Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 12:21
 


- Qu'est-ce qui essaie de se greffer sur votre attention ?

- A qui confiez-vous votre propre autorité, votre propre pouvoir ? A des " autorités " politiques, religieuses, financières, économiques, judiciaires... ? A vous-mêmes ?

- Vos pensées sont-elles réellement vôtres ?

- Vos actes suivent-ils vos paroles, et celles-ci sont-elles le prolongement de vos pensées ?

- Etes-vous orienté " objet " (accumulation frénétique) ou orienté " sujet " ?

- Quel est votre degré de naïveté face aux informations télévisuelles, écrites, distillées quotidiennement ? Est-ce " réel " ?

- Préférez-vous les hurlements et glapissements télévisuels ou l'interactivité et le silence créatif ?

- Etes-vous attiré par le côté catastrophiste de ce qui est présenté (l'état de la planète, l'économie, la politique, les prophéties, les sites " conspirationnistes ", etc.) et vous lamentez-vous intérieurement et en public (attitude de la victime) ? Entrevoyez-vous d'autres pensées, paroles et actions constructives ?

- Sachant que chacun crée sa réalité et qu'il n'y a jamais ni bourreau, ni victime ni sauveur, quel est votre degré de " dépendance aux événements extérieurs " et celui de la projection extérieure de votre réalité intérieure ?

- Sachant que toute peur, toute ignorance (totale ou partielle), toute agressivité, sont des empreintes prédatrices en soi, observez-vous vos pensées ? " Qui pense " et " qui écoute " ?

_____________
 
Il ne peut y avoir aucun jugement, ni de soi, ni d'autrui, l'autre étant le reflet, minimisé ou amplifié, de soi-même. Il n'y a que la simple observation de son propre processus intérieur.

A chaque fois qu'un pas est franchi sur le chemin de l'évolution, des pans entiers de ce que nous pourrions considérer comme un mur obscur sont mis à jour. Au plus nous progressons, au plus ces périodes " obscures " sont intenses, mais brèves, et au plus nous sommes ensuite à même d'expérimenter de longues périodes de joie, d'amour, de connaissance, et d'abondance.

L'obscurité nous attaque-t-elle réellement et est-elle en train d'interférer avec notre chemin de vie, afin d'empêcher toute évolution ? Non. Il s'agit plutôt, à chaque fois, d'une part sombre de nous-mêmes, si infime soit-elle, qui nous quitte, en se faisant remarquer, de telle façon qu'elle ne puisse plus être refoulée et niée. Les parts les plus sombres de nos âmes qui nous ont accompagnés pendant des éons et ont accumulé de l'énergie dense sont en train d'être purgées. Nous pouvons, par exemple, observer une forte densité chez autrui, alors qu'elle est en partie ancrée en nous-mêmes, le tout s'effectuant par réflexion, telle un subtil jeu de miroirs. Il suffit de l'observer en soi, sans jugement, et elle disparaît presque instantanément.

Tout cela peut se présenter temporairement sous forme d'oubli, de peur, d'agressivité, voire de rage, réprimée ou non, de lassitude, de déprime, d'émotions et de pensées noires, d'expériences très courtes, mais désagréables.

Cela est du au manque d'attention envers nos propres pensées et au délai de plus en plus bref entre la pensée et la manifestation, puisque nous vivons une accélération temporelle sans précédent dans l'histoire de l'humanité, et arrivons progressivement au " point zéro " de la manifestation immédiate.

Sur quoi notre attention est-elle focalisée ?

Comme nous traversons une turbulente période de transition entre l'ancienne et la Nouvelle Conscience, il est bon de connaître les véritables enjeux, dont la libération de l'emprise de la Matrice, ainsi que l'accès de plus en plus marqué à la multi dimensionnalité, qu'il nous faut intégrer…
 
…/…
 
Les Rose Croix, les spirites et d'autres parlent d'entités astrales organisées, des ex-êtres humains qui ne veulent pas évoluer et s'accrochent à la densité matérielle à partir de l'astral. Pour survivre, ils ont besoin de nos émotions dont ils se nourrissent. Cela est vrai en partie. Il en va de même pour les formes pensées, sortes d'égrégores individuels et collectifs enserrant l'individu et l'humanité, pour préserver leur existence illusoire. C'est ainsi que le " diable " - ou la " bête " - des religions n'est qu'un agrégat de formes pensées de peur, d'ignorance, et d'illusions collectives.

