Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 20:55

Il a souvent été question de la relation particulière (selon la terminologie du Cours en miracles) dans ce blog, car il est fondamental de connaitre ce qu’elle est vraiment, avant de pouvoir envisager ce que peut signifier son contraire et son alternative: la relation Sainte. C’est purement dialectique. Passer de l’une à l’autre constitue un long chemin, de « nombreuses vies » ou l’ego perd de sa puissance et crédibilité à chaque étape. Ainsi se révèle progressivement notre vraie nature unifiée à la source.

 

Bien sûr, le Cours en miracle n’est pas le seul enseignement à aborder le rôle (immense) des relations dans l’éveil spirituel, mais c’est probablement le plus radical, donc le plus dérangeant. S’il fallait le résumer grossièrement sans trop choquer, je dirais que dans la relation complètement particulière, chacun se croit isolé du monde, des autres, fragile et indigne. Il se soucie uniquement de lui-même et choisit son(sa) partenaire en fonction de ses propres besoins particuliers à combler, (notamment la sécurité affective, la dépendance...) puis une fois rassasié, désabusé ou en colère, il (elle) recommence sa quête ailleurs, plein de rancœur et d’esprit de vengeance. Ainsi se perpétue le triste cycle de l’égo.

 

Dans la relation complètement sainte, chaque partenaire guéri de ses blessures et croyances insensées, partage  sa propre complétude paisible et joyeuse dans un respect total de l’autre vu comme le fils de Dieu au même titre que Lui-même. Le pardon est permanent car il n’y a pas d’offense possible entre deux êtres qui se savent innocents. (La culpabilité ne se réfère qu’au passé qui n’existe pas). Une telle relation est un hymne à l'unite et la paix du monde. Un tel couple rayonne l’amour, la lumière  et contribue à guérir autour de lui par sa seule présence.

 

Entre ces 2 extrêmes, il y a tout un univers (c’est le cas de le dire !) et tout un éventail de relations à traverser,  et d'affronts, de blessures d'amour propre à pardonner. C’est précisément pour cette raison que l’éveil passe par bien des tourments, remises en question et nuits sombres de l'âme à travers des rencontres inévitables. Mais pour celui qui ne croit plus en ce monde faux, il s’agit d’affronter une douleur provisoire afin de s’affranchir d’une souffrance perpétuelle, tel est l’enjeu et il en vaut la peine. Voyons donc d’un peu plus près en quoi consiste cette relation « purement » Sainte. Idéal à atteindre pour les uns, utopie pour les autres. Chacun se fera son idée... en fonction de ses propres avancées dans ce domaine.

 

Christalain – Septembre 2011.

 

 

LA RELATION SAINTE 

 

De la particularité à la Sainteté

 

Il n'y a rien de mieux que l'expérience des deux formes de relation : une relation sainte et une relation non sainte (particulière), pour montrer le contraste. La première est basée sur l'amour et repose sur lui sereine et non perturbée. Le corps n'y fait pas intrusion car toute relation dans laquelle entre en priorité le corps n'est pas basée sur l'amour, mais sur l'idolâtrie. L'amour souhaite être connu, complètement compris et partagé. Il n'a pas de secrets, rien qu'il voudrait garder à part et cacher. Il marche en plein soleil, les yeux ouverts et calmes, avec un sourire accueillant et une sincérité si simple et si évidente qu'il est impossible de mal le comprendre.

 

La relation d'amour particulière n'est qu'un piètre substitut à ce qui nous rend entier dans notre vérité et non dans l'illusion. N’utilisons aucune relation pour nous accrocher au passé, mais naissons à nouveau avec chacune d'elles chaque jour. Une minute, même moins, suffira pour nous libérer du passé et pour remettre en paix notre esprit guéri, à la rédemption. Dans notre nouvelle relation, le christ est le bienvenu. Et où il est le bienvenu, il est là, présent. Aucune relation n'est sainte à moins que sa sainteté ne l'accompagne partout.

 

Une relation particulière, ou non sainte est basée sur les différences, où chacun pense que l'autre détient ce qu'il n'a pas. Une relation sainte part d'une prémisse bien différente. Chacun a regardé au-dedans, en lui-même, et n'a vu aucun manque. Acceptant sa complétude, il voudrait l'étendre en se joignant à un autre, tout à fait entier comme lui. Il ne voit pas de différence entre les Soi, car les différences ne sont vues que dans les corps. Par conséquent, aucun des deux ne voit quelque chose qu'il voudrait prendre et voler à l’autre.

 

La nature de la relation sainte

 

La relation sainte est l'expression de l'instant saint qui vit dans ce monde. Comme tout ce qui a trait au Salut, l'instant Saint est un mécanisme pratique dont témoignent les résultats. L'instant saint n'échoue jamais et l'expérience en est toujours ressentie. Or sans expression, il n'en reste pas de souvenir. La relation sainte est un appel constant de l'expérience par laquelle la relation est devenue ce qu'elle est. De même que la relation non sainte est un hymne de haine continuel à la louange de son faiseur l’ego, la relation sainte est un chant heureux à la  louange du Rédempteur des relations, l’Esprit Saint.

