Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Ne cherches pas à changer le monde, mais cherche à changer tes idées au sujet du monde" - Un Cours en miracles
 

 

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka" 

 

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 20:23

L'an dernier, une serie de textes sur le Cours , écrite par le canadien François Corbeil, a été publiée sur ce blog. A partir de cette rentrée, une autre série de texte, écrite cette fois par l'australien Michael DAWSON sera publiée. Ces textes (une trentaine) seront regroupés dans la rubrique "Un cours en miracles : synthèse de M.Dawson".

Encore une synthèse de  plus me direz-vous ?  je me disais la même chose avant de lire ces textes, et je me suis rendu compte que chaque éclairage, chaque vision apportait toujours des éléments de plus à notre compréhension globale du Cours. Le processus d'éveil étant très indiviualisé, ce que nous comprenons mal, ce qui parait confus chez un auteur, pourra paraitre subitement très clair chez un autre auteur, qui a utilisé les mots qui nous convennait sur un aspect particulier de l'enseignement.

Bien sur, à force de lire de nouveaux auteurs, des passages de plus en plus importants nous paraitront très familiers, mais nous avons toujours le choix de les lire à nouveau (pour bien ancrer le message),  les survoler, ou tout simplement les zapper.

Pourquoi distiller ces textes uns par uns plutot que de les livrer en bloc ?
Pour deux raisons: la 1ere est accessoire et technique: ce blog ne dispose que de pages au format limité, ce qui oblige donc, de toutes façons, à fractionner. La seconde est pédagogique: on assimile mieux cet enseignement si profond à petites doses, sinon, c'est l'indigestion. N'oublions jamais que notre capacité d'intégration est directement traduite par notre manière d'appliquer le cours dans la vie Quotidienne, c'est le témoin infaillible.

Pour initier cette nouvelle série, voici l'introduction, bonne lecture :

Christalain


"Vous pourriez être surpris d'entendre combien la réalité est différente de ce que vous voyez T-18.I.5:1"


Nos sens nous font percevoir un monde qui semble bien solide et bien réel. Le Cours nous informe cependant que nous passons la totalité de notre temps, heures de sommeil et heures de veille confondues, dans un rêve - le rêve d'une apparente séparation d'avec Dieu. Notre vraie nature reste l'esprit, car c'est esprit que Dieu nous a créés, et est éternelle. Dieu, dit le Cours, est parfait, sans limites, sans forme, éternel et immuable - il ne peut donc qu'en être de même pour Sa Création, Christ ou le Fils. Rien, dans cet univers, ne pouvant se voir attribuer l'un ou l'autre de ces qualificatifs, ce monde ne peut pas avoir été créé par Dieu.


Nous sommes des idées dans l'esprit de Dieu et ne pouvons donc, à ce titre, quitter l'esprit de Dieu. Cette parfaite unité entre Dieu et Christ constitue le Ciel, que rien ne peut venir menacer.
Pour des raisons qu'il nous est impossible de comprendre, une pensée, celle de se séparer de Dieu, est entrée dans l'esprit collectif du Fils. Cette idée, que le Cours dénomme l'ego et à laquelle nous avons «oublié de rire», *disait que nous pouvions prendre la place de Dieu et devenir le Créateur. Pour répondre à cela, Dieu a créé le Saint-Esprit et L'a placé dans notre esprit afin de corriger cette «petite idée folle» de séparation.


Choisissant de ne pas écouter cette Voix de Dieu, nous avons éprouvé un accablant sentiment de péché - devant l'acte que nous pensions avoir accompli, et de ce sentiment, sont nées la culpabilité et la peur du châtiment de Dieu. Notre esprit s'est alors fragmenté en trois parties: l'ego (désordre), le Saint-Esprit  (ordre), et le Fils de Dieu endormi (le décideur) qui doit désormais choisir lequel des deux écouter. La partie ego nous avise que nous ne pourrons pas survivre à la colère vengeresse de Dieu, représenté par le Saint-Esprit présent en nous. La peur nous fait écouter cet avis et nous fait identifier à l'ego; puis nous projetons la pensée de la séparation hors de notre esprit sous la forme d'une image.


Cette image est notre univers physique, où nous pouvons désormais nous dissimuler et nous dérober à la colère de Dieu et à notre culpabilité.

Un voile d'oubli recouvre notre décision et ce monde illusoire nous semble on ne peut plus réel. Pourtant, nous nous trouvons toujours en sécurité dans le Ciel, bien que perdu dans notre rêve d'exil. Cette illusion est si puissante que sans l'aide du Saint-Esprit, nous ne pourrions pas nous réveiller. C'est désormais notre corps qui nous semble la réalité, et non l'esprit que nous révélerait la «vision». L'ego nous enseigne à nier notre culpabilité et à la projeter sur autrui. Notre culpabilité (haine de nous-même) semble maintenant créée par des personnes et des circonstances extérieures à nous-même. Nous nous sentons en droit d'éprouver de la colère à l'encontre des autres et il devient impératif d'attaquer pour nous défendre (relations spéciales de haine). Ressentant un grand vide en nous, nous écoutons l'ego qui nous conseille de trouver des personnes aptes à combler les divers besoins - sécurité, sexe, argent, carrière, etc. - que nous imaginons avoir (relations particulières d'amour).


