Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:35

Les enseignements du Cours en miracles sont tellement « énormes » qu'ils semblent devoir s'assimiler par vagues d'intégration successives entrecoupées de périodes de repos. C'est en tout cas mon expérience. Au départ, je manifestais donc une certaine réticence pour commencer la lecture, ayant déjà saturé mon esprit de nombreux autres enseignements auparavant. Je me demandais ce que le Cours pouvait amener de fondamentalement nouveau et différent par rapport à d'autres voies réputées « pointues » et pour lesquelles je n'avais pas envie de m'investir pleinement. Toutefois, l'enchaînement de  synchronicités qui m'ont  poussé à commander le livre bleu était trop impressionnant pour ignorer cet appel.

 

Dès les premiers chapitres, je voyais que cet enseignement ne ressemblait à aucun autre et semblait réussir un improbable mariage entre la psychologie, la métaphysique et la spiritualité, soit quelques-unes de mes disciplines préférées mais abordées séparément jusqu'à lors. De plus, le Cours donnait un « sacré » coup de vieux à bien d'autres enseignements qui s'évertuent à changer le film projeté sur l'écran du monde plutôt qu'à s'intéresser à la pellicule du film : notre esprit lui-même. J'ai étudié intensément la première partie du  cours proprement dit pendant six mois. Je n'osais pas déclarer trop vite  avoir trouvé enfin la voie que je cherchais, ayant eu parfois des coups de cœur qui semblaient devoir durer avant de s'éteindre brutalement. Aujourd'hui, j'en suis persuadé, même si une voie privilégiée n'empêche pas de s'intéresser à d'autres enseignements non-duels en guise de complément. Et même si quelques ajustements peuvent s'opérer dans le temps, dans la manière d'intégrer cette nature d’unité, une voie stable et royale est tracée.

 

Je comprend que bien des candidats se découragent devant l'épaisseur du gros pavé bleu. Pourtant, à bien des égards, il est moins indigeste que les interminables canalisations servies quotidiennement sur la toile. Par dessus-tout, ce qui peut réellement déranger l'ego, c'est sa cohérence radicale, pas forcément perceptible aux premières lectures.  On pourrait la résumer par cette phrase: "Dieu n’a pas crée le monde, Il n'y a pas de degré dans les illusions, il n'y en a donc pas dans les miracles". Ken Wapnick, un des  meilleurs spécialistes du Cours, a clairement identifié les  plus gros obstacles et sources d'égarement. Pour ma part, étant encore « jeune étudiant », j'avais décidé d'assumer mon incapacité, je l’espérais provisoire,  à valider cette absence de degré des illusions dans mon quotidien. Je pensais qu'en être conscient était déjà une première étape à « stabiliser ».

 

Par exemple, je donne encore un certain crédit au fait de favoriser une alimentation à peu près saine, une activité sportive et un soin minimum à mon corps. Ce corps qui pourtant « n'existe » pas selon la théorie: juste une illusion, une simple image. Encore ne fois, les gens bondissent et réagisse quand on leur parle d'irréalité du monde et du corps. Méfions-nous des mots, tant que l'ego et ses croyances associées  n'est pas dissout, le monde et le corps resteront bien « réels » dans leur cadre de référence. Pour l’ego, Réel signifie « solide », « dure », « palpable », mais est-ce une finalité en soi, peut-on se contenter de cette « réalité » ? Pour le Cours, le véritable monde réel est avant tout éternel, illimité, libre, serein et rempli d'amour. A nous de choisir quel genre de « réalité » nous voulons nourrir, et donc expérimenter. Dans ce référentiel divin, notre vrai demeure, il devient évident que le corps n' a rien de réel. Petite chose fragile, mortelle, malade, vulnérable, précaire et enchaîné aux addictions de la densité.

 

Le Cours dit à plusieurs reprises qu'il ne faut pas sous-estimer l'insanité de l’ego et ses stratégies cohérentes dans son propre système de pensées. Je m'en rend compte avec de plus en plus d'acuité. Par exemple, il est facile de se laisser glisser dans une sorte de routine somnolente en pensant que l'on a compris et intégré le message essentiel et qu'il ne reste plus qu'a gérer ce que la vie nous présente. Subrepticement, au fil des mois, j'e me suis éloigné, sans m'en rendre compte, de certaines idées clefs à garder dans l'esprit à chaque seconde. Je recommençais à juger certaines situations comme « inacceptables ».

