'un manque d'estime de soi jusqu'à ce que nous réalisions que ce que nous sommes en train de créer est faux. Comment pouvons-nous possiblement apporter une amélioration à notre soi Christique? Tout n'a été qu'un voyage d'arrogance sans espoir.


Ne t'efforce pas pour acquérir de la spiritualité. Si tu le fais, tu la bloqueras.

Elle sera empêchée de venir dans ta vie.

Cela est la chose la plus difficile à apprendre pour la plupart des gens,

de ne pas se mettre dans leur propre chemin.

Elle est déjà tienne et l'a toujours été.

Relaxe, sois calme et tu verras ce que je veux dire.

Elle ne t'a jamais laissé. Ton esprit avec toutes ses interminables

demandes, t'a tenu au loin de cette clarté.

Raynond Karczewki



Peut-on regarder nos efforts spirituels et en rire?

Peut-on apprendre à ne pas prendre l'ego sérieusement, ce qui signifie ne plus essayer de le changer

– le nôtre ou celui d'un autre?

Peut-on arrêter d'essayer d'être bon et simplement relaxer dans une conscience sans jugement de ce

que notre esprit est capable de faire?

Sommes-nous consentants à nous dire, «Je ne suis plus en charge de mon cheminement spirituel. Je ne sais rien.

S.v.p. enseigne-moi»?


Sommes-nous prêts à nous éveiller du rêve de séparation, lequel contient aussi l'abandon de notre attachement aux parties de notre rêve qui nous donnent de la satisfaction?
Si nous le pouvons, le Cours nous promet la paix de Dieu. Si nous ne sommes pas prêts, il nous conseille de ne pas nous battre contre nous-mêmes. T-30.1.1;6-8, p.671.


Les parties les plus heureuses du rêve nous appellent encore à demeurer endormis. Ceci n'est pas une faute, simplement une erreur douloureuse que font la plupart de nous. Un jour, nous nous fatiguerons de tous les rêves et laisserons finalement aller la main de l'ego. Dans ce cas, la lumière du Pur-esprit sera autorisée à rayonner dans notre esprit, l'ego disparaîtra et nous nous éveillerons à notre foyer au Ciel, lequel nous n'avons jamais quitté.


L'acceptation de l'Expiation (se réveiller du rêve) par chacun n'est qu'une affaire de temps. Cela peut paraître contredire la libre volonté parce que la décision finale est inévitable, mais il n'en est rien. Tu peux temporiser et tu es capable d'une énorme procrastination, mais tu ne peux pas quitter entièrement ton Créateur, Qui a fixé des limites à ton aptitude à mal créer. Une volonté emprisonnée engendre une situation qui, à l'extrême, devient tout à fait intolérable. La tolérance à la douleur peut être grande, mais elle n'est pas sans limite. Tôt ou tard chacun finit par reconnaître, même très vaguement, qu'il doit y avoir une meilleure voie. En s'affirmant, cette re-connaissance devient un tournant. T-2.III.3:1-7, p.23.

 

Michael Dawson - traduit par Stella Pilon
A suivre:  "Je n'ai pas besoin de faire quoi que ce soit".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vivadevata 19/07/2010 17:23



Résumé: "Ici bas je ne suis rien, seul Dieu existe".


Ego= inconscient de CE QUI EST, esprit séparé.


Dans la BIenveillance et l'étreinte de CE QUI EST


Je reconnaîs ce que tu es vraiment,


Je te l'accorde et je me l'accorde


Donner et recevoir sont les deux faces


D'un même visage, celui du Christ vivant.


Je suis ce que tu es


En Cela je me reconnais ensemble, Dieu.