Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 20:23

Ce texte figure dans l'introduction du livre de Frank Hatem "les cinq lefs" (paru en 2005  aux éditions Louise Courteau). Il résume assez bien et sans détour ce qui se passe en coulisse, "dans notre dos". Certaines affirmations pourront paraitre délirantes, et pourtant, que savons-nous vraiment de la "réalité vraie " ? Derrière les inombrables manipulations et dissimulations de nos dirigeants, quelques vérités finissent toujours par filtrer...et heureusement, ce n'est qu'un début...attachez vos ceintures, le temps des révélations approchent !

 

 

Il  y a sans doute des gens qui pensent encore que nous sommes seuls dans l'univers. Que sur ces milliards d'étoiles dont à peu près toutes ont un système planétaire, il n'y aurait que notre planète d'habitée. Et que depuis le temps que l'univers existe, personne n'a eu l'occasion de nous rendre visite.
Entre le violet en haut du spectre conscient et visible et le rouge en bas, il y a l'infini. L'infinité de l'invisible qui relie le violet et le rouge. Tout l'univers dont nous ne sommes pas conscient, et qui pourtant nous influence autant en bien qu'en mal. On sait que les vibrations rapides (" Yin "), à partir de l'ultraviolet, sont néfastes, dispersante pour l'esprit, déstructurantes pour la matière, alors que les vibrations infrarouge et magnétiques, tout en bas, sont au contraire très bénéfiques (" Yang ").

 

Par bonheur, et c'est pour cela qu'il est très important de connaître et comprendre ce que c'est que l'énergie, au bout du compte, l'ultraviolet et donc le violet rejoint le rouge et tout ce qui est infrarouge, et le mal finit par devenir le bien. Au coeur du Yin se trouve le Yang. Le spectre est un cercle, mais tandis qu'il y a peu de conscience entre rouge et violet, il y a l'infinité de l'inconscience entre le violet et le rouge. Et pourtant ils se touchent chromatiquement.

 

Cette certitude liée à la nature-même et à l'origine de l'énergie, ignorée bien entendu de la Science moderne, est très réconfortante. Car elle se manifeste par la bêtise-crasse des agents du mal, malgré leur suprême intelligence intellectuelle :

Tout au moins si nous parvenons à conserver notre intégrité mentale, car il faut savoir, c'est le plus urgent et le plus important, qu'on nous prépare une puce électronique sous-cutané (elle est au point) qui, en nous reliant à l'ordinateur central par satellite, permettra de nous surveiller en permanence, éventuellement de nous éliminer si nous devenons dérangeants, et surtout de nous imprimer des schémas mentaux, des pensées, des sentiments et des volontés qui ne seront plus les nôtres mais que nous croirons être les-nôtres. Pour ceux qui auront accepté la puce (et la plupart des gens la réclameront en pensant que c'est le moyen de paiement le plus "sûr" pour remplacer la carte bancaire), il n'y aura plus de liberté possible.
   

Vous pensez peut-être que c'est de la science-fiction, mais tout est prêt pour cela, et les campagnes médiatiques se multiplient pour que nous perdions confiance dans la monnaie et les cartes à puces. Si vous doutez que cela est prévu depuis des millénaires, relisez l'Apocalypse de Jean : "sans la marque de la BETE (le grand ordinateur central en Angleterre s'appelle "the beast"), nul ne pourra plus ni acheter ni vendre".

   
Il faut que chacun soit prévenu afin qu'on puisse refuser et se débrouiller pour vivre sans acheter ni vendre.

 

Bref. Tout cela pour dire que ce qui se passse actuellement sur la Terre n'a rien de nouveau, et que si l'on comprend le processus, on sait où cela doit nous mener et quelles décisions nous devons prendre.

La Terre (l'humanité) semble bien être un garde-manger. Le garde-manger de ces " invités " qui, parce qu'ils vivent dans des sphères moins visibles, se nourrissent d'émotions (les nôtres en l'occurrence parce qu'il y a longtemps qu'ils ne savent plus en produire). Ils se nourrissent évidemment davantage de nos émotions négatives car cela pousse mieux que les positives. Et nous leur donnons donc pitence et pouvoir chaque fois que nous ne faisons pas l'effort d'avoir des pensées positives ou de joie, chaque fois que nous ne savons pas aimer.

Des Reptiles il y en a partout dans l'univers. Des hommes aussi. Des insectes, des végétaux, des métaux également. Les souris vont là où il y a du fromage. Les grenouilles ne s'attardent pas dans les déserts arides. Les reptiles cosmiques viennent s'abreuver là où il y a des sentiments reptiliens à sucer.