 

Bien sur l'ego est ravi de nous montrer à « l'extérieur », des enseignants qui par leurs paroles  ou leurs textes adoucissent le message du Cours un peu trop « cru » à leur goût. D'une certaine manière, ils n'ont pas tort, on peut toujours dire les choses de manière plus douce, mais les effets pervers ne sont jamais bien loin. Une idée subtile peut vite passer  à la trappe ou être déformée si on en change maladroitement la forme originelle, même légèrement. Si 35 ans après sa parution le Cours voit fleurir des versions édulcorées, qui elles-même seront reprises et « adoucies » ou « adaptées »  à leur tour, que restera t-il du Cours dans 2000 ans ?  Repensons à ce qui a pu se passer avec les écrits bibliques.

 

L'ego duel applaudira aussi de ses deux mains  (une blanche et une noire ) quand apparaîtront  les premières accusations « d'intégristes du Cours » alors qu'il s'agira le plus souvent d'en sauvegarder l'intégrité. La nuance est de taille: dans le premier cas, il s'agit de s'agripper à sa forme et sa signification littérale dans une démarche prosélyte, ce qui ne m'intéresse pas. Dans le second cas, il s'agit d'en sauvegarder « l'Esprit », ce qui est vraiment l'expression appropriée. Cela signifie que la véritable trahison  n'est pas d'étudier d'autres enseignements qui respectent cet Esprit, mais de clamer haut et fort que le Cours est la seule voie valable ou la meilleure. Dire que c'est  probablement la plus radicale est différent, c'est à dire celle qui est susceptible d'obtenir les résultats les plus rapides et les plus profonds pour les âmes lassées de ce monde. Des âmes qui sont suffisamment motivées et expriment un désir extrême de changer de vision et d’esprit au plus vite. Que ceux qui trouvent ce monde agréable, sain et viable, continuent à jouer dans son jardin à 3 dimensions, tout est parfait. Le rythme de chacun est respecté et personne ne sera laissé au bord du chemin.

 

En attendant, je surfe sur la 2eme vague de cette seconde année d'étude et recommande chaudement à mes amis étudiants du Cours d'ouvrir ce livre le plus souvent possible. En effet, chaque nouvelle lecture  apporte un nouveau trésor de compréhension, un nouveau déclic, l’expulsion d'une nouvelle couche de cet oignon qu'on appelle ego. Et a l'intérieur, sous les lourds pavés égotiques, je commence à sentir la présence du sable chaud et vibrant des plages célestes... Je vous souhaite tous de connaître le soleil définitif qui l'éclaire de sa lumière sacrée.

 

Christalain 2009 - Révisé en 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christine 28/08/2009 13:54

Merci à toi ! J'ai ré-écris un autre message ce matin parce que je viens de démêler quelque chose en moi qui me turlupinait un peu... Et en relisant ton message je me rends compte que cela touche à certaines choses dont j'ai parlé ! lol !! C'est tout de même étonnant ces belles synchronicités ! Je pense que tes écrits aident vraiment à éclaircir ma pensée ! :-) xx

Christalain 27/08/2009 20:12

coucou cricri...!merci pour ton commentaire. C'est vrai, quand je visite ton blog, je constate que nous connaissons un processus similaire et bien de tes expériences me semblent familières. Après tout, c'est logique puisque nous adhérons aux mêmes enseignements, et de plus, nous les comprenons aussi de la même manière sans doute, ce qui est encore plus rassurant ! une saine émulation quoi ! gros bisous de France.

Christine 27/08/2009 14:34

Coucou !Tu décris et résume parfaitement où j'en suis ! À chacun de tes écrits sur ton évolution avec le cours je me retrouve moi-même ! Je ne suis pas capable de mettre en mot aussi bien que tu le fais mon cheminement jusqu'à date. (Après 2 ans avec le cours) De lire ce cheminement qui ressemble fort au mien cela me rassure, j'ai l'impression que les choses suivent leur cours, que le St-Esprit guide cela. Tout est parfait !. Merci !

shandora 13/08/2009 17:41

J'ai du malk aussi avec le cours, je comprends parfaitement le message, mais le langage très chrétienne, parfois me bloquait....j'avais du mal à tout intégrer, mais justement, en lisant les livres d'Eckhart, Mooji et autres, je comprends mieux. J'ai arêté le cours, après 160 cours, je n'y arrivais plus avec ce langage, mais ce n'est pas pour autant que j'arrête la non-dualité...je travaille à fond Byron Katie, et probablment ensuite, le cours va m'être plus accesible....merci pour cet article, qui m'aide beaucoup et m'a donné envie de le reprendre bientot!!tendresse

Christalain 13/08/2009 12:20

Merci pour ce témoignage encourageant Gilou. Bonne continuation sur le chemin fantastique du Cours.