Ces créatures du bas astral (comme celles décrites par les Rose Croix ou les spirites), ou, plus " haut " (en fréquence), de quatrième dimension (comme les " gris ", les " prédateurs " ou les " flyers " de Castaneda, etc.), ont progressivement, depuis des éons, mis en place un plan d'asservissement machiavélique (machiavélique au sens de l'inversion systématique de toutes les valeurs humaines - " Le Prince " de Machiavel est représentatif de cette dérive sociopathique / psychopathique) : infuser dans la conscience humaine des modèles psychologiques limitants et débilitants qui puissent garantir une production soutenue des émotions dont elles ont besoin pour survivre. Il s'agit de tous les modèles dualistes pervers : le monde extérieur (qui est le fondement de la " réalité ") et le monde intérieur (inexistant, illusoire, ou " virtuel "), les notions de bien et de mal, de Dieu face au Diable, la séparation, la division, la honte, la colère, la peur, le jugement, l'ignorance.

Comment reconnaître la part de prédateur en soi ? C'est très simple : chaque pensée de peur, d'agressivité, de jugement, de colère, de honte, de déprime, de séparation, de division, de vengeance, etc. est une pensée prédatrice. Il s'agit de toute pensée teintée de négativisme.

Etre au courant des pièges orchestrés par la Matrice est une chose, en faire une obsession en est une autre :

- D'un côté, il FAUT être au courant de tout ce qui se trame dans notre dos (et l'on s'étonne de la quantité incroyable de gens qui ferment les yeux sur tout et ne sont tout simplement au courant de rien. Ils constituent le vivier dans lequel puisent les champions de la manipulation mentale).

- D'un autre il NE FAUT PAS tomber dans cette forme d'obsession paranoïaque qui consiste à traquer le " mal " partout où il pourrait se trouver (et encore faut-il être capable de distinguer les deux, car le " mal " peut aussi être un levier provoquant un déclic inverse), que ce soit dans les mass médias, sur des sites " conspirationnistes " ou tout simplement chez le voisin. Cela fait le jeu de la Matrice et, surtout, comme l'extérieur est toujours le reflet de l'intérieur, le fait de passer son temps devant les journaux télévisés et de se plaindre de " la situation dans le monde " ou des " méfaits du genre humain " etc. représente une bien piètre image de son propre univers intérieur.

Bien des gens se disent " positifs " mais il suffit de tendre un peu l'oreille pour s'apercevoir que cette affirmation de positivisme est noyée dans un véritable océan de négativisme dont les vagues peuvent engloutir celui qui n'est pas dans un état de vigilance accrue.

La meilleure façon de se protéger de ses propres pensées négatives et des formes pensées collectives est de les observer sans les juger, et ensuite de porter, immédiatement, son attention ailleurs, vers un monde d'idées positives et de créativité. C'est d'ailleurs ainsi que beaucoup se détournent des médias de masse abrutissants, passifs, et passent plus de temps sur Internet, univers actif, de connaissance, de conception élargie du monde, d'interactivité, de créativité, d'ouverture, pour qui a cette conception de la découverte permanente des autres et par conséquent, de soi.

La loi de l'attraction (on attire ce qu'on pense et ce que l'on est) est toujours vraie SI on prend en compte le fait qu'on se doit d'observer la polarité inverse, ce qui nécessite une bonne dose de vigilance sur le plan énergétique. Ombre et Lumière cheminent toujours côte à côte. Quand la Lumière est là, l'ombre n'est pas loin.

Une expression résume très bien le tout : " Observer (et parfois expérimenter) ce que l'on ne veut pas, pour savoir ce que l'on veut ". Ou encore : Dans une cuisine, tous les ingrédients sont présents. Il suffit de choisir ceux qui s'assemblent bien pour la préparation désirée, de laisser les autres de côté, et de jeter ce qui est périmé.

Tout n'est qu'une question d'intention et d'attention. De l'effet désiré et de l'énergie consacrée.

Là se trouve la clé de la liberté individuelle.
 
SOURCE : Dominique – silver-wolves .com

Partager cet article

Repost 0
Published by Christalain - dans ARTICLES DIVERS
commenter cet article

commentaires