Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 21:54

Le Ciel est-il le but du Cours ? Non.

Quel est-il ? Le but du Cours est d’atteindre le monde réel.

Quand est-il atteint ? Quand nous ne percevons plus autre chose que des cassettes de pardon et d’union, alors toutes les autres cassettes de peur, de souffrance et de mort disparaissent. Dans le monde réel, nos perceptions ne sont plus déformées par la projection de notre propre culpabilité ou croyance au péché de séparation mais sont plutôt le prolongement de l’amour du Saint-Esprit. Cet amour est le but du Cours et nous amène à la fin du chemin de Correction.

 

Le monde réel fait encore partie du monde de l’illusion et ainsi n’est pas le Ciel. Il est un symbole et non un fait. Le seul fait est le Fait de Dieu. Le monde réel est un pur reflet de la réalité et de l’unité du Ciel à l’extérieur de l’esprit séparé. Il ne réfère pas au monde physique, mais à l’attitude de pardon qui est maintenant au-dedans de l’esprit qui a reconnu son innocence, sa non-culpabilité.

 

Vivre dans le monde réel est d’avoir accepté toutes les corrections du Saint-Esprit. Jésus nous dit dans le texte : «J’enseignerai avec vous et vivrai avec vous si vous voulez penser avec moi, mais mon but sera toujours de vous décharger finalement du besoin d’un enseignant». Le monde réel n’est pas la négation du monde. Bien que les yeux du corps voient la même chose qu’avant, l’interprétation donnée sur ce qui est perçu est complètement différente. Notre perception est complètement corrigée et nous ne voyons qu’avec les yeux de l’amour. Nous allons jeter un regard différent sur les catastrophes sans renier le monde, mais nous ne laisserons plus les événements déranger notre paix intérieure. Ce n’est qu’un changement d’attitude.

 

Ce n’est certainement pas la façon de voir du  monde car l’attaque semble si réelle. Notre ego a besoin de pensées d’attaque, de meurtre et de mort et cela découle d’une décision que nous prenons. Si nous voyons ainsi c’est que nous avons un investissement à croire l’attaque bien réelle car c’est le besoin de l’ego pour assurer sa survie et c’est ce qui nous garde dans le corps et dans un monde de séparation, de culpabilité et de peur. Choisir des pensées d’attaque vient vraiment d’une décision de demeurer dans le temps, soi-disant «en sécurité» dans le monde de l’ego.

 

La section Où le péché n’est plus (T.26;1V, p.587)) est un très beau compte-rendu du monde pardonné ou réel. Où il y a absence de péché, il ne peut plus y avoir de culpabilité ni nécessité de se voir ainsi que les autres comme étant condamnés. Sans culpabilité, le jugement est impossible et la séparation n’existe plus. Le monde que nous voyons est sorti d’un esprit en conflit et ne peut qu’exprimer le conflit. C’est ainsi que le monde fut fabriqué.

 

Le pardon corrige cette erreur, guérissant le conflit de croire que nous avons attaqué Dieu. La paix remplace la discorde et un autre monde surgit de cette pensée d’amour. En d’autres mots, dans le monde réel, nous voyons et expérimentons le rêve différemment. En ce monde nous n’avons pas toujours le contrôle sur ce qui nous est extérieur, mais nous pouvons toujours l’avoir sur nos pensées et perceptions. Nous pouvons changer ces dernières. “N’essaie pas de changer le monde, mais change ton esprit sur le monde”.

 

Nommez deux moyens que nous utilisons pour donner notre pouvoir aux autres et ainsi nier la responsabilité de l’univers de notre esprit ?

1-Voir notre salut en dehors de nous-même

2-Garder une accusation contre quelqu’un d’autre

 

Rien en dehors de nous ne peut nous sauver ni nous apporter la paix. Rien ni personne ne peut le faire pour nous, car ceci ne revient qu’à nous seul. Je ne dépends de rien en dehors de moi, donc ainsi je suis complètement libre. Mon partenaire romantique ne peut le faire, ma fortune et ma carrière ne le feront pas pour moi, ni aucun thérapeute, ni gourou, ni Jésus, ni le Cours. Tout ceci peut m’aider, me supporter, m’encourager, mais aucun d’eux ne peut le faire à ma place.

