Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 21:05

Suite des articles écrits par F.Corbeil  au sujet du Cours en miracles - Il est conseillé, pour ceux qui "prennent le train en route" , de commencer par lire les articles les plus anciens, dans l'ordre chronologique  (voir rubrique Un cours en miracles - "Synthèse de F.Corbeil").

      Avec le recul des années, je réalise que le pas le plus important et le plus déterminant que j'ai fait, dans ma recherche de la vérité, fut le pas de l'humilité.  Le plus difficile sûrement, pour un ego qui sait tout, qui n'a besoin de personne pour son salut et qui ne fait confiance qu'à lui-même.  Un ego affirmant, que si le monde suivait son exemple et voulait bien l'écouter, tous les problèmes seraient résolus et tous seraient  heureux.


     Comme ego, je me croyais détenteur de la vérité.  Je pouvais voir toutes les erreurs des autres et je ne comprenais pas, pourquoi ils n'acceptaient pas avec joie mes critiques, qui pourtant me semblaient si constructives.  Dans mon ego, tout était clair.  J'étais le seul à comprendre vraiment et à vouloir guérir;  tous les autres n'étaient pas honnêtes et sincères comme moi.  J'étais tellement plus vrai et plus spirituel qu'eux.  J'étais donc une pauvre victime innocente de l'ignorance et de la stupidité des autres.


     J'ai vécu avec ces croyances dans mon esprit, jusqu'à une période de ma vie où j'ai sombré dans une dépression si profonde, que la seule issue que je pouvais entrevoir pour apaiser ma souffrance, était la mort  À ce moment, j'ai vraiment appelé à l'aide, du plus profond de mon cœur.  J'ai dit à Dieu:  "Si tu me sauves de cette dépression, je ferai un effort pour essayer de voir ce qui ne va pas dans ma façon de penser et pourquoi, en étant si sincère et honnête, je suis si malheureux?


     Peu de temps après, j'ai commencé à regarder mon propre comportement, au lieu de me concentrer sur celui des autres.  J'ai découvert alors, ce que je me cachais depuis toujours, ce que je ne voulais pas voir, ce que je croyais vraiment de moi.  Oui, c'était moi le menteur, l'hypocrite, l'irresponsable, l'ignorant.  Horreur!  Tout ce que je reprochais aux autres, c'était ce que je croyais de moi.  Après cette réalisation, j'ai pleuré pendant une semaine complète.  Je ne pouvais sécher mes larmes qui coulaient sans cesse.  Comment avais-je pu être si aveugle?


     J'ai alors compris, que j'avais le pouvoir de me cacher ce que je ne voulais pas voir et de ne voir que ce que je voulais voir.  Il y avait donc des vérités à mon sujet qui étaient sûrement cachées à l'intérieur de moi par mon ego et que je ne pourrais les voir qu'en décidant de ne plus faire confiance à mon ego.  J'avais donné à l'ego la responsabilité de me protéger de cette image et c'est ce qu'il faisait en m'obligeant à me concentrer et à projeter sur les autres.


     En faisant cela, je m'imaginais être sauvé de cette image.  Mais le prix à payer, pour cette fausse défense de l'ego, était la dépression et la mort.  J'ai compris à ce moment là, que si je voulais vraiment ne pas mourir dans la souffrance et la dépression, je ne devais plus me faire confiance.


     Pour l'instant, j'étais identifié à l'ego et tout ce que je savais et comprenais, était utilisé d'une façon biaisée et malhonnête par mon ego.  Mon ego n'avait qu'un but, qui était de me cacher l'image que j'avais de moi, afin que je ne puisse pas la guérir.  Car l'ego croit que cette image est réelle et qu'elle ne peut pas se guérir.  Tout ce que je savais faire, c'était de m'auto-tromper.  Tout un système sophistiqué de défense était déjà en place dans mon esprit.


     Je devais donc avoir l'humilité de demander à Dieu de me protéger de moi-même.  Je devais aussi Lui demander, de me donner un guide, qui saurait m'enseigner un autre système de pensée que le mien et qui pourrait me dire lorsque je suis malhonnête et que j'utilise mon système de défense contre la guérison.


     Sans l'humilité qui me permettait de réaliser que je ne faisais que me mentir et me tromper moi-même, il n'y avait pas de guérison réelle possible.  Je devais faire confiance à quelqu'un d'autre qu'à moi-même et ce, jusqu'à ce que je sois suffisamment désidentifié de mon ego et de son système de défense.  Je devais demander, humblement, d'être guidé et protégé tout au long du chemin qui mène au salut.  Voilà la seule façon d'apprendre et de réussir à aimer Dieu et à Lui faire confiance.

 

F. Corbeil

 

A suivre : L'innocence du Saint Fils de Dieu 

Partager cet article

Repost 0

commentaires