Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES - accueil: cliquez ci-dessous
  • AXIALMEDIA - UN COURS EN MIRACLES -  accueil: cliquez ci-dessous
  • : l'éveil spirituel sous l'angle non-duel d'un Cours en miracles. DATE DE CREATION: 01/01/07 ________________________ contact: christalain.1000@wanadoo.fr ________________________ Ecrivez-moi pour tout commentaire, suggestion, encouragement. merci.
  • Contact

Un cours en miracles


Vous pouvez rejoindre la  famille  du "COURS EN MIRACLES" (et de la non-dualité authentique) en me contactant directement pour des rencontres "réelles dans l'illusion" , notamment dans la région "Ain, jura, Rhône, Haute-savoie". Consultez l'annuaire
A bientot !  
Christalain

 

 

 Cliquez sur la photo :


"La connaisance qui illumine ne te rend pas seulement libre, elle te montre aussi clairement que tu es libre" . UCEM

 

Bienvenue sur Axialmedia, blog dédié à l'exploration de la conscience, à la connaissance de "Soi". Une approche holistique à travers des articles, des partages à la fois personnels et collectifs. Un peu d'analyse, un peu de poésie, un peu de littérature, un peu de philosophie, un peu de psychologie, beaucoup de métaphysique...  un peu de tout ce qui peut favoriser le rappel de notre véritable nature. Présentation générale du blog ici. Mais Axialmédia, c'est surtout une approche de l'éveil  dans l'esprit non-duel d'Un Cours en miracle: radicale et sans concessions.  A ce propos, avant la lecture de tout article en rapport direct avec le Cours en miracles, il est vivement conseillé de consulter cet article. Pour tout commentaire général, toute question particulière, ou toute suggestion, toute critique ou tout encouragement, n'hésitez pas à m'écrire.   christalain.1000@orange.fr
     
       ***             
               
" Le secret du réveil à ton immortalité, c'est la maitrise non des choses de ce monde, mais du regard que tu poses sur lui ".   Gary Renard
 

 

Archives

Mise a jour le :


1er novembre 2016   

 

* "En passant..."

 

* "Nomade in love"

 

*  "Un Cours en miracles vu par S.Sobottka"

   

 

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 19:55

 

C'était l’une de ces journées d'été ou tout semblait concourir au bien-être : vacances, soleil, temps libre. Tout sauf l'essentiel peut-être, la présence du doute insidieux de l’ego toujours à l'affût du moindre relâchement. Gagné par la morosité, le spleen, je m’étais décidé à faire une balade vers les hauts plateaux du jura, nécessitant une approche en voiture. Près du but, je me suis heurté à une route barrée pour cause de travaux, ceux-ci n’étant pas indiqués auparavant. Cela m’a m'obligé à faire un bon détour, et je me suis laissé allé à lancer quelques jurons saignants à l'adresse de la D.D.E négligente. Un jour « sang » décidément ?

 

Puis j’ai garé ma voiture au bout d'une route peu fréquentée, à l'orée du bois. Et j’ai commencé à marcher le long d'une sorte de falaise, sur une ébauche de chemin coincé entre la foret et le vide. Le paysage était magnifique, verdoyant et la température douce, mais j’étais toujours d'humeur maussade. On échappe à rien en changeant de lieu, en marchant, en courant, en travaillant, on emmène toujours ses préoccupations avec soi. L'énergie suit toujours la pensée et nous sommes toujours ce que nous croyons être. Et je croyais ce jour là être victime d’un monde sans perspective de joie.

 

Comme une habitude devenue un réflexe salutaire, j’ai demandé de l'aide à l'Esprit-Saint, tel que le suggère le Cours En Miracles. Un peu plus tard, fatigué, je me suis assis  au sommet d'une colline herbeuse dépourvue d'arbres et permettant d'admirer un vaste panorama. Oui, mais l'instant était déjà gâché par une double nuisance sonore : Un tronçonneuse s'acharnait au loin sur un pauvre sapin, et comme j’étais situé en hauteur, le bruit lancinant ne perdait rien de sa vigueur. En écho, une alarme de voiture accompagnait ce concerto en casse-pied majeur. Une alarme en pleine forêt ? à des kilomètres de la moindre route et de la moindre habitation, un comble ! Ou donc trouver la tranquillité en ce monde ? Et par dessus le marché, le soleil disparaissait derrière de gros nuages sombres.

 

Alors j’ai fini par rire intérieurement de cette « conspiration contre ma personne», et j’ai sorti de mon sac à dos mon résumé du Cours « format voyage ».  Une centaine de pages ou j'avais rassemblé ce qui me semblait être la quintessence de cet enseignement, en toute subjectivité évidement. J'avais déjà remarqué que les passages lus aux moments critiques apportaient très souvent des réponses aux préoccupations de l'instant. Une fois de plus, la paix ne tarda pas à revenir grâce à la lecture de quelques phrases clefs qui me rappelaient que la vigilance ne doit jamais se relâcher face à l'ego. Cet « ennemi », le seul en fait,  nous entraîne dans la pente du découragement, et nous fait oublier que le choix est toujours possible, le choix d'opter pour la vision de l'Esprit-Saint qui est quiétude, joie, et vérité. En vrac, voici quelques-unes de ces phrases aux vertus apaisantes, lues pendant cette pause, ou la paix s’est posée: 

 


 « Ceci n'est pas un temps pour la tristesse. Pour la confusion peut-être, mais sûrement pas le découragement. Tu as une relation réelle, et elle a une signification. (ndlr : avec Dieu)


Ce cours n'exige presque rien de toi. Il est impossible d'en imaginer un qui demande si peu, et puisse offrir davantage.


