Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 18:32

nietzsche.jpg

Frédérich NIETZSCHE - (1844-1900) 

 

« Bien souvent, dans nos relations avec un autre homme, le retour au juste équilibre de l’amitié se fait si nous ajoutons dans notre plateau quelques grains de tort »

 

« Celui qui donne quelque chose de grand ne trouve pas de reconnaissance, car le donataire, rien qu’en le reçevant, a déjà trop lourd à porter »

 

« Une âme délicate est gênée de savoir qu’on lui doit du remerciement, une âme grossière, de savoir qu’elle en doit »

 

« Dans tout parti il y a un homme qui en professant avec trop de foi les principes du parti, incite les autres à le déserter »

 

« Les jugements des indifférents font très mal parce qu’ils ont un ton d’impartialité presque impersonnel »

 

« Si l’on est devenu maitre en une chose, on est pour l’ordinaire resté par cela même un apprenti dans la plupart des autres, mais on en juge inversement »

 

« Les convictions sont des enemis de la vérité plus dangereux que les mensonges »

 

« Il faut, en vue de la connaissance, savoir utiliser ce courant intérieur qui nous porte vers une chose, et à son tour, celui qui, après un temps, nous en éloigne »

 

« L’exigence d’être aimé est la plus grande des prétentions »

 

« On oublie sa faute quand on l’a confessé à un autre, mais d’ordinaire, l’autre ne l’oublie pas »

 

« La flamme n’est pas aussi lumineuse pour elle même que pour les autres qu’elle éclaire : de même aussi le sage »

 

« L’avantage de la mauvaise mémoire est qu’on jouit plusieurs fois des mêmes choses pour la première fois »

 

« L’adepte du martyr souffre plus que le martyr »

 

« Des passions naissent les opinions : la paresse les fait cristaliser en convictions »

 

« Chaque action qui est accomplie avec réflexion ne s’accompagne t-elle pas d’une sacrifice, la pire ou la meilleure ? »

 

« Nos défauts sont les yeux avec lesquels nous voyons l’idéal »

 

« On se casse rarement la jambe tant qu’on grimpe péniblement dans la vie, mais bien quand on commence à prendre ses aises et choisir les chemins faciles »

 

« La femme est accomplissement et l’homme promesse »

 

« Une affirmation agit avec plus de force qu’un argument sur la majorité des gens, l’argument éveille la méfiance »

 

« Aussi longtemps qu’on te louera, crois bien toujours que tu n’est pas encore sur ta voie, mais sur celle d’un autre »

 

« Chaque mot est un préjugé »

   

« Des femmes peuvent très bien  lier amitié avec un homme, mais pour la maintenir, il y faut peut-être le concours d’une petite antipathie physique »

 

« S’interdire l’expression des passions, c’est déjà les affaiblir elles-mêmes »

 

« L’amour pardonne jusqu’au désir de l’être aimé »

 

« La décision chrétienne de trouver le monde laid et méchant a rendu le monde laid et méchant »

 

« Nos pensées sont les ombres de nos sentiments, elles sont toujours plus obscures, plus vides, plus simples que ceux-ci »

 

« La plus perfide façon de nuire à une cause est de la défendre intentionnellement avec de mauvaises raisons »

 

« Avec une voix forte, il est presque impossible de penser à des choses subtiles »

 

« Toute habitude rend notre main plus ingénieuse et notre génie plus maladroit »

 

« Ce que nous faisons n’est jamais compris, seulement loué ou blamé »

 

« J’ai fait cela dit ma mémoire – impossible dit mon orgueil – et il s’obstine . En fin de compte, c’est la mémoire qui cède »

 

« Maturité de l’homme : retrouver le sérieux qu’il mettait au jeu, étant enfant »

 

« De nos jours, ceux qui approchent de la vérité ont tendance à sentir en eux l’incarnation du Dieu…dans la bête »

 

« La musique offre aux passions le moyen de jouir d’elles mêmes »

 

« Ce que l’on fait pas amour s’accomplit toujours par dela le bien et le mal »

 

« Parler beaucoups de soi peut être un moyen de se dissimuler »

 

"Peronne n’as jamais été assez sincère pour définir la sincérité »

 

« Ce qui me bouleverse, ce n’est pas que tu m’ais menti, c’est que désormais je ne pourrais plus te croire »

 

« Le christianisme a empoisonné Eros. Il n’en est pas mort, mais il en est devenu vicieux »

 

« Quand la paix règne, l’homme béliqueux se fait la guerre à lui-même »

 

« Mourir de soif en pleine mer est affreux. Pourquoi mettre tant de sel dans votre vérité qu’elle ne soit même plus bonne à étancher la soif »

 

« Les grandes époques de notre vie sont celles où nous avons enfin le courage de déclarer que le mal que nous portons en nous est le meilleur de nous même »

 

« Le dégout de la souillure peut être tel qu’il nous empêche de nous nettoyer, de nous justifier »

 

« Le concubinage lui-même a été corrompu – par le mariage »

 

« Quand il nous faut réviser notre jugement sur le prochain, nous lui en voulons de l’incommodité qu’il nous cause »

 

" Conseil en forme d’énigme : si tu veux être sur que la chaine tienne, mords là ! "

 

« Ce que nous faisons le mieux, notre vanité voudrait que cela passât pour être le plus difficile »

 

« Le sens du tragique croit et décroit avec la sensualité »

 

«  La bouche peut mentir, mais sa grimace  alors dit cependant la vérité »

 

« On en vient à aimer son désir et non plus l’objet de ce désir »

 

« Tout ce qui ne tue pas rend plus fort » 

 

« Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité »

 

« Si nous nous trouvons tellement à l’aise dans la pleine nature, c’est qu’elle n’a pas d’opinion sur nous »

Partager cet article

Repost 0

commentaires