 

On ne peut pas entrer en relation réelle avec n'importe lequel des Fils de Dieu si on ne les aime pas tous et de manière égale, car l'amour n'est pas particulier. Ainsi les parties d’un tout que sont les Fils de Dieu se joignent-elles graduellement dans le temps. La fin du temps est alors rendue plus proche à chaque jonction. Deux voix qui s'élevent ensemble appellent tous les cœurs à battre comme un seul. Et dans cet unique battement de cœur, l'unité de l'amour est proclamée et bienvenue. Paix à notre relation sainte, qui a le pouvoir de maintenir l'unité du Fils de Dieu. C’est dans cette relation sainte que le Fils de Dieu se rapproche le plus de lui-même.

 

Quand nous ressentons quoi que ce soit qui menace la sainteté de notre relation, arrêtons-nous immédiatement et offrons au Saint-Esprit le désir, malgré notre peur, de Le laisser échanger cet instant de peur contre l'instant Saint qu’on préférerait avoir. Celui des deux qui est le plus sain(t) d'esprit au moment où la menace est perçue devrait se rappeler combien sa dette est grande envers l'autre. Il devrait se rappeler tout ce qu'il lui doit de gratitude, tout en se réjouissant de pouvoir s'acquitter de cette dette en apportant le bonheur aux deux. Qu'il se souvienne de cela, et qu'il dise :

 

« Je  désire cet instant Saint pour moi-même, afin de le partager avec mon frère, que j'aime. il n'est pas possible  que je l'aie sans lui, ni qu'il l'ait sans moi. Or il nous est entièrement possible de le partager maintenant. Ainsi je choisis cet instant pour celui que j'offre au Saint-Esprit, afin que Sa bénédiction descende sur nous et nous garde tous deux en paix ».

 

La fonction de la relation Sainte

 

La relation sainte, qui est une étape majeure vers la perception du monde réel, est apprise. C'est une ancienne relation non sainte, transformée et vue à nouveau par la Vision juste. La relation sainte est un accomplissement phénoménal et donc « pratique » de l'enseignement. Sous tous ses aspects, comment elle commence, comment elle se développe et comment elle s'accomplit, elle représente le renversement de la relation non sainte. Consolons-nous d’apprendre que la seule phase difficile est le début. Car là, le but de la relation est brusquement changé en l'exact opposé de ce qu'il était. C'est le premier résultat après avoir offert la relation au Saint-Esprit, pour qu'il l'utilise à Ses fins.

 

Notre relation sainte, dans son nouveau but, nous offre la foi à transmettre à notre frère. C’est notre absence de foi qui nous a éloigné l’un de l’autre. Et donc, on n’a pas reconnu le salut en lui. Mais maintenant la foi nous unit dans la sainteté que nous voyons, non pas par les yeux du corps mais par la vue de Celui Qui nous a joint, et avec Qui nous sommes désormais unis : l’Esprit Saint. La raison retrouvée peut maintenant nous conduire, nous et notre frère, à la conclusion logique de notre union.  Notre relation est maintenant un temple de guérison, un lieu où tous ceux qui sont las et fatigués de la vie peuvent venir se reposer. Pensons alors à tout ce qu'une relation sainte peut enseigner !

 

Une relation sainte est un moyen de gagner du temps pour tous. Un seul instant passé avec notre frère nous rend l'univers à tous les deux. Une fois  préparés par cet instant, tout ce que nous avons besoin de faire, c'est de nous souvenir que l’on n'a pas besoin de faire quoi que ce soit. Il serait bien plus profitable de se concentrer simplement là-dessus plutôt que de considérer tout ce qu’on devrait faire. Ainsi, la fonction de nos relations est à jamais devenue celle de « rendre heureux ». Et rien d'autre.

 

Une relation bénie du ciel

 

N'entrons en relation qu'avec ce qui ne nous quittera jamais, et avec ce que nous ne pouvons jamais quitter. Dieu a créé la seule relation qui ait une signification, et c'est Sa relation avec nous. La sainteté de notre relation est établie au Ciel. On ne comprend pas vraiment ce qu’on a accepté en désirant la relation sainte, mais souvenons-nous qu'il n'est pas nécessaire de comprendre. Ce qui est nécessaire, c'est simplement le souhait sincère de comprendre. Ce souhait, c'est le désir de la sainteté qui libère et guérit. La Volonté de Dieu nous a été accordée. Une fois acceptée avec joie, on se rendra compte que notre relation est un reflet de l'union du Créateur et de Son Fils. Ne soyons pas alors tentés de garder un peu d'ego avec ce qui nous est donné.

 

Les relations réelles sont saintes. Elles ne peuvent pas du tout être utilisées par nous en tant que « personne ». Seul le Saint-Esprit les utilise pour toute la filialité. Voilà quel est le cercle d'or où le Fils de Dieu est reconnu car ce qui est né dans une relation sainte ne peut jamais prendre fin. Cette relation sainte est belle en son innocence, puissante en sa force. Elle flamboie d'une lumière bien plus brillante que le soleil qui éclaire notre ciel. Cette relation sainte est choisie par notre Père pour réaliser Son Propre plan. Soyons reconnaissant qu'elle ne serve pas du tout le nôtre, celui de l'ego.

 

Source : « L’Esprit d’Un Cours en miracles » - ouvrage de synthèse en cours d’écriture par Christalain

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Candy Cathy 24/09/2011 20:26



 


Mais si, c'est toi, et z'êtes le m^me, tous deux mes amis... bisous doux