 

Et " Dieu " sait s'il y en a sur Terre. Ce qui n'empêche pas les saints cosmiques d'adorer aussi séjourner sur la Terre où il y a aussi de si nobles sentiments. Mais ils font moins de bruit car il ne font pas sauter les World Trade Centers.
   

Globalement, la Terre est un jardin. Nos cultivateurs sont des reptiles. Et leur culture favorite, ce sont les émotions négatives car c'est leur plat préféré. Tous les êtres de l'astral vivent d'émotions négatives. C'est leur nature. Leur corps. Chaque fois qu'on a une émotion négative, on les nourrit. Alors mettez-vous à leur place : ils passaient par là il y a quelques centaines de milliers d'années. Ils trouvent que la planète est déjà bien habitée de sentiments de vengeance, de haine, de mépris, de peur etc. Comme ils ont un petit creux, ils se disent : " on ne va pas vivre éternellement de cueillette. On va devenir cultivateurs. Voici un terrain propice, arrosons-le quotidiennement d'images salaces, entretenons les conflits, faisons en sorte que tous ces gens se détestent et s'opposent sur des broutilles formelles, qu'ils s'entretuent pour envenimer les ressentiments, et nous nous n'avons plus qu'à récolter ". Il faut croire que la Terre est vraiment très fertile à cet égard, car depuis, non seulement ils ne nous ont pas quittés, mais jamais ils n'ont été aussi présents. Nous ne sommes plus un jardin mais une culture industrielle. Et peu importe les pollutions et autres dégâts collagéraux. L'essentiel est que la récolte soit bonne chaque saison. Et elle l'est.

Nous nourrissons très bien ceux dont nous sommes les esclaves. Nous nous prêtons merveilleusement à leur jeu de manipulation émotionnelle. Le racisme, la jalousie, les inégalités de revenus, la peur de l'autre et du changement, l'attachement au passé, aux souvenirs, le goût pour la souffrance des autres, le mépris des autres règnes et de tous ceux qui sont différents, reconnaissons que ce sont nos fruits et que nous faisons tout pour qu'ils en aient à profusion. Nous nourrissons bien nos tortionnaires. Ils nous en sont reconnaissants : ils nous arrosent chaque matin de télévision, de tentations sexuelles associées à des règles sociales qui en interdisent la pratique, de publicité attrayantes pour tout ce qui détruit l'individu, de produits chimiques alimentaires et médicaux qui atténuent notre réactivité et notre disponibilité spirituelle, et surtout de tensions larvées ou de conflits armés ouverts. Le terrorisme et la drogue font partie des moyens les plus sûrs de répandre le malheur et la haine. Un délice.

 

Les remarquables livres de David Icke chez l'Editrice canadienne Louise Courteau, les ouvrages en Anglais dont il s'est largement inspiré, et les " Livres Jaunes " édités par Monsieur Félix, donnent tous les détails de ces manipulations venues non pas d'en haut mais d'en bas, que décrivaient déjà les " Protocols de Sion " au début du XXe siècle, et d'autres documents de diverses loges.

L'Affaire du World Trade Center fait partie de ces manipulations et constituent un engrais précieux pour multiplier les haines et les sentiments de vengeance. Ceux qui croient la version officielle n'ont qu'à se poser une question : est-il normal de retrouver le passeport intact du chef d'un commando terroriste aprè quelques heures de recherches dans les décombres d'un immeuble où tout a brûlé sur quatre éatges (et brûlait encore trois mois après) à plusieurs milliers de degrés, au point qu'on ne pouvait plus y retrouver même une dent ?

   
De telles maladresses sont le signe de l'urgence, pour la conspiration reptilienne, à lancer les communautés raciales ou religieuses les unes contre les autres. Il faut dire qu'à l'heure qu'il est, les Reptiles sont assez ennuyés car " leur " Terre s'épuise. Malgré tous leurs efforts pour obstruer les chemins de la connaissance et multiplier les obstacles au développement spirituel de l'humanité, le monde a quand même évolué. L'unité se fait petit à petit en termes de solidarité, de conscience cosmique, de foi en soi par-delà les religions manipulées.

   
Les manifestations anti-mondialisation, les destructions de plants d'OGM, la défense des animaux, en sont quelques exemples.