Pour nous réveiller de ce rêve et retrouver notre vision perdue, il nous faut briser  notre croyance en la séparation d'avec Dieu. Cela va s'accomplir par l’Expiation (Correction) - c'est ainsi que le Cours appelle le plan du Saint-Esprit visant à nous réveiller (correction de notre perception). Nous commençons par apprendre que le monde n'est qu'un miroir, par nature neutre, des croyances qui se trouvent dans notre esprit. Personne ni aucun événement n'a le pouvoir de nous donner ou de nous ôter notre paix. Quand une personne ou une chose du monde «du dehors» nous gêne ou nous irrite, c'est seulement parce qu'une projection non pardonnée d'une partie ou d'une autre de notre esprit nous est mise sous les yeux.

Si nous nous montrons «un tant soit peu consentant» à autoriser le conseil de pardon du Saint-Esprit à entrer dans notre esprit, nous allons pouvoir entreprendre le voyage qui va dissoudre la séparation, en nous unissant à ceux qui nous entourent. Pardonner, c'est en premier lieu retirer du monde les projections que nous y avons placées, puis les ramener à leur lieu d'origine, c'est-à-dire dans notre esprit. Nous avons à présent l'occasion de guérir notre esprit en cessant de juger ce que contient sa partie ego. C'est ce jugement de nous-même qui empêche notre esprit d'être guéri par le Saint-Esprit. La culpabilité appelle le châtiment, non la guérison.


Comme nous apprenons à cesser de nous juger, nous permettons à l'amour du Saint-Esprit, toujours présent en nous, de dissiper les nuages de culpabilité qui emplissent notre esprit. C'est cela, ce renversement de perception qui nous fait passer du monde de séparation et d'attaque de l'ego au regard d'union et de pardon du Saint-Esprit, que le Cours appelle un miracle. En pratiquant le pardon dans nos relations, nous commençons à rompre la culpabilité qui recouvre le souvenir de l'amour de Dieu dans notre esprit. Nous commençons à voir que ce que nous avons fui, ce n'est pas la colère de Dieu, mais Son amour. Mais retrouver la conscience de l'amour de Dieu va faire disparaître notre ego, et c'est là notre plus grande peur.


Les relations deviennent une salle de classe où nous pouvons apprendre à nous pardonner en pardonnant autrui (relations saintes). Jésus constitue le plus grand exemple de cette leçon de pardon. De plus en plus, nous allons comprendre que lorsque quelqu'un nous attaque, poussé par la peur, c'est en réalité notre amour qu'il demande. Nous commençons ainsi à permettre au Saint-Esprit de transformer notre monde et, d'une prison de l'ego, d'en faire un instrument d'apprentissage qui va nous réveiller du rêve de séparation pour nous permettre d'entrer dans le monde réel de la vision.


Après avoir réveillé dans notre esprit la connaissance de notre identité véritable, nous parcourrons le monde dans une paix totale, habité d'une joie intérieure que rien ne pourra venir nous ôter. Nous verrons alors en chaque habitant de ce monde un frère ou une sœur dont la réalité est l'esprit éternel, et vers qui nous propageons l'amour du Saint-Esprit.

 

* Ce résumé s'inspire d'idées exposées dans le livre de Gloria et Kenneth Wapnick « Awaken from the dream"

 

Michael Dawson traduit  par Stella Pilon
Un immense merci à eux pour ce travail.

A suivre: "le parcours d'un Cours en miracles"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Christalain 26/10/2009 20:12


....


Stella Pilon 26/10/2009 19:15



Bonjour Christalin,


   Je viens vous remercier pour votre gentil
témoignage de gratitude envers le travail de traduction que j’ai fait pour mon ami Michael Dawson. Je lui ai aussi fait part de vos bons commentaires à son égard.


Je demeure au Québec et j'enseigne et traduis «Un Cours en
Miracles» depuis preque quinze ans. Je suis tombée par hasard sur votre site, que je n’ai pas encore eu le temps de visiter à mon goût. Je tiens en vous en féliciter car il n’y a pas encore
beaucoup d’information en français. C’est pourquoi l’an dernier, j’avais offert à Michael de faire quelques traductions de son bon matériel. Son livre  «La Guérison Radicale» a bien aidé mes étudiants depuis le début où nous n’avions rien d’autre en français 
pour travailler.  Malheureusement, les Éditions du Souffle d’Or ont cessé de le publier. Cette année, à la demande de Michael, j’ai assisté un traducteur à la correction de son deuxième
livre : «Le livre de pardon de Findhorn», car il y avait quelqu'un en France qui voulait le traduire. Présentement, les Éditions Findhorn
recherchent une maison d’édition en France qui voudrait le publier. S’ils refusent, j’ai bon espoir d’en trouver une au Québec qui voudra le faire en même temps que reprendre son premier livre.
J'ai envoyé deux suggestions à Michael qui leur en a fait part.


Continiuez à être un phare qui éclaire vos
semblables!


Fraternellement-


Stella



Christalain 26/10/2009 19:35


Bonjour Stella,

C'est plutôt à moi de vous remercier pour ce superbe travail de traduction. Je voulais d'ailleurs vous écrire pour autorisation de publication, mais je n'avais pas trouvé d'adresse mail.
(d'ailleurs, je suis toujours preneur si c'est possible !) Alors je me suis lancé et j'ai commencé la publication par chapitres, supposant que vous seriez d'accord ! Merci à cet égard de me
rassurer.

C'est un honneur pour moi de pouvoir diffuser tout ce qui contribue a faire connaitre les merveilleux enseignements du Cours. D'ailleurs, à ce sujet, je serais l'an prochain aussi à la recherche
d'un éditeur pour le livre que je suis en train d'écrire ("L'Esprit d'un Cours en miracles"), c'est pas gagné, mais on verra le moment venu, instant présent oblige !.
Si vous avez l'occasion de remercier M.Dawson de ma part, n'hésitez pas !
Merci encore de votre visite,
Au plaisir de vous lire
Christalain