 

Mon salut ne vient que de moi-même, vient des choix de mon propre esprit. C’est ma fonction avec vous, je ne peux le faire pour vous, mais je peux vous y aider, vous guider par mon expérience et vous y amener. Mais, je ne pourrai jamais le faire pour vous. Dans le monde réel, nous commençons à nous éveiller de ce rêve de cauchemar. Pour le Saint-Esprit le but du temps sert à défaire notre croyance en la séparation et après n’aura plus aucune utilité. Ainsi nous pouvons dire que la réalisation du monde réel est le pas nécessaire pour terminer notre croyance en la réalité du temps.

 

Le reflet de l’Amour divin n’est possible qu’à travers la perception du Saint-Esprit. Alors que le temps disparaîtra, la perception et la Connaissance descendront sur notre esprit, lui restaurant enfin la conscience de l’unité du Ciel. C’est l’instant sacré où notre esprit sera entièrement guéri parce que nous avons complètement accepté la Correction pour nous-même.

 

Nous avons défait notre croyance en la réalité de la culpabilité. Le monde réel représente l’achèvement de nos chemins individuels, car le Second Avènement, le Dernier Jugement et l’Étape Finale sont réellement des pas ou des étapes collectives.

 

Quand chaque fragment séparé de la Filialité aura guéri son esprit, la Filialité deviendra éveillée et «une». Pendant que nous voyons la face du Christ chez les autres, la mémoire de Dieu descend sur notre esprit et nous sommes à la maison dans la conscience de notre parfaite unité avec Dieu et avec toute la Création.

 

Extrait de: "A VAST ILLUSION, TIME according to A Course in Miracles". Kenneth Wapnick, Ph. D.

 

Traduction libre par Stella Pilon -  1998

Merci à elle pour ce partage. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vivadevata 23/12/2010 00:43



Ce que nous signifions par fixation du mental


Est que l'essence du cours inverse le courant


De l'extérieur vers l'intérieur


Réunissant les deux courants séparés


Dans l'Unité en illuminant le mental


Défaisant son mode séparé


Ceci fait la compréhension afflue.


Le genre poétique s'est imposé naturellement suite à cette transformation claire et non fumeuse.


 


Même les tours d'ivoire s'écroule


Ayant vu une porte fermé


J'ai déposé quelques cadeaux


Qui seront ouvert lorsque


La clé sera retrouvée.


 


N'oublie pas mon frère


Que nous nous connûmes.


Le "fumeux" que tu perçois


Vient seulement de l'esprit


Qui séparé de son frère


Hors du St Esprit


Ne l'a pas reconnu


Et que le maître intérieur


Etant à l'origine de ces mots


T'en apportera la compréhension


C'est du moins le voeux


Que nous t'offrons en cet instant


Dans le monde réel bien sûr


Là où se tient le jardin d'éden.



Christalain 23/12/2010 12:59


Bonjour Vivadevata, Avertissement : non, je me sens pas attaqué… J C’est gentil de vouloir m’aider, moi pauvre étudiant égaré dans les labyrinthes du Cours en miracles, et séparé du St-Esprit, toi
qui est à présent « illuminé(e)» et dont les poèmes sont inspirés par le St-Esprit lui-même qui t’habite, j’en suis heureux pour toi, et je n'ai rien contre tes poemes. Mais permet-moi de te dire
que si je ne le suis pas encore ("illuminé") , je suis en revanche très lucide sur les verrous qu’il reste à faire sauter pour "ouvrir durablement la porte" (franchir le fossé inexistant dirait le
Cours). Et cette porte que tu vois fermée en moi n’est que la projection de la porte fermée que tu ne veux pas voir en toi-même. A mon tour, je t’invite à questionner cette compulsion à vouloir «
sauver » les brebis égarées, à penser à leur place et leur dire ce qui est bon pour eux. Mais ce qui est « bon » pour toi ne l’est pas forcément pour moi, chacun son chemin d’accès (et sa fonction
particulière dirait le Cours). Que sait-tu de ma compréhension ? en te basant sur des textes qui ne sont pas de moi ? « Nous nous sommes connûs » dit-tu ? Si tu n’étais pas séparé(e) de l’Esprit,
tu me verrais ENCORE et TOUJOURS frère, tu verrais la porte ouverte en moi, et tu te réjouirais de me l’annoncer, et tu te réjouirais alors de la voir s’ouvrir en toi… Descend de ton piédestal d’ou
te tu tiendrait avec l’esprit saint (c’est pour cela que tu dis NOUS ?) , laisse tomber ton masque de grandiloquence poético-énigmatique et viens parler avec moi, d’égal à égal, simplement, et je
te reconnaitrais comme frère (ou sœur !). Avec tout mon respect, Christalain


vivadevata 06/12/2010 18:18



Tu t'emballes, tu t'emballes....la paix dans mes propos s'y pose.