 

Ils sont là, eux aussi. Ils n'ont jamais été plus là. Il nous observent. Nous encouragent à changer d'attitude, mais ce n'est pas eux qui nourrissent les Reptiles. C'est nous. Et ils ne peuvent pas nous en empêcher de force. Tant que nous avons des réactions sans amour, ils ne peuvent rien pour nous. Lorsque nous serons tout-amour, il n'y aura plus besoin de leur aide. Donc ne nous étonnons pas, leur présence est inutile. Ils ne peuvent que nous accompagner spirituellement. Ils ne nous influencent pas. L'influence ou le pouvoir sont des armes du malin. Ils sont à la fois tristes et joyeux de nous voir dans cet état. Triste car nous mettons du temps à les rejoindre dans la grande fraternité cosmique. Joyeux parce que toute nos erreurs nous font avancer, toutes nos souffrances nous apprennent à vivre, et plus vite nous sombrerons dans la dictature mondiale absolue que les Reptiliens tentent de mettre en place, plut tôt nous ouvrirons nos yeux et nos oreilles à la présence des êtres de lumière, qui sont aussi des parties de nous. D'autres parties plus invisibles encore. Car on ne voit que le passé.

 

Il ne faudrait pas non plus que cela nous pousse à nous couper de nos émotions pour ne pas nourrir nos suceurs. L'émotion n'est pas que négative, au contraire. Elle est l'énergie créatrice en action. Elle est neutre. Les émotions joyeuses créent du bonheur. Les émotions négatives créent du malheur. Les émotions positives libèrent, épanouissent, rapprochent de l'infini. Les émotions négatives enferment dans les habitudes de l'égo, et font tourner en rond. C'est la prison que nous nous fabriquons pour faciliter le travail de nos méchants cultivateurs.

 

L'émotion est toujours à double face. Il n'y a pas de désir qui ne soit accompagné d'une peur, et inversement. Pas une souffrance qui ne soit aussi source de plaisir et réciproquement. Aucun d'entre nous ne peut affirmer qu'il n'est pas capable de sadisme, ou de masochisme, occasionnellement. On ne peut pas tuer les Reptiles. On ne peut que remettre les émotions négatives à leur place, c'est-à-dire subordonnées à la connaissance, au lieu de l'inverse.

 

Hélas non. Cela ne marcherait pas. Il n'y aurait pas de Reptiles. Les émotions positives ne se manifestent pas de cette façon. Ce sont les êtres de lumière. C'est sans doute pourquoi ils sont si peu nombreux...

 

A nous de choisir qui on nourrit. Les émotions positives ne pourraient-elles pas nourrir les Reptiles ? Ils s'arrangeraient alors pour que nous soyons joyeux, aimants, heureux. Le fait pour ceux qui nous manipulent de parvenir à instaurer une dictature mondiale contre laquelle personne ne pourrait plus rien (c'est ce qui est en train de se passer), conduit l'individu à se replonger en lui-même pour y exprimer son irrépressible énergie créatrice. En trouvant la liberté au fond de lui, il tue toute forme de dictature extérieure, et c'est effectivement que le monde est libéré. Tant que le mal peut encore augmenter, l'homme ne se libère pas. Il garde espoir dans son égo, dans la lutte contre le mal, et ce n'est que contraint et forcé, totalement ligotté, mis devant son impuissance totale, qu'il fait enfin le chemin spirituel qui illumine l'univers.

Ainsi, LE MAL porté à son paroxysme CONDUIT AU BIEN. Le bien porté à son paroxysme reste le bien, et ne peut induire le mal. Il n'a pas de limite.

Il est évident que nous sommes connus, archi-connus, et observés, par une multitude de peuples de l'univers. En plus de cela, il n'y a pas que cette dimension visible : le monde est beaucoup plus ce que l'on ne voit pas que ce que l'on voit.
 

Face à leur répression sauvage et à la destruction organisée de la planète, les Terriens se demandent parfois : " mais que fait la police cosmique ? Que font nos guides spirituels, nos anges, tous les extraterrestres gentils qui ne peuvent se réjouir de voir les plus méchants nous exploiter et nous saigner sous une apparence humaine ? " Pourquoi ne nous aident-ils pas ? Où sont-ils ?

Certains peuvent penser que cela est exagéré ou que c'est de la science fiction. Bientôt ils ne pourront plus douter, et alors ils se diront simplement qu'ils ont perdu un temps précieux à ne pas se rendre à l'évidence.

Ceux qui refuseront et réussiront auront utilisé l'arme de l'ennemi pour se construire. C'est la responsabilité de chacun de dire ce qui se passe actuellement dans le monde, afin que le plus grand nombre puisse échapper à l'esclavage. Voilà en quoi le mal est bête. Sa victoire est sa défaite. L'emprise totale sur l'individu est le meilleur moyen de lui apprendre à se libérer. C'est pourquoi nous n'avons jamais été aussi près de la victoire sur ceux que David Icke appelle les " Reptiles ".

Frank HATEM

Partager cet article

Repost 0

commentaires