La vision est donnée librement à ceux qui demandent à voir. Il n'est pas de problème, pas d'événement ni de situation, pas de perplexité que la vision ne résoudra. Tout est rédimé (ndlr : sauvé) qui est regardé avec la vision.


Le monde que tu vois te montre simplement combien de joie tu t'es permis de voir en toi et d'accepter comme tienne.


Ne dis que ceci, mais en le pensant vraiment et sans réserves, car là réside le pouvoir du salut :
Je suis responsable de ce que je vois. Je choisis les sentiments que j'éprouve, et je décide quel but je voudrais atteindre. Et tout ce qui semble m'arriver, je le demande, et je reçois comme j'ai demandé.


Reconnais seulement que tu as fait erreur et tous les effets de tes erreurs disparaîtront » .


Une fois de plus, la magie avait opérée, ou plutôt, le miracle. Le cours m'avait  rappelé, encore une fois, ce que l'ego avait réussi à me faire oublier depuis quelques heures : nous créons notre vision de la réalité à chaque instant. Ce barrage routier, ces bruits désagréables, ces nuages devenant sombres n'étaient que l'écho, la réponse de l'univers à mon état intérieur. Les occurrences extérieurs se sont mises au diapason  de mes sombres pensées ou l'énergie circulait mal. Il a suffit que je change l’orientation de mes pensées, donc ma vision, pour que mon moral remonte en flèche, et que ma foi soit raffermie. J'étais à nouveau recentré, en paix.

 

La foi, la vision et la croyance ne sont des outils significatifs qu'avant l’atteinte de l'état de certitude. Au Ciel elles sont inconnues et sans utilité. Or le Ciel s'atteint par ces qualités. Il est impossible que nous manquions de foi en tant que fils de Dieu, mais nous pouvons choisir où nous voulons  la placer. L'absence de foi n'est pas un manque de foi mais une foi en rien. Comme le disait Henri Laborit, affirmer que Dieu n'existe pas, c'est déjà de la prétention car c'est prétendre connaître son absence. La foi donnée aux  illusions ne manque pas de pouvoir, car par elle nous croyons être impuissants. Dans ce cas, nous n’avons pas foi en nous-même, mais notre foi est grande dans nos illusions à notre sujet.


Bien entendu, la sirène hurlante s'arrêta, puis peu de temps après, le massacre à la tronçonneuse également, juste le temps de valider cette heureuse interprétation, le temps d'un silence sacré, d'une réponse céleste éloquente. Comme si cela ne suffisait pas, le soleil est revenu, et un papillon est venu tourner plusieurs fois autour de ma tête avant d'aller se poser sur une fleur violette. On pouvait même voir sur ses ailes un trait courbe sous deux points noirs, le tout évoquant  un visage souriant. Pour ce qui est de la couleur violette, n’est-elle pas un symbole de la transmutation ? J’ai alors photographié ce papillon, comme un symbole de plus à garder en mémoire.

 

Régénéré dans ma foi et mon but, rempli de gratitude, j'ai rangé mon appareil photo, mon cours, mon spleen, et j'ai pris le chemin du retour. A ce moment précis, la tronçonneuse s’est mise à hurler de nouveau. « Hé bien oui, c'est lundi et  il y en a qui travaillent, la forêt ne m'est pas réservée ! » Puis une voix intérieure m'a dit : « Tu n'avais pas besoin de faire ça ». Autrement dit, elle me suggérait qu’il n’était pas indispensable de sortir loin de chez soi pour trouver un réconfort. Le Saint-esprit est partout, pas uniquement dans les belles forêts du jura.


Je savais déjà qu’il y aurait d'autres moments difficiles, des doutes, des attaques ou l'ego prendrait sa revanche, ferait de la résistance. Mais je connaissais aussi que le cap était donné, et que plus rien ne me ferait dévier de ce chemin libératoire. Une voie ou le saint guide m'accompagne dès que je pense à lui.  « Demandez et vous recevrez » est une formule qui fonctionne réellement à la mesure de la foi que nous avons en Dieu, ou simplement en la sagesse de la vie. Au fil  du temps, je comprenais de mieux en mieux en quoi cette foi pouvait déplacer des montagnes. Car une petite étincelle de cette foi accomplit déjà de petits miracles. Une spiritualité qui change vraiment le quotidien, voila selon moi un critère de sa pertinence.

 

Christalain 2008 - Révisé en 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Raksha 05/09/2008 10:59

Super partage..Je n'avais pas penser à me faire un "mini-cours" que j'emmènerais partout avec moi..En relisant mainte et mainte fois le texte,je  m'aperçois que certaines phrases résonnent trés fort en moi..Je vais donc les rassembler dans un carnet..Encore merci pour cette superbe idée !

Christalain 05/09/2008 17:28


Merci Raksha...une autre idée, comme ça, qui me vient... le jour ou tu aurais fini ta "compilation", ça serait intéressant de s'échanger un exemplaire non ? (voir ce qui parait crucizal a l'autre,
par rapport a soi)...
Christalain 


Pasquale 03/09/2008 16:27

Bonsoir Christalain,Merci pour ce magnfique texte. Je découvre aujourd'hui, pour la première fois, ce qu'est "un cours en miracle"... votre illustration au travers de ce partage de vacances montre bien que nous devons garder en mémoire que l'Esprit Saint est en permanence à nos côtés, à notre écoute. A nous de savoir demander.Lesourire du papillon est encourageant.Dans l'unitéPasquale