Dommage que tu es pris cela comme une attaque, elle n'en est point une. C'est un partage, je, nous n'en dirons pas plus, ton libre arbitre sera ta foi.


Si tu relis intensément le commentaire, il indique que l'interprétation du mental n'est pas souhaitable et devrait passer par l'essence et la compréhension du ceur, simplement pour en avoir la
pure compréhension.


D'autre part reconnaître la Présence du Maître intérieur et l'avoir rencontré comme indiquer dans le manuel de l'enseignant n'est aucunement une tare...'(lol)


Toujours dans la Bienveillance de CE QUI EST à toi et à tous.



Christalain 06/12/2010 18:33


Je ne m'enballe pas cher(e) Vivadeveta. Et je ne prend pas ton commentaire comme une attaque, ne prend donc pas ma réponse comme une contre-attaque. Je répond simplement comme je le sens, et sans
circonvolutions diplomatiques. Je ne comprend tout simplement pas ou tu veux en venir à travers tes diverses interventions. Ce n'est jamais très clair, souvent "fumeux". Bien sur que
l'interprétation du mental est indésirable, mais à quoi fait tu référence exactement ? à cet article ? à une phrase ? à un enseignement ? Par ailleurs, la vraie connaissance du coeur ne se partage
pas avec des mots, ni même des poèmes. Il n'y a pas de degrés dans les illusions, et il n'y en a pas dans la limite des mots. Je suis ainsi de plus en plus réticent aux échanges épistolaires qui ne
peuvent etre que mentaux et mensonges, en tout tout cas sur des sujets aussi éthérés et abstraits (le présence intérieure, le coeur, le christ...). Merci de ta compréhension. Tu peux bien sur
continuer à poster si tu le sens... Dans la paix et la bienveillance "du coeur"... également,


vivadevata 05/12/2010 11:38



La fixation du mental en UCEM


Est un obstacle à la Réalité


De CE QUI EST,


Laissons-le être


Illuminé par le Divin.


 


L'enseignement christique


Est donné


pour être porté au coeur


IL saura en reconnaître


Les résonnances


Jusqu'à l'essence.


remercions-le alors,


Infiniment...


Car la compréhension


De CE QUI EST


S'en vient. OMMMM...


 


Entre ce que tu es réellement


Et ce que tu n'es pas réellement


Le pont de lumière


Doit être restauré


Afin de se réaliser


A nouveau.


 


Tel est la simplicité


Derrière les apparentes difficultés


Du cours en miracles


Dans le courant miraculeux


Du Divin.


 


Dans la bienveillance et la simplicité amoureuse de CE QUI EST.



Christalain 06/12/2010 18:00


"La fixation du mental en UCEM est un obstacle à la réalité" Qui affirme cela ? l'ego-mental de Vivadeveta bien sur. Qui fixe son mental sur les articles UCEM ? Vivadeveta bien sur... Le refus de
voir en face la véritable nature du mental-ego surtout est un obstacle à la réalité.(déni) . Bien qu'il enfonce des portes ouvertes, ton poème est joli. Mais Il ne suffit pas de lancer des "OMMMMM"
à tour de bras pour avoir le monopole de l'essence christique. Désolé d'être abrupt, c'est le mois de l'intégrité et de la franchise... J'accepte avec plaisir toute remarque critique sur UCEM si
elle constructive, si elle apporte de vrais arguments, de vraies idées nouvelles. Ici, je ne vois que suffisance, dommage... Si tu connaissais mieux UCEM, tu saurais que ce n'est pas un
enseignement "mental", mais une voie pour aller au dela du mental, dans le coeur comme tu dis... Bien cordialement,